Site icon Café Crème Sport

Profil NBA Draft 2021 : Chris Duarte, le grand-père de la cuvée.

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

CHRIS DUARTE

source : theregisterguard

Date de naissance : 13 juin 1997 – Classe : Sophomore

Université : Oregon Ducks (PAC-12) – Bilan 2020/2021 : 20v/6d

Poste : Arrière (#5)

Mensurations
Taille : 198 cm – Poids : 86 kg – Envergure : 200 cm

Statistiques saison
26 matchs joués // 17,1 pts // 4,6 reb // 2,7 ast // 1,9 stl // 0,8 blk
34 minutes joués/match // 53,2% FG // 42,4% 3pts // 81% FT // 2,3 Tov // 1,4 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Après être né et avoir grandit en république Dominicaine, Chris Duarte a débarqué à New York pour ses deux dernières années de lycée. Après avoir fait deux saisons dans la petite fac de Northwest Florida State, Chris Duarte rejoint la fac d’Oregon. Il se présente donc à la draft après un cursus complet de 4 années universitaires et en étant, par conséquence, l’un des prospects les plus vieux de sa cuvée. Avec Figueroa, Omoruyi, Richardson et Duarte dans l’effectif, les Ducks partaient favoris de la PAC-12. Ils ne se sont pas loupés puisqu’ils ont terminé premier de leur conférence pour la deuxième saison consécutive. Qualifié avec un seed #7, ils passeront le premier tour sans même le jouer à cause de cas Covid dans l’équipe adverse qui a dû déclarer forfait. Au second tour, ils ont affronter l’armada d’Iowa et du grand Luka Garza : Victoire. Cependant, la défaite les attend au tour suivant face à USC (d’un certain Evan Mobley) mais Chris Duarte n’a pas démérité (21pts/5rbds/6asts/3stls).

DESCRIPTION DU JOUEUR
Après une première saison freshman très moyenne au shoot, sans être catastrophique, (41,4% au tir dont 33,6% à 3pts et 79,5% aux LFs), Duarte a grimpé un échelon pour devenir un shooteur extrêmement propre et un des joueurs avec le ratio 3PA/3P% les plus intéressants de la ligue. Sa mécanique est bonne et les pourcentages suivent : 42% à 3pts sur 5,5 tentatives par match et plus de 50% au tir et 80% aux LFs. En somme, le joueur shoot beaucoup et shoot très bien. Il a également montré une qualité de tir en sortie de dribble très intéressant. La saison dernière, il n’avait tenté que 17 pull up (pour 6 réussites) sur 28 matchs. Cette saison, il tourne à 40% sur plus de 100 tentatives de pull up grâce à un premier pas et un handle relativement bons. Cerise sur le gâteau, il a développé un step back qui lui permet de varier sa palette offensive.
Seulement voilà, tout n’est pas parfait. Et si Chris Duarte peut faire figure de shooteur idéal, il lui manque quelques cordes à son arc pour devenir un scoreur complet. Il n’utilise que très rarement sa main gauche et bien qu’il parvient régulièrement à pénétrer dans la raquette, il a encore des difficultés à provoquer des fautes et résister aux contacts pour finir dans le trafic. Dans une ligue physique comme la NBA, cela risque de ne pas pardonner. En dehors du shoot, sa capacité à créer pour les autres est très limité. Quelques flashs montrent qu’il en est capable notamment via de belles passes sur P&R et un bon QI basket, le volume de ses séquences reste trop limité pour pouvoir transposer avec assurance cette qualité en NBA. De plus, sa tendance à perdre la balle (2,7ast/match pour 2,3to/match) peut-être handicapant pour un joueur avec un rôle d’initiateur d’attaque (rôle qu’il n’aura pas en NBA ceci-dit).

Défensivement, c’est du costaud. Le joueur manque un peu de masse pour défendre les postes 3 mais il n’aura pas de problèmes à défendre les postes 1 et 2 en NBA. Même s’il est parfois pris de vitesse par les arrières plus vif ou avec un handle très développé, Duarte reste un bon défenseur de 1 contre 1. Mais c’est sur la défense collective que l’arrière se montre très performant. Il est vigilant et a les mains actives ce qui lui permet de bien lire les lignes de passes et d’intercepter un bon nombre de ballon (1,9stl/match et 3,4% au STL%). La défense collective du joueur ne s’arrête pas aux interceptions. En effet, grâce a un bon QI défensif et une bonne compréhension/lecture des systèmes, le joueur anticipe parfaitement les rotations pour venir en aide et effectuer de bons close out voire même des contres en « 2e lame ». De ce côté du terrain, il est difficile de trouver des défauts à Chris Duarte. Pour être tatillon, on pourrait lui reprocher son manque de polyvalence défensive lié à une envergure quasiment équivalente à sa taille.

FORCES

FAIBLESSES

PRÉDICTION DRAFT 2021

Fin premier / Début second tour (places 20-30)

Equipes potentiellement intéressées : Brooklyn Nets, Philadelphie Sixers, Denver Nuggets

Les Nets sont plus que jamais dans le « Win Now ». Et avec des joueurs comme Durant, Irving et Harden, ils n’ont clairement pas besoin d’un playmaker. On l’a vu pendant ces playoffs, il faut d’autres joueurs du profil de Joe Harris car quand celui-ci n’est pas dans son match, le big three se retrouve bien seul. L’ajout d’un joueur comme Chris Duarte pourrait être utile dans un rôle de shooteur en sortie de banc capable de se créer son tir et de défendre les lignes arrières. Sur les 3 dernières saisons, les Sixers ont vécu des (très) hauts et des (très) bas mais cela aura eu le mérite de montrer ce qu’il faut pour que cette équipe soit efficace : du tir, du tir et encore du tir pour entourer Embiid (et Simmons?). Le profil de 3&D de Chris Duarte pourrait parfaitement coller au système de Doc Rivers. Les Denver Nuggets ont envoyé Gary Harris pour faire venir du talent dans la raquette (Aaron Gordon). Désormais, c’est la traction arrière qui fait figure de point faible à Denver. Avec le seul Jamal Murray comme véritable talent et sans grand défenseur sur ces postes 1-2, venir ajouter Chris Duarte collerait parfaitement au besoin et à la Timeline des Nuggets.

NOTE DU CCS : Tier « Starter/6e homme »

En NBA, le profil de 3&D est souvent recherché car il permet de se fondre dans un effectif autour d’une ou deux stars. Chris Duarte est de cette trempe. Bien qu’il portait beaucoup la balle à Oregon, il a montré qu’il était capable de shooter offball. Il peut, dès sa saison rookie, venir étoffer le banc d’une équipe NBA. S’il parvient à durcir son jeu pour finir plus facilement proche du cercle ou provoquer plus de fautes, il pourrait devenir un 2-Way player très complet pour toutes franchises en mal de scoring et de défense en sortie de banc ou pour accompagner un duo/trio de star.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Evan Mobley – Scottie Barnes – Jalen Suggs – Jonathan KumingaJalen Green

Tier « Starter ++ »

Jalen Johnson – Isaiah Jackson – Keon Johnson – Alperen Sengun – Ziaire Williams – Brandon Boston Jr

Tier « Starter/6ème homme »

Kai Jones – Moses Moody – Sharife Cooper – Corey Kispert – Franz Wagner – Cameron Thomas – Jaden SpringerUsman GarubaTre Mann

Tier « Rotation importante »

Miles McBride – Yves Pons – Jeremiah Robinson-Earl – Greg Brown – Julian Champagnie – Charles Bassey – Jared Butler

Tier « Fin de rotation »

Daishen Nix – Herbert Jones – Oshai Agbaji – Ayo Dosunmu – Isaiah Todd – Joe Wieskamp – Marcus Garrett – Aaron Henry

Tier « G-League/2Way »

Luka Garza

Quitter la version mobile