Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2021 : Ayo Dosunmu, à un tir constant de l’élite ?

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA. (source : The Athletic)

AYO DOSUNMU

source : Bleacher Report

Date de naissance : 17 janvier 2000 – Classe : Junior

Université : Illinois Fighting Illini (Big Ten) – Bilan 2020/2021 : 24v/7d

Poste : Meneur / Arrière (#11)

Mensurations
Taille : 196 cm – Poids : 90 kg – Envergure : 206 cm

Statistiques saison
28 matchs joués // 20,1 pts // 6,3 reb // 5,3 ast // 1,1 stl // 0,2 blk
35,1 minutes joués/match // 48,8% FG // 38,6% 3pts // 78,3% FT // 3,3 Tov // 2,1 PF

PROFIL

Né à Chicago, Ayo Dosunmu a connu les joies des victoires très rapidement. Emmenant ses lycées (il a changé de lycée après sa deuxième année) très loin dans les différents championnats. Cette réussite lui vaudra une place de top 30 dans les différents classements de prospects pour la NCAA, ainsi que l’étiquette de recrue 5 étoiles (4 étoiles pour ESPN). A la fin de son cursus scolaire, il choisit de s’orienter vers la fac de son Etat natal : Les Fighting illini de… Illinois. Avec un effectif pléthorique, Illinois faisait partie des favoris pour le final four cette saison. Malheureusement, ils se font sortir dès le 1er tour face et ce, malgré les présences de quatre potentiels futurs joueurs NBA (Cockburn, Miller, Curbelo, Dosunmu). Si le premier a vu sa cote chuté tout au long de la saison et que les deux autres, freshmens, vont très probablement repartir pour une saison de plus à la fac, Dosunmu quant à lui va, selon toutes vraisemblances, se présenter à la draft 2021. Ayo Dosunmu vient de finaliser sa troisième saison à la fac et en trois saisons, il est parvenu a améliorer quasiment toutes ses statistiques avec seulement 4 minutes de temps de jeu supplémentaires entre sa saison freshman et sa saison junior.

Offensivement, le joueur est capable de faire un peu de tout. C’est un bon driver qui utilise un premier pas très rapide pour prendre de vitesse son adverse. Il parvient également à bien provoquer les fautes (plus de 5LFs tentés/match) et peut finir aussi bien main gauche que main droite (même si sa main droite reste la préférentielle). Il est d’ailleurs très créatif à la finition grâce à un excellent touché. Cette saison il a montrer des progrès au playmaking (compartiment du jeu déjà bien développer chez lui), notamment à la création pour les autres avec 29,2% en AST%. Il a un bon QI basket, sait contrôler le tempo du match et peut jouer aussi bien avec ballon que sans. Mais c’est surtout au tir qu’il y avait des interrogations. Interrogations relativement effacées car malgré une mécanique perfectible, le meneur tourne à un joli 38,6% à 3pts et presque 80% aux LFs. Ce n’est pas élite, mais ça suffit à forcer la défense à rester vigilante. Le joueur a également démontré une certaine aptitude à être bon dans les moments serrés. Si cela ne s’est pas vu lors de la March Madness, Ayo Dosunmu reste un joueur relativement clutch mais aussi un leader apprécié et respecté au sein de son équipe.
Au rayon des défauts, on peut souligner son shoot. Le joueur est assez inconstant à ce niveau-là. Bien que les pourcentages se soient améliorés, la mécanique n’est pas parfaite et il ne se sert pas beaucoup des jambes sur ses tirs extérieurs. Cela pourrait lui poser problèmes pour l’adaptation à la ligne des 3pts de la NBA.
Malgré son bon QI basket, il a tendance à vouloir en faire un peu trop ce qui peut le pousser à prendre des tirs ou tenter des dribbles compliqués, entrainant quelques pertes de balle. Son ratio ast/to est de 1,6 ce qui n’est pas catastrophique mais qui ne lui permettra pas d’être un porteur de balle majeur en NBA.

En défense, Ayo Dosunmu est très bon et polyvalent. Il a une bonne mobilité latérale qui lui permet de bien rester en face de son vis-à-vis. Son gabarit est intéressant pour un meneur (1m96 et 2m06 d’envergure) et peut lui permettre de défendre 3 voire 4 postes en NCAA. Bien-sûr en NCAA, ce sera plutôt les postes 1-2 et éventuellement des petits 3. Il utilise également bien son physique pour prendre une bonne quantité de rebond et ainsi remonter rapidement le ballon. Tout comme en attaque, Ayo Dosunmu est très intelligent et se sert de son QI basket pour bien gérer la défense collective, alterner au bon moment entre close out, interception et rester en défense individuelle.
Peu de défaut défensivement pour le meneur/arrière d’Illinois. On peut éventuellement regretter le fait qu’il ne soit pas élite et qu’il ne pourra sûrement pas défendre plus de 2 postes (peut-être 3) en NBA, mais ça reste un très bon défenseur extérieur, aussi bien sur le porteur que loin du ballon.

✔️ FORCES

  • Très bon défenseur extérieur (on et off ball)
  • Playmaking/gestion de l’offense
  • Premier pas explosif
  • QI Basket
  • Clutch (gros mental)
  • Bon rebondeur pour son poste
  • Leadership

FAIBLESSES

  • Shoot extérieur inconstant et difficilement projetable au niveau supérieur
  • Sélection de tir/dribble douteuse
  • Trop de turnovers
  • Pas de qualité élite

PRÉDICTION DRAFT 2021

Fin premier tour – Début deuxième tour (20 – 30)

Equipes potentiellement intéressées : Los Angeles Clippers, Utah Jazz, Los Angeles Lakers

Dosunmu est attendu en fin de premier tour voire début deuxième tour. Il a ce côté NBA Ready qui peut plaire à un contender. Les Clippers pourraient être intéressés pour s’attacher les services du meneur d’Illinois avec leur choix du premier tour. En effet, Reggie Jackson étant agent libre et Patrick Beverley n’apportant pas toutes les garanties au poste de meneur, il serait intéressant d’apporter de la profondeur, de la concurrence et de la jeunesse à ce poste, notamment en sortie de banc. Le Jazz, avec la possibilité de perdre Conley, vont probablement, soit resigner le meneur vétéran, soit en ajouter un autre à la Free Agency. Dans tous les cas, l’effectif n’est pas très profond à ce poste, donc l’option Dosunmu fait sens. Idem côté Lakers. Des meneurs agents libres et donc peu de profondeur à ce poste. Bien que les Lakers chercheront du vétéran, il est toujours important d’ajouter un peu de sang neuf et Ayo Dosunmu pourrait donc plaire à la franchise de LeBron James.

NOTE DU CCS : Tier « Starter/6ème homme »

Joueur expérimenté, capable d’apporter des deux côtés du terrain, Ayo Dosunmu devrait intéresser plus d’une franchise. Avec sa capacité à jouer sans ballon et sa qualité de percussion, c’est d’abord dans ce rôle de feux-follet que le joueur devrait être utilisé. Mais s’il parvient à épurer son jeu et gagner en constance dans son tir extérieur, il peut devenir un initiateur d’attaque en sortie de banc et, de facto, un rôle player très prisé dans la NBA sur le long terme.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Evan Mobley

Tier « Starter ++ »

Jalen JohnsonIsaiah Jackson

Tier « Starter/6ème homme »

Kai JonesMoses MoodySharife Cooper

Tier « Rotation importante »

Miles McBride Yves PonsJeremiah Robinson-EarlGreg Brown

Tier « Fin de rotation »

Daishen NixHerbert JonesOchai Agbaji

Tier « G-League/2Way »

%d blogueurs aiment cette page :