Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2021 : Joe Wieskamp, l’efficacité au service du collectif

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservé son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

Joe Wieskamp

Date de naissance : 23 août 1999 – Classe : Junior

Université : Iowa Hawkeyes – Bilan 2020/2021 : 22v/9d (PO : 1v/1d)

Poste : Arrière (#10)

Mensurations
Taille : 198 cm – Poids : 96 kg – Envergure : 210 cm

Statistiques saison
31 matchs joués // 14,8 pts // 6,6 reb // 1,7 ast // 1,4 stl // 0,3 blk
29,3 minutes joués/match // 49,1% FG // 46,2% 3pts // 66,7% FT // 1,4 Tov // 1,5 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Joe Wieskamp c’est la définition du touche à tout. Au collège de Muscatine dans l’Iowa, il joue quarterback pour l’équipe de football américain mais est également très doué pour le baseball. Son choix de se tourner vers le basketball intervient lorsqu’une blessure au pouce l’empêche de poursuivre sa saison de football. Dès sa première année, il est le meilleur marqueur de tout l’Iowa et tourne à 18.6 points de moyenne. Il devient par la même occasion le premier joueur de la Mississipi Athletic Conference (MAC) à décrocher tous les honneurs. Lors de sa deuxième saison, il augmente son scoring et tourne en double-double de moyenne. Mais c’est lors de son année junior que Wieskamp explose littéralement. 30.4 points et plus de 10 rebonds sur l’ensemble de la saison. Il obtient logiquement le titre de meilleur joueur de la MAC mais également celui de joueur de l’année de l’Iowa Gatorade. Sa dernière saison est à l’image des précédentes et il mène son équipe au titre suprême de champion de l’Etat. Une première depuis 16 ans. Fort de ces diverses expériences, il est considéré comme une recrue 4 étoiles et comme le meilleur espoir du pays. Direction donc la fac d’Iowa dans la célèbre Big Ten Conference. En compagnie d’un certain Luka Garza, il enchaîne les prestations remarquées et s’affirme comme un joueur polyvalent. Son association avec l’intérieur est excellente et il finit Big Ten All-Freshman dès son arrivée. Les deux années qui suivent sont bonnes. Il s’illustre par de gros pourcentages à trois points, en particulier cette saison où il termine avec un extraordinaire 46.2%. Homme à tout faire des Hawkeyes, Joe Wieskamp ne permet toutefois pas à son équipe de remporter la conférence Big Ten et ne fera mieux qu’un second tour lors de la March Madness. Plus important encore, l’arrière semble avoir souffert de l’omniprésence de Luka Garza sur le terrain mais également dans le regard des fans, des médias et des scouts NBA. Pourtant le numéro 10 a des qualités à faire valoir à beaucoup de niveaux.

DESCRIPTION DU JOUEUR
Comme nous l’évoquions précédemment, Joe Wieskamp est un joueur polyvalent capable de faire beaucoup de choses sur un terrain de basket. Son shoot est l’une de celles-ci. De gros pourcentages surtout de loin (46.2% pour 5 tentatives par match) et une mécanique efficace. Son tir est très arqué et monte assez haut, lui permettant d’éviter le contre adverse. Capable de tirer en sortie de dribble, il se pourrait qu’il soit exclusivement utilisé en catch & shoot dans la grande ligue. Là où il devrait faire la différence par rapport à des joueurs du même registre c’est dans sa capacité à capter des rebonds. Wieskamp gobe 6.6 rebonds par match ce qui représente 12% de ceux de son équipe lorsqu’il est sur le parquet. Pourtant, le physique de l’arrière est « quelconque » mais son QI basket est très développé et son analyse des trajectoires est excellente. Vous l’aurez compris, ce n’est ni un athlète de haut vol ni un joueur avec une force bien établie. Néanmoins, ce qu’il fait, il le fait bien. L’équipe qui le sélectionnera pourra compter sur son sérieux et son application pour exécuter les systèmes comme il se doit. Il n’y aura pas de mauvaises surprises avec le natif de Muscatine. Il pourra par séquences porter la balle. En effet, sa capacité à créer pour les autres est correcte mais doit être développée. Il ne délivre que peu de passes décisives (1.7 par match). Ceci s’explique par le fait que nombre de systèmes d’Iowa étaient mis en place pour favoriser le jeu au poste de Luka Garza. Dans une autre mesure, Joe Wieskamp est également capable de jouer poste bas face à des défenseurs plus petits. Il n’hésite pas à les poster misant sur son envergure positive.

Défensivement, Wieskamp ne parvient pas à contenir les joueurs plus rapides. Il est souvent dépassé par ces derniers et peut également avoir du mal à se situer à travers les écrans adverses. On pourrait lui reprocher son faible ratio d’interceptions ou de contres vu sa taille et sa longueur de bras. Néanmoins, il exécute ses rotations très sobrement et avec précision. Il devra certainement compenser son manque athlétique pour exister de ce côté du terrain en NBA tant on connaît la qualité des extérieurs dans le jeu en isolation.

✔️ FORCES

  • Fiabilité du tir
  • Capacoté à prendre des rebonds
  • Polyvalence
  • QI basket

FAIBLESSES

  • Physique « soft »
  • Manque de rapidité
  • Difficulté à créer son propre shoot

PRÉDICTION DRAFT 2021

Milieu deuxième tour (40 – 50)

Equipes potentiellement intéressées : Los Angeles Clippers, Milwaukee Bucks, Philadelphie Sixers

Joe Wieskamp devrait pouvoir trouver sa place dans une équipe en quête de shooteurs en sortie de banc. Il ne sera pas celui qui créera des différences mais lorsque des systèmes seront appelés pour lui, nul doute qu’il saura mettre ses tirs et qu’il rendra de fiers services à sa franchise. Il sera également une aubaine pour son coach qui n’aura aucune difficulté à le gérer. Néanmoins, son âge (23 ans) devrait l’empêcher d’être drafté avant le milieu de second tour.

NOTE DU CCS : Tier « Fin de rotation »

Joe Wieskamp devrait pouvoir apporter dès son entrée dans la ligue. Il fait partie de cette trempe de shooteurs tel que Corey Kispert. En grapillant quelques minutes et avec des systèmes favorisant le catch & shoot, il devrait pouvoir tirer son épingle du jeu. Il lui faudra toutefois hausser son niveau de jeu en défense pour être au niveau NBA. A lui désormais de saisir les opportunités qui se présenteront à lui.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Evan Mobley

Tier « Starter ++ »

Jalen JohnsonIsaiah Jackson

Tier « Starter/6ème homme »

Kai JonesMoses MoodySharife CooperCorey Kispert

Tier « Rotation importante »

Miles McBride Yves PonsJeremiah Robinson-EarlGreg Brown

Tier « Fin de rotation »

Daishen NixHerbert JonesOshai AgbajiAyo DosunmuIsaiah Todd

Tier « G-League/2Way »

(6 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :