Europa League Foot Ligue 1 Ligue des Champions Ligue Europa

La France est-elle en danger à l’indice UEFA ?

Ça y est le PSG, dernier club français encore en lice en coupes d’Europe, est éliminé, après un parcours plus qu’honorable jusqu’en demi-finales de la Ligue des Champions. La déception laisse maintenant place au bilan des clubs français en coupes d’Europe et à l’indice UEFA. Alors que la France semble le principal vainqueur du nouveau format Ligue des Champions 2024, elle pourrait ne jamais en profiter.

Le PSG est l’arbre qui cache la forêt

Depuis 2 ans, le PSG ne s’arrête plus en huitième de finale de la Ligue des Champions et s’est installé dans le top 8 européen si ce n’est mieux : finaliste l’an passé, le club a donc atteint les demi-finales cette année. Malheureusement, le PSG s’est retrouvé être le dernier représentant français très (trop ?) rapidement cette année. Rennes et Marseille, en apprentissage, ont fini dernier de leur poule, laissant Krasnodar et l’Olympiakos se faire reverser en Europa League. Lille a rempli l’objectif en sortant des poules de Ligue Europa, mais l’élimination contre l’Ajax laisse des regrets. Nice n’a quasiment pas existé dans son groupe et Reims s’est fait éliminer en tours préliminaires face aux hongrois du MOL Vidi.

La parcours du PSG est la seule éclaircie dans une année européenne sombre pour la France (Crédit : Le Monde)

Les conséquences à l’indice sont rudes : la France n’occupe que le huitième rang sur l’année 2021 avec 47,5 points remportés et un coefficient UEFA de 7,9 pts(*), derrière notamment l’Ecosse et les Pays-Bas. L’écart avec les 4 meilleurs championnats est énorme, ils ont remporté deux à trois plus de points sur l’année.

La France ne termine que huitième au coefficient UEFA des pays sur l’année 2021 (Crédit : eurotopteams.com)

*Pour rappel, le coefficient UEFA représente la somme des points remportés par les clubs d’un pays divisé par le nombre de clubs engagés par ce pays. Pour la France le nombre de clubs est de 6. L’indice UEFA, quant à lui, représente la somme des coefficient UEFA des 5 dernières années et est utilisé pour la répartition des clubs d’un pays dans les différentes compétitions européennes.

Parmi ces 47,5 points, on compte 12 points bonus accordés à la qualification en Ligue des Champions de nos 3 clubs, également 7 points bonus du fait du parcours du PSG (5 points pour la qualification en huitièmes de finale, 2 points pour celle en quarts de finale puis en demi-finale). Il reste donc 28,5 points liés aux résultats des matches des clubs français, et le bilan est très lourd : le PSG a remporté 12 de ces 28,5 pts. On dénombre 12 victoires, 4 matches nuls et surtout 22 défaites.

Le PSG a marqué presque la moitié des points UEFA de la France en 2021

(1) Le règlement de l’UEFA stipule que tout club participant à la phase de groupes de la Ligue Europa marquera au moins 3 points, même si ses résultats ne le permettent. Ici, même si son bilan ne le permet pas (1 seule victoire), Nice rapporte 3 points à la France
(2) Les tours préliminaires se jouant cette saison en matches uniques et non matches aller-retour, l’UEFA a décidé d’attribuer 1,5 points pour la victoire, 1 point pour le match nul et 0,5 point pour la défaite, même si le match va en prolongation.

Alors danger sur la 5ème place ?

La réponse est plus compliquée qu’un simple oui ou non. Pour cette année non, la marge de la France sur le Portugal est de 7,5 points (56,0 points contre 48,5 points pour les portugais). Pour rappel, ce nombre est la somme des coefficients UEFA des 5 dernières années. Ainsi, la France est assurée d’avoir 2 voire 3 clubs directement qualifiés en Ligue des Champions 2022/2023 (l’attribution des places se fait 1 an en avance).

A la fin de l’année 2021, la France a encore une belle marge sur le Portugal (Crédit : eurotopteams.com)

En revanche, si on se projette sur l’année prochaine, il faut enlever du calcul le coefficient de l’année 2017, remplacé par la valeur du coefficient 2022. Hors 2017 est l’année du parcours incroyable de Monaco, quand la France remportait 14,4 points UEFA contre 8,0 pour le Portugal. Ainsi, la France va commencer l’année prochaine avec seulement 1 point d’avance sur le Portugal.

Au début de la saison 2021-2022, le Portugal se révèle très menaçant (Crédit : eurotopteams.com)

Plus préoccupant encore, en se projetant sur l’indice UEFA en 2023, on voit que la France est provisoirement 6ème, derrière le Portugal, puisqu’on enlève l’indice UEFA de l’année 2018. Si on veut se montrer pessimiste, on peut également noter la menace des Pays-Bas, qui ne seraient qu’à 3 points de la France.

A l’horizon de la saison 2022-2023, la France serait derrière le Portugal (Crédit : eurotopteams.com)

Il reste évidemment 2 campagnes européennes pour corriger le tir mais la pression est énorme : l’indice UEFA 2023 sera utilisé pour l’attribution des places européennes de la saison 2024-2025, première saison de la nouvelle Ligue des Champions, où le 5ème à l’indice UEFA passe de 2 à 3 clubs directement qualifiés.

Qu’est-ce que ça change de passer sixième à l’indice UEFA ?

On connaît les conséquences du passage à la sixième place à l’issue de la saison 2022 et elles ne sont pas anodines. Tout d’abord, la France ne pourrait plus bénéficier du règlement UEFA qui stipule que si le vainqueur de l’Europa League est déjà qualifié en Ligue des Champions par son championnat, alors le 3ème du championnat classé 5ème à l’indice UEFA est directement qualifié en phase de groupes. Le troisième de Ligue 1 devrait donc forcément passer par les barrages. Quand on sait que la qualification en phase de groupes apporte directement 4 points UEFA, la différence est de taille.

Ensuite, la France perdrait un représentant en Ligue Europa, qui serait rebasculé en Ligue Europa Conference, troisième échelon continental. Cela implique moins de retombées économiques. Il n’y aurait donc qu’un représentant français en Ligue Europa et deux en Ligue Europa Conference. Dans l’ensemble, les conséquences seraient dommageables mais pas catastrophiques pour les clubs français.

L’Europa League Conference qui débarque en 2021 va modifier la répartition des clubs dans les compétitions européennes (Crédit : nastolatkatakajakty)

En revanche, comme indiqué plus haut, passer sixième en 2023 impliquerait de ne pas bénéficier de la réforme de la Ligue des Champions accordant 3 clubs qualifiés directement en phase de groupes de Ligue des Champions, contre seulement 2 pour le sixième à l’indice UEFA. Pour le reste, difficile à dire : le détail des deux autres compétitions européennes et leur éligibilité n’est toujours pas disponible. Mais cette simple différence en Ligue des Champions pourrait être néfaste pour la France, qui verrait le Portugal être plus attractif pour les joueurs.

La France sort d’une saison très difficile à l’échelle des compétitions européennes. Le parcours du PSG est l’arbre qui cache la forêt. Cette tendance est malheureusement constante depuis quelques années, où seulement Lyon tient son rang. Bien que rien ne soit joué, la cinquième place de la France est à nouveau menacée, après quelques années de tranquillité. Pour espérer bénéficier du nouveau format de la Ligue des Champions en 2024, les autres clubs français vont devoir hausser leur niveau de jeu pendant les compétitions européennes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :