Basket Basket Féminin Equipes nationales Féminines

EuroBasket 2021 : La France résiste à la Bosnie-Herzégovine et au show Jonquel Jones, direction la demi-finale !

Pour son quart-de-finale de l’EuroBasket l’équipe de France était opposée à la Bosnie-Herzégovine pour son dernier match à la Rhénus Sport de Strasbourg. Les Bosniennes et leur superstar WNBA d’1,98m Jonquel Jones se sont imposées 80-69 en huitièmes de finale face à la Croatie, ancienne adversaire des Bleues en phase de poule. Valérie Garnier met en place le cinq de départ suivant pour débuter ce match : Alix Duchet, Marine Johannès, Valériane Vukosavljevic, Endy Miyem et Sandrine Gruda.

Ce sont les Bosniennes qui ouvrent le score par leur intérieure Jonquel Jones. Les françaises semblent un peu empruntées en ce début de quart-temps et laissent leurs adversaires prendre la tête (2-6). Ces dernières laissent Sandrine Gruda seule à 5m du cercle et sanctionne directement pour égaliser (6-6). Par un tir à longue distance et des ballons à chaque possession sur Jonquel Jones, les Bosniennes refont un écart (8-13) mais c’était sans un tir à 3 points de Valériane Vukosavljevic qui permet à la France de respirer (11-13). Valérie Garnier fait ses premières rotations et ce sont Helena Ciak, Sarah Michel, Gabby Williams et Alexia Chartereau qui arrivent sur la parquet. Par un tir longue distance après un enchaînement de jeu poste haut-poste bas c’est Sarah Michel qui égalise dans la dernière minute (16-16). La dernière défense tricolore est en place et sur un rebond offensif suivi d’une remontée au panier directe c’est Gabby Williams qui marque au buzzer (18-16). Jonquel Jones est sur une autre planète côté Bosnie étant déjà à 8 points et 10 rebonds à la fin du premier quart-temps !

Gabby Williams reste sur sa lancée et marque en montée de balle sur une passe de Sarah Michel (20-16). Jonquel Jones prend le jeu à son compte et enchaîne 6 points de suite pour son équipe pour permettre d’égaliser au score, dominante, inarrêtable (22-22). Sur un 3 points de cette dernière les Bosniennes prennent trois points d’avance (25-28) avant que Sandrine Gruda ne réponde à sa vis-à-vis sur un tir mi-distance puis par une belle passe pour Iliana Rupert (29-28). La défense française s’est resserrée, il faut souligner l’activité de Diandra Tchatchouang mais c’est tout le collectif qui se met encore plus au diapason. Le système défensif consiste à minimiser au maximum les drives au panier de Jones quand elle reçoit le ballon en tête de raquette et cela marche assez bien. Sandrine Gruda et Iliana Rupert sont agressives en attaque et cette dernière convertit deux lancers-francs (33-28). Les deux équipes sont tôt dans la pénalité et c’est au jeu des lancers-francs que le quart-temps se fini, permettant aux visiteuses de recoller au score (33-31). C’est au tour de Sandrine Gruda de prendre les choses en main et enchaîne une action bonifiée et un petit fade-away dans la raquette pour conclure cette première mi-temps (39-31). Jonquel Jones quant à elle produit une fiche statistique démentielle de 19 points et 16 rebonds (!) mais est bien esseulée.

La seconde période commence par un joli pick-and-pop entre Marine Johannès et Sandrine Gruda (41-31). C’est le début du « Johannès show » qui enchaîne 8 points de suite pour les Bleues et permet de créer un écart conséquent (49-33). Après une contre-attaque conclue par Gabby Williams (51-37) l’entraîneur bosnien prend un temps-mort afin d’arrêter l’hémorragie. Bien mal lui en a pris car ce temps-mort semble avoir coupé les jambes des tricolores qui prennent un 15-5 permettant aux Bosniennes de revenir à seulement deux possessions (51-46). C’est au tour de Valérie Garnier de poser un temps-mort. Les Françaises reviennent gonflées à bloc et mettent à profit les largesses défensives par Valériane Vukosavljevic et Endy Miyem (58-46). C’est un shoot à 3 points au buzzer de Marine Johannès qui fait se lever les spectateurs et conclu ce troisième quart-temps (63-47).

Le quatrième quart-temps se déroule sans encombre pour les Bleues. Endy Miyem profite du marquage très laxe de ses vis-à-vis pour enchaîner deux tirs mi-distance dans un fauteuil, répondant à un « coast-to-coast and one » de Jonquel Jones (69-54). La défense bosnienne n’y est plus du tout et ne compte que sur les exploits de leur bahaméenne naturalisée, sans succès, d’autant que Sandrine Gruda rajoute une couche en provoquant un « and one » sur Jones justement qu’elle convertit (74-56). Le match est plié et Valérie Garnier fait rentrer une partie de son banc sur le terrain. On notera juste une envie du corps arbitral de (trop) se montrer en fin de match, mettant une faute technique à Valériane Vukosavljevic, dommage mais qu’importe ! Jonquel Jones termine avec un impressionnant match à 29 points et 24 rebonds (nouveau record féminin FIBA) mais ce sont les Françaises qui s’envolent pour l’Espagne. Score final : 80-67, direction les demi-finales à Valence !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :