Omnisport Tennis

Ugo Humbert, des promesses et du potentiel

Classé à la 25ème place du classement ATP, Ugo Humbert connait actuellement son meilleur classement de sa jeune carrière. Plus encore, le Messin vient de remporter le plus gros titre de sa carrière avec la victoire finale au tournoi de Halle, un ATP 500. Alors qu’attendre de Ugo Humbert ? Est-ce enfin lui le futur du tennis français masculin ? Il ne semble pas illusoire de dire que Humbert possède toutes les qualités nécessaires à prétendre à une carrière prometteuse.

Sa saison sur terre battue a donné son lot d’inquiétudes tant le français a semblé à la peine sur cette surface, mais tout joueur n’est pas multi surfaces et l’ocre reste une surface bien particulière sur laquelle certains joueurs ne parviennent jamais véritablement à s’adapter. C’est bien sur surface rapide que Ugo Umbert semble à son avantage, et sur laquelle il peut exprimer son jeu offensif et de fond de court. Ses 3 titres remportés sur le circuit ATP ont d’ailleurs tous été glanés sur surface rapide : avec deux titres en 2020 en dur extérieur à Auckland et Anvers et ce dernier titre récent acquis à Halle sur gazon. C’est bien sur ce dernier que le français affiche ses préférences, et son dernier tournoi en Allemagne a confirmé toutes ses bonnes dispositions sur gazon.

Ce titre remporté à Halle semble plus qu’un titre, et s’apparenter à des hautes promesses pour le futur. Remporter un ATP 500 dit déjà quelque chose du potentiel de Ugo Humbert, mais c’est surtout son parcours qui parle pour lui. Le messin a tout simplement sorti trois top 20 dont deux top 10. Ni Rublev en finale, ni Zverev ni Felix Augier Aliassime n’ont en effet su trouver la clé face au français. Vainqueur en deux sets en finale contre Andrey Rublev 6/3, 7/6, c’est sur un dernier coup droit à 155km/h que Ugo Humbert finissait le travail et s’adjugeait le titre. Un coup révélateur de son tournoi, plein de force mentale, de caractère et un tennis porté vers l’avant pour glaner les points importants. 5 matchs joués en Allemagne et 4 remportés en trois sets, une vraie performance qui a démontré toutes les qualités mentales du joueur. Or, le tennis moderne montre qu’il est impératif de posséder un gros mental pour progresser sur le circuit et gagner des matchs importants.

Ugo Humbert soulève le trophée à Halle pour son premier ATP 500, après avoir battu Andrey Rublev en finale 6/3, 7/6. (Photo : Media365)

Le joueur a récemment déclaré qu’il était capable de grandes choses sur gazon et l’a démontré sur le terrain en Allemagne, alors pourquoi pas placer de hautes attentes et espoirs concrets en lui pour Wimbledon. Il ne sera en effet pas aisé de jouer Ugo Humbert a Wimbledon si ce dernier maintient son niveau de jeu actuel. Tête de série numéro 23 à minima a Londres, Humbert s’offre déjà la certitude d’affronter des joueurs moins bien classés que lui pour rallier la deuxième semaine. Une performance qu’il avait réalisé en 2019 en atteignant les 1/8èmes de finale. Le joueur porte forcément des objectifs plus élevés cette année après avoir retrouvé son capital confiance et son tennis si déroutant.

Une saison 2021 qui avait bien début pour lui après ce match si frustrant à l’Open d’Australie contre Nick Kyrgios qu’il aurait du gagner. Une demi-finale à l’Open 13 en Mars dernier puis le vide jusqu’à cette victoire à Halle. Une petite traversée du désert sur terre battue notamment, comblée par l’avènement de ce titre et la saison sur herbe. Une aubaine pour se relancer et démontrer aux yeux de tous qu’il possède le talent, le tennis et le mental pour performer à l’avenir. C’est peut-être même sa qualité première que de rester calme et serein malgré vents et marées sur le court. Son match en Australie contre Kyrgios est finalement plus anecdotique qu’autre chose, ratant une balle de match, ce dernier s’était finalement incliné dans une ambiance électrique acquise à la cause de Nick Kyrgios. On ne remporte pas en revanche un ATP 500 en gagnant 4 matchs en trois sets sans une force mentale et une attitude irréprochable. Sérieux, appliqué, constant et offensif, ce tournoi constitue sans nul doute une base sur laquelle il doit s’appuyer pour continuer à progresser. Umbert sait qu’il est capable de battre des top 10 désormais, et puis son taux de réussite de 100% en finale d’un tournoi (3/3) est un vrai indicateur de la fiabilité du mental du joueur et de sa propension à se transcender dans les moments clé.

Forfait au deuxième tour de Majorque, Humbert a sans doute voulu stopper l’enchainement de matchs avant Wimbledon pour se préserver et arriver dans les meilleures conditions possibles. Ce Grand Chelem doit être l’opportunité pour lui de confirmer ses bonnes dispositions du moment sur une surface qu’il semble particulièrement apprécier, et continuer à progresser. Celui qui aura 23 ans le 26 Juin prochain est sans doute le plus gros espoir français du tennis masculin actuel. Le seul à avoir une courbe ascendante quand les 4 mousquetaires s’éteignent peu à peu et que le reste de la relève française semble bien discrète voire inexistante. Son jeu offensif et puissant en fond de court n’est sans doute pas le plus adapté pour la terre battue, surface sur laquelle il éprouve aussi des difficultés à se déplacer. A contrario, sur dur extérieur son jeu fait des merveilles et l’originaire de la Moselle est capable de déborder et prendre de vitesse absolument n’importe quel joueur. Nick Kyrgios avait d’ailleurs déclaré avoir été impressionné à l’Open d’Australie par Humbert et sa capacité à frapper fort. Et on le sait, Nick n’est pas celui qui dresse le plus de compliments sur les joueurs du circuit… Son revers à plat gêne beaucoup sur herbe notamment, et son énorme coup droit de gaucher le rend déroutant par moments. Il semble aussi avoir franchi un cap sur son service, avec davantage de points gratuits obtenus sur sa première balle. Autant d’éléments positifs à ressortir du jeu de Humbert et ses derniers semaines, et qui laissent entre-apercevoir un futur pour le tennis français masculin.

Ugo Humbert savoure sa victoire à après son titre obtenu à Anvers, en Octobre 2020 face à Alex De Minaur en finale.

Une deuxième semaine à Wimbledon semble constituer un objectif minimum, un quart de finale serait déjà une belle progression par rapport à l’édition précédente. S’il maintient son niveau de jeu actuel, qu’il reste sûr de ses forces, on ne voit pas pourquoi le Messin n’irait pas jusqu’en quarts de finale cette année. Tsitsipas, Medvedev, Zverev et a fortiori Thiem n’ont pas pu prendre leurs repères sur gazon encore et Nadal sera absent cette année. De quoi espérer un quart de finale ou plus pour Humbert ? Il faudra surement attendre le tirage au sort pour voir sa partie de tableau et le parcours qu’il devra réaliser pour le faire, mais une chose est sûre : la saison de Ugo Humbert est enfin lancée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :