EURO 2020 Foot Sélections nationales

EURO 2020 : le Portugal retrouve son pire rival

Le 23 juin 2021, le Portugal va retrouver à Budapest son ennemi juré en compétitions internationales, la France. Troisième match de la poule F pour ces deux nations, cette rencontre va sceller le destin des deux favoris au titre dans la compétition. Néanmoins, elle aura une importance bien moindre que les Portugal-France du passé, ceux pour lesquels nous allons revenir en 1984, en 2000 et en 2006.

Euro 1984 : l’inexpérience portugaise payée cash

Au stade Vélodrome de Marseille deux ans après la « nuit de Séville » en 1982, la France souhaite se venger de son élimination par l’Allemagne en remportant son Euro à domicile. La génération du « Carré Magique » de Tigana, Giresse, Platini et Fernandez veut amener à la France son premier titre international. Dominateurs et facile premiers de poule, ils arrivent en demi-finales face à la surprise de la compétition : le Portugal. Auteurs de seulement 2 buts en poules et miraculeux deuxième de poule, la Seleção n’est pas attendu à ce niveau de la compétition et semble loin d’être favorite face à l’armada française.

Résumé de France-Portugal en 1984 à Marseille.

Un coup-franc direct de Domergue à la 24e met la France sur de bons rails. Les occasions françaises se multiplient mais ils se frottent à un Bento des grands soirs qui sauvent maintes fois les erreurs de ses défenseurs. Les Portugais sont dominés et ont du mal à sortir de leur camp en première mi-temps et le score de 1-0 pour les Bleus est faible au vu du contenu. En deuxième période, les Français continuent de se procurer des occasions franches et Bento continue sa superbe performance. Puis, comme souvent quand une équipe ne capitalise pas sur ses occasions, la France se fait rejoindre au score par des Portugais combatifs et dangereux sur les centres. Jordão place sa tête sur l’un d’eux et envoie les deux équipes en prolongation.

En prolongation, c’est bien le Portugal qui se montre le plus dangereux et Jordão termine un nouveau centre pour offrir l’avantage aux portugais 2-1 à la 98e minute. Puis Nené perd son face-à-face avec Bats et ne parvient pas à offrir le but du 3-1 à sa nation. En second période de prolongation, la France se ressaisit et pousse jusqu’à faire craquer le Portugal par deux fois à la 114e avec Domergue puis à la 119e par Platini. Les Portugais, passés si proches de l’exploit sont effondrés. Le football portugais prendra du temps pour s’en relever, en finissant 17e de la Coupe du Monde de 1986 avant de passer 10 ans loin des compétitions internationales.

Euro 2000 : le « cauchemar » d’Abel Xavier et du Portugal

Enfin de retour au plus haut niveau, les Portugais sont fiers du parcours de leur équipe lorsque celle-ci atteint les demi-finales. Absents parmi les favoris de la compétition, les Portugais, qui n’étaient pas à la Coupe du Monde 98, se sont offerts l’Allemagne et l’Angleterre en poule avant d’éliminer la Turquie en quarts. Face au champions du monde en titre, personne ne donne cher des chances de la Seleção contre la France en demi-finale. Nuno Gomes ouvre pourtant la marque d’un but splendide à la 19e et lance le Portugal dans un grand match. Malgré l’égalisation d’Henry en seconde mi-temps, les Lusitaniens font jeu égal avec les Bleus et obtiennent la prolongation.

« C’est un cauchemar. Et ce fut, sur le moment, un grand choc. Pendant deux secondes après ma faute de main, je me suis dit non, l’arbitre ne peut pas siffler, et pourtant, il l’a fait. Je l’ai toujours dit, pour moi, l’arbitre a menti sur le terrain et en dehors. Il lui a fallu cinq secondes pour prendre sa décision, c’est étrange et, sur un plan personnel, très dur. »

Abel Xavier, revenu cinq ans après sur la demi-finale.

L’évènement dont parle Abel Xavier, c’est le pénalty sifflé en faveur des Bleus au bout du bout de la prolongation à la 117e minute. Converti par Zidane, il envoie, avec la règle du but en or, les Français en finale. Xavier aurait pu être le héros de toute une nation si Barthez n’avait pas sorti sa tête en toute fin du temps réglementaire, mais il en est finalement devenu le héros malheureux. Le défenseur central a été jugé coupable d’une faut de main volontaire pour stopper une frappe dans un angle fermé de Wiltord. L’arbitre est dans une position qui le rend incapable de savoir s’il y a main ou non mais siffle sous la pression des Français. Les Portugais vont s’en prendre à l’arbitre, jusqu’à menacer de le frapper et l’insulter mais cela ne change rien, la France se qualifie et le Portugal est à nouveau renvoyé chez lui.

Coupe du Monde 2006 : la génération dorée rentre bredouille

Revanchards après une défaite honteuse à domicile contre la Grèce en finale de l’Euro 2004, les Portugais sont plus forts que jamais et veulent offrir un titre à leur génération dorée avant les retraites internationales de Figo et Pauleta. Après avoir sorti difficilement Pays-Bas et Angleterre, le Portugal se dresse face à la France de Zinédine Zidane, Thierry Henry, Makélélé ou bien Vieira. Un affrontement au sommet va se disputer à l’Allianz Arena entre deux des favoris à la victoire finale. Les Portugais dominent l’entame de match avant que Carvalho accroche la jambe d’Henry dans la surface. Pénalty transformé par Zizou et 1-0 pour les Bleus.

Résumé de France-Portugal 2006 à Munich.

La Seleção va pousser pendant les 60 minutes restantes mais ne parviendra jamais à se créer une véritable occasion franche dans une rencontre qu’elle a largement dominée. Une nouvelle défaite pour le Portugal face aux Bleus, la troisième en demi-finale d’un tournoi majeur en 20 ans. Défaite qui marque la fin d’un cycle et d’une époque puisque le Portugal quitte l’ère des Carvalho, Deco, Maniche, Figo et Nuno Gomes pour entrer dans le règne de Cristiano Ronaldo.

En 2016, le Portugal a enfin pu venger ces affronts en venant battre la France en finale de l’Euro sur ses terres et apporter enfin le titre majeur autour duquel le pays tourne autour depuis Eusébio. Tenants du titre en 2021, les Portugais vont retrouver la France dans un match de poule potentiellement décisif, avant de possiblement croiser la route des Français dès les quarts de finale.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :