Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2021 : Roko Prkacin, le Croate aux mains d’or

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2021 est la nouvelle date importante pour les prospects NCAA et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

Roko Prkacin

Crédit photo : FIBA

Date de naissance : 26 novembre 2002 – Classe : International

Club : Cibona Zagreb (Croatie) – Bilan 2020/2021 : 10V/16D

Poste : Ailier/Ailier Fort (#17)

Mensurations
Taille : 203 cm – Poids : 100 kg – Envergure : 214 cm

Statistiques saison
24 matchs joués // 13,3 pts // 6,8 reb // 1,6 ast // 0,8 stl // 0,5 blk
27,7 minutes jouées/match // 49,2 % FG // 39,4% 3pts // 65,4 % FT // 2,4 Tov // 3,3 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF

Fils de Nikola Prkacin, ancien basketteur professionnel ayant sévit en Europe, Roko Prkacin est un joueur qui a fait toutes ses classes pour le Cibona Zagreb. C’est d’ailleurs sur la scène continentale qu’il se fait tout de suite remarquer. Les U16 du Cibona remporte en 2017 l’Europe Youth Basketball League. Le jeune homme termine le tournoi avec le trophée de MVP mais aussi celui de meilleur marqueur. Les yeux des observateurs se focalisent donc sur le jeune prodige. Il joue à lors dans la ligue ABA pendant deux saisons même s’il n’a clairement pas l’âge de ses comparses. En effet, Prkacin est deux ou trois ans plus jeune que ses coéquipiers et adversaires.

Avec la sélection croate, l’ailier prend part à la Coup du Monde U18 où sa sélection termine 7ème et où il tourne en double-double de moyenne. La même année, il remporte l’Euro U16 en tournant, une nouvelle fois, en double-double avec près de 19 points de moyenne mais également en remportant le titre de MVP du tournoi. Bien évidemment, il a sa place dans le cinq majeur de la compétition.

C’est donc tout naturellement qu’il commence à jouer dès 2019 avec le groupe professionnel du Cibona Zagreb. Même si son temps de jeu est famélique, le potentiel est là et le jeune joueur apprend vite. Tellement, que dès l’année 2020, il est nommé capitaine du club croate. Il devient, à cette occasion, le plus jeune capitaine de l’histoire du Cibona Zagreb a même pas 18 ans. Le garçon est, vous l’aurez compris, précoce.


DESCRIPTION DU JOUEUR

Roko Prkacin, c’est avant tout une bête physique doté d’un haut du corps très imposant. On pourrait alors croire à un joueur surpuissant, capable d’enfoncer son vis-à-vis et un peu gauche. Pas du tout ! Prkacin a des mains en or et il s’en sert pour briller et pour faire briller ses coéquipiers. Depuis les catégories de jeunes, il a pour habitude de porter le ballon. A l’image des plus grands basketteurs de l’Europe de l’Est, il aime à faire le spectacle et est un joueur ultra technique.

Une nouvelle fois, comme ses glorieux aînés, l’ailier affectionne particulièrement le jeu poste bas. Il excelle dans la finition dos au cercle et dans les petits hooks main droite comme main gauche. Très puissant, il parvient à enfoncer son vis-à-vis et à parfois même le faire « péter » au contact. Il possède l’attirail du joueur à l’ancienne effectuant des moves classiques mais diablement efficaces. Il a également cette vision au poste qui lui permet de trouver les cut ligne de fond où les joueurs démarqués. Cela lui permet entre autres de déjouer les prises à deux. Malheureusement, cette créativité provoque de nombreuses pertes de balle et son ratio AST/TO est négatif.

Initiateur de pick & roll, Prkacin pose les écrans et roll parfaitement pour conclure au cercle. Il n’est pas dans une vision tunnel lorsqu’il va au panier et est capable de par son QI basket très élevé de ressortir les ballons pour un coéquipier ouvert à trois points. Son physique lui permet d’encaisser les contacts et de souvent pouvoir finir malgré une contestation. Enfin, Prkacin aime conclure sur des cut backdoor en semant son défenseur en tête de raquette. Il lui faut pour cela avoir un bon passeur mais c’est une arme qu’il affectionne particulièrement.

L’ailier-fort a une mentalité de guerrier. Il ne lâche jamais rien et est mort de faim lorsqu’il entre sur le terrain. Cette agressivité se traduit par de trop nombreuses fautes (plus de 3 par match) mais également par des attitudes parfois discutables. Il peut s’en prendre à un coéquipier ne lui ayant pas fait une passe qui lui semblait évidente ou décider de la pluie et du beau temps selon ses humeurs. Si la NBA devrait l’aider à rentrer dans le rang, Prkacin doit prendre sur lui car rien ne lui sera acquis et chaque minute sur le parquet sera son juge de paix.

Défensivement, le croate n’est pas latéral. Il manque de mobilité dans ce domaine et n’est pas athlétique. Même s’il aime batailler poste bas, il a tendance à être parfois emprunté. Pourtant, il lit bien le jeu et est capable d’analyser les systèmes adverses. Néanmoins, il devra progresser au risque de devoir être « caché » par les systèmes défensifs du coach.

Passons au tir. Les pourcentages sont bons à 2 et à 3 points et on imagine qu’il progresse encore dans ce domaine. Toutefois, la consistance de ce dernier est à améliorer. Tout d’abord, la mécanique est très lente. Le temps entre la pose d’appui et la finition est élevé et dans la grande ligue, on sait que les défenseurs sont très agressifs sur les shooteurs extérieurs. Il risque donc de raccourcir son geste et de ne pas avoir le temps nécessaire pour être confortable dans son shoot. Autre problème, celui-ci beaucoup plus problématique, la réussite aux lancers-francs. 65.4% pour plus de trois tentatives par match c’est très faible et presque inquiétant. Cette saison, il a été sur la ligne plus de 5 fois lors d’une rencontre sur trois. Son ratio est donc extrêmement faible et il devra progresser dans ce secteur s’il veut pouvoir être efficace pour son équipe.

Roko Prkacin a donc les qualités techniques, tactiques et mentales pour s’imposer au plus haut niveau. Néanmoins, il a beaucoup chuté dans les prédictions des observateurs en raison d’une saison au Cibona Zagreb en demi-teinte (le contexte du club n’a pas aidé). Ses faiblesses au tir et son manque d’athlétisme lui permettront-ils de trouver sa place en NBA ?

✔️ FORCES

  • Technicien hors pair
  • Jeu au poste
  • Vision du jeu
  • QI basket
  • Mentalité de gagnant
  • Palette offensive

FAIBLESSES

  • Athlétisme
  • Mobilité latérale
  • Défense
  • Lancers-francs
  • Consistance du tir
  • Tête brûlée

PRÉDICTION DRAFT 2021

Fin de premier tour / début de deuxième (places 25-35)

Equipes potentiellement intéressées : Brooklyn Nets, Houston Rockets

Houston possède de nombreux choix de draft lors de cette cuvée 2021. Ils ont donc la possibilité de tenter le pari risqué d’un énorme talent à la mentalité douteuse. Sur le terrain, il pourrait apporter sa science du jeu et être parfois utilisé comme un deuxième meneur (à l’image d’un Boris Diaw ou d’un Nikola Jokic toute proportion gardée). Du côté des Nets, son QI permettrait de fluidifié un jeu offensif parfois en manque de systèmes et de créativité. Il serait, de plus, entouré de gros joueurs capables de le canaliser mentalement.

TIER DU CCS : Tier «  Starter ++ »

Si le risque est élevé, le résultats pourraient être spectaculaires. Roko Prkacin est un vrai talent et possède des qualités capables de le rendre indispensable à une équipe. S’il s’impose, nul doute qu’il sera une deuxième option dans son équipe et qu’il pourra apporter offensivement. Attention à ne pas se brûler les ailes mais le jeune croate a tout pour réussir.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « Superstar » ou l’équivalent d’un talent générationnel capable de changer le destin d’une franchise, voir de la ligue.
Groupe 2 : Tier « All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un franchise player.
Groupe 3 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 4 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 5 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle définit.
Groupe 6 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 7 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Cade Cunningham

Tier « All-Star »

Evan Mobley – Scottie Barnes – Jalen Suggs – Jonathan KumingaJalen Green

Tier « Starter ++ »

Jalen Johnson – Isaiah Jackson – Keon Johnson – Alperen Sengun – Ziaire Williams – Brandon Boston Jr

Tier « Starter/6ème homme »

Kai Jones – Moses Moody – Sharife Cooper – Corey Kispert – Franz Wagner – Cameron Thomas – Jaden Springer– Usman Garuba – Tre Mann – Chris Duarte – Josh ChristopherJT Thor

Tier « Rotation importante »

Miles McBride – Yves Pons – Jeremiah Robinson-Earl – Greg Brown – Julian Champagnie – Charles Bassey – Jared Butler – Davion MitchellJoshua Primo

Tier « Fin de rotation »

Daishen Nix – Herbert Jones – Oshai Agbaji – Ayo Dosunmu – Isaiah Todd – Joe Wieskamp – Marcus Garrett – Aaron Henry – Jason Preston – Joël Ayayi

Tier « G-League/2Way »

Luka Garza

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :