Foot Ligue 1

Lens – Lille : Un derby qui vaut cher

Ce soir à 21h, pour le compte de la 36e journée de Ligue 1, Lille (1er) se déplace sur la pelouse de Lens (5e) pour un derby qui s’annonce bouillant. De la rivalité entre les deux clubs aux objectifs de fin de saison, l’opposition entre nordiste risque d’être un des sommets de la saison.

Le contexte :

Si on peut priver Lille du titre, ça serait beau. Je préfère que Paris soit champion.” Alors qu’on en demandait pas tant dans une fin de saison déjà haletante, Gaël Kakuta a allumé le derby au lance-flamme. La réponse de Burak Yilmaz ne s’est pas fait attendre, l’attaquant lillois déclarant que Kakuta “aurait dû garder ça pour lui”. Mais plus qu’un derby où les joueurs s’échangent des piques, cette rencontre possède de grands enjeux sportifs pour les deux clubs nordistes. Lille est bien évidemment engagé dans la course au titre et entend se rapprocher un peu plus du graal, mais surtout de s’éloigner temporairement des Parisiens. De son côté, Lens est toujours en lice pour participer à une coupe d’Europe la saison prochaine, mais est toujours sous la menace directe de l’OM et de Rennes. Au-delà des enjeux comptables qui viennent ajouter du piment à cette confrontation, sur le papier, nous avons le droit à une superbe opposition entre deux des collectifs les mieux huilés de Ligue 1.

Les clés du match :

Si Lens et Lille font partie des équipes les plus attractives de notre championnat, c’est grâce à la cohérence du football proposé par Christophe Galtier et Franck Haise. Pourtant, au match aller, les Lensois s’étaient fait manger par l’intensité lilloise. Réputée pour être une équipe défensive, Lille est pourtant une équipe qui presse et harcèle constamment ses adversaires. Cette capacité à se sortir du pressing imposé par le Dogues est une des clés du match côté lensois. Connue pour être joueuse, l’équipe de Franck Haise n’hésite pas repartir de l’arrière pour construire ses actions. Une animation ambitieuse mais qui peut se payer très cher à la moindre erreur, comme ce fut le cas pour les Lensois contre le PSG. Une donnée d’autant plus importante quand on connaît la capacité des Lillois à sanctionner n’importe quelle perte de balle, à l’image du but de David contre Lyon.

Paqueta n’a pas encore raté sa passe pourtant Yilmaz et David ont déjà enclenché leur course vers l’avant pour gêner la relance. Derrière le Turc récupère et c’est but. ( Source : Youtube Ligue 1 Uber Eats )

Pour se sortir de ce pressing, mais également trouver des solutions au sein d’un bloc lillois, qui est sûrement le mieux organisé en France, Lens peut compter sur la présence de Seko Fofana. Absent au match aller, le milieu de terrain est un élément prépondérant de l’animation lensoise. Sa capacité à se placer entre le milieu et la défense pour recevoir la balle est primordial. Sans sa présence, il risque d’être compliqué pour Kakuta et Ganago d’avoir des ballons à exploiter, d’autant plus face au 4-4-2 toujours dur à manoeuvrer des lillois. Cependant une autre donnée importante est à prendre en compte. Pour cette rencontre, Christophe Galtier est privé de Benjamin André, homme de base de son système. Titulaire lors de 12 derniers matchs de Ligue 1, rayonnant face au PSG et à Lyon, cette suspension risque de peser lourd dans la balance. D’autant plus que Renato Sanches constitue une petite inconnue physique après son absence face à Nice le week-end dernier.

Fofana se propose dans le dos des milieu pour faire progresser le jeu lillois. ( Source : Canal+ )
Fofana est trouvé au coeur du jeu et peu décaler Michelin ( Source : Canal+)

Le duel Jonathan Clauss – Reinildo est également un aspect important dans cette affiche. Avec 7 passes décisives le piston droit est tout simplement le meilleur passeur lensois cette saison. Auteur à nouveau d’une prestation convaincante face au PSG, le français de 28 à un coup à jouer ce soir face au latéral gauche brésilien, qui ne s’est pas toujours montré hermétique cette saison. Lens étant l’équipe qui centre le plus en Ligue 1, Fonte et Botman doivent donc se préparer à devoir gérer les nombreux centres qui risquent de pleuvoir. Avec l’absence de Sylla dans le couloir gauche, le jeu Lensois devrait logiquement pencher du côté de Clauss. Malgré tout, cette volonté de voir son piston constamment se projeter peut finir par exposer la défense lilloise. Face à des flèches comme Ikoné et Bamba, Cahuzac va devoir s’atteler à compenser les montées de Clauss pour éviter tout contre lillois.

Fofana écarte vers Clauss, laissé libre et qui joue très écarté (Source : Canal+)
Clauss se projète et adresse un centre dans la bonne zone, malheureusement pour lui, Kalimeundo manque sa reprise (Source : Canal +)

Le joueur à suivre :

Burak Yilmaz est évidemment dans la tête de tout le monde, tant il marche sur la Ligue 1 actuellement. Cependant, Seko Fofana est bien le joueur à suivre de la rencontre. Véritable poumon du milieu de terrain lensois, le numéro 8 est le baromètre de cette équipe. Face aux transitions rapides et à l’intensité souvent imposée par les lillois, son volume de jeu peut également faire beaucoup de bien aux siens. S’il est en souffrance, Lens risque de l’être aussi, surtout à la construction. Une nouvelle fois très convaincant face au PSG le weekend dernier, le milieu de terrain espère sans doute pouvoir réitérer une telle performance face au leader.

Quoi qu’il en soit, cette affiche est à suivre avec attention. Une rivalité historique, deux équipes qui doivent absolument s’imposer, des formations au plan de jeu abouti et cohérent, tout est réuni pour qu’on nous assistions à un match explosif ce vendredi soir à Bollaert

Source illustration : Top Mercato

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :