NHL Sport US

Profil – Repêchage LNH 2021 : Luke Hughes, meilleur que ses frères ?

Évènements indissociables des sports outre-Atlantique, les drafts (ou repêchages) sont les moteurs du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive en Amérique du Nord. Alors que certaines franchises de la LNH se tournent vers les Séries éliminatoires, d’autres commencent à scruter les meilleurs talents en vue du repêchage 2021. L’évènement est prévu pour le 23 juillet prochain. Le CCS se mobilise pour vous présenter les meilleurs prospects disponibles. De jeunes talents qui peuvent peut-être changer le destin d’une franchise, voir de la Ligue…

Luke Hughes

Source : thedraftanalyst / Rona Laverty

Date de naissance : 9 septembre 2003

Provenance : USNTDP Juniors (USHL) – Bilan 2020/2021 : 22-24-7

Position : Défenseur (#6)

Mensurations
Taille : 188 cm – Poids : 80 kg – Tir : Gauche

Statistiques (Via Elite Prospects)

Aperçu de son parcours

Si ce nom vous semble familier, c’est tout simplement parce que Luke est le jeune frère de Jack et Quinn Hughes, repêchés respectivement en 2019 (1er choix / New Jersey) et 2018 (7ème choix / Vancouver). À l’instar de la famille Staal dans les années 2000-2010, la fratrie des Hughes devrait faire couler beaucoup d’encre dans les années à venir. Il faut dire que Luke n’a rien à envier à ses frères en termes de talent. Si bien que certains se demandent s’il n’est pas celui qui a le plus grand potentiel.

Originaire de Canton au Michigan, il a commencé à faire ses classes avec l’équipe des Little Caesars (Detroit) dans la ligue AAA des États-Unis. Reconnu pour ses talents offensifs, il se fait rapidement remarquer notamment lors de la saison 18/19 avec un total de 83 points en 71 matchs. Il finit ainsi 4ème marqueur de la ligue et meilleur défenseur sur les points produits par match.

Tout comme ses frères, il intègre les U17 du prestigieux programme de développement de l’équipe nationale américaine (USNTDP) en 2019. Alternant entre matchs internationaux et participation à la USHL, il obtient une respectable fiche de 28 points en 43 matchs, tout en confirmant le fort potentiel vu en lui. Durant cette même saison, il participe également aux championnats du monde des moins de 17 ans avec qui il remporte la médaille d’argent.

Désireux de continuer son développement, la dernière saison de Luke a néanmoins été tronquée par les impacts de la COVID-19 puis par une blessure (lacération à un tendon du pied) qui l’a tenu écarté du jeu depuis début mars. On notera tout de même une excellente production de 34 points en 38 points permettant de confirmer toutes ses qualités aux yeux des recruteurs de la NHL. Sa blessure nécessitant une opération, il n’a pas pu participer aux championnats mondiaux des moins de 18 ans en mai dernier.

S’il ne fait aucun doute qu’il sera repêché dès cette année, il aura tout le temps nécessaire pour se remettre de son opération et de parfaire son développement. En effet, plus jeune joueur à se présenter à l’encan 2021 (à quelques jours près, il serait de la cuvée 2022), l’équipe qui le sélectionnera devrait logiquement être patiente avant de l’envoyer dans le grand bain. En attendant, il aura donc la chance, dès la saison prochaine, de se joindre aux Wolverines de l’université du Michigan dans la NCAA. Véritable machine à produire des top prospects ces dernières années, le cadre est idéal pour le benjamin des frères Hughes.

🏒 Patinage

À l’image des deux autres top défenseurs de cette draft (Power et Edvinsson), Luke Hughes possède un excellent coup de patin. Cette qualité lui permet de traverser aisément les trois zones de la patinoire. Grâce à sa vitesse et sa mobilité, il est capable de déjouer des adversaires à sa propre ligne bleue pour projeter son équipe vers l’avant. À seulement 80 kg pour 188 cm, il allie parfaitement amplitude et légèreté dans ses mouvements.

Outre sa capacité à remonter la rondelle, il excelle aussi dans les phases de patinage latérales, notamment dans la zone adverse. Tel un « général » à la ligne bleue, il met parfaitement à profit cette capacité de patineur pour diriger l’attaque de son équipe lors des avantages numériques. Nul doute qu’il sera en mesure de transporter cela au plus haut niveau. Bien qu’il ait subi une blessure non négligeable à son pied cette saison, cela ne devrait pas affecter ses qualités de patineur, ni son développement.

⚔️ Jeu offensif

Luke Hughes est le prototype du défenseur offensif moderne. En effet, il possède tous les atouts recherchés pour ce type de joueur : une excellente mobilité et une très bonne vision lui permettant de trouver un coéquipier démarqué ou d’effectuer un tir vers le gardien. Sa capacité à remonter la patinoire est ce qui le rend probablement le plus dangereux. Il est ainsi capable d’agir comme un quatrième attaquant et de se créer des occasions à quelques mètres du filet adversaire.

Son plus grand apport est lors des avantages numériques où il peut agir comme un véritable quart-arrière, notamment en dictant le tempo durant ces phases d’attaque. Il possède également un tir précis qui peut faire la différence à tout moment. Certains recruteurs mentionnent néanmoins que son tir manque encore de puissance.

🛡️ Jeu défensif

L’aspect défensif du jeu de Luke Hughes est sans doute celui qui laisse le plus de place à amélioration. Bien qu’il sache très bien utiliser son bâton pour freiner les attaquants adverses, il est parfois trop agressif sur son opposant ou sur la rondelle. Ce comportement peut alors le mettre hors position. Il devra donc apprendre à mieux se positionner afin d’être plus efficace dans sa zone.

Son manque de poids limite également la robustesse dans son jeu. Néanmoins, il n’a pas encore 18 ans et il devrait être capable d’augmenter sa masse musculaire au fils des prochaines années. À noter que son frère Quinn Hughes, également défenseur, ne pèse que quelques kilos de plus que Luke mais est plus petit que lui. Ce gabarit ne lui a pourtant pas empêché de réaliser deux première excellentes saisons avec Vancouver.

✔️ Forces

  • Patinage.
  • Mobilité.
  • Vision.
  • QI Hockey.
  • Instinct offensif.
  • Précision de son tir.
  • Patrimoine familial.

Faiblesses

  • Positionnement en défense.
  • Jeu robuste.
  • Gabarit (poids).

Projection

Potentiel

Rôle en LNH

Minimum : Défenseur Top 6 // Maximum : Défenseur de concession

Projection repêchage LNH 2021 : Top 5

Dans une année riche en potentiel du côté des défenseurs, Luke Hughes n’a rien à envier à ses semblables. Malgré son jeune âge, il a déjà démontré qu’il avait les compétences et une compréhension du jeu dignes d’un joueur de la meilleure ligue au monde. Ses qualités offensives devraient séduire n’importe quelle équipe désireuse d’ajouter une réelle menace offensive à leur escouade défensive. Bien qu’il lui faudra probablement encore au moins une ou deux années avant d’intégrer la NHL, il pourra bénéficier des conseils de ses frères afin de s’y préparer. Grâce à sa mobilité et sa menace en 5 contre 4, certains le comparent, avec raison, à Erik Karlsson des Sharks de San Jose.

Franchise idéale : Choix 4 / ronde 1 / New Jersey Devils. La possibilité de voir Luke rejoindre son frère Jack chez les Devils est assez forte. L’équipe continue sa reconstruction et a démontré cette année son désir de laisser la place à ses jeunes. De plus, il ne reste qu’une seule année au lucratif contrat de PK Subban. La production offensive de ce dernier a ralenti durant les saisons précédentes et Luke Hughes pourrait donc devenir le nouveau visage de la franchise dans ce rôle de défenseur offensif.

Tous les profils du repêchage 2021 par le CCS sont ici !

William Eklund, le meilleur prospect international ?

Matthew Beniers, un talent complet et exemplaire

Simon Edvinsson, le géant suédois mobile

Dylan Guenther, le buteur élite capable de défendre

Owen Power, le numéro 1 incontestable?

%d blogueurs aiment cette page :