Basket Draft NBA La NBA de demain

Profil NBA Draft 2021 : Alperen Sengun, meilleur prospect européen ?

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservé son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

Alperen Sengun

Date de naissance : 25 juillet 2002 – Classe : Freshman

Université : Besiktas Istanbul (Turquie) – Bilan 2020/2021 : 21v/14d

Poste : Pivot (#23)

Mensurations
Taille : 208 cm – Poids : 109 kg – Envergure : 2m13

Statistiques saison
29 matchs joués // 19,2 pts // 9,4 reb // 2,5 ast // 1,3 stl // 1,7 blk
28,3 minutes jouées/match // 64,6% FG // 19% 3pts // 81,2% FT // 2,3 Tov // 3,1PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF

Alperen Sengun se met au basket à l’âge de 8 ans. Dans un premier temps, c’est son frère qui lui donne l’envie de jouer. Il assiste aux entraînements de son aîné et, admiratif, il désire suivre le même chemin. Néanmoins, il pratique dans le même temps la natation à la demande de ses parents. Il lui faut donc faire un choix. Son amour pour la balle orange étant trop fort, Sengun décide de s’adonner pleinement au basket. Considéré comme un des jeunes les plus prometteurs du pays, le turc reçoit des offres de nombreux clubs. En effet, l’intérieur est en parallèle le capitaine de la sélection turque lors du Championnat d’Europe 2016 U16. Il est d’ailleurs élu dans le 5 majeur de la compétition. Mais comme si l’Euro U16 n’était pas suffisant, Alperen Sengun double les compétitions en prenant part à l’Euro avec les U17. C’est donc fort d’une belle expérience internationale que le turc rejoint son nouveau club de Bandirma en 2019, par lequel est notamment passé un ancien finaliste NBA, Gary Neal. Tout se passe bien pour lui. Son temps de jeu est bon pour un si jeune joueur : 13 minutes et 5 points de moyenne. Il apprend et ses progrès sont notables tout au long de la saison. Il côtoie de vrais professionnels et a même la chance de participer à la Champions League. Sa maturité impressionne et il rejoint la saison suivante le Besiktas Istanbul. Sa carrière prend véritablement son envol à cet instant. Il est performant et très utilisé dans le championnat turc mais il joue également en Europe Cup et lors des fenêtres de qualifications au prochain Euro avec la Turquie Senior. Il réalisera d’ailleurs un carton à 24 points et 12 rebonds face à la Suède. Avec Besiktas, Sengun a pu bénéficier d’un concours de circonstances afin de glaner du temps de jeu. En effet, la direction du club turc a décidé, contraints financièrement, de miser sur les joueurs locaux et de ne plus autant recruter d’internationaux.

Dans le jeu, Sengun touche la majorité des ballons. 27% de taux d’usage soit le plus haut pourcentage de son équipe. Les systèmes sont appelés pour lui en particulier dans le jeu de post up et sur du pick & roll afin de laisser s’exprimer au mieux ses qualités. Il joue souvent avec quatre extérieurs autour de lui afin de créer des solutions lorsqu’il est dans ce jeu dos au panier. Car ce jeu poste bas, Sengun le maîtrise à merveille.

DESCRIPTION DU JOUEUR

Certains diront que le jeu poste bas tend à disparaître en NBA. D’autres affirmeront qu’il risque de revenir à la mode d’ici peu. Alperen Sengun pourrait clairement remettre le débat sur la table. Le turc excelle dans l’exercice. L’intérieur connaît ses forces et ses faiblesses et utilise son potentiel au maximum.

Son physique est plutôt soft mais il compense par des appuis dynamiques et précis. A la manière des plus grands pivots d’Europe de l’Est, Sengun procède par feintes multiples afin de faire sauter son vis-à-vis et d’obtenir des points faciles. Il termine la saison à 64.6% au shoot pour près de 11 tentatives par rencontre. Il a également fait preuve d’une belle utilisation de son corps et en particulier avec son épaule avant. Il réussit souvent à passer cette épaule pour prendre le dessus et obtenir la position préférentielle afin de finir au cercle. Le pivot est très efficace sur le jeu en pick & roll. Excellent dans la partie roll du système, il peut finir avec agilité mais peut également aller claquer de gros dunks. Malgré son physique peu imposant, Sengun peut finir après contact et encaisse plutôt bien les chocs. Il obtient de nombreuses fautes. En effet, il a tiré cette saison plus de 6 lancers-francs par match, ce qui est très élevé.

Lorsqu’il est dos au panier, le turc utilise bien ses appuis pour pivoter et enrouler son défenseur. Il finit très souvent par des hooks avec un toucher rare chez un si jeune joueur. Car l’une des grandes qualités du joueur de Besiktas, c’est sa connaissance des fondamentaux. Il fait souvent des choses simples mais diablement efficaces. Il est très patient et peut aussi bien finir main droite que main gauche avec la même précision. Néanmoins, lorsqu’il est bien défendu et qu’il ne peut conclure, il doit trouver des solutions. C’est là qu’interviennent ses compétences en matière de playmaking. C’est un excellent passeur lorsqu’il en situation de post up. Ses renversements à l’opposé en sont les meilleures exemples. Son QI basket est très haut, ce qui lui permet de trouver des angles de passes dignes d’un meneur de jeu. Les shooteurs de Besiktas ont pu se régaler de celles-ci tout au long de l’année. Cette intelligence de jeu permet à Alperen Sengun de bien se positionner sous le cercle adverse et de capter des rebonds offensifs. Même s’il risque de connaître des difficultés face aux physiques bestiaux qu’il rencontrera dans la grande ligue, le turc parvient à limiter les rebondeurs adverses.

C’est dans l’aspect défensif que le pivot devra progresser. Sa lecture de jeu et des systèmes adverses est relativement bonne mais il semble parfois absent sur le terrain. Ces absences coûtent des points à son équipe et offre des paniers faciles aux adversaires. S’il est mobile grâce à ses appuis, il n’est pas rapide, ce qui lui cause des difficultés sur les pick & roll adverses. Très facile durant l’ensemble de sa jeune carrière, il sera intéressant de voir la manière dont il réagit face à des situations plus complexes et lorsqu’il sera en difficulté en NBA. Il possède pourtant des qualités de contreur non négligeables et un bon sens du timing. Enfin, le turc a du mal à bouger ses hanches et le changement de direction est donc compliqué. Cela pose des problèmes lorsqu’il faut close out au large.

Son shoot est lui aussi perfectible. Longue distance, Alperen Sengun a des pourcentages très discutables. Il a terminé la saison avec Besiktas avec un faible 19% depuis le parking. 4 réussites sur 21 shoots c’est bien trop faible pour exister dans la NBA moderne. Pourtant, ses pourcentages aux lancers-francs sont bons, ce qui laisse présager d’une évolution positive dans ce domaine. Comme nous aimons à le rappeler, le tir est un aspect du jeu où l’on progresse tout au long de la carrière. Face à son vis-à-vis, il a du mal à se créer de l’espace lorsqu’il est au périmètre. C’est une des raisons pour laquelle il utilise le jeu dos au panier si souvent.

✔️ FORCES

  • QI basket
  • Toucher
  • Qualité de passe
  • Maturité
  • Jeu poste bas

FAIBLESSES

  • Manque de vitesse
  • Tir à 3 pts
  • Rotation des hanches
  • Défense au périmètre

PRÉDICTION DRAFT 2021

Milieu de premier tour (15 – 25)

Equipes potentiellement intéressées : Toronto Raptors, Boston Celtics, Dallas Mavericks

Les Raptors doivent trouver des solutions et acquérir un pivot capable de jouer près du cercle paraît être une option clairement envisageable. Aron Baynes n’ayant pas donner satisfaction et Chris Boucher en plein développement, il n’est pas à exclure de les voir faire le choix du jeune pivot turc. Boston a aussi besoin d’un intérieur. Sa capacité à être habile sous le cercle et son intelligence de jeu semble parfaitement collé avec la franchise du Massachussets. Enfin, la connexion européenne avec Dallas semble inéluctable et la perspective de voir le pick & roll entre Luka Doncic et Alperen Sengun laisse rêveur.

NOTE DU CCS : Tier « Starter ++»

Les qualités du jeune pivot turc sont indéniables. Il a eu l’opportunité de se confronter à des professionnels depuis ses 16 ans et il ne cesse de progresser depuis. Son QI basket et sa qualité de passes pourraient lui permettre d’être rapidement utilisé dans une franchise. Il doit désormais travailler défensivement et progresser au tir longue distance pour être un véritable poids en NBA. L’avenir semble toutefois radieux pour Alperen Sengun.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Evan Mobley

Tier « Starter ++ »

Jalen JohnsonIsaiah JacksonKeon Johnson

Tier « Starter/6ème homme »

Kai JonesMoses MoodySharife CooperCorey Kispert Franz WagnerJames Bouknight

Tier « Rotation importante »

Miles McBride Yves PonsJeremiah Robinson-EarlGreg BrownJulian ChampagnieCharles Bassey

Tier « Fin de rotation »

Daishen NixHerbert JonesOshai AgbajiAyo DosunmuIsaiah ToddJoe WieskampMarcus Garrett

Tier « G-League/2Way »

Luka Garza

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :