Autres championnats Foot Ligue des Champions

Petites histoires de champions en Europe

Ça y est la saison de football des clubs s’achève pour la plupart, pour quelques pays nordiques, elle commence à peine. L’Euro 2020 et le mercato vont certes nous permettre de ne pas tomber dans le manque de foot. Mais avant tout cela, Revenons sur quelques scénarios fous qu’ont pu nous offrir les « petits » championnats nationaux. Point de Ligue 1 ou Liga que vous maîtrisez sur le bout des doigts, mais un tour d’Europe d’émotions, de bonheur et de tristesse. Zoom sur les courses au titre les plus excitantes.

En Turquie, il s’en est fallu d’un but

La Süper Lig nous a offert un scénario dantesque à l’issue d’un marathon de matches. Du fait de la décision de ne geler que les descentes en 2019-2020, le championnat turc s’est disputé à 21 équipes. Il se déroulera à 20 équipes l’année prochaine. Au-delà du nombre incroyable de matches disputés (40 par équipe), c’est le sprint final qui nous a tenu en haleine, avec 3 équipes qui pouvaient être sacrée championne avant la dernière journée, et quel trio : Besiktas, Galatasaray et Fenerbahçe, 3 des plus grands clubs de l’histoire du pays.

Galatasaray a relancé le suspense en s’imposant 3-1 contre Besiktas (Crédit : Cumhuriyet Gazetesi)

Ce scénario doit beaucoup à la 40ème journée, où Galatasaray, alors à 6 points du leader, a battu le Besiktas 3-1 dans une ambiance qui aurait pu être incroyable sans ce fichu Covid. Une semaine plus tard, Galatasaray remporte son match de la 41ème journée, alors que Besiktas et Fenerbahçe trébuchent, et revient donc à hauteur de Besiktas (Fenerbahçe 2 points derrière) avant l’ultime journée.

Le scénario de cette ultime journée a vu Galatasaray être virtuellement champion pendant 45 minutes, avant que Rachid Ghezzal (l’ancien lyonnais oui vous avez bien lu) ne transforme le penalty de la victoire et du titre. Les deux équipes finissent à égalité de points (84). Chaque équipe ayant remporté une confrontation directe, tout se joue à la différence de but, qui célèbre donc Besiktas (+45) d’un but devant Galatasaray (+44), un des écarts les plus serrés de l’histoire du championnat.

Le titre revient donc à Besiktas, qui a su gérer la pression lors de l’ultime journée ! (Crédit : Intelligences.Info)
Le classement final du top 4 en Turquie (Crédit : footmercato.net)

Au Danemark, Brondby 16 ans après !

La Superligaen nous a également offert une bataille à 3 jusqu’à la dernière journée, dans un championnat qu’on pensait longtemps aux mains de Midtjylland et qui s’est joué sur les confrontations directes. A 4 journées de la fin, Midtjylland (56 points) possédait 4 points d’avance sur Brondby (52) et 8 points d’avance sur le FC Copenhague (48).

En l’espace de trois semaines ils ont tout perdu. D’abord battu par Brondby 3 buts à 1, ils ont également cédé face au FC Copenhague lors de l’avant dernière journée, battu 4-2 sur une décision contestée : un penalty concédé et un carton rouge à la 75ème minute alors que le score était de 2-2. Cette victoire du club de la capitale les a également relancé, et à l’approche de la dernière journée, seuls 3 points séparaient le nouveau leader, Brondby, du FC Copenhague.

Brondby s’est relancé en gagnant 3-1 contre Midtjylland le 9 Mai ! (Crédit : Sport)

Soutenu par un immense cortège de supporters qui attendait un nouveau titre depuis 16 ans, les jaunes de Brondby n’ont pas laissé passer l’occasion en s’imposant 2-0 contre Nordsjaelland, devançant donc d’un point Midtjylland, qui se console en assurant sa participation aux barrages de Ligue des Champions.

Brondby remporte son 11ème titre national ! (Crédit : EBENE MAGAZINE)
Le classement final de la poule Championnat au Danemark (Crédit : footmercato.net)

Mura pour une première en Slovénie

La Slovénie n’est pas le premier pays de football auquel on penserait pour assister à un scénario dingue. Pourtant, la saison 2020-2021 nous a offert le meilleur scénario possible. Alors que l’Olimpija Ljubljana, longtemps leader, s’effondrait (4 défaites et un nul sur les 5 derniers matches), les dauphins de Maribor et Mura nous offraient un mano à mano de plusieurs semaines dont l’apothéose avait lieu lors de l’ultime journée : Maribor recevait Mura avec trois points d’avance sur ces derniers.

Point règlement : en Slovénie, chaque équipe affronte 4 fois les autres. En cas d’égalité, c’est l’équipe qui a remporté le plus de points contre l’autre qui passe devant. Les trois premiers affrontements entre Mura et Maribor avaient donné lieu à un match nul et une victoire chacun. En cas de victoire de Mura, ils passaient donc devant Maribor à égalité de points.

Mihael Klepac inscrit le second but de Mura qui donne un avantage décisif dans la conquête du titre ! (Crédit : Getty Images)

L’Histoire est faite pour être écrite. Alors Mura, longtemps tenu en échec, a assommé les joueurs de Maribor avec deux buts dans le dernier quart d’heure, pour remporter le premier titre de sa toute jeune histoire. En effet, le club a été créé en 2012, est passé de la quatrième division à la Slovenian PrvaLiga en cinq ans. Après avoir remporté sa première coupe de Slovénie en 2019-2020, ils remportent donc le premier titre de leur histoire, ouvrant la porte de la Ligue des Champions.

Le classement final du championnat de Slovénie (Crédit : Google)

Au Luxembourg, un match à 3 à distance !

Encore moins connu que le championnat slovène, le championnat luxembourgeois y est également allé de sa lutte à 3 pour le titre. Longtemps devant, le club sportif Fola Esch a laissé quelques plumes en fin de championnat pour voir Swift Hesperange revenir à hauteur avant la dernière journée (65 points). Deux points derrières, on retrouve sûrement le seul club du pays que vous connaissez : le F91 Dudelange, qui avait réalisé l’exploit de participer à la phase de groupes de l’Europa League en 2019-2020.

Les joueurs de Fola Esch ont maîtrisé leurs émotions pour aller chercher le titre ! (Crédit : facebook)

Finalement, lors de la dernière journée, Fola Esch n’a pas tremblé en s’imposant 3-0 pour remporter le huitième titre de son histoire. Pas de casse tête avec la différence de but puisque Swift Hesperange qui aura craqué, abandonnant même la seconde place au F91 Dudelange.

Le classement final du championnat du Luxembourg (Crédit : google)

Quelques autres pépites en bref

Dans des championnats encore moins connus, les scénarios ont pimenté les fins de saison des supporters. En Bosnie-Herzégovine, le club phare du FK Sarajevo a laissé passer ses chances de titres en faisant trois matches nuls pendant que son rival du Borac Banja Luka remportait tout ses matches. Ces derniers sont donc champions avec 4 points d’avance, dix ans après leur premier (et dernier) titre national.

Les supporters du Borac Banja Luka fête leur premier titre depuis 10 ans ! (Crédit : SportsBeezer)

Au Pays de Galles, c’est un changement de pouvoir qui a été confirmé au bout du suspense. Alors qu’ils avaient remporté toutes les éditions du championnat entre 2011 et 2019, les joueurs de The New Saints FC viennent de perdre pour la deuxième année consécutive leur trône face au Connah’s Quay Nomads FC. Ces derniers remportent leur deuxième titre consécutif à l’issue d’un sprint final o les deux équipes ont remporté leurs trois derniers matchs.

Les joueurs du Connah’s Quay Nomads FC sont sur le toit du Pays de Galles (Crédit : the-nomads.co)

Enfin, bien cachée dans les Balkans, l’Albanie a vu son championnat se jouer à la différence de but. Alors qu’ils avaient 5 points d’avance à trois journées de la fin, les joueurs de Teuta Durrës ont enchaîné une défaite puis un nul. Heureusement, ils se sont repris pour remporter leur dernier match et glaner le second titre de champion du club, 27 ans (!) après le premier.

27 ans après, les joueurs de Teuta Durrës ont réédité l’exploit : ils sont champions d’Albanie ! (Crédit : facebook)

Pour beaucoup, le football s’arrête aux 5 grands championnats puis aux compétitions continentales ou de sélection. Mais par-delà les frontières allemandes ou italiennes, le ballon rond est aussi dans le cœur des fans et les scénarios fous sont légions. Cette fin de saison est aussi le temps de rendre hommage à ces clubs champions qui, pour beaucoup, vont entamer très bientôt leur long périple en Ligue des Champions, parsemé de 4 à 5 tours de qualification et qui n’accorde que 4 places à près de 40 équipes. Ces champions qui se battront pour atteindre cette fameuse phase de groupes que les caméras attendent pour commencer à tourner. Quand le début d’une compétition pour les uns est en fait déjà la fin pour les autres.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :