NHL Sport US

Profil – Repêchage LNH 2021 : Owen Power, le numéro 1 incontestable ?

Évènements indissociables des sports outre-Atlantique, les drafts (ou repêchages) sont les moteurs du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive en Amérique du Nord. Alors que certaines franchises de la LNH se tournent vers les Séries éliminatoires, d’autres commencent à scruter les meilleurs talents en vue du repêchage 2021. L’évènement est prévu pour le 23 juillet prochain. Le CCS se mobilise pour vous présenter les meilleurs prospects disponibles. De jeunes talents qui peuvent peut-être changer le destin d’une franchise, voir de la Ligue…

Owen Power

Source : The Athletic

Date de naissance : 22 novembre 2002

Provenance : Université de Michigan (NCAA – Big Ten) – Bilan 2020/2021 : 15-10-1

Position : Défenseur (#22)

Mensurations
Taille : 195 cm – Poids : 97 kg – Tir : Gauche

Statistiques (Via Elite Prospects)

Aperçu de son parcours

Owen Power est sur les tablettes des dépisteurs de la LNH depuis un long moment déjà. Le natif de Mississauga dans l’Ontario a logiquement débuté sa carrière junior avec le club de sa ville natale. Sous les couleurs des Reps en GTHL, Power se distingue par un physique hors norme à seulement 14 ans. Avec les U15 puis les U16, le défenseur impressionne. Il cumule 33 points dont 9 buts en 32 matchs lors de la saison 2017-18, permettant aux Reps d’afficher le deuxième meilleur bilan de la ligue. A l’issue de la saison, Power est sélectionné au 22ème rang du repêchage de l’OHL par les Flint Firebirds, à la surprise générale.

Logiquement déçu par son rang de sélection, Power patiente un mois afin d’assister au repêchage de l’USHL. Avec le 7ème choix au total, le Chicago Steel s’offre les services du défenseur de Mississauga. Dès sa première sa saison, 2018/2019, Power apporte de la stabilité des deux côtés de la glace du Steel même si sa production statistique n’est pas encore optimum. Il amasse 11 buts et 14 passes en 58 matchs et permet à Chicago de se hisser en finales de la Coupe Clark après avoir remporté la Conférence Est. Pour sa deuxième saison, 2019/2020, Owen Power passe un cap. Le défenseur cumule 12 buts et 40 points en 45 rencontres avant que la saison ne soit écourtée en raison de la pandémie. Power récolte les honneurs du trophée de défenseur de l’année et ceux de la première équipe étoilée de l’USHL. Cette année, Owen Power s’est joint à l’armada de jeunes talents de l’Université de Michigan. Aux côtés de Matt Beniers et Kent Johnson, Power s’impose comme l’un des visages du programme. Si le premier duo est réservé à l’espoir des Flyers, Cam York, Owen Power s’illustre sur le second aux côtés du défenseur sous-dimensionné, Nick Blackenburg. Il cumule 16 points en 26 matchs avant que les Wolverines ne soient sortis du tournoi final avant même le début, en raison du protocole sanitaire. Sans la présence de York, Power aurait probablement reçu les honneurs du meilleur défenseur de la Big-Ten. Il repart tout de même avec une nomination dans la seconde équipe étoilée de sa conférence et dans la première équipe des joueurs de première année.

C’est au niveau international qu’Owen Power a probablement entériné son statut de favoris pour la première place du repêchage 2021 de la LNH. Gérard Gallant a fait confiance à Power et le jeune défenseur s’est montré décisif dans la conquête de la médaille d’or canadienne aux Championnats mondiaux de Riga, le 6 juin dernier. Comme le reste de l’équipe, Power a peiné lors des premières rencontres, notamment contre la Lettonie et les Etats-Unis. Mais ensuite, il s’est révélé comme un maillon essentiel de la réussite canadienne. Power a disputé 24:02 minutes contre les Russes, un sommet de 27:51 en demi-finale contre Team USA et 24:17 en finale contre la Finlande. Et voilà ce que l’entraîneur d’Equipe Canada déclare à son sujet au terme du tournoi :

« Il est calme avec la rondelle pour un joueur de 18 ans. Il a pris les bonnes décisions 95% du temps. C’est un package total. Il a joué de grosses minutes, donc quand un jeune de 18 ans peut venir et faire ça, vous savez qu’il va être un grand joueur dans la LNH pour un long moment. »

– Gérard Galland, Sport Illustrated

🏒 Patinage

Comme Simon Edvinsson, Owen Power possède un rare talent de patineur pour un joueur de son gabarit. Son patinage est la base de son jeu. Avec ses 195cm pour 97kg, il est tout à fait étonnant de voir avec quelle légèreté Owen Power se déplace sur la glace. C’est un excellent patineur, dans n’importe quelles directions. Il est capable d’allier un patinage rapide, fluide et très efficace. Ses longues foulées lui permettent d’atteindre rapidement sa vitesse maximale qui, combinée avec sa grande taille, font de lui un joueur lancé difficile à arrêter. Mais bien sûr, il n’est pas le plus rapide des patineurs. Owen Power compense ce manque de vitesse logique et naturel par un « edgework » tout à fait déroutant. Ses arrêts, son premier pas et sa capacité à tourner les hanches rapidement donnent l’impression visuelle qu’il peut surprendre n’importe quel adversaire.

Sa puissance et son agilité surprenante font que Power peut parcourir de longues distances avec un ou deux joueurs sur le dos lorsqu’il a la rondelle. Avec gabarit comme celui-ci, vous comprendrez qu’Owen Power possède aussi un équilibre exceptionnel qui révèle une bonne connaissance et une bonne utilisation de son corps. Son contrôle de la rondelle, notamment en zone défensive, est très propre avec des relances sécurisées soit par une montée personnelle, soit par une longue passe vers la zone neutre. Les bases sont déjà prometteuses, avec un travail de renforcement du haut du corps, Owen Power a le patinage idéal pour intégrer, à termes, l’élite des défenseurs de la LNH.

⚔️ Jeu offensif

Owen Power n’est pas un talent qui fera des actions offensives spectaculaires. Ne vous attendez pas à le voir remonter la rondelle à travers toute la patinoire. La plupart du temps, le défenseur des Wolverines assure une sortie sécurisée de son territoire et s’attache à réaliser une bonne première passe. Plus rarement, vous le verrez traverser les zones grâce à son patinage. Ce manque d’initiative est-il un défaut ? Pour certains oui. Pour nous, non, bien au contraire. Limiter les prises de risque à 18 ans alors que son nom est scruté par les médias témoigne d’une belle maturité. Surtout, Power peut ainsi dicter son rythme : remonter la rondelle si l’échec avant est passif ou privilégier la passe et le contrôle si les adversaires tentent une grosse pression. Il ne sera pas LE créateur de l’arrière comme de nombreux défenseurs modernes, mais sa sérénité est tout aussi importante.

En zone offensive, Owen Power s’est révélé être un distributeur élite en raison de la précision de ses longues passes. Cette qualité lui permet d’espacer le jeu et d’être ainsi une arme précieuse en avantage numérique. Power est également un tireur efficace depuis la pointe. Un tir frappé bas et puissant ou un tir du poignet rapide et lourd, Power est une menace qu’on le laisse pas tirer de loin. Mais là encore, il fait les choix judicieux : soit pour désordonner la défense soit parce qu’il est ouvert. Lorsqu’Owen Power n’a pas la rondelle, il se déplace sans ménager ses efforts pour se rendre disponible. Il se rend disponible dès que possible et accompagne un grand nombre de ruées. Son QI Hockey se traduit par une science du placement perfectible, mais prometteur. Vous l’aurez compris, Owen Power ne devrait pas être un briseur de jeu offensif, mais sa maturité, son assurance et son efficacité sont tout aussi importants pour une équipe de LNH.

🛡️ Jeu défensif

Bien évidemment, la force défensive principale d’Owen Power est son patinage et notamment sa qualité de relance. Les rondelles tirées dans sa zone peuvent se transformer en véritable bataille pour certains défenseurs de LNH mais pas pour Owen Power. Son agilité lui permet de s’extirper facilement des échecs avants adverses. Mais pour exploiter cette qualité, il doit être en capacité de récupérer efficacement la rondelle. Son activité avec son bâton est très intéressante pour son âge, notamment en zone neutre. L’envergure de Power est un outil précieux qu’il exploite très bien pour gêner les relances adverses. Malgré son physique imposant, Owen Power n’est pas un joueur brutal cherchant la mise en échec à tout prix. Il pourrait gagner en agressivité sans aucun doute, mais pour le moment il se contente de contrôler son adversaire avec son physique étouffant. Rassurez-vous, il termine bien ses mises en échec, et là aussi, le défenseur de Michigan ne se lance pas dans une bataille sans réfléchir. Un défenseur intelligent qui force des revirements et relance proprement la rondelle, voilà le style d’Owen Power.

✔️ Forces

  • Physique élite.
  • Patinage excellent pour son gabarit.
  • Fluidité.
  • QI Hockey.
  • Attitude : sérénité, confiance et sécurité.
  • Tueur de pénalité.
  • Prise de décision.
  • Déplacements sans rondelle.
  • Tir.
  • Passes longues.

Faiblesses

  • Dureté.
  • Prises de risques.
  • Gestion de sa puissance physique.
  • Vision périphérique en défense.

Projection

Potentiel

Rôle en LNH

Minimum : Défenseur Top 6 // Maximum : Défenseur de franchise All-Star

Projection repêchage LNH 2021 : Podium

S’il y avait des doutes sur la sélection au premier rang d’Owen Power, sa prestation aux Championnats du monde de hockey 2021 a probablement rassuré les dépisteurs. Bien sûr Power n’a rien d’un « talent générationnel », mais il a tout pour réussir durablement en LNH. Intelligent, serein et mature, Owen Power est un défenseur propre et rassurant qui peut développer un jeu offensif très intéressant, notamment en avantage numérique. Si certains spécialistes le comparent à Dustin Byfuglien en moins rude, d’autres voient en lui des aptitudes similaires à un Victor Hedman.

Franchise idéale : Choix 1 / ronde 1 / Buffalo Sabres. La loterie de la LNH a rendu son verdict et ce sont les Sabres qui vont sélectionner en première position lors du prochain repêchage. En regardant les manques de la liste de Buffalo, il est évident qu’un grand défenseur avec autant de garanties qu’Owen Power sera un talent privilégier le 23 juillet prochain. Enfin un peu de sérénité chez les Sabres ? Voir Owen Power évoluer aux côtés de Dahlin sur le jeu de puissance des Sabres est particulièrement alléchant.

Tous les profils du repêchage 2021 par le CCS sont ici !

Matthew Beniers, un talent complet et exemplaire

Simon Edvinsson, le géant suédois mobile

Dylan Guenther, le buteur élite capable de défendre

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :