A l'affiche Grand Chelem Omnisport Tennis

Wimbledon : Sir Murray continue d’enflammer le gazon londonien.

Pour ce second tour masculin, les favoris ont tenu leur rang. Du numéro un mondial au dieu vivant de Londres, ils seront toujours en piste pour le 3e tour. Malgré quelques accrocs, pour Andy Murray, il répond lui aussi présent. Après Roland-Garros, les Français ont à nouveau chuté lors de ce second tour. C’est peut-être une bonne nouvelle à l’approche des Jeux olympiques, mais ne nous enflammons pas, plus de temps de préparation ne rime pas forcément avec belles performances. 

Des champions au top

Novak Djokovic, en pleine confiance affronte le Sud-africain Kevin Anderson, finaliste ici en 2018. En contrôle total sur le match, il a su accélérer et faire la différence aux moments opportuns pour prendre le meilleur sur un adversaire qui a très bien débuté son match. Bien réglé au service, le Serbe a entraîné Anderson dans des échanges impossibles pour le pousser à la faute. 
Match très bien géré de bout en bout après avoir concédé un set au premier tour. Il réalise un sans-faute et se dresse comme l’immense favori de ce Wimbledon (6/3, 6/3, 6/3). Numéro deux mondial, Daniil Medvedev a donné une leçon au jeune prodige espagnol Carlos Alcaraz (6/4, 6/1, 6/2).

Un retour ne passe pas inaperçu sur cette édition 2021, celui du Britannique Andy Murray. À domicile, Andy est bien lancé contre le qualifié Allemand Oscar Otte. Il empoche la première manche pleine de maîtrise. Mais après un long trou d’air, il se retrouve dans une bien mauvaise posture. Mené 2 sets à 1, Sir Murray s’est sublimé pour empocher les deux dernières manches avec des points dont lui seul à le secret (6/3, 4/6, 4/6, 6/4, 6/2). Vainqueur de ce combat, il devra être plus constant lors de son prochain tour contre Denis Shapovalov.

Et Roger Federer dans tout ça ? Opposé à Richard Gasquet, le Suisse a fait parler son talent pour empocher le premier set au tie-break. La suite ? deux sets maîtrisés de bout en bout où le Français a subi la loi du chef d’orchestre suisse. Encore un duel franco-suisse perdu cette semaine (7/6, 6/1, 6/4).

Des statuts respectés

Tout en contrôle, Alexandre Zverev s’est qualifié pour le troisième tour en battant facilement Tennys Sandgren. Il retrouvera au prochain tour, un autre Américain en la personne de Taylor Fritz. Sans soucis aussi pour Mateo Berretinni qui s’est défait du Néerlandais Van De Zandschlup (6/3, 6/4, 7/6). Andrey Rublev a lui aussi disposé facilement du sud-africain Lloyd Harris en trois petits sets (6/1, 6/2, 7/5). Le tombeur d’Ugo Humbert, Nick Kyrgios est lancé pour continuer à faire vibrer Londres. Il a dominé Gianluca Mager en imposant son rythme tout au long du match (7/6, 6/4, 6/4). 

La tête de série numéro 9, Diego Schwartzman ne s’est pas rendu la tâche facile en concédant le premier set. Il s’est ensuite repris pour dérouler (4/6, 6/2, 6/1, 6/4). Pour Robert Bautista Agut, la partie n’a pas été d’un grand repos. Poussé jusqu’au 5e set contre le Serbe Miomir Kecmanovic, il a eu le dernier mot après un long combat (6/3, 6/3, 6/7, 3/6, 6/3). Le Canadien Denis Shapovalov arrivera très frais contre Murray, lui qui a profité du forfait de Pablo Andujar pour se qualifier pour le 3ème tour.
Le fantasque Italien Fabio Fognini a eu besoin de 4 sets pour éliminer Laslo Djere et rejoindre Rublev. Karen Khachanov a lui donné aucune chance à Egor Gerasimov (6/1, 7/6, 6/3) et rejoint l’Américain Frances Tiafoe, tombeur de Stefanos Tsitsipas puis de Vasek Pospisil. À domicile, Daniel Evans, a corrigé Dusan Lajovic (6/3, 6/3, 6/4)).

Certains continuent d’avancer dans l’ombre

Sans faire de bruit, ils sont nombreux à avoir été performant lors de ce deuxième tour. Le Chilien Cristian Garin a éliminé le qualifié australien en 4 sets Marc PolmansCameron Norrie poursuit son chemin après son écrasante victoire sur Alex Bolt (6/3, 6/1, 6/2). Lorenzo Sonego est toujours en course, l’Italien a battu le terrien Daniel Elahi Galán (4/6, 6/3, 7/6, 6/1). Le Polonais Hubert Hurkacz a répondu présent en écartant Marcos Giron (6/3, 6/2, 6/4). Le tombeur d’Isner, Yoshihito Nishioka a sûrement subit son manque de récupération en ne gagnant seulement 3 petits jeux contre Aljaz Bedene (6/1, 6/0, 6/2). Le Canadien Félix Auger-Aliassime, très décevant depuis plusieurs semaine a battu le bourreau de JoWilfried Tsonga, Mikael Ymer (6/4, 4/6, 7/6, 6/1).

Des éliminations surprises

Grand habitué des beaux parcours sur le gazon londonien, l’Américain Sam Querrey est déjà éliminé cette année après avoir perdu en 4 manches contre l’Australien James Duckworth (7/5, 6/7, 6/3, 6/2). Que dire de la défaite du Bulgare Grigor Dimitrov contre le showman Alexander Bublik en trois sets (6/4, 7/6, 7/6). La petite déception reste l’élimination de Kei Nishikori en 4 sets contre l’Australien Jordan Thompson après une belle bagarre (7/5, 6/4, 5/7, 6/3).

Comme à Roland-Garros, les Français passent à la trappe dès le second tour

Gaël Monfils affrontait Pablo Martinez Portero et s’est heurté à l’espagnol. Pas encore au top physiquement, le tricolore passif a souffert. Mené 2 a rien, il a su revenir en empochant la troisième manche. Sursaut d’orgueil de courte durée, emmené dans un tie-break au 4ème, Gaël n’a rien pu faire et s’incline sur une énième volée pleine d’autorité de l’espagnol (6/3, 6/4, 4/6, 7/6). Qualifié pour les JO, Jeremy Chardy est tombé dans le piège du Biélorusse Ilya Ivashka. Après avoir empoché la première manche, il a concédé les trois sets suivants de manière autoritaire (6/4, 3/6, 2/6, 4/6).

Les deux qualifiés Antoine Hoang et Benjamin Bonzi n’ont pas démérité. Respectivement opposé à Sebastian Korda et Marin Cilic, ils perdent logiquement, en trois sets pour Antoine (7/5, 6/4, 6/4) et en 4 sets pour Benjamin (6/4, 3/6, 6/3, 7/6).

Des affiches prometteuses nous attendent pour le troisième tour, alors rendez vous dès vendredi midi pour continuer à suivre ce Grand Chelem sur gazon.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :