NHL Sport US

Alignement des étoiles – Division Centrale : Bolts et Canes dominent les débats

Dans cette saison 2020-2021 si particulière, les Divisions de la LNH ont pris le pas sur les conférences traditionnelles. L’importance de ce réalignement inédit a mobilisé la rédaction hockey du CCS, bien décidée à nommer les meilleurs joueurs, par poste, de chaque division. Notez bien : nous prenons en compte les performances des hockeyeurs en saison régulière ET en séries éliminatoires. Après la Division Nord, on s’attaque à un gros morceau, la Division Centrale !

La division centrale nous a livré un spectacle magnifique. Deux groupes ont fini par se séparer. Le premier pour la première place avec les Hurricanes, les Panthers et le Lightning. De l’autre côté, la course à la quatrième place avec les Predators, les Stars et les Blues Jackets. Deux courses palpitantes jusqu’à la fin. Des équipes complètes dans tous les secteurs du jeu pour nous livrer de magnifiques séries. Alors qu’on s’attendait à une passation de pouvoir avec des Canes supérieurs au cours de la saison régulière, le Lightning l’a emporté grâce à une meilleure efficacité en attaque. Pour les Panthers et les Hurricanes, la franchise de Tampa Bay reste trop forte lorsque commence les séries

💫 Les joyaux de la Centrale 💫

GARDIEN
Andrei Vasilevskiy (Tampa Bay Lightning)

Statistiques saison régulière : 42 matchs / 31 victoires / 2,21 GAA / 92,5 %
Statistiques séries éliminatoires : 11 matchs / 8 victoires / 2,24 GAA / 93,4 %

On ne le présente plus, il est le meilleur gardien de la ligue. Vainqueur du trophée Vézina en 2019, le mur russe du Lightning a encore été la clé de sa franchise. Toute au long de la saison, il a défendu les filets floridiens d’une main de fer. Pour les séries, il est attendu à un niveau similaire. Malgré la puissance de l’attaque des Bolts, le succès de cette franchise passe par les performances de son gardien. Dans une série très offensive contre les rivaux des Panthers, il a été monstrueux avec un match à 41 arrêts lors du troisième match ou encore un blanchissage pour conclure la série. Au centre des projecteurs après cette série, il doit réitérer ces performances contre les Hurricanes, vainqueurs de la division centrale. Encore une fois, il a été à la hauteur de l’évènement avec deux premiers matchs incroyables avec des arrêts déterminants. Avec 68 arrêts cumulés, il a permis au Lightning de remporter deux matchs à l’extérieur malgré la domination des locaux. À l’instar de la série contre les Panthers, il met fin aux espoirs des Canes avec un blanchissage à 29 arrêts lors du match 5. Les deux petits bémols de cette série auront été les matchs 3 et 4 avec 7 buts concédés. Ces deux rencontres ne doivent pas faire oublier son rôle déterminant dans cette qualification. En cas de doublé pour le Lightning, il se positionne comme un candidat sérieux au trophée Conn Smythe. Il succéderait à Jonathan Quick, dernier gardien vainqueur de ce trophée. 

DÉFENSEUR
Victor Hedman (Tampa Bay Lightning)

Statistiques saison régulière : 54 matchs / 45 points : 9 buts et 36 passes / 73 tirs bloqués / 51 mises en échec
Statistiques séries éliminatoires : 11 matchs / 11 points : 11 passes / 22 tirs bloqués / 7 mises en échec

Toutes les franchises n’ont pas la chance d’avoir un joueur étoile à tous les niveaux. Pour avoir une défense d’acier, la franchise floridienne peut compter aussi sur Victor Hedman tant défensivement qu’offensivement. Finaliste pour le trophée Norris, il s’est montré primordial dans la série contre les Panthers avec 8 points inscrits dont deux matchs à 3 points. Contre les Canes, il a été plus discret avec une défense plus en place. Il a alors pris sa cape de défenseur pour bloquer les offensives adverses lors du premier match avec 8 tirs bloqués. Avec lui, le Lightning a le défenseur moderne parfait capable d’alterner rôle offensif avant de jouer un rôle plus discret lorsque le match est plus serré. Déjà vainqueur du Conn Smythe la saison passée, il pourrait entrer dans le cercle fermé des joueurs ayant remporté le trophée deux fois. 

DÉFENSEUR
Dougie Hamilton (Carolina Hurricanes)

Statistiques saison régulière : 55 matchs / 42 points : 10 buts et 32 passes / 64 tirs bloqués / 52 mises en échec
Statistiques séries éliminatoires : 11 matchs / 5 points : 2 buts et 3 passes / 15 tirs bloqués / 18 mises en échec

Dans une ère propice aux défenseurs offensifs, Dougie Hamilton fait partie de ces défenseurs aussi fort offensivement que défensivement. Si les Canes ont fini avec la quatrième meilleure défense de la ligue, c’est en partie dû à l’excellente saison du défenseur canadien. Véritable leader défensif, il permet de soulager son équipe sur les offensives adverses. Cette saison, il a réalisé 64 mises en échec et 52 tirs bloqués en 55 matchs. Durant les séries, il s’est mué en défenseur modèle et leader sur la patinoire. Il enchaine les tirs bloqués avec un total de 10 en 6 matchs contre les Predators. Mais son rôle défensif ne l’a pas empêché d’être présent offensivement dans les moments cruciaux. Ainsi lors du dernier match de la série, il égalise au cours de la troisième période, forçant la prolongation. Les Canes finiront par l’emporter et se qualifier pour le tour suivant. En finale de division, il devait faire face à une armada offensive. Pourtant, il n’a pas tremblé avec une forte présence défensive avec 5 tirs bloqués. Un test réussi à titre personnel face à la redoutable attaque du Lightning. Malgré la défaite, il a confirmé son statut de défenseur de haut calibre au sein de la ligue. Reste à savoir s’il continuera chez les Canes la saison prochaine, le joueur restant flou sur cette question: «Pour être honnête, je n’en ai vraiment aucune idée présentement. Comme je vous l’ai dit avant, je voulais vraiment me concentrer sur le hockey. Pour ce qui est des discussions à propos d’un contrat, je n’ai jamais vraiment été impliqué. Je laisse mon agent faire. Je suis sûr qu’ils commenceront à négocier bientôt ».

AILIER
Sebastian Aho (Carolina Hurricanes)

Statistiques saison régulière : 56 matchs / 57 points : 24 buts et 33 passes
Statistiques séries éliminatoires : 11 matchs / 11 points : 6 buts et 5 passes

Année après année, il s’affirme comme l’une des têtes d’affiches de la ligue. Avec une nouvelle saison régulière réussie pour mener les Canes à la première place de la ligue, l’attaquant finlandais devait une nouvelle fois performer dans les séries. Déjà hauteur de 24 points en 23 matchs dans sa carrière, il ne se montre pas impressionné par l’événement. Lors du premier tour, il inscrit 5 buts dont deux doublés pour qualifier son équipe finale de division. Lors du deuxième match il inscrit deux des trois buts de son équipe pour permettre à sa franchise de prendre le large dans la série. Lors du match 6, il inscrit une nouvelle fois un doublé dont le but vainqueur en prolongation. Après un magnifique premier tour, il doit confirmer contre l’une des meilleures franchises de la ligue. En retrait sur les deux premiers matchs, il s’est réveillé lors du troisième match avec 3 points inscrits permettant aux Canes de remporter leur seule victoire dans cette série. Hormis ce match, il a bien été arrêté par la défense floridienne. Malgré cette déception, il dépasse une nouvelle fois les 10 points en série pour établir son total à 35. Nul doute qu’il reviendra l’année prochaine avec d’autres intentions et espérer un trophée individuel pour récompenser sa belle progression. 

AILIER
Jonathan Huberdeau (Florida Panthers)

Statistiques saison régulière : 55 matchs / 61 points : 20 buts et 41 passes
Statistiques séries éliminatoires : 6 matchs / 10 points : 2 buts et 8 passes

Nombreux observateurs avaient des doutes sur la saison des Panthers. Après la déception l’an passé, il fallait montrer un autre visage pour gommer cet échec. L’attaquant canadien a été l’une des pièces maitresses de ce retour au premier plan. Les Panthers ont su rivaliser avec les Canes et les Bolts dans les premières places de la division centrale. Attaquant vedette de la cinquième meilleure attaque de la ligue, il a guidé les siens vers les séries. Pour le premier tour contre les rivaux de Floride, il a permis à son équipe de rivaliser. Avec 8 points inscrits dont 2 buts, il a été à la hauteur de l’événement pour permettre à sa franchise d’espérer se qualifier. Très bon passeur, il a été à l’origine des nombreux buts comme lors du troisième match avec 3 assistances ou lors du cinquième match avec 2 assistances. Deux rencontres remportées par les Panthers. Un hasard ? Sûrement pas ! Lorsqu’il est en forme, il permet à son équipe de gagner

CENTRE
Brayden Point (Tampa Bay Lightning)

Statistiques saison régulière : 56 matchs / 48 points : 23 buts et 25 passes
Statistiques séries éliminatoires : 11 matchs / 12 points : 8 buts et 4 passes

Malgré le retour de Kucherov et la présence de Stamkos, Brayden Point est resté l’homme fort de cette équipe. Malgré une saison régulière inférieure à ses standards, il a élevé son niveau de jeu au moment des séries. Au contraire de certains joueurs de sa génération, il a compris que les séries étaient fondamentales. Lors du match 1 contre les Panthers, il inscrit les deux derniers buts de son équipe, leur permettant de l’emporter 5/4 après avoir été mené 4/3 à 7 minutes de la fin du match. Dans cette série, il a inscrit 3 autres points pour guider son équipe vers la finale de division. Contre les Canes, il est une nouvelle fois la tête d’affiche de cette série avec 6 points inscrits dont 4 buts. Meilleur buteur de sa formation dans ces séries, il peut espérer remporter le trophée Conn Smythe. 

🙋‍♂️ Mentions honorables

GARDIEN
Juse Saaros (Nashville Predators)

Le gardien des Predators perpétue la tradition des bons gardiens finlandais dans la ligue. Auteur d’une très bonne saison, il a permis à sa franchise de se qualifier pour les séries malgré des prédictions basses. Contre une attaque très dynamique, il a résisté pendant plus de 90 minutes lors des matchs 3 et 4 pour donner la victoire aux Predators. Sur ces deux matchs, il réalise 117 arrêts pour les maintenir dans la série. Même si la franchise de Nashville a fini par s’incliner en 6 rencontres, il a été l’un des hommes forts de cette série. Il a montré qu’il pouvait prendre la succession de son compatriote Pekka Rinne

DÉFENSEUR
Keith Yandle (Florida Panthers)

Il est le moteur de cette franchise. L’infatigable défenseur américain continue de performer malgré ses 34 printemps. Incontournable au cours de la saison, il a apporté sa solidité pour maintenir la défense des Panthers face à la terrible attaque du Lightning. Très bon lors du premier match avec deux assistances, il a par la suite connu des pépins physiques, l’empêchant de jouer à son maximum. Il a même fini par manquer le troisième match mettant fin à 12 années de matchs consécutifs. Après 922 matchs de saison régulière et 57 de séries éliminatoires, il a fini par céder. Probablement une absence préjudiciable aux Panthers contre les Bolts.

ATTAQUANT
Aleksander Barkov (Florida Panthers)

Il est l’autre star offensive des Panthers avec Jonathan Huberdeau. Le capitaine finlandais a réussi à redresser son équipe pour lui permettre d’atteindre les séries. Son duo avec l’attaquant canadien est l’un des plus dangereux de la ligue. Deuxième meilleur pointeur de sa franchise en saison régulière et durant les séries, il a réussi à conserver cette régularité. Il entrera dans sa dernière année de contrat la saison prochaine. Nul doute qu’il tentera de performer pour marquer les esprits. 

✉️ Le détail des votes

Quatre rédacteurs du CCS, et avant tout passionnés de hockey sur glace, ont contribué à réaliser cet alignement d’étoiles. Chacun devait fournir une liste hiérarchisée par poste : trois gardiens, six défenseurs, trois centres et six ailiers. Le barème est d’attribuer 5 points au(x) premier(s) joueur(s) nommé(s), 3 points au(x) deuxième(s) et 1 point au(x) troisième(s), voici les résultats complets :

GARDIENS
Andrei Vasilevskiy (20), Juse Saaros (12), Alex Nedeljkovic (6), Spencer Knight (1)

DÉFENSEURS
Victor Hedman (20), Dougie Hamilton (18), Keith Yandle (10), Roman Josi (8), Aaron Ekblad (8), Seth Jones (3)

AILIERS
Jonathan Huberdeau (20), Sebastian Aho (15), Andrei Svechnikov (11), Patrick Kane (9), Alex DeBrincat (5), Jason Robertson (4)

CENTRES
Brayden Point (18), Aleksander Barkov (14), Joe Pavelski (3)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :