Basket Basket Féminin Equipes nationales Féminines

EuroBasket 2021 : Les Françaises se sortent du piège tendu par la Tchéquie (71-51)

Pour ce deuxième match de l’Eurobasket féminin et privé de sa meneuse titulaire Olivia Epoupa, l’équipe de France était confronté à la Tchéquie à la Rhénus Sport de Strasbourg. Après la victoire facile face à la Croatie (105-63) la veille les françaises se devaient de confirmer face à une équipe tchèque qui a joué sans aucun complexe après n’avoir perdu que de 4 points contre les Russes hier (73-39). Valérie Garnier choisi le cinq de départ suivant pour débuter ce match : Alix Duchet, Marine Johannès, Gabby Williams, Endy Miyem et Sandrine Gruda.

Le début de quart-temps est un réponse du tac-au-tac entre les deux formations et ce n’est seulement après un rebond offensif d’Endy Miyem que la France prend deux possessions d’avance (8-4). Les équipes sont assez empruntées en ce début de rencontre et les tchèques sont juste derrière les françaises à la table de marque. Ces dernières jouent complètement libérées, n’ayant rien à perdre en cette soirée. Sandrine Gruda s’affaire et redonne 4 points d’avance aux tricolores (12-8). La sélectionneur Valérie Garnier commence à faire ses rotations mais la second unit des tchèques rivalisent avec celle des locales malgré un panier de Johannes sur une belle passe de Sarah Michel (16-12). La pivot tchèque Julia Reisingerova propose un véritable défi physique à Helena Ciak dans la peinture et les deux joueuses se répondent du tac-au-tac. Le jeu un peu trop téléphoné pour la France en attaque placée et c’est sur la ligne des lancers-francs que Valériane Vukosavljevic score les deux derniers points du quart-temps (18-14).

Les tchèques débutent le second quart-temps pour un tir longue distance de Romana Hejdova et reviennent en embuscade (18-17). La défense tchèque est bien dense dans la raquette et les françaises ne sont pas en réussite extérieure jusqu’à ce que Sarah Michel plante un 3 points (21-17). Ciak réalise un contre autoritaire sur Reisingerova dans ce combat que se livre les deux intérieures. Les tchèques posent beaucoup de problèmes sur les rebonds offensifs en profitant des largesses françaises au niveau des box-outs mais ne parviennent pas à concrétiser leurs attaques. Les intérieures françaises sont attendues voir doublées quand le ballon arrive dans la peinture et il faut le shoot viable de Sandrine Gruda pour se redonner un peu d’air (23-19). C’est lorsque le cinq majeur bleu est de retour sur le banc que Katerina Elhotova se décide à envoyer deux bombinettes à 3 points pour faire passer son équipe devant au score ! (23-25). Endy Miyem trouve Sandrine Gruda sur une relation poste haut-poste bas et les françaises égalisent (25-25). Les tchèques défendent très bien, sont présentes sur les lignes de passe et viennent en aide très rapidement dans la peinture. C’est à ce moment là que Valérie Garnier décide de prendre un temps-mort pour remobiliser ses joueuses. Ce sont les joueuses cadres qui donneront l’avantage à la mi-temps par l’intermédiaire de Gruda, Vukosavljevic et Miyem (32-29).

Au retour des vestiaires ce sont les tchèques qui marquent un 3 points leur permettant de revenir à égalité (32-32). Mais c’était sans compter sur trois stops défensifs des Bleues et deux tirs du vestiaire à la suite de Marine Johannès (38-32). La défense s’est clairement resserrée côté bleu et c’est par le jeu des lancers-francs que les françaises créent un véritable premier écart (42-35). En effet les deux équipes ont été très tôt dans la pénalité les arbitres étant très (trop) tatillons dans ce troisième quart-temps. Helena Ciak fait son retour sur le parquet et Diandra Tchatchouang fait son entrée. Endy Miyem, toujours aussi précieuse donne 9 points d’avance (44-35). A la rentrée de Ciak le coach tchèque renvoie son intérieure Reisingerova mais la française prend de nouveau le dessus sur son adversaire direct par un passage sur la ligne de lancer-franc, un contre et un lay-up en toute tranquillité sur un joli service d’Alix Duchet. Cette dernière ponctue une action par un tir longue distance donnant le large pour les Bleues (52-36). Les tchèques ne lâchant rien répondent par un 5-0 concluant le quart-temps sur la score de 52-41.

Le dernier quart-temps est un bis repetita du troisième et les tchèques commencent par un 3 points (52-44). Ce sont une nouvelle fois les cadres qui redonnent une impulsion au collectif grâce à deux tirs à mi-distance de Gruda et Miyem (58-46). Les tchèques ne lâchent rien mais les françaises poussent leurs actions en attaque ou en défense jusqu’au bout et c’est Alix Duchet, ayant fait le boulot en l’absence d’Olivia Epoupa, qui donne 17 points d’avance (66-51). Les dernières minutes permettent à Valérie Garnier de faire tourner, la « Marseillaise » se fait une nouvelle fois entendre et Alexia Chartereau conclue cette rencontre par un 3 points presque au buzzer. Victoire 71-51 !

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :