Omnisport Tennis

Wimbledon 2011 : Quart de finale, Tsonga fait chuter Federer

Il y a un peu plus de 10 ans maintenant, Jo-Wilfried Tsonga alors 19ème joueur mondial affronte sur le court central de Wimbledon, le troisième joueur mondial, le maître des lieux, un certain Roger Federer. Après une entame de match compliquée, le Français arrive à retourner la situation pour s’offrir l’un des plus grands exploits de sa carrière.

Des débuts de saison différent

D’un côté, Roger Federer se concentre principalement sur les grosses échéances, il ne dispute qu’un seul ATP 250 et qu’un seul ATP 500 entre le début de la saison et Wimbledon. Pour le reste, il s’agit des Masters 1000 et des tournois du Grand Chelem. La saison débute parfaitement avec une victoire sur l’ATP 250 de Doha, avec une victoire en demi-finale face à Jo-Wilfried Tsonga. C’est à partir de ce moment là que Novak Djokovic va lui barrer la route sur 3 tournois de suite, en demi-finale de l’Open d’Australie puis en finale de l’ATP 500 de Dubaï et pour finir en demi-finale du Masters 1000 d’Indian Wells. En ce qui concerne la saison sur terre battue, le Suisse ne remporte pas de titre, mais obtient de bons résultats. Il prend notamment sa revanche sur Novak Djokovic en demi-finale de Roland-Garros avec un des matchs les plus mythiques de notre sport. Le natif de Bâle est plutôt en confiance sur ce début de saison.

Roger Federer lors de sa victoire à Doha en 2011 (Crédit : CNN)

De l’autre côté, Jo-Wilfried Tsonga connaît un début de saison plus mitigé. En effet, le Manceau chute par moments face à des adversaires qui sont mieux classés que lui, comme par exemple Robin Soderling, 4ème joueur mondial en finale de Rotterdam ou au troisième tour du Masters 1000 de Madrid. Il y a également des défaites face à Andy Murray ou encore Stanislas Wawrinka, mais « Jo » connaît également des défaites face à des joueurs moins bien classés. Le tricolore chute face à Xavier Malisse, 52ème mondial, au 2ème tour d’un Masters 1000 ou des défaites contre des joueurs expérimentés classés aux alentours de la 50ème place mondiale, Stepanek ou Ljubicic. Jo-Wilfried connaît un début de saison plutôt irrégulière.

Un sacré combat

L’accolade entre Tsonga et Federer après 4h24 de match (Crédit : Tennis Actu)

Lors de cette rencontre, on a connu un « Jo » à deux vitesses. Le début de rencontre ne commence pas très bien pour le tricolore. En effet, il se fait breaker d’entrée sur la seule balle de break qu’aura Federer dans ce match. Avec trop de fautes directes et n’arrivant pas à convertir les quelques occasions qu’il possède pour revenir, Tsonga cède la première manche 6/3 en 27 minutes. Dans la deuxième manche, le tricolore joue mieux, est plus agressif mais doit finalement s’incliner au tie-break. À ce moment-là, il parait compliqué de voir Jo-Wilfried Tsonga recoller, mais impossible n’est pas français.

Auteur d’un bien meilleur deuxième set, « Jo » continue sur sa lancée et prend de plus en plus confiance dans tous les compartiments du jeu. Le Manceau sera de plus en plus agressif réussissant 31 coups gagnants du fond du court pour 37 volées gagnantes. Il sera que peu inquiété sur son service n’ayant subi qu’une balle de break et réalisé 18 aces. Le tricolore breakera une fois dans chaque manche pour finalement s’imposer 3/6 6/7 6/4 6/4 6/4.

Grâce à cette victoire, Tsonga est le premier joueur à avoir infligé une défaite à Roger Federer alors que celui-ci mène 2 manches à 0. Il aura fallu attendre le 179ème match en Grand Chelem du Suisse pour rompre avec cette invincibilité.

« Jo a fait un grand match. Il ne m’a pas laissé beaucoup de chances. Je suis assez content de ma performance »

Roger Federer lorsqu’il évoque sa défaite face à Jo-Wilfried Tsonga
Le résumé du match entre Roger Federer et Jo-Wilfried Tsonga

Des retrouvailles en fin de saison

À la suite de cette rencontre, les deux joueurs vont se recroiser à plusieurs reprises, 5 fois plus précisément. La toute première à lieu au Masters 1000 du Canada juste après Wimbledon. Dans la continuité du Grand Chelem britannique, c’est le Français qui s’impose. Le Suisse prend sa revanche en quart de finale de l’US Open où il s’impose en 3 sets.

Pour la troisième confrontation, il y a un titre à aller chercher, et pas des moindre puisqu’il s’agit du Masters 1000 de Bercy. Devant son public, Tsonga n’arrivera pas à faire tomber le Suisse qui remporte son seul et unique titre à Bercy.

Federer victorieux au Masters de Bercy face à Tsonga (Crédit : Purebreak)

Grâce à leurs bons résultats, les deux joueurs se retrouvent dans le même groupe au Masters de Londres. Il s’agit même de leurs premiers matchs dans le tournoi. Encore une fois, c’est Federer qui s’impose mais cette fois en 3 sets. Par la suite, Tsonga s’offre Mardy Fish puis Rafael Nadal en poule avant de s’imposer face à Thomas Berdych en demi-finale. Pour la finale, il retrouve un certain… Roger Federer. Bis repetita, le Suisse s’impose 6/3 6/7 6/3 et remporte le tournoi des maîtres.

Ce jour-là, Jo-Wilfried Tsonga a réussi ce que personne n’avait réussi auparavant, remonter 2 sets 0 et s’imposer face à Roger Federer. Ce match se classe au rang des matchs mythiques que le tricolore a joué. Comme sa demi-finale de légende face à Rafael Nadal à l’Open d’Australie. Malheureusement pour le Français, son parcours s’arrêtera en demi-finale face à Novak Djokovic, futur vainqueur du tournoi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :