Omnisport Tennis

Les Masters du CCS #3: cap sur Madrid

La saison sur terre battue est désormais bien entamée, et les premiers enseignements peuvent être tirés après ces quelques semaines d’ocre. Le deuxième Masters 1000 de l’année a vu triompher pour la première fois Stefanos Tsitsipas à Monte-Carlo, écartant Andrey Rublev en finale. Quelques jours plus tard, il s’inclinait face à Nadal à Barcelone. Bien lancés en territoire ibérique, les joueurs du circuit mondial prennent la direction de Madrid pour poursuivre l’écriture d’une passionnante histoire. Qui s’imposera sur la Caja Magica ?

Rafael Nadal, comme une évidence

Doit-on encore expliquer pourquoi Rafael Nadal est favori de ce tournoi ? Meilleur joueur de l’histoire sur terre battue, Rafa fait une nouvelle fois figure d’épouvantail à Madrid : replacé tête de série numéro 1 en l’absence de Novak Djokovic, le Majorquin aspirera à conquérir une sixième couronne. Il est évident qu’il en a les moyens, mais pour assouvir ses envies, il lui faudra impérativement corriger les quelques erreurs entrevues lors des précédentes semaines. Son service lui fait encore défaut, Andrey Rublev en avait profité à Monaco, et la marge entre lui et ses adversaires se réduit de plus en plus, comme en témoigne l’épique combat qu’il a mené avec Stefanos Tsitsipas à Barcelone. Rafael Nadal a un objectif : son quatorzième Roland-Garros. Mais acceptera-t-il de laisser les autres trophées à ses adversaires pour autant ? Pas sûr. Toujours au top mentalement, Rafa sera l’homme à abattre cette semaine.

Toujours roi à Barcelone, Nadal voudra faire de même à Madrid (Image : We Love Tennis)

Stefanos Tsitsipas, la force de confirmer ?

Auréolé d’un premier Masters 1000 plus d’un an après son dernier titre sur le circuit, Stefanos Tsitsipas s’impose comme une valeur (très) sûre de cette saison sur terre. Puissant et élégant, le Grec a confirmé ses sensationnels progrès cette année et a montré un visage bien plus serein lors de ses derniers tournois. En concédant très peu de manches à ses adversaires avant de rencontrer d’autres têtes de série, Tsitsipas maintient un niveau de forme optimal pour pouvoir livrer d’âpres combats en fin de semaine. Malgré une défaite difficile à encaisser à Barcelone (on l’avait vu particulièrement touché après le match), il a aujourd’hui montré ses progrès sur le plan mental. Plus calme sur le court, le Grec n’en est pas moins redoutable. Déjà vainqueur de Nadal et Rublev cette année, Tsitsipas partagera sa moitié de tableau avec Diego Schwartzman, Matteo Berrettini et Daniil Medvedev, des profils que le Grec semble largement en mesure d’écarter.

Andrey Rublev, pour entrer dans la danse

Qui de Stefanos Tsitsipas ou d’Andrey Rublev tirera au mieux son épingle du jeu? (Image : Sports24 LeFigaro)

Malheureux vaincu lors de la finale inédite de Monte-Carlo, Andrey Rublev est revanchard. Lui qui sillonne le circuit comme peu de joueurs, enchaînant les matchs toutes les semaines ou presque, aura à cœur d’enfin décrocher un titre prestigieux. Tête de série numéro 6, le Russe apparaît comme la troisième réelle force de frappe à l’occasion de ce tournoi madrilène. Porté par ses coups puissants et offensifs, Andrey Rublev devra désormais franchir un nouveau palier au niveau mental. Lui qui a déjà énormément progressé sur ce point-là l’an dernier notamment, avait enchaîné une immense série de victoire de rang. Maintenant que cet enchaînement est rompu, Rublev ne gagne plus de titre. A Madrid, l’opposition sera parfaite pour montrer aux yeux du monde qu’il faut compter sur lui. Il pourrait rencontrer Dominic Thiem en quart de finale, avant de retrouver un Rafael Nadal que l’on attend au top en demi.

Un outsider pour créer la surprise ?

Dominic Thiem est d’ailleurs parmi les outsiders de ce tournoi. Après plus d’un mois de pause, l’Autrichien retrouve le circuit alors qu’il traverse une crise de confiance et de motivation encore jamais vue dans sa carrière. La terre battue madrilène lui réussira-t-il ? Il vient en tout cas chercher de la confiance, plus qu’un sacre à tout prix. La menace Matteo Berrettini est également à considérer, quelques jours après son titre à Belgrade, où il a vaincu Aslan Karatsev en finale. L’Italien semble débarrassé de ses soucis physiques et tend à montrer plus de régularité. Enfin, Jannik Sinner est le troisième épouvantail de ce tableau. En constante progression depuis un an, le prodige italien a déjà connu une finale de Masters 1000 cette année, à Miami. La prochaine étape logique est donc le titre. Pourra-t-il y parvenir à Madrid ?

Daniel Evans, Alexander Zverev, Diego Schwartzman ou encore Aslan Karatsev pourraient tirer leur épingle du jeu, mais la surprise de la semaine se nommera-t-elle Casper Ruud ? Le jeune Norvégien de 22 ans progresse à une vitesse folle et trouve sa place sur terre battue. Déjà demi-finaliste à Rome puis à Hambourg l’an dernier, il a réédité cette performance à Monte-Carlo, s’inclinant face à Andrey Rublev 6-3, 7-5. Après Tsitsipas, un autre joueur de la génération 1998 pourrait brandir son premier trophée en Masters 1000. Si la surprise semble folle, on peut tout de même trouver des raisons d’y croire. Ruud affrontera Félix Auger-Aliassime d’entrée, un bon match pour se mettre dans le bain sans tarder.

Les pronos de la rédac’

Robin : Même si Rafael Nadal n’est pas encore à 100%, il monte en puissance. Après sa défaite à Monte-Carlo, il a su rebondir immédiatement en s’imposant à Barcelone face à un Stefanos Tsitsipas en pleine confiance. Nul doute que l’Espagnol veut continuer sur cette lancée, qui plus est en terre madrilène.

JB : Le Majorquin, fidèle supporter du Réal devrait remporter ce second Masters 1000 sur terre battue. Après avoir démarré difficilement ses deux premiers tournois de la saison sur terre, Rafael Nadal aura fort à faire à Madrid, surtout s’il retrouve Stefanos Tsitsipas pour y disputer la finale. Selon moi il va confirmer et remporter une 6è fois ce Masters.

Maxime : Le duel que tout le monde attend entre Tsitsipas et Nadal devrait avoir lieu selon moi aussi, et même si Rafa a prouvé qu’il était encore au-dessus du Grec récemment, j’attend une réaction de la part du vainqueur de Monte-Carlo. Pour moi, Stefanos Tsitsipas va remporter son second Masters 1000 consécutif.

Ronan : A Barcelone, Rafael Nadal a pu engranger de la confiance au fur et à mesure des matchs et devra s’appuyer sur cette semaine solide en Catalogne. Il est sans aucun doute le favori à Madrid pour moi. Côté « outsiders », je vois bien Dominic Thiem répondre présent pour son retour.

(1 commentaire)

  1. La supériorité de Nadal par rapport aux jeunes coqs qui veulent le pousser dehors, c’est son mental ! Et c’est là que les autres doivent travailler, progresser. Merci Max, tu permets à ton vieux père de connaitre et suivre cette jeunesse…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :