NFL Sport US

Draft NFL 2021 : Alijah Vera-Tucker, « shinning tatoo »

La draft, cet événement annuel qui permet aux franchises du sport américain de se renouveler. La NFL ne déroge pas à la règle et le 29 avril prochain, une nouvelle classe de joueurs sortant de l’université sera repêchée et rentrera dans la grande ligue. Entre, choix judicieux, coup du sort, déceptions, le tout saupoudré d’un soupçon de chance, cette année sera encore une fois l’apogée de l’intersaison. Le CCS se mobilise pour vous préparer au mieux à la prochaine draft avec la présentation de profils détaillés des plus gros espoirs, mais aussi de bons coups que l’on pourrait trouver plus tard dans l’événement. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NFL.

Alijah Vera-Tucker

Alijah Vera-Tucker – Offensive Guard – RS Junior – 17 Juin 1999 – 1m93 – 143kg

Bilan 2020 :

Saison très courte pour les équipes de la PAC12 qui ont mis beaucoup plus de temps que toutes les autres à se lancer cette année dans leurs matchs. Cela n’a pas dérangé outre mesure la préparation et donc la saison des Trojans d’USC qui ont remporté 5 de leurs 6 matchs, butant sur la dernière marche contre Oregon. L’attaque et la défense ont été au niveau lors de toute les rencontres (hormis lors de la seule défaite) et les « stars » de l’effectif ont répondue présentes. Ainsi, St.Brown, Tuipulotu, Hufanga et enfin Alijah Vera-Tucker se sont mis en évidence pour la draft 2021.

Alijah Vera-Tucker a détruit la concurrence match après match. Ses qualités techniques et son mental de tueur ont eu raison de bon nombre de EDGE qui se sont présentés face à lui. Pourtant plutôt habitué à l’intérieur de ligne, il a joué cette année sur l’extérieur pour protéger le côté faible de son quarterback. Décision plutôt payante qui a eu le mérite de faire monter sa côte (Les OT sont mieux lotis que les IOL à la draft). Quand on regarde la carrière universitaire d’Alijah, on remarque qu’il n’a fait que répondre aux attentes. Lui qui était noté par 247sports comme un OL 4 étoiles. Demain, lors de la draft, il sera attendu parmi les tous meilleurs lors du 1er tour.

Les forces :

  • Mobilité

Alijah Vera-Tucker a un déplacement latéral, presque sans égal dans la cuvée. Son explosivité au snap est excellente et lui permet de couvrir beaucoup de terrain en peu de temps sur les extérieures. Sur le jeu de course, il est aussi capable d’aller chercher les deuxièmes et troisièmes niveaux du terrain pour poser des blocs.

Trois exemples de la mobilité de AVT (#75 Blanc) qui va chercher les blocs au 2ème niveau.

  • Footwork

Cette mobilité est en grande partie donné par son travail de jeu de jambes qui est lui aussi parfait. Il n’y a jamais de mouvement superflu dans ses déplacements, sa course est techniquement bonne aussi et son ancrage est parfait. Sur le bas du corps, AVT est un monstre technique, il peut en effet créer facilement des effets de levier avec son travail de pied et de hanche alors que ce n’est pas le plus puissant intrinsèquement sur le plateau. Tout ce travail technique lui assure aussi un équilibre à toute épreuve.

Suivez bien l’homme tout en bas de la OL de USC et son travail de pied pour pancake son visà-vis.

  • Compétitivité

Dans le mental, Alijah Vera-Tucker est un battant. Comme un chien sur son os, il s’acharne, ne lâche jamais l’affaire entre deux coups de sifflet. Une attitude qu’aimeront beaucoup d’équipes en NFL. Surtout que cette agressivité est bénéfique dans son jeu. Elle est contrôlée, Alijah fait donc peut de fautes.

  • Polyvalence

Si sa position préférentielle est sûrement celle de left guard, à l’intérieur de la ligne offensive, Alijah Vera-Tucker a montré cette année qu’il est aussi capable de protéger et ouvrir des brèches sur les extérieures. Une petite plus-value qui l’aidera à grimper à la draft.

Les faiblesses

  • Longueur

Malheureusement, il manque à Alijah un outil physique non-négligeable si ce dernier veut être un tackle, la longueur. Vera-Tucker n’est pas très grand mais surtout ses bras ne sont pas longs. Cette mesure physique le bride face à des EDGE plus grand/long que lui qui l’empêchent de poser les mains. En NFL, l’intérieur de ligne lui semble inéluctable.

La longueur de Kayvon Thibodeaux (#5 Blanc, Oregon) futur top prospect EDGE 2022, permet de battre aisément AVT (#75 Rouge).

  • Technique de mains

Si sur le bas du corps la technique est parfaite, elle reste bien perfectible sur le haut. Son positionnement des mains est toujours un peu large sur les épaules de son vis-à-vis et souvent, Alijah est en réaction plus qu’en action sur ce travail de mains. Il faudra plus initier les contacts avec les DL qui se présenteront face à lui en NFL.

Prédiction draft : deuxième partie de 1er tour (13 – 30)

Une équipe qui sera intéressée : Chicago Bears

La ligne n’est pas une force du côté de Windy City. Pourtant, en regardant la QB Room des Bears, on remarque une constante, pour le moment, les meneurs de l’attaque ont des profils plutôt statiques qui ont besoin d’une poche solide pour opérer. Pace semble partir avec Foles et Dalton, pour les aider Alijah Vera-Tucker apporterait immédiatement du talent sur la ligne à n’importe quelle position qui plus est. Une addition qui ferait sens.

La note du CCS : Tier B

Alijah Vera-Tucker est déjà un bon joueur de foot, qui aura un impact considérable dès sa première année pour l’équipe qui le récupérera. Cependant, AVT deviendra-t-il une superstar ? Tout est moins évident sur ce point techniquement il ne manque pas grand-chose pour que le joueur soit complet dans le secteur mais les limitations physiques elles ne seront jamais dépassées, c’est la nature. La différence entre plancher et plafond est minime pour le joueur, mais le plancher est déjà très haut. Assez haut pour partir au premier tour et être considéré comme le meilleur joueur à son poste à la draft.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :