Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2021 : Corey Kispert, le tir est une religion

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

COREY KISPERT

source : USA TODAY Sports

Date de naissance : 3 mars 1999 – Classe : Senior

Université : Gonzaga Bulldogs (WCC) – Bilan 2020/2021 : 28v/0d

Poste : Ailier (#24)

Mensurations
Taille : 201 cm – Poids : 100 kg – Envergure : ? cm

Statistiques saison
28 matchs joués // 19,2 pts // 4,9 reb // 1,7 ast // 0,9 stl // 0,4 blk
30,9 minutes joués/match // 54,5% FG // 45,8% 3pts // 90,1% FT // 1,4 Tov // 1,6 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Fils d’une famille aisée, contrairement à certains joueurs NBA, Corey Kispert joue au basket parce qu’il aime ça et qu’il est bon pour ça et non pour une nécessité de subvenir aux besoins de sa famille. Ceci n’enlève en rien le talent du garçon qui a fait preuve d’une régularité exemplaire sur ses 4 saisons en NCAA. Gonzaga faisait une fois de plus figure de favoris cette saison en NCAA. Et pour cause, l’effectif était on ne peut plus qualitatif et profond.

L’équipe est en mesure d’envoyer pas moins de quatre prospects à la draft cette saison. Ils ont survolé la saison NCAA avec 28 victoires pour 0 défaite et lors de la March Madness, tout s’est bien déroulé… jusqu’en finale. Les Bulldogs s’inclinent en finale de la March Madness face à l’autre gros poisson du tournoi, Baylor, et ceux, malgré l’escouade très riches de Gonzaga. Aujourd’hui, dans la famille Gonzaga, je voudrais le spécialiste du tir extérieur.

DESCRIPTION DU JOUEUR
Corey Kispert. L’un si ce n’est, LE meilleur shooteur de la cuvée 2021. Sur ses quatres saisons en NCAA, Kispert tourne 41,2% à 3pts sur une moyenne de 4,8 tentatives/matchs (et un total de plus de 600 tirs à 3pts)! Cette saison, il a même poussé ses standards encore plus loin avec 45,8% à 3pts sur plus de 6 tirs ext./match. Ajoutez à cela une mécanique très propre, une efficacité exceptionnelle aux lancers francs (90,1%) et une qualité élite en catch&shoot et vous avez là le nouveau spot up/catch&shooteur par excellence. De plus, Kispert est également très intelligent et est excellent dans le jeu sans ballon, il sait où se placer et à quel moment proposer des coupes. Il le fait très bien et, grâce à son touché il peut être plus qu’un simple joueur de catch and shoot dans le corner et peut donc être un finisseur intéressant près du cercle. A noter qu’il fait une saison dans la fameuse classe « 50/40/90 » (au moins 50% au tir, 40% à 3pts, 90% aux LFs). Cependant, Kispert est un shooteur pur, un scoreur de fin de chaîne. Et si il est capable de faire tourner le ballon et de ne pas gêner la circulation de l’attaque, il n’est pas en mesure (et ça ne sera pas son rôle quoiqu’il en soit) de créer pour lui ou pour les autres.

Défensivement c’est une autre histoire. Kispert est relativement physique (2,01m et 100kg) ce qui lui permet d’être un défenseur honnête. Il parvient à ne pas être négatif de ce côté du terrain. Cependant, ça reste trop limité pour lui donner la fameuse étiquette de 3&D. Sa mobilité latérale est très moyenne et il risque de souffrir face aux lignes arrières adverses en cas de switch. Quant aux intérieurs, il ne résistera pas longtemps face aux poids lourd de la NBA mais pourrait tout de même être vaillant face aux postes 4 les plus légers.

✔️ FORCES

  • Catch&Shoot élite
  • Tir extérieur
  • Pas un shooter unidimensionnel (peut finir près du cercle après un cut)
  • Excellent tireur de lancers francs
  • Joueur mature
  • NBA Ready (offensivement surtout)

FAIBLESSES

  • Pas de playmaking (pas son rôle)
  • Ne peut pas créer son tir
  • Défenseur correct mais ne pourra défendre qu’un poste en NBA

PRÉDICTION DRAFT 2021

Début – Milieu de premier tour (12 – 20)

Equipes potentiellement intéressées : Indiana Pacers, Golden State Warriors, Boston Celtics

Les Pacers ont beaucoup de joueur capable de tenir la balle ou d’avoir besoin du ballon pour exister en attaque (LeVert, Warren, Brogdon, Sabonis). Pour compléter ce beau 5 majeur (avec Turner en pivot) et pour compenser le probable départ de Doug McDermott, la venue de Kispert serait une bénédiction et le joueur pourrait s’éclater à merveille en récupérant les ballons suite à des pénétrations des joueurs cités précédemment.
Golden State va entamer la prochaine saison avec une envie de tout manger sur son passage, après deux saisons chaotiques pour cause de blessure. Il leur faut donc du joueur NBA ready, capable d’artiller de loin pour suppléer les Splash Brothers tout en n’étant pas un boulet défensivement. La description parfaite de Corey Kispert.
Les Celtics, à l’image des Pacers, sont remplis de joueurs capable de tenir la gonfle (Tatum, Brown, Kemba, Smart). Mais ce qu’il manque autour de ce quatuor, ce sont des joueurs capables de rentrer leurs tirs ouverts sans avoir besoin de trop toucher le ballon. Ojeleye et Green sont agents libres, G. Williams n’est pas un shooteur naturel et Nesmith n’est pas encore tout à fait prêt. Si les Celtics finissent la saison avec un choix dans le top 20 et que Kispert est disponible, cela doit être un « no brainer » pour l’ami Danny Ainge.

NOTE DU CCS : TIER « Starter/6ème homme »

Corey Kispert ne sera probablement jamais assez bon défensivement pour être véritablement qualifier de 3&D, mais il devrait être suffisamment correct pour ne pas être une tare en défense. Offensivement, il s’acclimatera parfaitement à n’importe quelle attaque et son côté NBA ready lui donnera des minutes dès sa première saison. En sortie de banc, en titulaire, Corey saura parfaitement s’adapter et comprendre son rôle. Avec lui dans la ligue, mauvaise nouvelle pour la team « c’était mieux avant », le shoot à 3pts n’est pas près de disparaître.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Evan Mobley

Tier « Starter ++ »

Jalen JohnsonIsaiah Jackson

Tier « Starter/6ème homme »

Kai JonesMoses MoodySharife Cooper

Tier « Rotation importante »

Miles McBride Yves PonsJeremiah Robinson-EarlGreg Brown

Tier « Fin de rotation »

Daishen NixHerbert JonesOshai AgbajiAyo DosunmuIsaiah Todd

Tier « G-League/2Way »

%d blogueurs aiment cette page :