Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2021 : Trey Murphy III, tout l’attirail du coéquipier modèle.

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

TREY MURPHY III

Trey Murphy III, swingman des Virginia Cavaliers. Crédit : USA TODAY Sports

Date de naissance : 18 juin 2000 – Classe : Junior

Université : Virginia Cavaliers (AAC) – Bilan 2020/2021 : 18v/7d

Poste : Arrière / Ailier

Mensurations
Taille : 206 cm – Poids : 93 kg – Envergure : 216 cm

Statistiques saison
25 matchs joués // 11,3pts // 3,4 reb // 1,2 ast // 0,8 stl // 0,4 blk
29,6 minutes joués/match // 62,0% FG // 43,3% 3pts // 92,7% FT // 0,8 Tov // 2,0 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Trey Murphy a commencé son parcours universitaire dans la petite fac de Rice dans le Texas, au sein de la conférence USA. Après deux années intéressantes, il décide de se donner toutes les chances de réussir et d’atteindre la NBA en changeant de fac. Il débarque alors dans le très bon programme de Virginia. Murphy a la particularité d’être déjà diplômé de Sociologie (preuve d’une certaine ouverture d’esprit et d’un goût pour les efforts, le travail et d’une tête bien faite). Sur le terrain, il ne lui aura fallu que 6 petits matchs pour devenir définitivement un titulaire et montrer ce qu’il sait faire : Shooter. Et ça tombe bien, c’est le but principal du basketball => Mettre le ballon dans le panier.
Accompagné de Jay Huff et Sam Hauser, Trey Murphy permettra au programme de Virginia de se qualifier pour le tournoi de la March Madness avant de se faire sortir au premier tour (à la surprise générale) par les Ohio Bobcats de Jason Preston.

DESCRIPTION DU JOUEUR
On va lâcher le mot d’emblée. Trey Murphy a tout le package du 3&D. Commençons par le « 3 ». C’est son atout majeur. Excellent shooter. Cette saison, il tourne à 43,3% à 3pts sur 4,8 tirs/match et un beau 92,7% aux FTs (sur seulement 1,6 FT/match). Il fait partie de ce fameux club des 50/40/90. Et cette saison n’est pas une anomalie. Sur sa carrière NCAA (3 saisons, 86 matchs), c’est 40,1% à 3pts sur 476 tirs et 81,9% aux FTs. Son tir est facilement projetable en NBA. Tout d’abord de part ses pourcentages aux tirs mais également car il prend plus de 60% de ses tirs à 3pts dont certains de loin. Tout cela représente de très bonnes stats donc malgré une mécanique perfectible. Le déclenchement est long car le geste part de bas et le coude gauche sort de l’alignement. Mais le bas du corps est bon, la prises d’appuie également et le tir part bien des jambes. Comme souvent sur ce genre de profil, c’est évidemment dans les situations de Catch & Shoot que le joueur est le plus efficace. C’est essentiellement un joueur offball. 60% de ses jeux sont des jeux sans ballon (C&S ou Cuts). Il parvient bien à se démarquer.
Pour le reste en attaque, c’est plus mitigé. Il ne peut pas se créer son shoot dû à un Handle trop moyen et il n’a pas de tir en sortie de dribble dans sa palette offensive. Il peut driver mais il manque de qualité athlétique ce qui l’handicape et il a encore des difficultés à provoquer des fautes. Il a montré des flashs à la passe ce qui laisse entrevoir un petit potentiel de créateur (pour les autres dans un premier temps) mais c’est trop rare et ça ne sera probablement pas son rôle en NBA.

Passons au « D » maintenant. C’est moins bon que le « 3 ». Sa défense collective n’est pas bonne. Il manque de QI défensif et de concentration. Il ne lit pas bien le jeu et les rotations, ce qui lui vaut d’être assez souvent en retard ou bloqué par un écran. En situation de 1v1, c’est beaucoup mieux. Les bras sont actifs, il est constamment en mouvement sur ses appuis, il gère bien les changements de direction et ne mord pas aux feintes. Il profite de son envergure pour ne pas se coller au défenseur et éviter les fautes (seulement 2,0fts/match) tout en restant à porter de contre. Il peut défendre de manière très bonne les postes 2 et 3 mais également les postes 1 de manière convenable. Avec un peu de prise de masse, il pourrait également défendre correctement les postes 4, même s’il sera limité face aux plus gros intérieurs NBA.

✔️ FORCES

  • Jeu offensive offball
  • Catch & Shoot élite
  • Polyvalence défensive
  • Envergure
  • Défense 1v1

FAIBLESSES

  • Potentiel limité
  • Concentration/Défense offball
  • Handle et premier pas très moyen
  • Playmaking très limité
  • Manque de qualité athlétique et de poids

PRÉDICTION DRAFT 2021

Fin de premier tour / Début de second tour (places 25-35)

Equipes potentiellement intéressées : New York Knicks, Milwaukee Bucks, Philadelphie Sixers

Les Knicks ont surpris leur monde en s’invitant dans le top 4 de la conférence Est cette saison. Le Front Office voudra probablement construire sur cette belle saison en entourant le duo Barrett-Randle. Pour cela, un 3&D qui n’a pas besoin du ballon pour se rendre utile paraît être le profil idéal. Les Bucks ont atteint les finales de conférence mais ont buté sur la dernière marche. Avec leur Big Three présent sur le long terme, il va renforcer le banc, principal défaut de la franchise du Wisconsin. Là encore, le profil de Trey Murphy pourrait être très intéressant pour écarter le terrain pour Giannis & Co. Les Sixers ont déçu. Sorties prématurément des playoffs après avoir marchés toute la saison sur la conférence Est, les Sixers vont devoir nettoyer l’effectif pour entourer au mieux le pivot camerounais. Simmons n’est plus forcément en odeur de sainteté et désormais, on va vouloir ajouter du shoot pour créer un maximum d’espace pour Joël Embiid. Quoi de mieux qu’un 3&D et probablement un des 5 meilleurs catch&shooteur de la draft pour faire ce boulot ?

TIER DU CCS : Tier « Rotation importante »

En 2021, deux choses excitent tous les Front Office de NBA dans la quête d’un titre : Les superstars et les 3&D pour entourer ces superstars. Trey Murphy III ne fait clairement pas partie de la première catégorie. Par contre, il a tout en magasin pour faire partie de la deuxième. Un shoot extérieur et une qualité de jeu offball déjà élite et des outils physiques et défensifs intéressants pour devenir très utile de ce côté du terrain. Trey, on te demandera juste un peu de concentration loin du ballon et ta carrière est toute tracée.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Cade Cunningham

Tier « All-Star »

Evan Mobley – Scottie Barnes – Jalen Suggs – Jonathan KumingaJalen Green

Tier « Starter ++ »

Jalen Johnson – Isaiah Jackson – Keon Johnson – Alperen Sengun – Ziaire Williams – Brandon Boston Jr

Tier « Starter/6ème homme »

Kai Jones – Moses Moody – Sharife Cooper – Corey Kispert – Franz Wagner – Cameron Thomas – Jaden SpringerUsman GarubaTre MannChris DuarteJosh Christopher

Tier « Rotation importante »

Miles McBride – Yves Pons – Jeremiah Robinson-Earl – Greg Brown – Julian Champagnie – Charles Bassey – Jared ButlerDavion Mitchell

Tier « Fin de rotation »

Daishen Nix – Herbert Jones – Oshai Agbaji – Ayo Dosunmu – Isaiah Todd – Joe Wieskamp – Marcus Garrett – Aaron HenryJason PrestonJoël Ayayi

Tier « G-League/2Way »

Luka Garza

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :