Autres championnats Foot

Un Blågult en pleine ascension, Alexander Isak

Après s’être fait remarquer cette saison avec la Real Sociedad, qui termine 5e de Liga, mais aussi Isak a créé quelques incertitudes pour son avenir. Le jeune de 21 ans s’est plus récemment illustré en participant grandement dans la qualification en huitièmes de finale de la Suède lors de cet Euro. Après une période compliquée, comment s’est-il métamorphosé si rapidement, depuis un certain prêt aux Pays-Bas ?

Une carrière qui débute rapidement

Alexander Isak naît en 1999 en Suède, dans la commune de Solna, pas très connue mis à part pour avoir accueilli la finale légendaire de la Coupe du Monde 1958. Il commence le football à l’âge de 6 ans en jouant à l’AIK Fotboll, le club de sa ville natale, et y signe son premier contrat professionnel une dizaine d’années plus tard. Dès l’âge de 15 ans, il commence à s’entraîner avec les seniors de l’AIK, puis joue son premier match en compétition avec l’équipe A en février 2016, et y inscrit le but du 6-0.

Isak sous le maillot de l’AIK Fotboll – source : wikipedia.org

Deux mois plus tard, c’est en Allvenskan qu’Alexander Isak inscrit son premier but, en devenant le plus jeune buteur de l’AIK en championnat de tous les temps. Il commence déjà à se faire comparer à Zlatan Ibrahimovic, ce à quoi il répond clairement : «Je ne suis qu’Alexander Isak et je resterai toujours ainsi. J’écris ma propre histoire. Si les gens veulent être le nouvel Isak, c’est bien, mais je ne veux pas être quelqu’un d’autre. » Après avoir marqué une dizaine de but, le jeune attaquant suédois se fait accoster par un grand européen, le Borussia Dortmund.

L’épopée allemande du Suédois

Isak lors de sa présentation au Borussia Dormund – source : fr.besoccer.com

En janvier 2017, Isak signe un contrat de 5 ans avec Dortmund (aux dépens du Real Madrid qu’il aurait refusé selon certaines sources) pour un montant d’environ 9 millions d’euros. Il fait ses débuts en DFB Pokal en mars 2017 en entrant dans les derniers instants d’un match face au SF Lotte. Il remporte ce trophée cette même année, mais sans avoir joué la moindre minute dans un autre match que celui-ci. La saison suivante, il joue pour la première fois en championnat face au FC Cologne, puis marque son tout premier but sous le maillot jaune et noir un mois plus tard dans un match de Coupe d’Allemagne, en octobre 2017. Isak reçoit peu de temps de jeu durant la saison (13 participations au total), Lucien Favre fait comprendre que le club ne compte pas sur lui pour une place de titulaire cette saison : «Alex Isak a du talent mais on ne doit pas oublier qu’il est encore jeune. »

Pendant ce temps, l’agent du Suédois nous informait qu’Isak gardait confiance pour son avenir dans le club de la Ruhr : « Alexander Isak continue de croire que Dortmund est le bon endroit pour lui. Il n’a que 19 ans, il a encore beaucoup de temps devant lui. »

Après quelques mois compliqués, Isak se fait prêter à Willem II en janvier 2019, club évoluant en Eredivisie.

Un prêt lucratif à Willem II

Alexander Isac sous les couleurs de son nouveau club – source : fr.besoccer.com

Le jeune suédois se plaît beaucoup dans son nouveau club, s’adapte rapidement au jeu néerlandais, et se construit au fil des matchs des statistiques hallucinantes. Après avoir marqué pour sa troisième titularisation, la machine de Solna est lancée : 13 buts et 7 passes décisives en 16 matchs de championnat. Parmi ces prestations, on note un triplé sur penalty, un petit record auquel le joueur lui-même a réagi : « Jamais auparavant un joueur d’Eredivisie n’avait réussi un coup du chapeau avec trois penaltys. Quelqu’un doit être le premier et c’était moi. »

Triplé sur penaltys d’Isak face au Fortuna Sittard

Au fil des matchs, Isak impressionne logiquement ses adversaires, comme Joris Delle, qui en a été bluffé : « « grand attaquant longiligne, autant capable de jouer en pivot que dans la profondeur, qui pèse sur une défense. Contre nous, il avait marqué un but tout seul en partant des 35 m et en éliminant 4 joueurs ».

Exploit individuel d’Alexander Isak pour égaliser face au Feyenoord Rotterdam

Une grande qualité technique, qui lui permet d’être efficace dans les petits espaces malgré ses 192 cm, une excellente finition dotée d’une parfaite ambidextrie. Des caractéristiques qui sont remarquées par la direction de la Real Sociedad, chez qui le joueur signe en fin de saison pour un montant de 6,5 millions d’euros. Son ancien club allemand y glisse tout de même une clause de rachat à 30 millions d’euros…

À la conquête de terres espagnoles

Isak pose avec le maillot de la Real Sociedad – source : fr.besoccer.com

Le natif de Solna en est à deux saisons au sein de l’effectif Txuri-Urdin. Il peine un peu lors de sa première saison, du moins en championnat, en inscrivant 4 buts en 20 matchs (même s’il était rarement titulaire). Mais il se rattrape un minimum en terminant la saison avec 9 buts en championnat et une passe décisive. Mais l’histoire n’est pas la même en Coupe du Roi, où son bilan est de 7 buts et 2 assistances pour un total de 8 matchs, dont le dernier est une victoire en finale contre l’Athletic Bilbao (1-0). Puis impossible de passer à autre chose sans parler de sa prestation en quarts de finale face au Real de Madrid, où il inscrit un doublé ainsi qu’une passe décisive.

Super match de la part d’Alexander Isak face au Real Madrid en quarts de finale de Coupe du Roi

La saison suivante se déroule mieux pour Alexander Isak, qui gagne sa place de titulaire petit à petit. Un bilan de 17 buts en 34 matchs pour lui lors de cette saison, qui fait de lui un des meilleurs jeunes joueurs de Liga. Une progression qu’a remarqué Michael Zorc, directeur sportif du Borussia Dortmund : « Nous pensons qu’il a fait le bon pas en avant en rejoignant la Real Sociedad à San Sebastián. Au début, il a impressionné comme remplaçant en marquant des buts. Il est devenu titulaire cette saison. Il a beaucoup marqué de buts ces dernières semaines. Bien entendu, nous suivons tout cela. »

Avec une telle saison, Isak a très logiquement été convoqué dans le groupe suédois pour disputer l’Euro 2020.

Parcours avec les Blågult

Après avoir joué deux matchs amicaux avec son équipe nationale en 2017, il n’avait plus eu sa chance avant mars 2019. Pour la belle histoire, ses sélections en mars dernier lui ont permis de former un joli duo d’attaque en compagnie de celui avec qui on le comparait à ses débuts, Zlatan Ibrahimovic. Ce dernier avait installé une bonne relation entre eux avant même d’avoir joué ensemble : « Si je peux aider Isak à marquer des buts, je le ferai. Je ne suis pas ici à des fins personnelles. » Cette année lors de l’Euro 2020, le Suédois de 20 ans a été impérial dans la qualification de son équipe en huitièmes de finale, au point d’être souvent considéré comme le meilleur jeune joueur de ces phases de poule.

Alexander Isak exposant son trophée d’Homme du Match remporté contre la Slovaquie – source : sportbusinessmag.com

Un joueur au grand gabarit qui n’affecte aucune de ses qualités techniques, capable de peser sur la défense adverse tout comme de la pénétrer à lui tout seul, Alexander Isak attire beaucoup d’yeux sur sa personne. Avec de tels points forts, pas sûr que le joueur ne purge son contrat jusqu’en 2024 avec la Real Sociedad, et pourrait retourner à Dortmund cet été avec sa clause, tout comme rejoindre le Real Madrid, aussi sur le coup. Ce qui est certain, c’est que la perle suédoise devra effectuer quelques choix quant à son avenir lors de ce mercato.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :