Site icon Café Crème Sport

Profil NBA Draft 2021 : Ochai Agbaji, défenseur et plus si affinité ?

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservé son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

OCHAI AGBAJI

source : LJWorld

Date de naissance : 20 avril 2000 – Classe : Junior

Université : Kansas Jayhawks (Big 12) – Bilan 2020/2021 : 21v/9d

Poste : Arrière / Ailier (#30)

Mensurations
Taille : 196 cm – Poids : 98 kg – Envergure : 201 cm

Statistiques saison
30 matchs joués // 14,2 pts // 3,7 reb // 1,9 ast // 1,1 stl // 0,5 blk
33,7 minutes joués/match // 42,2% FG // 38% 3pts // 68,9% FT // 1,4 Tov // 1,8 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Fils de deux parents basketteurs à l’université, Ochai Agbaji a d’abord commencé par le soccer. Au lycée, entre son année freshman et son année junior, Agbaji a grandit de 22cm. L’occasion pour lui d’arrêter le pied-ballon pour se mettre à un sport un peu plus propice au joueur de grande taille : le basketball. Il aura donc commencé le basketball sur le tard, à l’âge de 16 ans (ce qui peut expliquer certaines lacunes). Mais Ochai n’a pas traîné à montrer ce qu’il savait faire. 27,6pts/8,6rbds lors de sa dernière année au lycée et le voilà partie pour Kansas avec, sur son CV, l’étiquette de recrue 3 étoiles. Après une saison freshman timide mais pleine d’espoirs, Agbaji a su être patient et s’améliorer dans la plupart des compartiments du jeu, jusqu’à cette saison junior très aboutit. Dans une conférence assez relevé, Kansas a surpris malgré le manque de gros potentiel au sein de l’effectif. Ils finissent 2e de la Big 12 et passeront un tour à la March Madness avant de se faire sortir (gifler) par les Trojans d’Evan Mobley. Ochai Agbaji a dû assister, impuissant à la défaite des siens. Pourtant, le 3e année a travaillé sur ses points faibles. Suffisant pour espérer une sélection au premier tour? Pas sûr…

DESCRIPTION DU JOUEUR
Offensivement, Ochai Agbaji est très limité. Cependant c’est un gros travailleur qui a fait beaucoup d’efforts pour améliorer son shoot extérieur. Il est passé d’un petit 30,7% à 3pts sur sa saison freshman (3,4 tentatives/match) à 38% sur 6,9 tentatives/match dans la saison écoulée. Les progrès sont réels et intéressants. De plus, il a un très bon jeu sans ballon, 92% de ses tirs à 3pts proviennent d’une passes décisives et il tourne à 40% en situation de catch&shoot à 3pts, ce qui montre qu’il a confiance en son shoot et qu’il est prêt pour ce rôle de catch&shooteur offball. A noter également ses qualités athlétiques qui lui permettent d’être très utiles sur transition.
A part ça, c’est proche du néant. Si son tir extérieur s’améliore, les lancers francs ne suivent pas vraiment avec seulement 68,9% aux LFs cette saison et quasiment les mêmes pourcentages en moyenne sur ses 3 saisons NCAA. Idem pour le tir mi-distance et ceci est vraiment surprenant car la mécanique est pourtant bonne. Ne comptez pas sur lui pour se créer son shoot ou placer des hooks, floater et autre pull up (26% au tir sur ce genre de shoot).

Ochai Agbaji est par contre un excellent défenseur. Il est polyvalent puisqu’il peut défendre des postes 1 à 3 grâce à son physique déjà bien construit et beaucoup de hustle. C’est un bon défenseur sur l’homme, il descend bien son centre de gravité, il est très réactif sur les rotations des hanches et les changements de direction. C’est aussi un bon défenseur d’équipe avec une bonne lecture des rotations, des mains actives, de bons déplacements à travers les écrans et pour assurer les close out.
De ce côté du terrain, il est difficile de lui trouver des défauts. Toutefois, il risque d’être un peu juste en terme de taille et de force dans le bas du corps pour résister aux meilleurs postes 3 en NBA.

FORCES

FAIBLESSES

PRÉDICTION DRAFT 2021

Milieu deuxième tour (40 – 50)

Equipes potentiellement intéressées : Boston Celtics, Brooklyn Nets

Les Celtics ont un effectif jeune mais tout de même compétitif. Si beaucoup réfute l’idée d’ajouter encore un jeune à l’effectif, le faible risque pris sur l’utilisation d’un second tour de draft additionné aux besoins de joueurs NBA ready et pouvant jouer sans ballon pourraient pousser les Celtics à se tourner vers ce potentiel 3&D qu’est Agbaji. Avec deux choix de draft entre 40 et 50, les Brooklyn Nets, s’ils les utilisent, pourraient se tourner vers des joueurs pouvant apporter immédiatement. A l’instar d’Andre Roberson déjà dans leurs rangs, ils pourraient donc se tourner vers un jeune capable de défendre plusieurs postes tout en sanctionnant de loin.

NOTE DU CCS : Tier « Fin de rotation »

Il est encore un peu tôt pour vraiment qualifier Ochai Agbaji de véritable 3&D. Il devra s’adapter à la distance NBA et ses pourcentages à mi-distance et sur lancers francs ne sont pas prometteur. Mais la mécanique est bonne et le joueur est un gros travailleur donc avec quelques mois de travail, le joueur pourrait suffisamment bien shooter dans les corners pour avoir un rôle utile dans une rotation NBA. Si ce n’est pas le cas, alors l’équipe qui le sélectionnera aura tout de même un défenseur de choix dans ses rangs.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Evan Mobley

Tier « Starter ++ »

Jalen JohnsonIsaiah Jackson

Tier « Starter/6ème homme »

Kai JonesMoses MoodySharife Cooper

Tier « Rotation importante »

Miles McBride Yves PonsJeremiah Robinson-EarlGreg Brown

Tier « Fin de rotation »

Daishen NixHerbert Jones

Tier « G-League/2Way »

Quitter la version mobile