NHL Sport US

Finale Mondiaux Hockey 2021 : Finlande – Canada, ou la revanche de 2019

Dans ce mondial complètement fou qui a déjà apporté son lot de surprises, il fallait que le scénario soit encore plus déjanté: Résultat, on aura droit en finale, à la revanche de la finale de 2019, entre les champion du monde en titre Finlandais et son dauphin Canadien. En 2019, la Finlande avait remporté l’or après une victoire de 3-1.

🇫🇮 Finlande vs. Canada 🇨🇦

Source image: Instagram @2021iihfworlds

La Finlande pour le doublé ?

La Finlande a dû batailler pour arriver en finale, demi-finale remportée face aux Allemands, jouant crânement leur chance et bien décidés à faire tomber les Suomi Leijonat de leur trône. La première période sera dominée par les Allemands, qui tirent 9 fois sur la cage de Jussi Olkinuora, mais le rempart finlandais ne rompt pas, et contre le cours du jeu, c’est la Finlande qui ouvre le score, à la 14ème minute. Bien servi par Oliwer Kaski et par le jeune phénomène Anton Lundell, Iiro Pakarinen voit son tir passer entre les jambières du gardien Allemand Mathias Niederberger et entrer dans le but, sur un modèle de remontée de palet depuis la défensive finlandaise. Les Lions Finlandais doubleront la mise à une minute et cinq secondes de la fin de la première période, lors d’un cafouillage de la défense allemande, Marko Anttila récupère le palet contre la balustrade et fait une passe à Hannes Bjorninen qui étonnement seul vient crucifier Niederberger. Voilà qu’en seulement 5 tirs, les champions du monde en titre scorent 2 fois. La seconde période verra à nouveau les allemands monter à l’assaut du but finlandais. quand à la mi-match, Tony Sund prend 2 minutes de pénalité, pour avoir accroché son adversaire. En situation de supériorité numérique, la Mannschaft est enfin récompensée, sur un jeu emmené par le défenseur Dominik Kahun, qui passe à Moritz Seider et décale Matthias Plachta dont le tir de réception prend par surprise Olkinuora, qui n’était pas en position. 2-1 pour la Finlande. Lundell sera tout proche de scorer en fin de période, mais voit sa tentative, à bout portant, repoussé par le portier Allemand. La troisième période est un festival d’arrêts pour Niederberger et pour Olkinuora, le tournant sera à 50 secondes de la fin du match quand Markus Eisenschmid manque de dévier un tir de Kahun dans un filet désert ! Quelques secondes plus tard, le même Eisenschmid adresse un centre-tir qui sera stoppé par la mitaine du gardien finlandais juste avant que Leonard Pfoderl puisse toucher le palet. Au buzzer final, la Finlande peut exulter, car cette qualification pour la finale des mondiaux a été obtenue dans la douleur.

Le Canada: Docteur Jekyll et Mister Hyde

Dire que ces championnats du monde n’ont pas été un long fleuve tranquille pour le Team Canada, est un doux euphémisme tant cette équipe a présenté deux visages radicalement différents. Brouillonne, enchaînant défaite sur défaite en début de tournoi, le Canada semblait balbutier son hockey, et se dirigeait vers une sortie piteuse dès la phase de poule. Puis tout d’un coup, la magie a semblé opérer, et depuis les hommes de Gerard Gallant ne présentent plus le même visage. Après avoir fait chuter les grandissimes favoris Russes en quart, c’est une demi-finale face à un autre « monstre » les USA qui se profile. Et pourtant, dès la deuxième minute, Nick Paul récupère le palet dans sa zone défensive, transmet à Sean Walker qui remonte la glace. Ce dernier lance sur la cage de Cal Petersen qui laisse un rebond manqué par Justin Danforth mais repris par Brandon Pirri qui ouvre la marque pour le Canada. Les Américains répondent à la 17ème minute quand Kevin Labanc passe le palet à Christian Wolanin dont le lancer ricoche sur la crosse de Colin Blackwell et bat Darcy Kuemper. A la 24ème minute, Andrew Mangiapane récupère le palet derrière la cage de Petersen, recoupe devant, adresse le palet à Connor Brown, qui ne peut pas le toucher, et, dans une forêt de jambes, arrive a décaler Mangiapane qui score (2-1 Canada) ! Les Canadiens pensent avoir scoré une troisième fois, mais le but de Adam Henrique est refusée pour hors-jeu. En tout début de troisième période, une attaque américaine, repoussée par Kuemper est récupérée par Connor Brown, lance magnifiquement Andrew Mangiapane qui en 1 contre 1 bat Cal Petersen avec une feinte de toute beauté (3-1 Canada). Mais les Américains ne baissent pas les bras, Connor Mackey fait une passe transversale à Kevin Rooney qui remonte le palet sur le coté droit jusqu’à la cage canadienne, il est contré par Kuemper, ce dernier laisse un rebond repris par Sasha Chmelevski qui marque dans une cage complètement vide (3-2 Canada) ! A 30 secondes de la fin du match, l’Américain Connor Garland, sous pression, cafouille le palet dans sa zone défensive, Nick Paul transmet le palet à Justin Danforth qui parachève le succès canadien avec un but en cage vide (4-2 Canada). Et contre toute attente le Canada est en finale des championnats du monde 2021 !!!

🗝️ Les clefs de la finale

La dernière confrontation entre ces deux pays, c’était à la dernière journée de la phase de poules, et s’était soldée par une victoire Finlandaise en tirs de barrage, mais depuis, le Canada a enfin trouvé son rythme et semble transcendé. Les victoires surprises face aux ultra favoris Russes et Américains prouvent que cette équipe a de la ressource et fait bloc face à l’adversité. Attention a bien resserrer en défense et devant le filet.

Les Finlandais ont démontré une très grande rigueur défensive, n’encaissant que 2 buts depuis le début des phases finales et donnant une impression de maîtrise et de calme malgré la pression. Malgré ça, attention toutefois à ne pas trop concéder de pénalités.

🚨 Le joueur à suivre

Pour la Finlande, le joueur à suivre sera Anton Lundell, malgré ses 19 ans, il joue comme un vétéran et pèse dans le système mis en place par Juka Jalonen. Ses 7 points (4 buts et 3 passes) prouvent qu’il est loin d’être maladroit devant le filet, mais c’est son leadership qui est vraiment exceptionnel à son jeune âge.

Pour le Canada, le joueur à suivre sera évidemment Andrew Mangiapane, qui est une véritable machine à scorer pour le Team Canada. Le joueur de Calgary en LNH pointe actuellement en deuxième position du classement des pointeurs (derrière Connor Brown) avec 11 points (7 buts, 4 assists) et honnêtement il porte l’équipe canadienne sur son dos.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :