NHL Sport US

[SÉRIES LNH] Division Centrale – Analyses & Prédictions

C’est l’heure des séries éliminatoires en LNH ! Après une saison au format inédit, les franchises ont finalement trouvé le chemin du tournoi printanier. Quatre divisions, quatre tournois internes qui détermineront un vainqueur avant le carré final ! Le CCS s’engage dans une présentation détaillée et analytique de chaque division de LNH.

La division Centrale nous a livré de belles surprises cette saison. Plusieurs équipes ont cravaché pour obtenir la dernière place qualificative de la division. Dallas, finaliste la saison dernière, regardera le tournoi printanier à la télévision, alors que les Panthers et les Predators ont déjoué les pronostics tout en proposant un hockey enthousiasmant. Les Canes ont réalisé un exercice 2020-2021 très convainquant alors que le champion en titre, Tampa Bay, a réussi à maintenir sa barque malgré les nombreuses blessures. Une chose est sûre, les séries de la Centrale seront placées sous le signe du beau jeu !

🏒 Séries n°1

Carolina Hurricanes vs Nashville Predators

Source : The Athletic

C’est la première fois que les deux franchises se rencontrent en séries éliminatoires. Les Canes et les Preds n’ont pas du tout emprunter le même chemin pour se retrouver à ce stade de la compétition. D’un côté, les hommes de Rod Brind’Amour ont fait preuve d’une grande régularité pour remporter une division Centrale compétitive tout en proposant un hockey séduisant. Carolina termine la saison régulière en puissance avec une séquence de 13 matchs à au moins un point depuis 15 avril (9-0-4). Les Canes terminent ainsi au premier rang de la Centrale avec 80pts, un titre de division qui leur échappe depuis 2006, année de la dernière Coupe Stanley de la franchise. De leurs côtés, les Predators sont revenus de très loin pour ravir la dernière place qualificative. Après 20 rencontres, Nashville traînait dans les bas-fonds de la division avec une fiche de 9-11-0. Dès la fin février, les Preds ont amorcé une remontée spectaculaire, terminant sur une série de 22-12-2 pour se qualifier avec seulement 4 petits points d’avance sur les Stars, durement touchés par la Covid-19. Si les deux franchises sont sur une bonne dynamique, les confrontations directes sont clairement à l’avantage des Canes. Carolina a remporté les 6 premières rencontres, dominant les Preds 23-9. Mais une lueur d’espoir est apparue pour Nashville lors des deux derniers affrontements au cours desquels les hommes de John Hynes ont obtenu 2 victoires, cumulant un avantage de 8-1.

Toute la force des Hurricanes réside dans leurs unités spéciales. Et c’est bien là la grande différence entre les deux équipes. Offensivement d’abord, les Canes ont inscrit 42 buts en avantage numérique, le 3ème meilleur total de la ligue, sur 159 opportunités (12ème de LNH). L’efficacité de la Caroline sur ces situations est redoutable avec un taux de conversion de 26,42%, le second de la ligue. C’est surtout la première unité spéciale des Canes qui s’est montrée dominante cette saison. En temps normal, Sebastian Aho est aligné aux côtés de Vincent Trocheck, Jordan Staal, Andrei Svechnikov et Dougie Hamilton. Ensemble ils ont inscrit 85 points en avantage numérique dont 27 buts soit 64,28% des buts sur jeu de puissance de leur équipe. Aho, Trocheck et Staal sont à 7 buts chacun en PP. Et les unités spéciales des Canes sont tout aussi efficaces en infériorité numérique. Carolina se classe au 28ème rang des équipes accordant le plus d’opportunités dans ces situations mais n’a concédé que 25 buts, soit un pourcentage de penalty kill de 85,21%, le 3ème de la ligue ! Le plus signifiant pour la série qui nous attend est que la puissance des unités spéciales des Canes s’est avérée encore plus redoutable contre… les Preds. Carolina affiche un taux de conversion en avantage numérique de 34,6% contre Nashville et tue 88,9% des pénalités. La marche semble très haute pour les Predators. Surtout parce que Nashville possède un des jeux de puissance les plus désastreux de la ligue, pointant au 29ème rang en infériorité numérique avec un taux de 74,70% cette saison.

Là où les Predators peuvent essayer de tenir tête à la Caroline, c’est en situation d’égalité numérique. Les deux équipes présentent des statistiques similaires en 5v5 cette saison. Nashville a inscrit 104 buts en égalité, 105 pour Carolina. Mais là aussi, les dernières rencontres indiquent que les Canes sont davantage performant en égalité en raison, notamment, du retour de Teuvo Teravainen. Sur les 8 rencontres disputées ensemble, le trio Aho/Svechnikov/Teravainen a dominé 8-4 ses adversaires en égalité numérique. Avec seulement 151 buts inscrits cette saison, Nashville pointe au dernier rang parmi les équipes qualifiées pour les séries. Les lignes offensives des Preds donnent l’impression d’être construites d’une manière à répartir les talents pour donner l’illusion d’une profondeur inexistante. De manière grossière, les trois premières lignes de Nashville ressemblent à peu près à ce que Caroline présente en 3ème ligne. L’une des satisfactions chez les Preds vient de la recrue Eeli Tolvanen auteur de 11 buts et 11 passes en 40 matchs. Le Finlandais de 22 ans est désormais placé aux côtés de Forsberg et Johansen sur la première ligne, et peut devenir le facteur X de l’attaque des Preds.

Mais, les Preds le savent, ce n’est sur leur attaque qu’ils devront miser. Depuis des années déjà, les Preds prétendent avoir l‘une des meilleures ligne bleue de la ligue. Depuis leur raid vers la finale en 2017, la défense de Nashville a perdu des éléments mais les trois piliers défensifs de l’équipe sont toujours de là : Roman Josi, Ryan Ellis et Mattias Ekholm. Josi, vainqueur du Norris la saison dernière, est toujours l’un des meilleurs défenseurs de la ligue et le principal moteur offensif de l’équipe. Sur le même duo, Ryan Ellis reste la pierre angulaire de Nashville. Dans ce domaine, les Canes n’ont pas à se sentir inférieurs. Les deux premières lignes de Caroline, Hamilton/Slavin et Skjei/Pesce, sont tout aussi redoutables : au combiné, ils affichent 54 buts pour et 35 contres. Surtout, les Canes disposent de trois gardiens fiables : Petr Mrazek, Alex Nedeljkovic et James Reimer. Mrazek a raté 31 matchs pour une blessure au pouce. En 12 départ, il affiche un bilan de 6-2-3 avec une moyenne de 2,06 buts alloués par match et un pourcentage d’arrêt de ,923. Il devrait être le partant. Les Preds le savent, leur salut passera par une grande performance de leur gardien Juuse Saros.

🗝️ LE joueur clé de la série

Juuse Saros : Il devra être le meilleur gardien de la série pour faire espérer les Predators. Si Nashville a réussi une belle remontée vers les séries, Saros en est l’un des principaux artisans. Après avoir raté 7 matchs pour blessure, le Finlandais revient en force pour signer une fiche de 16-6-1 depuis le 18 mars. Sauvant 13,2 buts au-dessus des attentes, Saros a sauvé les Preds a de nombreuses reprises. Il doit rester dans sa forme actuelle pour laisser Nashville dans la série.

🔮 Prédictions de la rédaction du CCS

🐧 Hakim : Victoire de Carolina 4-2🦅 Ben : Victoire de Carolina 4-1
🦈 Jerem : Victoire de Carolina 4-1👨‍🦰 Phil : Victoire de Carolina 4-2

🏒 Séries n°2

Tampa Bay Lightning vs Florida Panthers

Source : Litter Box Cats

Pour la première fois de l’histoire, deux franchises de Floride s’affrontent en séries éliminatoires. Un duel qui sent la poudre. Les deux équipes se sont affrontées 8 fois cette saison pour un total de 336 minutes de pénalités et cumulent 41,59 minutes de pénalités en moyenne par match. Et ce n’est pas seulement en raison de cette animosité que la série est très attendue. Florida et Tampa ont été deux des meilleures équipes de LNH cette saison. Les Panthers terminent au 4ème rang de la ligue, le Lightning au 8ème. Le momentum est clairement à l’avantage des hommes de Joel Quenneville, encore en course pour le trophée Jack Adams. Les Panthers arrivent pour cette série avec 6 victoires consécutives et 11 sur les 14 derniers matchs. Même dans les confrontations directes, Florida a remporté les 3 dernières rencontres contre Tampa, pour un cumulé de 14-4. Mais on le sait, les Champions en titre n’auront probablement pas le même visage pour les séries éliminatoires et pourront compter sur les retours attendus de Nikita Kucherov et Steven Stamkos.

Cette saison, à la surprise générale, les deux équipes sont au coude-à-coude en terme de qualité de jeu, de schémas tactiques et de profondeur d’effectif. Des éléments qui font de cette série la plus imprévisible du premier tour. Tampa a terminé la saison comme 6ème meilleure défense de la ligue (145 GA) et 9ème meilleure attaque (180 GF) tandis que les Panthers pointent respectivement au 11ème (151 GA) et 4ème rang (188 GF). Si d’ordinaire, les Bolts sont connus pour dominer la ligue en terme d’intensité et de multiplication des opportunités, cette saison, ce sont les Panthers qui mènent dans ce domaine. Florida a inscrit 3,36 buts en moyenne par match, le premier rang de la centrale et le 4ème de la ligue. Surtout, les Panthers ont dominé toute la LNH au nombre de tirs par match avec une moyenne hallucinante de 34,9. Les deux ailiers arrivés pendant l’intersaison, Anthony Duclair et Carter Verhaeghe, se sont montrés comme les compléments parfaits de la vedette de l’équipe, Aleksandr Barkov. Les qualités bidirectionnelles du centre ainsi que sa possession de la rondelle en phase offensive se conjuguent très bien avec la vitesse de ces ailes. Ensemble, parmi les trios ayant passé plus de 200min ensemble sur la glace, ils se classent au 2ème rang de la ligue avec un pourcentage de buts attendus au-dessus des 65%. Florida a également ajouté de la profondeur avec Sam Bennett qui réalise une saison fantastique depuis son arrivée de Calgary le 12 avril. Au côté de Jonathan Huberdeau, meilleur pointeur de l’équipe, Bennett a inscrit 15 points sur ses 10 premiers matchs avec les Panthers. Le Top 6 de Florida est redoutable, se basant sur un jeu agressif, dynamique et créant un maximum d’opportunités. Des qualités dignes de Tampa Bay en somme.

Si cette année les Champions en titre ont réussi à maintenir un rythme impressionnant malgré les blessures, il semble que l’une des clés les plus décisives côté Lightning sera l’infirmerie. Kucherov et Stamkos sont annoncés comme partant pour le premier match, mais quel sera leur niveau réel dans une série qui s’annonce très intense ? Même constat du côté de la ligne bleue puisque les défenseurs gauche des deux premiers duos de l’équipe, Victor Hedman et Ryan McDonagh, ont manqué les deux dernières rencontres. Rien n’indique que l’un ou l’autre sera absent, mais il est possible que leur forme puisse faire basculer la série. Encore une fois, les unités défensives des deux franchises sont globalement au même niveau. Un constat surprenant, notamment après la perte d’Aaron Ekblad côté Panthers. Florida est restée l’une des meilleures équipes de possession grâce notamment à la révélation de MacKenzie Weegar. Le défenseur de 27 ans est devenu un solide pilier de la première ligne, cumulant 17 points en 20 matchs depuis la blessure d’Ekblad. Le Canadien a surtout réussi à faire de Gustav Forsling un défenseur fiable de premier duo. Keith Yandle continue d’être une réelle menace en avantage numérique, alors que Gudas et Montour sont devenus des défenseurs honnêtes sous les ordres de Quenneville.

Des batailles équilibrées, il y en a à tous les niveaux dans cette série qui s’apparente à une partie d’échecs. Barkov sera envoyé pour contrôler Brayden Point et Kucherov, mais il est aussi fort possible de voir Jon Cooper lancer la ligne de Yanni Gourde. Les deux entraîneurs possèdent suffisamment d’expérience et de talents dans leurs effectifs pour nous surprendre. Le 3ème duo du Lightning composé de Sergachev et Savard devra confirmer sa bonne saison, tout comme le 4ème trio (Maroon/Johnson/Joseph) qui peut vraiment faire basculer la série. La grande certitude côté Tampa c’est évidemment le gardien : Andrei Vasilevskyi. Toujours en compétition pour le Vézina, Vasi’ réalise encore une saison élite avec 31 victoires donc 5 blanchissages en 42 matchs. Du côté des Panthers, la question des gardiens est beaucoup moins tranchée. Si Sergei Bobrovsky sera le partant, sa marge d’erreur semble très mince. Le gardien russe présente une fiche de 19-8-2 avec une moyenne de buts alloués de 2,91 et un pourcentage d’arrêts de 0,906 en 31 matchs. Honnête mais pas exceptionnel non plus. En revanche, son suppléant réalise une excellente saison. Chris Drieger, 26 ans, a dépassé le partant dans tous les domaines : 2,07 buts alloués en moyenne par match et 0,927 de sauvetage. Bobrovsky joue gros sur ses séries…

🗝️ LE joueur clé de la série

Nikita Kucherov : le meilleur joueur de la meilleure équipe la saison dernière est de retour. Sans lui, les unités offensives des deux franchises sont sensiblement équivalentes. Mais avec lui ? Kuch’ est une arme impressionnante en 5v5 aux deux extrémités de la glace mais aussi en avantage numérique. Probablement l’un des meilleurs attaquants de la ligue. Son association avec Point avait fait des ravages en séries l’année dernière et le centre de première ligne a vu sa production baissée sans l’ailier russe. Kucherov est capable de faire sortir le meilleur de ses coéquipiers et il devra essayer de le faire à 100% pour cette série. Son état de forme est LE facteur X de cette opposition floridienne.

🔮 Prédictions de la rédaction du CCS

🐧 Hakim : Victoire de Tampa Bay 4-3🦅 Ben : Victoire de Florida 4-3
🦈 Jerem : Victoire de Tampa Bay 4-2👨‍🦰 Phil : Victoire de Tampa Bay 4-1

🏒 Champions de Division

➡️ Carolina : ⭐⭐⭐⭐
Les Hurricanes sont là où on les attendait et même un peu plus haut. Grâce à des unités spéciales bien au-dessus de la moyenne, la Caroline a tout pour remporter la division Centrale cette année. Menés par Hamilton en défense et par Aho en attaque, les Canes semblent largement favoris pour leur premier tour contre les Predators. Sur les dernières années, c’est le manque de profondeur qui a condamné les ambitions de la Caroline. Cette année, la renaissance de Vicent Trocheck s’est parfaitement imbriquée avec Nino Niederreiter et Martin Necas, créant l’un des trios de seconde ligne le plus sous-estimé de la ligue. Même derrière, Jordan Staal et Warren Foegele sont terriblement efficaces. Avec le retour de Teuvo Teravainen, l’équipe est désormais tout aussi impitoyable en 5v5. Les Canes favoris pour la Centrale oui, mais aussi de sérieux candidats à la victoire finale.

➡️ Tampa Bay : ⭐⭐⭐⭐
Comment ne pas citer les Bolts comme favoris au titre de division ? Avec de nombreux blessés, le Lightning est tout de même parvenu à se hisser aisément dans le top 4 de la division. Le retour de Kucherov et de Stamkos seront déterminants pour la suite des séries. Les deux armes de destruction massive de Tampa devront d’ailleurs être en forme dans le premier tour contre Florida pour éviter une mauvaise surprise. Mais voilà, avec le meilleur défenseur au monde et probablement le meilleur gardien actuel, Tampa Bay peut encore une fois, tout écraser sur son passage. Ce sera probablement moins simple que l’année dernière, mais le Lightning possède une liste (en pleine forme) capable de réaliser un si difficile back-to-back.

➡️ Florida : ⭐⭐⭐
C’est LA bonne surprise de la saison. Sous les ordres d’un des meilleurs tacticiens des 15 dernières années, les Panthers se sont construits dans l’ombre en Floride dans l’ombre de Tampa Bay. Avec des ajouts surprenants et judicieux, Florida a réussi à composer une liste dense, talentueuse et surtout complémentaire. Le bureau des Panthers a enfin réussi à entourer Barkov et Huberdeau sans avoir la nécessité de les aligner ensemble. Multiplier le danger, multiplier les opportunités : voilà la recette de la réussite de Florida. Séduisants et efficaces, les Panthers n’ont jamais été aussi proche de remporter leur première série éliminatoire depuis 1996. Les observateurs s’accordent sur le fait que Florida peut rivaliser avec Tampa, champion en titre. Et rien que ça, c’est déjà stupéfiant.

➡️ Nashville :
Difficile de voir comment les Preds peuvent avoir leur mot à dire dans les phases finales de cette division Centrale particulièrement compétitive. En grande difficulté dans la première partie de saison, Nashville a sorti la tête de l’eau en grande partie grâce au gardien Juuse Saros qui doit garder son niveau de jeu pour espérer prendre quelques rencontres face à Carolina. Les unités défensives de Nashville sont toujours performantes mais le problème demeure le même chez les Preds depuis des années : le manque de talent offensif haut de gamme. Bien sûr, Forsberg ou Duchene sont de bons attaquants, mais est-ce suffisant pour faire la différence en séries ? Peu probable.

🔮 Prédictions de la rédaction du CCS

🐧 Hakim : Victoire de Carolina🦅 Ben : Victoire de Carolina
🦈 Jerem : Victoire de Tampa Bay 👨‍🦰 Phil : Victoire de Tampa Bay

La division Centrale est probablement l’un des plus compétitives avec l’Est. Carolina, Tampa Bay et Florida ont été des équipes très séduisantes, et dominantes cette saison. Si les Preds ne devraient pas faire long feu contre les Canes, le duel 100% Floride s’annonce particulièrement intense et indécis. En se projetant en finale, difficile de savoir qui sortira vainqueur, mais une chose est sûre : le gagnant de la Centrale sera assurément l’un des candidats les plus sérieux pour la Coupe Stanley.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :