A l'affiche Grand Chelem Omnisport Tennis

Roland-Garros (3ème tour): les poids lourds montent en puissance

Les choses sérieuses commencent Porte d’Auteuil avec de belles affiches à venir en huitièmes de finale. Entre des favoris qui semblent gagner en confiance et certains outsiders passés à la trappe, ce troisième tour nous a montré de belles promesses avec quelques affrontements de haut-niveau. Une chose est sûre : malgré la disparition de nos français dans les tableaux féminins et masculins, le Grand Chelem parisien s’annonce passionnant à suivre dans les jours qui viennent, dans la lignée de ce troisième tour, où certains joueurs se sont affirmés.

Le Top 10 (presque) sans encombres

Au vu de sa saison sur terre, il y avait de quoi être inquiet pour le Roland-Garros de Daniil Medvedev. Pour le moment, le Russe répond présent, ne s’affole pas et déroule son jeu: il sort vainqueur en trois sets du match qui l’opposait au demi-finaliste de Rome, Reilly Opelka (6-4 6-2 6-4 en 1h40). Après s’être fait peur au 1er tour, Alexander Zverev continue d’avancer dans sa partie de tableau après une victoire convaincante au troisième tour contre le dangereux Laslo Djere, tombeur de Corentin Moutet au 1er tour. Un beau défi l’attend en huitièmes de finale face au nippon Kei Nishikori. Ce fut légèrement plus compliqué pour Stefanos Tsitsipas face au meilleur serveur du circuit, l’Américain John Isner. Solide dans son jeu et confiant, le Grec passe tout de même en 4 sets et devra continuer à réciter son tennis face Pablo Carreno-Busta en huitièmes. On parle peu de lui mais il n’a toujours pas perdu le moindre set : Diego Schwartzman se défait sans soucis de Philipp Kohlschreiber et devra confirmer son rang contre le surprenant Jan-Lennard Struff qui s’est défait du phénomène Alcaraz.

Un Stefanos Tsitsipas pour l’instant impérial sur la terre battue parisienne (Source: LaPresse.ca)

Il était attendu après sa belle prestation contre Cilic: Roger Federer a eu des sueurs froides face à l’Allemand Dominik Koepfer. Dans un match serré face à un adversaire sans complexe, le Suisse a su se montrer consistant dans les moments importants, notamment grâce à une bonne première balle. Victoire 7-6 6-7 7-6 7-5 en 3h40 pour une 68 ème qualification en deuxième semaine sur 80 participations en Grand Chelem. Le maître des lieux Rafael Nadal a lui (encore) impressionné. Face à un Cameron Norrie particulièrement en forme cette saison sur terre, le numéro 3 mondial a récité son tennis ne laissant aucune chance à son adversaire (6-3 6-3 6-3 ). Promenade de santé aussi pour le vainqueur sortant de l’Open d’Australie, Novak Djokovic. Le Serbe a disposé en 1h34 de Berankis. Ces deux joueurs devraient trouver une tout autre adversité en huitièmes de finale en affrontant respectivement Jannik Sinner et Lorenzo Musetti.

12 ème qualification consécutive pour les huitièmes de finale d’un Grand Chelem pour Novak Djokovic. ( Source: Bluewin)

Des Azzuris en force

Trois. Il y aura donc trois joueurs italiens en huitièmes de finale de ce Roland Garros. Dans ce troisième tour, c’est Lorenzo Musetti qui a dû le plus s’employer pour sortir des griffes de l’ancien demi-finaliste Porte d’Auteuil, son compatriote Marco Cecchinato. Au bout de la première victoire de sa carrière en cinq sets et de quelques coups de grande classe, un monument attend lundi le prodige italien pour son premier huitième en Grand Chelem: il défiera Novak Djokovic. Un autre choc sera à ne pas manquer lundi: l’affrontement entre Roger Federer (si celui-ci ne déclare pas forfait pour s’économiser pour Wimbledon) et Matteo Berrettini, facile vainqueur du Coréen Soonwoo Kwon et qui fait forte impression comme depuis le début de sa saison sur terre. Enfin, Jannik Sinner répond lui aussi présent côté transalpin en dominant le bourreau de Gaël Monfils Mikael Ymer en trois sets dans un match plaisant et rythmé. Peut- il battre Rafael Nadal lundi au tour suivant ? Rien n’est moins sûr mais le 19 ème mondial a les armes pour au moins faire douter le Majorquin.

Les spécialistes de l’ocre font sensation

Comment parler de ce troisième tour sans évoquer le sublime affrontement entre Casper Ruud, 16 ème mondial, et un jeune Espagnol et qui monte en puissance cette saison, Alejandro Davidovich Fokina. Un combat de 4h35 dans les règles de l’art comme on en raffole ici à Roland, mélange d’intensité et de prouesses tennistiques. Deux joueurs au jeu fait pour performer sur terre: monstrueux derrières leurs lignes, exemples de mobilité mais surtout deux tennismans qui savent varier à merveille et toucher toutes les zones du court. Jusqu’à ce cinquième set épique, les deux joueurs ont tout donné, mentalement comme physiquement, et c’est finalement le joueur ibère de 22 ans qui s’en sort sur sa cinquième balle de match. Le plus beau match depuis le début de la quinzaine assurément.

Deux joueurs qui ont sans aucun doute le potentiel pour venir s’imposer un jour à Roland. (Source: l’Equipe)

Cristian Garin avance lui sans faire de bruit mais non sans difficulté: après un match remporté en cinq sets contre Mackenzie McDonald au deuxième tour, il se défait de Marcos Giron au troisième tour (6-1 5-7 6-2 6-2). Daniil Medvedev devra être sacrément solide pour venir à bout du Chilien au prochain tour. Pas forcément attendu à ce niveau-là mais dans la lignée de sa saison sur terre, l’expérimenté Delbonis s’est défait de Fabio Fognini en trois petits sets pour rallier les huitièmes et défier Davidovich Fokina dans un vrai duel de terriens.

Tableau féminin : l’hécatombe continue

Après les forfaits d’Asleight Barty, de Naomi Osaka, de Kvitova ou encore l’élimination précoce de Pliskova, le tableau se dégage encore un peu plus après ce troisième tour: la quatrième mondiale Aryna Sabalenka est à son tour éliminée après sa défaite en trois sets contre la Russe Pavlyuchenkova. Elina Svitolina, tête de série numéro 5, voit elle aussi son parcours s’arrêter prématurément après une sèche défaite 6-3 6-2 contre Krejcikova, 33 ème mondiale. Sofia Kenin, finaliste l’an passée, est venue à bout de sa compatriote Pegula (4-6 6-1 6-4) et sera à surveiller de près. Sloane Stephens affiche elle un niveau de jeu convaincant et continue de performer face à une Top 20, en battant Muchova. Des Américaines décidément très en forme sur ce troisième tour puisque la huitième mondiale Serena Williams a elle aussi validé son billet pour les huitièmes de finale. Autre tête d’affiche qui a tenu son rang: Victoria Azarenka qui balaie en 1h11 Madison Keys. Iga Swiatek, lauréate l’an passé, a encore une fois impressionné face à Anett Kontaveit (7-6 6-0) et semble avoir un vrai boulevard face à elle. À elle de confirmer son statut.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :