A l'affiche Omnisport Tennis

Del Potro et les JO : une histoire d’amour

Absent des cours depuis le 19 juin 2019 et le début de ses problèmes au genou droit. L’Argentin a laissé un immense vide sur le circuit. L’homme aux 22 titres ATP dont un US Open poursuit sa rééducation et passe de plus en plus de temps sur les courts à se réapproprier les fondamentaux du tennis. Âgé de 32 ans, la Tour de Tandil n’a qu’une obsession, faire un dernier comeback et montrer à la planète entière qu’il ne faut jamais lâcher et persister dans la vie.

Son lien particulier avec les Jeux olympiques

Pour ses premiers Jeux olympiques, direction Londres en 2012 où il réussit un excellent parcours qui le hissera jusqu’en demi-finale contre le numéro un mondial de l’époque, Roger Federer. Après 4 h de jeu phénoménal, il cède la troisième manche 17-19. Ayant le droit de disputer le match pour la troisième marche du podium, il ramène une médaille de bronze au peuple argentin après sa victoire contre Novak Djokovic.

C’est 4 années plus tard, après une nouvelle blessure en 2014 et plusieurs opérations au poignet que Del Potro revient sur le devant de la scène. Arrivé avec beaucoup d’interrogations, il élimine d’entrée le numéro un mondial, Novak Djokovic. Après la rencontre, il déclara que c’est l’une des meilleures parties qu’il a joué dans sa vie. La Tour de Tandil trace sa route jusqu’à se hisser en demi-finale, à nouveau. Cette fois-ci, il affronte l’Espagnol, Rafael Nadal, dans un match spectaculaire qu’il gagne après plus de 3h de jeu passé sur le court. Il se qualifie pour la finale qui consacre le champion olympique. Opposé à Andy Murray, l’Argentin fatigué de son intense parcours laisse la couronne de champion au Britannique qui remporte une deuxième fois de suite les Jeux olympiques. 

Médaillé de bronze puis d’argent, Juan Martin Del Potro rêvait d’or.

« C’était la semaine la plus incroyable de ma carrière. »

Juan Martin Del Potro a toujours voulu défendre les couleurs de son pays, c’est pour cela que les JO auront toujours une place si importante dans son cœur. D’ailleurs, la Tour de Tandil a ramené la Coupe Davis à l’Argentine en 2016.

Demi-finale de légende contre Nadal

Résumé de la demi-finale Del Potro-Nadal aux Jeux olympiques de 2016.

Dans une arène brésilienne en feu, l’Espagnol et l’Argentin s’étaient livré un combat des plus intense qu’on a vu en demi-finale des Jeux Olympiques. Après avoir remporté la première manche aux forceps sur une rare faute en coup droit de son adversaire 7-5. Rafael Nadal n’a pu empêcher l’ange argentin de recommencer sa marche en avant comme il avait débuté le premier set. Après avoir résisté longtemps aux coups de massue argentins, Nadal ne pouvait plus rien faire et a vu Del Potro recoller à 1 set partout 6-4.

Enflammé et majestueux, l’Argentin a tenu sa cadence infernale tout au long du troisième set. Jouant l’un des meilleurs tennis de sa carrière sur ces JO, l’opposition avec l’espagnol est exceptionnelle. Riche en rebondissements, il croit avoir fait le plus difficile en breakant Nadal à 4 partout. C’était évidemment sans compter sur l’abnégation de Rafa qui debreak aussitôt pour recoller à 5-5. Si, adroit en revers et puissant avec son coup droit supersonique, Del Potro propose à Nadal de régler cette place pour la finale au tie-break. 

L’atmosphère devient irrespirable et les deux joueurs proposent l’un des tennis les plus incroyables de ces JO 2016. D’un côté, Del Potro fouette la balle si fort qu’il prend très vite le dessus sur l’espagnol. Mais de l’autre Nadal, si grand défendeur, n’abdique pas. À 5-4 dans le tie-break en faveur de Del Potro, l’Argentin décoche un ace surpuissant et se procure deux balles de match. La première écartée par l’Espagnol, la deuxième, sur une faute grossière en coup droit, offrira à JM Del Potro la chance de disputer la victoire pour une médaille d’or. Finale qui se déroula en 3 sets gagnants contre Andy Murray. L’Argentin épuisé par son aventure brésilienne, laissa la médaille d’or au Britannique en perdant 7/5 4/6 6/2 7/5. Non couronné champion olympique, Del Potro aura écrit une page sublime en éliminant Djokovic et Nadal avant de jouer une finale de guerrier contre Murray.

Des blessures qui l’ont si souvent freiné

Pas épargné par les blessures, Juan Martin Del Potro a déjà réussi une magnifique carrière. Adoré et adulé par le public, il sait qu’il y a un engouement si fort autour de lui, qu’il se doit de continuer à se battre pour revenir sur les courts. Après une première blessure en 2010, Del Potro s’éloigne des courts la majeure partie de la saison en raison de douleurs persistantes qui le contraignent plus de 8 mois. 

Après avoir pu revenir à son plus haut niveau, il rechute en 2014. C’est encore le poignet qui le gêne et une nouvelle opération est inévitable pour lui. Il sera éloigné pendant 10 mois. 2 opérations plus tard, il fait son grand retour en 2016 avec entre-temps des retours non-concluants qui le contraignent à rester éloigné de la petite balle jaune.

C’est fin 2018 qu’il connaît une nouvelle blessure. Après avoir longtemps été gêné par son poignet, c’est un problème au genou qui freine son élan. Une fracture de la rotule droite lui est diagnostiquée. Malgré deux retours sur l’année 2019 et des rechutes incessantes, Juan Martin Del Potro joue Roland-Garros. Éliminé par Karen Khachanov en huitièmes de finale, on le sent à bout et très gêné. Mais toujours pas abattu, il souffle deux petites semaines et s’engage sur le Queen’s. Nous sommes le mercredi 19 juin 2019 et Del Potro est opposé à Denis Shapovalov. C’est lors de cette rencontre, qu’il fait une petite glissade qui lui bloque son genou droit. En costaud, il continue malgré lui et remporte ce premier tour. Sentant une douleur revenir, les médecins révèlent une nouvelle fracture de la rotule. L’Argentin est contraint de se refaire opérer et de mettre de côté le tennis. Depuis, c’est une longue croisade pour lui. Mais après plus de deux ans, Juan Martin est en train d’en voir le bout.

Retour manqué avec les JO

Gêné depuis deux ans par un genou qui le fait souffrir, Juan Martin voit sur le long terme en se mettant comme objectif de revenir pour disputer les Jeux olympiques de Tokyo. Malgré une avancée qui semble de bons augures pour un retour à la compétition, Del Potro n’a toujours pas pu faire son retour. Le géant argentin d’1m98, n’abdique pas. Après sa dernière opération, le 11 avril dernier à Chicago, la  Tour de Tandil voulait faire son come-back au Japon. 
Opération qui consistait à mettre fin à ses grosses douleurs à son genou droit dû à sa fracture de la rotule, il y a 2 ans de cela, sur le gazon du Queen’s.

Pour Del Potro, ce sera la dernière danse, car s’il y a une nouvelle rechute, il prendra à 32 ans sa retraite. Fatigué de se battre avec son corps, l’Argentin au mental de pierre se donne une énième et dernière chance en l’honneur de son père.

Malgré son immense envie de participer à ses Jeux olympiques qui représentent tant pour lui, la nouvelle est tombée récemment, Juan Martin Del Potro ne pourra pas revenir à temps pour tenter de rééditer le come-back phénoménal réussi en 2016 au Brésil.

Un homme au grand cœur

Très touché par le décès de son père, début 2021, son combat lui est dédié. Il ne peut pas s’arrêter comme cela et encore moins avec la force que son père lui envoie de là-haut. Épuisé mentalement et prêt à tout lâcher, il s’est une nouvelle fois accroché et relevé pour espérer faire lever les foules à nouveau. Tant apprécié sur le circuit qu’en-dehors, Juan Martin mérite sa dernière danse. Cet homme est un exemple pour beaucoup tant, il a cette faculté à toujours se relever et à rester positif malgré les difficultés que la vie lui a réservée.

Adorée par le public, la « Tour de Tandel » suscite un enthousiasme exceptionnel. Mais connaissant ses fragilités, personne ne peut se prononcer sur son retour et s’il ne connaîtra pas une énième rechute. Annoncé depuis un an de retour sur les courts, l’Argentin a plusieurs fois rechuté. Fort de caractère et amoureux de son sport, Del Potro se donne une dernière chance.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :