NHL Sport US

Profil – Repêchage LNH 2021 : Jesper Wallstedt, la maturité incarnée

Évènements indissociables des sports outre-Atlantique, les drafts (ou repêchages) sont les moteurs du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive en Amérique du Nord. Alors que certaines franchises de la LNH se tournent vers les Séries éliminatoires, d’autres commencent à scruter les meilleurs talents en vue du repêchage 2021. L’évènement est prévu pour le 23 juillet prochain. Le CCS se mobilise pour vous présenter les meilleurs prospects disponibles. De jeunes talents qui peuvent peut-être changer le destin d’une franchise, voir de la Ligue…

Jesper Wallstedt

Source: Codie McLachlan / Getty Images

Date de naissance : 14 novembre 2002

Provenance : Luleå (SHL) – Bilan 2020/2021 : 24-16-12

Position : Gardien (#1)

Mensurations
Taille : 191 cm – Poids : 97 kg – Attrapé : Gauche

Statistiques (Via Elite Prospects)

Aperçu de son parcours

Après S.Knight en 2019 (13ème choix/Florida) et Y.Askarov en 2020 (11ème choix/Nashville), Jesper Wallstedt est la nouvelle pépite de cette nouvelle génération extrêmement prometteuse de gardiens. Le portier suédois pourrait même être la cerise sur la gâteau puisqu’il est projeté comme un potentiel choix du top 10 cette année. Pour rappel, les derniers à avoir réussi un tel exploit sont Marc-André Fleury (1er choix/2003) et Cary Price (5ème/2005).

Originaire de Västerås (Suède), Wallstedt a mis la puce à l’oreille des recruteurs dès son plus jeune âge. En effet, impressionnant de maturité, il a été capable de surpasser les attentes années après années en se taillant une place dans les équipes d’âge supérieur. Ses 22 rencontres en SHL durant la dernière campagne, alors qu’il n’a même pas encore 19 ans, en est le parfait exemple.

Alors membre du club de sa ville natale, ceux sont les saisons 15/16 et 16/17 qui lui ont permis de se bâtir cette réputation. En l’espace de deux ans, il a réussi à grimper tous les échelons séparant la catégorie U16 à la division reine (Allsvenskan) de la catégorie J18. Âgé alors de 15 ans, il a maintenu une intéressante fiche de 2.33 (GAA), 0.925 (%SV) et deux blanchissages, en neuf matchs de saison régulière dans cette catégorie.

Très efficace dans son positionnement devant le filet, sa saison 17/18 est probablement la plus impressionnante de son parcours junior. Capable de se tailler une place avec la catégorie J20 (il n’a toujours que 15 ans), il dispute pas moins de 25 rencontres affichant une régularité folle et une fiche, en constante progression, de 2.28 (GAA) et 0.921 (%SV).

Les saisons suivantes ne sont ensuite qu’une confirmation qu’il est promis à un avenir radieux. Accumulant les bonnes prestations, il se distingue également au niveau mondial en participant à la conquête de la médaille d’or du championnat des moins de 18 ans en 2019. Victime de son jeune âge, il a néanmoins été jusque là la doublure de son compatriote Hugo Alnefelt lors des grandes compétitions. Nul ne doute qu’il sera donc l’une des attractions lors du prochain championnat mondial junior, alors qu’il devrait être le gardien numéro 1 lors de cette édition.

Finalement, si certains pouvaient se demander comment il transposerait son talent chez les adultes, ils n’ont probablement pas été déçus après ses performances en SHL, au sein d’une équipe compétitive de Luleå . Avec un tel parcours, la question n’est donc pas de savoir à quel moment il sera repêché mais plutôt à quelle vitesse il obtiendra son premier départ en NHL. D’ici là, une autre saison en SHL est probablement à prévoir; à moins qu’il n’intègre le club école de la franchise qui le sélectionnera.

🥅Technique

Une des plus grande force de Jesper Wallstedt est son coup de patin. Celui-ci lui permet d’effectuer des déplacements de qualité et d’être toujours placé au bon endroit. Cette faculté est d’autant plus impressionnante puisqu’il ne jouie pas d’un gabarit hors-norme ni d’un physique hyper athlétique. En plus d’un très bon positionnement, il sait aussi parfaitement utiliser sa mitaine et son bloqueur pour frustrer les attaquants adverses.

Avec des mensurations dignes d’un gardien moderne, il pourrait encore élever son niveau d’un cran en travaillant sur son physique. Bien qu’il possède des qualités techniques innées, il se doit de devenir un athlète lui permettant de tenir l’intensité de la NHL pendant soixante minutes. À bientôt 19 ans, il a cependant largement le temps de travailler cet aspect.

🏒Habileté autour du filet

À l’instar de certains gardiens élites comme Carey Price, le jeune suédois ne maitrise pas encore l’art de du maniement de la rondelle à l’extérieur de son filet. Encore hésitant dans cette phase du jeu, il doit travailler sa capacité à trouver facilement ses défenseurs et à les mettre dans une situation de relance sécuritaire.

Il possède cependant une bonne force de lancée, ce qui laisse entrevoir un potentiel d’amélioration. Mettant à profit ses autres qualités, Il a d’ailleurs très bien progressé lors des dernières saisons.

🧠 Mental

Un mental d’acier. Voilà la plus grande qualité de Jesper Wallstedt. Tel que décrit auparavant, il suffit de regarder sa feuille de route pour comprendre à quel point il possède une sérénité et une maturité hors du commun. Années après années, il fait fi de la pression pour répondre aux attentes placées en lui.

Son calme devant le filet lui permet ainsi de mettre en application ses qualités techniques tout en présentant des performances constantes matchs après matchs. Qualité indispensable pour réussir au plus haut niveau, on comprend donc pourquoi il est projeté aussi haut en vue du prochain repêchage.

✔️ Forces

  • Mental.
  • Maturité.
  • Patinage.
  • Positionnement devant le filet.
  • Utilisation de la mitaine.
  • Gabarit.

Faiblesses

  • Physique.
  • Jeu à l’extérieur du filet.

Projection

Potentiel

Rôle en LNH

Minimum : Gardien n°1 // Maximum : Gardien de concession

Projection repêchage LNH 2021 : Top 10

À l’exception peut-être de S.Knight et Y.Askarov, nous avons rarement vu un gardien avec un potentiel aussi grand lors de la dernière décennie. À moins d’une catastrophe dans son développement, la franchise qui le sélectionnera devrait s’assurer d’avoir une excellente police d’assurance devant le filet pour les dix ou quinze prochaines années. Le niveau affiché par Wallstedt à sa première saison avec les professionnels (SHL) laisse d’ailleurs penser que le risque de se tromper avec lui est assez faible. Bien qu’il lui reste à faire ses preuves dans la grande ligue, certains se permettent déjà de le comparer à Andrei Vasilevskiy de Tampa Bay.

Franchise idéale : Choix 6 / ronde 1 / Detroit Red Wings. En pleine reconstruction et sans aucune certitude devant leur filet, les Red Wings auraient de bonnes raisons pour jeter leur dévolu sur Wallstedt. Après avoir repêché A.Vasilevskiy au 19ème rang en 2012, Steve Yzerman, actuel DG à Detroit, a déjà démontré qu’il n’a pas peur de sélectionner un portier au premier tour si ça en vaut le coup.

Tous les profils du repêchage 2021 par le CCS sont ici !

Luke Hughes, meilleur que ses frères?

William Eklund, le meilleur prospect international ?

Matthew Beniers, un talent complet et exemplaire

Simon Edvinsson, le géant suédois mobile

Dylan Guenther, le buteur élite capable de défendre

Owen Power, le numéro 1 incontestable?

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :