Boxe

Errol Spence Jr., le survivant

Nous arrivons à la moitié de l’année et beaucoup de choses ont été annoncées en boxe. Dans les prochaines semaines, nous assisterons au (cauchemardesque) Floyd Mayweather vs. Logan Paul, la saga Anthony Joshua – Tyson Fury avec l’apparition de Deontay Wilder qui vient jouer les trouble-fêtes… mais l’une des meilleures nouvelles de ces derniers temps est le retour du champion philippin, Manny Pacquiao, qui sort de sa retraite pour tenter de remporter un neuvième titre de champion du monde face à Errol Spence Jr. Mais « The Truth » n’est pas n’importe qui.

Des débuts prometteurs

Errol Spence Jr. est né à Long Island, une île au sud de New York, le 3 mars 1990. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeune américain était destiné à la boxe. C’est en 2009, alors qu’il est âgé de 19 ans, que tout s’accélère pour lui. Il remporte les Golden Gloves, l’une des distinctions amateures les plus prisées aux États-Unis, et remporte trois titres nationaux d’affilée, de 2009 à 2011. Il participera également aux championnats du monde, où il finira en quarts de finale, tout comme aux Jeux Olympiques de 2012.

Il passera professionnel avec un palmarès plutôt incroyable de 135 victoires pour 12 petites défaites. Fin 2013, près d’un an après ses débuts pro, il a déjà un palmarès de 10-0 avec 8 victoires par KO. Le petit homme voit grand, très grand. Et tout semble rouler pour lui. Il étoffe son palmarès avec 6 victoires supplémentaires et c’est en 2015 que tout accélère. Il se place très haut dans les classements mondiaux des poids welter, et est élu « prospect de l’année » par ESPN.

La consécration

C’est alors que le new yorkais se voit offrir des combats plus intéressants, que ce soit au niveau du gain financier comme du prestige : son premier vrai test se nomme Chris Algieri, et il fait parti de l’élite de la division. Ca n’a pas l’air d’impressionner Spence qui l’allonge d’une gauche dès le cinquième round. C’est officiel, la route pour le titre est ouverte et se dégage petit à petit. Il demande à Kell Brook (champion à l’époque) de régler ça sur un ring, mais l’IBF préfère temporiser et le fait combattre une dernière fois avant qu’il puisse se mesurer au champion. Cette « demi-finale », qui l’oppose à Leonard Bundu, n’est qu’une formalité. Avec une nouvelle victoire par KO, Errol a enfin l’opportunité de combattre pour ce titre qu’il convoite tant.

Le combat tant attendu voit enfin le jour et Errol Spence Jr. termine Kell Brook dans le onzième round. Il devient champion, à 27 ans, et même s’il a accompli son plus grand rêve, il ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin.

S’ensuivent une première défense de titre réussie et une tentative de réunification des ceintures elle aussi réussie. Et depuis, tout semble aller pour le mieux. Invaincu en 27 combats et avec 21 KO à son actif, il semblait évident qu’un combattant aussi talentueux parvienne à un tel niveau. Et pourtant.

Un personnage unique

Revenons un an et demi en arrière, le 10 octobre 2019 plus précisément. Il est 2 heures 53 du matin et Errol Spence Jr est admis aux urgences, après un accident de la route absolument terrifiant. Roulant à très grande vitesse, il perd le contrôle de sa Ferrari, percute un terre-plein et se retrouve éjecté du véhicule, qui fait de nombreux tonneaux. Même s’il ne sera jamais en danger de mort à la suite de cet accident, il est choqué et sa carrière de boxeur professionnel ne fait même plus l’objet de questionnement : Errol Spence ne remontera jamais sur un ring de boxe. Sans aucune blessure majeure mais de très nombreuses blessures mineures et surtout un immense traumatisme, c’était logique. Mais pour lui, ce n’était pas une option.

Lui-même l’a déclaré : son corps était pétrifié par la peur, mentalement ce n’était guère mieux, avec une sensation qui se trouve entre la joie d’avoir survécu et la détresse que procure la conscience de la fragilité de la vie, tout en essayant de se remettre en forme, de redevenir le champion qu’il est depuis des dizaines d’années maintenant. Et le plus impressionnant, c’est qu’il y est parvenu. Il est remonté sur le ring exactement 14 mois après cet accident qui aurait pu lui coûter la vie et il s’est imposé!

Actuellement considéré comme le meilleur boxeur tous poids confondus, Errol Spence aura enfin la possibilité de se mesurer à de vraies légendes de sa catégorie. Technique, surpuissant et au mental d’acier, l’américain ramènera également énormément de public, d’argent grâce à sa visibilité et à sa capacité à surprendre. Il est temps pour lui de continuer à écrire sa belle histoire avec ce sport et pourquoi pas, tenter de dépasser son prochain adversaire au niveau du palmarès.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :