Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2021 : Usman Garuba, un mur en construction venu de Madrid

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservé son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

USMAN GARUBA

Source : Marca

Date de naissance : 9 mars 2002 – Classe : Internationale

Université : Real Madrid (Europe) – Bilan 2020/2021 : 34v/2d (Liga ACB) – 20v/14d (Euroligue)

Poste : Ailier Fort/Pivot (#16)

Mensurations
Taille : 203 cm – Poids : 104 kg – Envergure : 221 cm

Statistiques saison
86 matchs joués (42 titulaires) // 4,7 pts // 4,6 reb // 0,8 ast // 0,7 stl // 0,5 blk
17,2 minutes jouées/match // 47,1 % FG // 31,6% 3pts // 65,9% FT // 1 Tov // 1,9 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Né à Madrid de parents nigérians, Usman Garuba grandit avec la passion du football comme beaucoup d’enfants de la capitale espagnole. Mais son physique impressionnant et les opportunités le conduisent à prendre très tôt les chemins des parquets. Repéré dans le club de sa ville natale, Azuqueca de Henares, Garuba est enrôlé chez les jeunes du Real à l’âge de 11 ans. Alors qu’il dépasse déjà les 2 mètres à 14 ans, Garuba réalise son premier coup d’éclat chez les jeunes lors de Minicopa 2016. En finale, face à des joueurs plus âgés, il capte pas moins de 32 rebonds pour donner la victoire au Real Madrid.

C’est la scène internationale qui donne un coup de projecteur à sa carrière. Cette même année 2016, Usman Garuba dispute l’Euro U16 avec l’Espagne, en Pologne. Nommé MVP du tournoi avec 16,3 points, 12,4 rebonds, 2,0 passes décisives, 1,9 interceptions et 2,9 contres par match, Garuba aide l’Espagne à remporter l’or. A 14 ans, il devient le plus jeune joueur à remporter le titre de MVP. En finale, Garuba réalise un triple-double pour battre la Lituanie : 15 points, 11 rebonds, 10 contres. Garuba continue son aventure internationale avec les jeunes espagnoles, toujours avec autant de succès. Il aide les siens à remporter la médaille d’argent à l’Euro U16 de 2018 et obtient, en tant que meilleur rebondeur du tournoi (12,3 reb/match), une place dans le cinq de la compétition. En 2019, Garuba passe dans la catégorie supérieure et dispute l’Euro U18 avec l’Espagne. Grâce à d’excellentes performances dans le tableau final, dont notamment un 18pts/19reb en demie contre la Grèce et 11pts/14reb en finale contre la Turquie, l’Espagne et Garuba remporte l’or.

Avec le Real Madrid, Garuba fait preuve d’une grande précocité. En octobre 2018, il effectue ses débuts avec l’équipe A à seulement 16 ans et 7 mois, devenant le troisième joueur le plus jeune du Real à fouler un parquet. La saison suivante, pour l’exercice 2019-2020, Garuba devient, à 17 ans et 6 mois, le plus jeune titulaire du Real, dépassant un certain Luka Doncic. Il s’installe de plus en plus sérieusement dans la rotation avant de devenir titulaire quasi indiscutable pour la saison 2020-2021. Le Real Madrid domine la Liga ACB avec seulement 2 défaites en 36 matchs mais doit s’incliner en finales des Playoffs face au Barça. Garuba est élu meilleur jeune joueur du championnat espagnole. En Euroligue, le Real s’incline en quarts face l’Anadolu Efes, 3-2. Dans le match 4, Garuba réalise sa meilleure performance offensive avec 24 points et 12 rebonds. La nouvelle étoile montante du basket espagnol a de quoi attiser la sympathie des franchises NBA grâce un profil polyvalent, athlétique et défensif, surtout dans une cuvée où les intérieurs manquent de certitudes.

DESCRIPTION DU JOUEUR
Usman Garuba présente une rare combinaison d’athlétisme, de mobilité et de QI défensif. Du haut de ses 2 mètres 03, l’Espagnol possède déjà un cadre bien rempli avec 103 kilos sur la balance mais surtout, une envergure vertigineuse mesurée à presque 220cm. Ce physique, Garuba l’utilise et le déplace d’une façon presque extraordinaire avec une intelligence indéniable. Des qualités rares chez un intérieur si jeune qui font de lui, déjà, un excellent défenseur polyvalent.

C’est LA force principale de l’Espagnol. Grâce des hanches rapides, un bon jeu de jambes et des lectures défensives aiguisées, Usman Garuba a montré à de nombreuses reprises qu’il pouvait suivre et gêner le porteur de ballon principal de l’équipe adverse sur l’extérieur. L’intérieur du Real Madrid garde toujours les mains hautes et utilise son excellente mobilité latérale pour maintenir une bonne pression défensive. Ses instincts développés et son gros moteur lui permettent d’être un bon défenseur sur l’homme, capable de voler des ballons avec ses longs bras. Mais vous l’aurez compris, avec une telle envergure, Garuba possède aussi un beau potentiel de protecteur de cercle. Avec son activité et son athlétisme, il est déjà un très bon contreur latéral comme nous avons pu le voir sur ses défenses de contre-attaques. Des qualités que l’ont retrouve au rebond. Garuba utilise bien son coprs avec un excellent timing. En comparant avec des joueurs NBA au physique similaire, comme Bam Adebayo (16,8% en carrière) ou Onyeka Okongwu (15,5% avec USC), Garuba possède un meilleur %TRB (17,2%) sur la saison écoulée. Une simple comparaison qui permet de situer le niveau du jeune espagnol au rebond. En 1v1, Garuba peut vous faire vivre un calvaire. Collectivement, son impact est tout à fait semblable. Il lit très bien les permutations, couvre et suit les pick and roll, se remet sur la trajectoire tout en ayant conscience des coupes dans le dos et aidant souvent au bon endroit, au bon moment… Garuba a toutes les bases et les compétences pour devenir un défenseur élite au niveau supérieur. Attention tout de même au surplus d’investissement tout de même ou à la volonté de réaliser l’action spectaculaire. Mettons ça sur le dos de la jeunesse.

Si en défense, Garuba possède déjà un talent fou, son plafond sera conditionné par son développement offensif. En fonction des compétitions et des systèmes mis en place par Pablo Laso, Garuba a été utilisé de plusieurs manières avec le Real : sous le panier, finisseur vertical, roll man ou même spot-up shooteur. Et si l’intérieur a montré de belles choses, sa palette offensive nécessite un gros travail. Evidemment, grâce à son athlétisme et une belle explosion dans le bas du corps, Garuba est un bon finisseur près du cercle, notamment verticalement. Mais il manque de technique et de touché près du cercle. Comme en défense, l’Espagnol a de très bonnes sensations sur pick and roll avec des écrans intelligents, parfois fuyants, parfois puissants et une faculté à glisser avec puissance et rapidité vers le cercle. L’un des principaux domaines offensifs où Garuba fait saliver les scouts est son playmaking. Pour un intérieur de son âge, l’Espagnol a prouvé qu’il savait quand, où et comment passer la balle avec intelligence. Son instinct et son anticipation lui permettent de prendre des décisions rapides sur PnR. Garuba aime récupérer la balle après écran, passer directement dans le corner ou exploiter les courses vers le panier quand l’accès à la raquette est bouché. Il en va de même pour son jeu de passes au poste même si on l’a trop rarement vu dans cette position. S’il y a du mouvement autour de lui, il sera l’exploiter.

Le point noir d’Usman Garuba est bien évidemment si tir. La mécanique nécessite du travail : pas mal de faiblesses dans la préparation du tir, le positionnement des mains n’est pas bon, le poignet trop cassé, le guidage trop haut… Des paramètres qui rendent son tir trop aléatoire avec une trajectoire trop plate, même s’il rentre quelques tirs en catch and shoot. Un constat qui s’étend sur la ligne des lancers. Même si Garuba n’a pas obtenu beaucoup de tentatives, son adresse de 65,9% n’est pas un bon signe. Pourtant, il a progressé durant sa jeune carrière, aussi bien à mi-distance qu’à 3pts. Déterminé, Garuba a fait de son tir le secteur principal de son travail. Le développement de son tir est presque primordiale car, un point que nous n’avons pas encore abordé, Garuba reste un intérieur sous-dimensionné pour la NBA. Certes, il peut défendre plusieurs positions et sortir sur les grands qui s’écartent. Mais à seulement 2 mètres 03, Garuba doit impérativement développer son tir pour ne pas être un défenseur unidimensionnel. Son objectif sera d’approcher les 30/33% sur 3/5 tentatives par match, notamment dans le corner pour devenir une menace fiable sur laquelle défendre. Il en est capable, pas l’année pro, peut-être pas celle d’après, mais la suivante pourquoi pas.

✔️ FORCES

  • QI Défensif
  • Envergure
  • Athlétisme
  • Mobilité latérale
  • Défenseur polyvalent
  • Instincts défensifs
  • Rebonds
  • Potentiel protecteur de cercle
  • Potentiel playmaking
  • Expérience professionnelle et internationale

FAIBLESSES

  • Taille
  • Mécanique
  • Tir
  • Pertes de balle
  • Conduite de balle
  • Athlétisme transposable en NBA ?

PRÉDICTION DRAFT 2021

Milieu du premier tour (15-25)

Equipes potentiellement intéressées : Oklahoma City Thunder (18), Houston Rockets (23), Denver Nuggets (26)

Usman Garuba possède les qualités rares d’un intérieur moderne capable d’avoir un impact défensif dès sa première année. Assurément, c’est à quelle position les franchises ont projet de le faire jouer qui déterminera sa place à la draft. OKC aime bien les prospects internationaux. En se débarrassant récemment de Moses Brown, Garuba pourrait bien séduire le Thunder. En 4 ou 5, OKC dispose du temps nécessaire pour développer la panoplie offensive de l’Espagnol. Les Rockets pourraient également jeter leur dévolue sur l’intérieur du Real pour l’associer à Christian Wood. Des profils complémentaires sur les deux côtés du terrain. Enfin, Denver semble être une destination idéale pour Garuba. Aux côtés d’un Jokic, sur certaines séquences évidemment, Garuba pourrait faire parler son intelligence de jeu, développer son playmaking. Ne pas sous-estimer que Facundo Campazzo a jouer au Real pendant 5 saisons et pourrait bien glisser le nom d’Usman Garuba au board des Nuggets.

NOTE DU CCS : Tier « Starter/6ème homme »

La nouvelle pépite du Real Madrid a tous les éléments pour devenir un défenseur élite en NBA dans les prochaines années. Son rôle est déjà assuré mais Garuba devra impérativement travailler son jeu offensif pour augmenter son potentiel. Avec les prémices d’un playmaking intelligent, il n’est pas sans rappeler Bam Adebayo pour certains observateurs. La marche est encore haute, mais Usman Garuba peut assurément avoir impact durable dans une franchise qui dispose de temps.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Evan Mobley – Scottie Barnes – Jalen SuggsJonathan Kuminga

Tier « Starter ++ »

Jalen Johnson – Isaiah Jackson – Keon Johnson – Alperen Sengun – Ziaire Williams – Brandon Boston Jr

Tier « Starter/6ème homme »

Kai Jones – Moses Moody – Sharife Cooper – Corey Kispert – Franz WagnerCameron ThomasJaden Springer

Tier « Rotation importante »

Miles McBride – Yves Pons – Jeremiah Robinson-Earl – Greg Brown – Julian Champagnie – Charles Bassey – Jared Butler

Tier « Fin de rotation »

Daishen Nix – Herbert Jones – Oshai Agbaji – Ayo Dosunmu – Isaiah Todd – Joe Wieskamp – Marcus GarrettAaron Henry

Tier « G-League/2Way »

Luka Garza

(4 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :