A l'affiche Foot Sélections nationales

Sur les traces des frères Laudrup, Christian Eriksen

Le Danemark affronte la Finlande au Parken Stadium à Copenhague lors de la première journée de l’Euro 2020, le score est nul, et Christian Eriksen s’effondre dans les derniers instants de la première mi-temps. Un incident qui marque sûrement la fin de la carrière du joueur danois de 29 ans. Une carrière d’une dizaine d’années mais qui est relative à un joueur talentueux.

Un talent précoce

Christian Eriksen touche ses premiers ballons très tôt dans sa ville natale de Middelfart, et réalise de bonnes performances en junior. Celles-ci attirent l’attention des sélectionneurs de l’équipe U17 danoise, mais aussi celle de grands clubs européens. Il effectue des essais dans des clubs tels que Manchester United ou Barcelone, mais c’est l’Ajax Amsterdam que le joueur termine par choisir. En 2008, Eriksen est repéré, et débute une série de cinq saisons (dont trois professionnelles) au sein du club amstedallois. En fin de cette même année, il reçoit l’honorable prix de meilleur joueur danois de moins de 17 ans par la Fédération de son pays. Il est déjà vu comme l’un des plus grands talents danois depuis Brian et Michael Laudrup, de quoi le mettre en confiance pour ses débuts en équipe jeune, avec qui il jouera de 2009 à 2010.

Un passage en professionnel qui démarre fort

Le 17 janvier 2010, il fait ses débuts professionnels en tant que titulaire face au NAC Breda sous le numéro 51. Martin Jol, entraîneur de l’Ajax Amsterdam à ce moment-là, lui accorde beaucoup de confiance dès sa première saison, en le faisant jouer en Ligue Europa face à la Juventus. Une confiance qui paie deux mois plus tard pour Christian Eriksen qui inscrit son premier but en professionnel face à Go Ahead Eagles en Coupe KNVB. Une compétition spéciale pour lui, la première qu’il remporte en club, après la finale en double confrontation contre le rival Feyenoord Rotterdam. Une première demi-saison assez compliquée au niveau des statistiques, il termine sur un bilan d’un but et d’une passe décisive. Il occupe le numéro 8 pour entamer sa seconde saison avec l’Ajax.

Trois championnats remportés à la suite avec l’Ajax

Une saison où il devient titulaire plus souvent, en prenant plus de responsabilités au sein du club. Il sera pour la première fois sacré champion des Pays-Bas avec son club, et sur un bilan de 6 buts et 11 passes décisives en 28 matchs en Eredivisie. Il effectue deux dernières saisons, toutes deux encore meilleures que les précédentes, avec respectivement 7 buts et 19 passes décisives en 2011-2012 et 10 buts pour 16 passe décisives pour la suivante. Il sera d’ailleurs sacré champion des Pays-Bas lors de ces deux nouvelles saisons, et pour parachever ses performances, il obtient le prix de meilleur joueur danois de l’année en 2013, tout comme il l’avait reçu en 2011.

D’un défi londonien à la porte du sommet de l’Europe

Après trois belles années passées à Amsterdam, c’est au nord de Londres que Christian Eriksen décide de poursuivre sa carrière, plus exactement à Tottenham Hotspur. C’est à partir de ce transfert qu’il commence à se faire réellement connaître. En effet, il se retrouve titulaire indiscutable au sein du club anglais pendant 6 saisons et demie, et se montre sur le terrain tel un réel pilier de l’équipe durant toutes ces années.

Ses meilleures performances au sein du club londonien se font à partir de quelques années, comme lors de la saison 2017-2018, où il intègre l’équipe-type de la saison en Premier League. Puis l’année est sûrement celle à retenir quant au parcours de Christian Eriksen en Angleterre, en majeure partie grâce à l’ascension du club en Ligue des Champions.

Après être sortis d’un groupe compliqué, composé du FC Barcelone, de l’Inter et du PSV Eindhoven, Eriksen et les siens réaliseront une très bonne phase à élimination directe, en éliminant Dortmund, Manchester City, et l’Ajax dans un match retour de légende. Il s’exprimait à chaud sur ce match : « C’était un match « ridicule ». Nous étions loin derrière et nous avons essayé de réagir. Nous avons eu de la chance. Sur les deux matches, ils ont joué un meilleur football que nous. C’est un soulagement, car nous nous sommes battus pour nous. C’est un rêve d’être en finale de Ligue des champions. On n’aurait pas été capables de nous regarder dans le miroir si on avait perdu trois ou quatre à zéro. Nous devions réagir. »

Tottenham s’incline finalement 0-2 en finale de C1 face aux Reds qui étaient en mode rouleur compresseur cette année-là.

Après une demi-saison au club de Tottenham, Eriksen fait ses au revoir à ses coéquipiers, et signe le 28 janvier un contrat de quatre ans avec l’Inter Milan, pour un montant de 20 millions d’euros.

Un challenge italien validé en l’espace d’une soirée

Il connaît des débuts compliqués en terres italiennes, notamment avec un Antonio Conte ne lui accordant pas autant de temps de jeu qu’il en avait quelque mois auparavant. Il ne joue que deux matchs entiers en championnat sur la deuxième partie de saison. Des débuts compliqués qui se poursuivent au début de la saison, mais fin janvier, un match vient tout changer pour l’international danois. Alors qu’il enchaînait les matchs sur le banc en championnat, il entre en jeu lors des quarts de finale de Coupe d’Italie face à l’AC Milan. Le score est de un partout, alors que le temps additionnel avance et s’apprête à envoyer les deux équipes en prolongations, Souhaila Meite provoque un coup-franc. 90+7’, Christian Eriksen, s’occupe du coup franc, le convertit magnifiquement en trompant Tatarusanu dans la lucarne gauche, et envoie donc son équipe vers les demi-finales. Lui-même a évoqué : « Je pense que cela a aidé. Cela a surtout aidé dans la façon dont les gens de l’extérieur voyaient les choses. Ils ont eu la preuve que je peux toujours bien jouer au football et que je peux marquer un coup franc si l’occasion se présente. J’ai découvert à quelle vitesse ça va dans le football. Vers le haut comme vers le bas. Aujourd’hui, je sens que je suis revenu à un très bon niveau. Je le prends vraiment au jour le jour, puis, nous devons voir comment cela se passe et ce que l’avenir nous réserve. » Il est donc à partir de ce match titulaire en championnat, et peut participer pleinement au sacre de Serie A qui a été fêté le 2 mai dernier.

Eriksen avec les Dynamites danoises

Avec la sélection danoise, Christian Eriksen est sélectionné depuis depuis 2010 et comptabilise 36 buts avec celle-ci. Il réalise de bonnes performances notamment dans la deuxième phase de qualifications à la Coupe du Monde 2018 en inscrivant 5 buts en 5 matchs, et contribue donc à la qualification des siens. La fin de sa carrière est donc sûrement marquée par l’événement survenu lors du match avec sa sélection contre la Finalnde. Le courageux danois a pu donner des nouvelles assez positives : »Je vais bien, mais je veux savoir ce qu’il s’est passé, aurait ajouté le milieu de terrain. Je veux vous remercier tous pour ce que vous avez fait pour moi.« 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :