A l'affiche NHL Sport US

[SÉRIES LNH] Division Est – Analyses & Prédictions

C’est l’heure des séries éliminatoires en LNH ! Après une saison au format inédit, les franchises ont finalement trouvé le chemin du tournoi printanier. Quatre divisions, quatre tournois internes qui détermineront un vainqueur avant le carré final ! Le CCS s’engage dans une présentation détaillée et analytique de chaque division de LNH.

La division Est nous a donné une belle bataille pour les séries. A la surprise générale, les Penguins et les Capitals ont réussi à maintenir leur rang malgré la montée en puissance des jeunes équipes. Ils ont été suivis par les Bruins et les Islanders, deux équipes attendues à ce niveau de la compétition. Les deux meilleures attaques de la ligue vont affronter deux des cinq meilleures défenses de la ligue. Deux philosophies différentes nous réservant du beau spectacle. 

🏒 Séries n°1

Pittsburgh Penguins vs New York Islanders

Source : LaptrinhX

Un goût de revanche anime cette première série de la division Est. En 2019, les Islanders ont écrasé la franchise de Pennsylvanie 4/0 au premier tour. Une défaite surprise malgré l’avantage donné aux Penguins par les suiveurs. Les hommes de Mike Sullivan arrivent donc avec cette envie de prendre leur revanche et ainsi effacer l’affront. Cette année, les confrontations entre les deux franchises ont été dominées par les Penguins. La franchise de Pittsburgh a remporté 6 matchs dont 1 en prolongation et 1 aux tirs au but. Des matchs souvent serrés entre les deux équipes mais les Islanders ont manqué de réalisme dans les moments clés. Les confrontations entre les deux franchises ont souvent été défensives. Ainsi les Penguins n’ont inscrit que 26 buts contre la franchise New Yorkaise tandis que les Islanders n’ont inscrit que 19 buts. Dans les deux cas, il s’agit d’une deuxième moins bon total de la saison pour chacune des franchises. On devrait donc assister assister à des matchs assez défensifs et se jouant sur des détails. Les Islanders sont connus pour leur solidarité défensive et leur efficacité devant les buts. Ils l’ont prouvé contre ces mêmes Penguins lors des séries 2019 avec seulement 6 buts encaissés en 4 matchs. 

Mais cette année, la franchise de Pennsylvanie semble avoir trouvé la solution dans le système de Barry Trotz, les Islanders ayant encaissé le plus de but de la part des Penguins. Le duel Jarry – Varlamov est probablement la clé de la réussite pour les deux franchises. Après un début de saison mitigé, le gardien canadien de Pittsburgh s’est bien repris. Il affiche des statistiques intéressantes avec 90,9% de sauvetages, 2,75 buts alloués en moyenne par match et 2 blanchissages. En face de lui, il a probablement l’un des meilleurs gardiens de la ligue. Le gardien russe est prétendant au trophée Vézina après une telle saison. Il termine avec 92,9% de sauvetages, 2,04 buts alloués en moyenne par match et 7 blanchissages. Néanmoins les Penguins ont été ceux qui lui ont posé le plus de problèmes. Lors des séries, il tentera de corriger le tir pour faire avancer les Islanders. 

Pour les autres joueurs, l’attaque des Penguins domine largement celle de la franchise New Yorkaise avec une profondeur impressionnante cette année. Si on retrouve toujours les mêmes leaders avec Crosby, Guentzel, Rust, Malkin, d’autres joueurs se sont intégrés à cette équipe comme Kapanen ou encore Jeff Carter qui a marqué 9 buts depuis son arrivée lors de la date limite des transferts. Il ne faut pas sous-estimer des joueurs comme McCann, Blueger, Tanev, Zucker ou encore Gaudreau qui seront très précieux sur les deux derniers trios. En défense aussi, les Penguins ont progressé. Le duo Letang/Dumoulin a réalisé une très bonne seconde partie de saison, bien aidé par les arrivées de Ceci et Matheson. Enfin le duo de jeunes Marino/Pettersson sera à surveiller. Chez les Islanders, on est loin de l’armada offensive. Seul Barzal a impressionné avec 45 points dont 17 buts. Néanmoins, la franchise de New York continue à avoir cette efficacité devant les filets à l’image de Brock Nelson et ses 18 buts ou encore Pageau et ses 17,3% d’efficacité.

Il faudra voir si les ajouts de Palmieri et Zajac portent leurs fruits au cours des séries. Défensivement, l’équipe reste très solide avec son duo Pelech/Pulock qui a le meilleur XGA/60 de la franchise avec 1,53. Les deux autres duos Leddy/Mayfield et Greene/Dobson ne sont pas en reste avec 1,93 et 2,17XGA/60.

Cette affiche s’annonce palpitante avec cette envie de revanche chez les Penguins mais aussi ce sentiment d’une dernière opportunité pour remporter une dernière Stanley Cup sous l’ère Crosby/Malkin. Deux des meilleurs tacticiens de cette ligue tenteront de trouver des solutions et ces moyens de s’adapter au cours de la série. La meilleure attaque de la ligue contre la deuxième meilleure défense de la ligue, c’est l’affiche que vont nous proposer les Penguins et les Islanders. 

🗝️ LE joueur clé de la série

Sidney Crosby: On ne le présente plus. Le meilleur joueur de sa génération et l’un des meilleurs de l’histoire a une nouvelle fois ébloui les patinoires de la ligue par son talent. Meilleur pointeur et buteur des Penguins avec 62 points et 24 buts inscrits, l’attaquant canadien n’a pas semblé ressentir le poids des années. Il est motivé à l’idée de ramener une dernière Stanley Cup à Pittsburgh. Leader de vestiaire et sur la glace, il est celui qui peut inverser le cours d’une série. Entouré des jeunes Guentzel et Rust, les défenses adverses sont prévenues, il ne faudra pas laisser d’espace à ce trio.

🔮 Prédictions de la rédaction du CCS

🐧 Hakim : Victoire de Pittsburgh 4-2🦅 Ben : Victoire de Pittsburgh 4-2
🦈 Jerem : Victoire de New-York 4-2👨‍🦰 Phil : Victoire de Pittsburgh 4-1

🏒 Séries n°2

Washington Capitals vs Boston Bruins

Source : Sport Addik

Une série sous le signe de la dureté, voilà ce qui attend les deux franchises. Deux équipes portées sur le physique. Une série qui verra Chára jouer ses premières séries avec les Capitals contre son ancienne équipe, les Bruins. Cette année, les affrontements entre les deux franchises ont été serrés avec 4 matchs remportés de chaque côté. Néanmoins, les Bruins se sont légèrement détachés avec seulement deux défaites dans le temps réglementaire, leur donnant l’avantage dans les confrontations directes. Dans le jeu, les deux franchises ont été au coude à coude, aucune ne prenant un net avantage sur l’autre. En terme de buts inscrits, les deux équipes se sont neutralisées avec 25 buts inscrits pour les Capitals et 26 buts pour les Bruins. Une efficacité offensive loin de celle qu’ils peuvent avoir contre d’autres équipes. Néanmoins, les Capitals avec leurs 25 buts inscrits, sont de loin l’équipe la plus réaliste face aux Bruins. Ils semblent avoir trouvé la faille dans la défense adverse. Pour les Bruins, le constat est le même puisque seuls les Penguins ont inscrit plus de buts que la franchise de Boston contre les Capitals. Deux équipes au style similaire basé sur une grosse puissance offensive et sur un jeu basée sur le physique. Un combat acharné où une seule franchise sortira victorieuse. 

Offensivement, les Capitals ont un avantage en terme de profondeur. Avec des joueurs comme Hagelin, Sheary ou encore Eller, la franchise de Washington est armée offensivement derrière son top 6. L’arrivée de Mantha en échange de Vrana peut s’avérer être un atout majeur dans la quête de la Stanley Cup. Malgré quelques matchs d’absences cette saison, Ovechkin reste l’un des meilleurs buteurs de la ligue et son duel à distance avec Pastrnak est à surveiller. Il ne faut pas oublier l’homme de l’ombre, Nicklas Backstrom, meilleur pointeur de l’équipe cette saison avec 53 points dont 15 buts. Il a été le plus régulier des Capitals. Il est l’un des joueurs à suivre dans cette confrontation. De l’autre côté, on retrouve l’un des meilleurs trios de la ligue composés de Marchand, Bergeron et Pastrnak. Ils cumulent encore cette année 165 points dont 72 buts. Une forme de dépendance s’est créée vis-à-vis de ce trio. Malgré les bonnes performances de Krejci, Ritchie et Smith, on voit clairement que l’équipe est dépendante des performances de ses cadres.

L’arrivée de Taylor Hall a apporté cette profondeur qui manquait à la franchise du Massachusetts comme l’atteste les stats rapportées par l’insider Matt Larkin. L’attaquant canadien s’est illustré depuis son arrivée lors de la date limite des transferts avec 14 points inscrits dont 8 buts en 16 matchs. Le part du second trio est devenu ainsi quasiment presque aussi efficace que le premier trio, une véritable délivrance pour Boston. L’objectif pour Hall est de confirmer ses bonnes performances lors des séries. Il faut voir aussi si des joueurs comme DeBrusk montrent un autre visage lors des séries après une saison régulière décevante. Défensivement, l’avantage est pour la franchise de Boston. Avec des joueurs offensifs plus impliqués dans les replis défensifs et un Charlie McAvoy en leader de cette défense, les hommes de Bruce Cassidy ont conservé cette rigueur défensive qu’on leur connaît. Cinquième de la ligue dans ce secteur, les bonnes performances du trio de gardien Rask, Halak et Swayman a fait du bien à cette équipe. Malgré les blessures des deux gardiens, la recrue américaine Jeremy Swayman a parfaitement rempli son rôle réalisant de belles performances.

Les Capitals sont un peu plus loin dans ce secteur mais ils ne doivent pas être sous-estimés. Avec des défenseurs d’expérience en la personne de Carlson, Chara, Schultz ou encore Dillon, ils semblent pouvoir monter en intensité lors des séries. Il faudra néanmoins le soutien des joueurs offensifs pour bloquer les attaquants de Boston. À l’instar des gardiens du Massachusetts, ceux de Washington ont réussi leur saison que ce soit Vanecek ou Samsonov. Ils pourraient être la clé de la réussite des Capitals. En effet, la puissance offensive des Capitals sait s’adapter à n’importe quelle défense mais la différence se fera derrière en fonction des performances des deux gardiens. Le moindre match raté par l’un d’eux sera sanctionné par l’attaque efficace des Bruins. Les deux franchises ont eu le temps de faire une répétition générale ce mardi avec une victoire des Capitals 2/1 sur un but victorieux de Raffl à trois secondes de la fin du match.

Le match a été globalement équilibré ce qui annonce une grosse bagarre pendant cette série. À l’instar de la première série, on a la chance de voir s’affronter la deuxième meilleure attaque de la ligue contre la cinquième meilleure défense de la ligue. Un affrontement qui s’annonce physique et très intense. 

🗝️ LE joueur clé de la série

David Pastrnak: l’attaquant tchèque est l’un des meilleurs buteurs de la ligue. Cette année, sa blessure a semblé réduire sa cadence offensive mais il reste quand même un élément à surveiller. Malgré une baisse de régime, il a terminé la saison avec 48 points dont 20 buts. Des statistiques convenables mais en dessous de son vrai niveau. Les séries pourraient lui permettre de retrouver le niveau affiché la saison dernière. Il pourrait être le détonateur de cette équipe et les mener vers la victoire.

🔮 Prédictions de la rédaction du CCS

🐧 Hakim : Victoire de Washington 4-3🦅 Ben : Victoire de Boston 4-3
🦈 Jerem : Victoire de Boston 4-3👨‍🦰 Phil : Victoire de Washington 4-3

🏒 Champions de Division

➡️ Pittsburgh : ⭐⭐⭐⭐
Après une saison surprenante sur le plan des résultats, les Penguins se sont mis à rêver d’une dernière Stanley Cup sous l’ère Sidney Crosby. Malgré les blessures encore importantes empêchant Mike Sullivan d’avoir son équipe au complet tout au long de la saison, la franchise de Pittsburgh n’a jamais semblé quitter son rythme. Après un début de saison mitigé, l’équipe s’est mise en ordre de bataille derrière son capitaine auteur de 62 points dont 24 buts. Avec une profondeur et une solidité défensive retrouvées, les Penguins arrivent favoris dans cette division. Ils ont dominé les Capitals et les Islanders cette saison avec 12 victoires en 16 matchs. Seuls les Bruins ont résisté à l’armada des Penguins avec seulement 3 victoires. Mais le retour de nombreux joueurs comme Malkin ou encore Tanev peut rendre cette équipe encore plus puissante. La meilleure attaque de la ligue est prêt à en découdre pour remporter cette division. 

➡️ Washington : ⭐⭐⭐
Comme les Penguins, ils sont toujours présents au sommet de cette division malgré les saisons passantes. Toujours aussi dur dans le jeu, l’équipe d’Ovechkin a fait son petit bonhomme de chemin pour se qualifier pour les séries pour la septième saison consécutive. À l’instar des Penguins, les Capitals vont essayer de décrocher une seconde Stanley Cup sous l’ère Ovechkin. Cette saison semble le moment propice pour réaliser cet objectif. Renforcé par des joueurs d’expérience comme Chára, Schultz ou Sheary, les Capitals comptent dans leurs rangs des habitués des séries éliminatoires. Il ne faut pas oublier l’arrivée de Mantha lors de la date limite des transferts pour apporter offensivement. Avec lui, les Capitals possèdent un top6 très puissant et capable de marquer à n’importe quel moment. Le parcours ne sera pas facile mais les Capitals ne sont jamais à sous-estimer à l’approche des séries.

➡️ Boston : ⭐⭐⭐
L’équipe favorite en début de saison aux yeux des suiveurs mais décevantes dans les résultats. La franchise de Boston n’est jamais rentrée pleinement dans sa saison. La blessure de de Pastrnak aura freiné la montée en puissance de l’équipe. Le buteur tchèque a été en retrait avec seulement 48 points inscrits dont 20 buts en 48 matchs, laissant les Bruins en retrait au classement. Une moyenne de points de 1,0 par match tout à fait honorable mais en dessous des standards du Tchèque. Le premier trio est toujours l’un des meilleurs de la ligue et l’arrivée de Taylor Hall lors de la date limite des transferts a apporté cette profondeur nécessaire aux Bruins. L’objectif pour Bruce Cassidy est d’impliquer l’ensemble des joueurs dans ces séries pour éviter cette interdépendance vis-à-vis du premier trio. Reste à savoir si cela suffira pour battre les trois autres équipes qualifiées de cette division. 

➡️ New-York : ⭐⭐
Toujours aussi surprenant malgré le manque de «Stars» dans l’effectif, les Islanders vont jouer les troubles fêtes dans ces séries. Capable de renverser une équipe grâce à leur solidité défensive et leur efficacité devant les filets, ils seront l’équipe à ne pas sous-estimer. Mené par un Barzal en feu cette saison ainsi que par un Varlamov au sommet de son art, la franchise de New York aura des atouts à montrer. Ajoutez à cela, le coaching de Barry Trotz et vous avez une équipe capable de se hisser en finale. Le chemin reste long d’autant que l’équipe n’aura pas l’avantage de la glace dans les séries de cette division. Néanmoins, la deuxième meilleure défense de la ligue peut poser des problèmes et créer une nouvelle fois la surprise. 

🔮 Prédictions de la rédaction du CCS

🐧 Hakim : Victoire de Pittsburgh🦅 Ben : Victoire de Pittsburgh
🦈 Jerem : Victoire de New-York 👨‍🦰 Phil : Victoire de Washington

Cette division nous réserve une intensité digne de séries éliminatoires. L’équipe sortant cette jungle peut sérieusement envisager de remporter la Stanley Cup. Il faudra être parfait pour battre les autres franchises. Aucune erreur ne sera tolérée au risque de dire adieu aux rêves de Stanley Cup. Des franchises expérimentées et habituées aux séries ces dernières années. Difficile de faire un pronostic tant ces équipes ont été proches cette saison mais le spectacle s’annonce prometteur. 

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :