Site icon Café Crème Sport

Profil NBA Draft 2021 : Jared Butler, une palette offensive au service du collectif

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

JARED BUTLER

source : throughthephog.com

Date de naissance : 25 août 2000 – Classe : Junior

Université : Baylor Bears (BIG 12) – Bilan 2020/2021 : 24v/2d

Poste : Meneur / Arrière (#12)

Mensurations
Taille : 190 cm – Poids : 88 kg – Envergure : 191 cm

Statistiques saison
26 matchs joués // 16,9 pts // 3,3 reb // 4,8 ast // 2,1 stl // 0,4 blk
29,9 minutes joués/match // 47,9% FG // 41,5% 3pts // 77,9% FT // 3,0 Tov // 2,5 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Jared Butler a débuté le basket très tôt et déjà au lycée il affichait des statistiques plus qu’intéressantes. Après avoir tourné en 27,4 pts / 8,8 rebds / 8,4 asts / 3,0 stls lors de sa dernière saison au lycée, il est nommé joueur de l’année dans un journal local. Il est annoncé comme une recrue 4 étoiles et reçoit des offres d’Alabama, Baylor et Virginia. Il choisi Alabama mais se ravise au cours de l’été pour rejoindre les Bears de Baylor et les aider à dominer la NCAA. En effet, cette saison, derrière l’ogre Gonzaga, c’est le programme de Baylor qui fait trembler bon nombre d’adversaires. 24 victoires pour seulement 2 petites défaites et direction la March Madness où un final four faisait figure d’objectif minimum pour les Bears. Et ils ont fait mieux que ça puisque Baylor a surclassé le favoris, Gonzaga, en finale de la March Madness pour s’octroyer le premier titre de champion NCAA de leur histoire!

DESCRIPTION DU JOUEUR
Dans cette escouade, Jared Butler, 3e année, a sortie une saison de haute volée. Après avoir testé sa cote à la draft la saison dernière, il avait décidé de retourner une saison de plus à la fac pour parfaire ses qualités et gommer ses défauts. Bien lui en a pris puisqu’il a amélioré beaucoup de choses. Toutefois, quelques problèmes persistes. Jared Butler dispose d’un excellent handle. Sûrement l’un des meilleurs de sa cuvée et sa palette de dribble lui permet de se créer son shoot aisément. Il a également gagné en régularité et en efficacité au tir, notamment à 3pts où il tourne désormais à 41,5% sur plus de 6 tentatives par match. Avec la particularité de Baylor à jouer avec 3 meneurs, Butler a également développé un bon jeu sans ballon (72% de ses tirs extérieurs viennent d’une passe). Le joueur est doté d’un bon playmaking, notamment sur Pick&Roll, système qu’il gère très bien (et qui est très important en NBA).
Bien qu’il ait progressé dans ses prises de décision, Butler perd encore beaucoup de ballon : 3 turnovers/match pour 4,8 ast. La mécanique de shoot est très perfectible et ça se ressent sur la ligne de lancers francs (à peine 78% aux LFs cette saison, très limite pour un joueur extérieur). Il est aussi limité physiquement et ne dispose pas d’un gros premier pas ce qui l’empêche d’obtenir beaucoup de lancers (seulement 3 LFs tentés/match, trop juste pour un meneur avec un tel handle).

La défense n’est pas le point fort de Jared Butler. Mais il reste un bon défenseur d’équipe, notamment sans ballon et son QI basket lui permet de bien lire et couper les lignes de passes (3% au STL% et plus de 2 stl/match). Il ne devrait pas être un boulet pour son équipe. En dehors de ça, cela reste limité. Son physique (taille = envergure) ne lui permet pas de contenir les plus grands meneurs/arrières. Il ne sera probablement jamais un grand défenseur et peut parfois se faire passer en situation d’isolation à cause d’une mobilité latérale très moyenne.

FORCES

FAIBLESSES

PRÉDICTION DRAFT 2021

Milieu – Fin de premier tour (20 – 30)

Equipes potentiellement intéressées : Denver Nuggets, Los Angeles Clippers, New York Knicks

Pour les Nuggets, se tourner vers un jeune guard NBA Ready comme Butler pourrait être intéressant pour former une doublette difficile à défendre avec Murray. De plus, Butler a l’habitude de jouer avec un autre ball-handler à ses côtés. Les Clippers ont eux aussi des besoins au poste de meneur. Puisqu’ils sont dans le Win Now, ils se tourneront probablement vers des meneurs plus expérimentés (Lowry, Conley etc…). Mais derrière, à la mène, ça reste limité. Jackson et Mann c’est correct mais ça reste maigre en terme de profondeur. Ajouter un Butler là-dedans qui pourrait prendre un rôle de catch&shooteur aux côtés de Kawhi et PG mais qui pourrait également prendre en charge une partie de la création pour la 2nd unit, parait être une bonne alternative. Les Knicks ont un certain passif avec les jeunes meneurs. Après avoir drafté Ntilikina et avoir testé Elfrid Payton et Dennis Smith Jr sans grande réussite, c’est le bon vieux Derrick Rose qui assure les plus grosses minutes à la mène. C’est un peu léger pour une équipe qui vient tout juste de retrouver les PO autour d’une ossature Barrett-Randle alléchante. Jared Butler saura ce montré utile dès sa première saison dans une telle équipe.

NOTE DU CCS : Tier « Rotation importante »

Un bon niveau plancher, du shoot, de la gestion sur P&R… Voilà ce que vient vendre Jared Butler. Sa capacité à défendre en NBA sera un gros point d’interrogation, mais son tir extérieur et son playmaking sur P&R sont deux armes essentielles pour un meneur en NBA de nos jours. Cela devrait être suffisant pour lui assurer un rôle de meneur de rotation.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Evan MobleyScottie BarnesJalen Suggs

Tier « Starter ++ »

Jalen JohnsonIsaiah JacksonKeon JohnsonAlperen SengunZiaire WilliamsBrandon Boston Jr

Tier « Starter/6ème homme »

Kai JonesMoses MoodySharife CooperCorey Kispert Franz Wagner

Tier « Rotation importante »

Miles McBride Yves PonsJeremiah Robinson-EarlGreg BrownJulian ChampagnieCharles Bassey

Tier « Fin de rotation »

Daishen NixHerbert JonesOshai AgbajiAyo DosunmuIsaiah ToddJoe WieskampMarcus Garrett

Tier « G-League/2Way »

Luka Garza

Quitter la version mobile