Site icon Café Crème Sport

Profil NBA Draft 2021 : Sharife Cooper, le lutin offensif

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

Sharife Cooper

Credits Photo Mark Zaleski

Date de naissance : 11 juin 2001 – Classe : Freshman

Université : Auburn (SEC) – Bilan 2020/2021 : 13v/14d

Poste : Meneur (#2)

Mensurations
Taille : 185 cm – Poids : 81 kg – Envergure : non connu

Statistiques saison
12 matchs joués // 20,2 pts // 4,3 reb // 8,1 ast // 1 stl // 0,3 blk
33,1 minutes joués/match // 39,1% FG // 22,8% 3pts // 82,5 % FT // 4,2 Tov // 2,7 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Natif du New jersey, Sharife passa la plupart de sa jeunesse à Atlanta. Une famille basket, ses deux soeurs et son frère jumeau ayant la même passion. Te’a sa soeur ainée a été drafté en 2020 par le Phoenix Mercury avant de finir sa saison avec les sparks de Los Angeles. Sharife c’est fait connaitre au lycée (McEachern High School) en cumulant les distinctions et les honneurs. Il participa notamment au Mc Donald’s All American en 2020, élu all USA first team par USA Today ou encore Mister Georgia Basketball. Avec 27.2 points, 8.1 assists, 5.6 rebonds and 4.3 interceptions de moyenne, Sharife avait de quoi intriguer nombre d’universités. Considéré par tous les sites spécialisés comme une recrue 5 étoiles, Cooper décida de rejoindre coach Pearl chez les Tigers d’Auburn. Il manqua les 12 premiers matchs à cause d’investigation de la NCAA sur son éligibilité.

Auburn cette année était en phase de transition. Ayant perdu des joueurs majeurs tel que Isaac Okoro drafté en 5ème position par Cleveland mais aussi J’Von McCormick, Austin Wiley et Samir Doughty arrivant en fin de cursus universitaire, les objectifs ont été revu à la baisse. Des Tigers new look et moins expérimentés composés exclusivement de freshmen et sophomores. Un équipe physique et athlétique manquant cruellement de shooteurs extérieurs pour avoir des ambitions. Sharife a participé seulement à 12 petits matchs cette saison à cause d’une blessure à la cheville, de quoi tout de même lui garantir d’être pris au premier tour cette année?

DESCRIPTION DU JOUEUR
Un lutin de 185 cm, exagéré non? Il faut remettre dans le contexte NBA, pour la plupart des meneurs arrivant en NBA la taille plancher semble plus proche du mètre quatre vingt dix, mode défensive du switch oblige… Visuellement, Sharife ne fait ni très grand ni très long, sans doute parce qu’il est très fléchis sur ses appuis balle en main. Cooper a dans ses bagages un bon premier pas et utilise parfaitement le changement de rythme pour agresser son défenseur. Son envergure paraît probablement normale, comprendre a peu près égale à la taille. Son corps peut encore être développé, car même si Sharife affiche 82 kg sur la balance, il semble pouvoir gagner en muscle.

Cooper si on veut faire court, c’est d’abord un playmaker quasiment élite, probablement un des meilleurs dans ce domaine dans cette cuvée. Techniquement il est capable de faire tous les types de passes, de loin pour lancer une contre-attaque, au contact en pénétration, trouver l’intérieur sur pick and roll, ou les ailiers dans le corner, a une main, deux mains et surtout balancer des lobs pour les alley oop, domaine qu’il semble particulièrement apprécier. Le gamin a un don pour trouver le copain ouvert, pour manipuler du regard les défenses et mieux entourés il aurait pu atteindre le double double (points, passes) de moyenne cette année ! Sharife rime avec créatif et sait ciseler les défenses, a l’instar du Chef Michel Dumas face à un oignon ( petit couteau blanc évidemment!). Une qualité qui est peu « enseignable » qui le rend de façon quasi instantanée « valuable ». Une stat avancée pour symboliser ce playmaking fabuleux, 51,9% d’assist lorsqu’il est sur le terrain, ce qui ferait de lui (si il avait jouer plus de matchs) le meilleur dans ce domaine de toute la NCAA! Outre sa capacité à voir le jeu, Cooper est aussi un joueur très intéressant dans l’attaque au cercle. Il est capable de finir de plusieurs façon, de jouer avec les différents angles de la planche pour éviter le contre. Floater et leaner font parti de son arsenal et semble transposable au niveau supérieur. Son handle est assez propre, et même si ce n’est pas un des meilleurs athlète son premier pas fait souvent des dégâts. Dossier épineux que celui de son tir. Bon shooteur de lancer franc (82%) sa mécanique est un peu problématique à trois points (et explique largement son ignoble 22% du parking). En effet, Cooper n’hésite jamais à artiller longue distance, sauf que techniquement y a un gros soucis. A l’image de Giannis, sa tête semble s’incliner vers l’arrière, et c’est rarement une bonne idée d’avoir la tête inclinée lors du tir sauf si on est une légende du basket français et que l’on s’appelle Antoine. Un vrai chantier devra être fait à ce niveau.

Sur le plan défensif un seul adjectif qualifie tous les secteurs défensifs mesurables et observables : douteux! Que cela soit dans la défense porteur, non porteur, les attitudes, l’effort, le placement, Sharife n’a absolument rien montré de ce coté du terrain. Désintérêt ? Limite physique ? Compliqué à dire avec certitudes. En tout état de cause, Auburn, lorsqu’il était sur le terrain, semblait presque jouer en infériorité numérique. Problématique.

 FORCES

 FAIBLESSES

PRÉDICTION DRAFT 2021

Milieu de premier tour (15 – 25)

Equipes potentiellement intéressées : Indiana, New-York, Atlanta

Indiana a besoin d’une étincelle pour franchir un cap, Cooper pourrait être celui là, d’autant que la mobylette McConnell est free agent. Les Knicks qui réalisent une saison admirable ne compterons peut être pas éternellement sur Elfrid Payton pour retrouver les sommets. Pour Atlanta, ça serait le choix du cœur, un joueur local fait toujours plaisir aux fans.

NOTE DU CCS* : Tier « Starter/ 6ème homme »

Des qualités et des défauts énormes. Un « One way player » forcément clivant. On adore ou on déteste selon que l’on voit le verre à moitié plein ou à moitié vide. Physiquement limité Sharife devra montrer autre chose sur sa défense qui est très clairement problématique. De l’autre coté on a un joueur capable de faire lever une salle grâce à sa vision de jeu et qui peut rendre une attaque NBA excitante rapidement. Qui veut d’un mini Lamelo?

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Evan Mobley

Tier « Starter ++ »

Jalen JohnsonIsaiah Jackson

Tier « Starter/6ème homme »

Kai JonesMoses Moody

Tier « Rotation importante »

Miles McBride Yves PonsJeremiah Robinson-EarlGreg Brown

Tier « Fin de rotation »

Daishen NixHerbert Jones

Tier « G-League/2Way »

Quitter la version mobile