A l'affiche JO 2021

JO Tokyo | Résumé de la nuit J3

Chaque jour le CCS vous propose un retour sur les informations essentielles de la nuit afin de commencer la journée sans rien manquer de ces Jeux Olympiques de Tokyo.

Badminton : Qi Xuefei assure

La française Qi Xuefei remporte son deuxième match dans ces Jeux en deux sets contre la Suissesse Sabrina Jacquet 21-10 21-14. Dernier match de poule mercredi contre la tête de série numéro deux Tai Tzu-Yig.

Canoë-Kayak : Martin Thomas sur les pas de Tony Estanguet

Le céiste français s’est qualifié cette nuit pour la finale du canoë slalomen réalisant le meilleur temps de la demi-finale avec une marque à 100.65. Il devance ainsi l’australien Daniel Watkins (101.28) et l’espagnol Ander Elosegi (103.15). Après avoir obtenu une médaille de bronze aux championnats du monde 2017 en équipes, ainsi que deux médailles d’argent aux championnats d’Europe 2019 en individuel et en équipes, Martin Thomas tentera aujourd’hui de remporter l’or olympique dans une finale programée à 8h45.

Tony Estanguet, c’est Dieu pour moi

Martin Thomas

Escrime : De belles chances françaises

Début compliqué pour l’escrime français avec les sabreuses Cécilia Berder et Charlotte Lembach qui sortent dès le premier tour, s’inclinant respectivement contre la Coréenne Sooyeon et l’Italienne Irene Vecchi, toutes deux pourtant moins bien classées que les tricolores.

A contrario, Manon Brunet réalise un beau tournoi jusqu’ici. Elle s’est d’abord défaite facilement de l’indienne Bhavani Devi Chadalavada Anandha Sundh 15 à 7. Elle a ensuite vaincu la japonaise Misaki Emura 15 à 12 et a ensuite giflé la russe Olga Nikitina 15 à 5. Manon affrontera en demi-finale une sportive d’un tout autre calibre, Sofia Pozdniakova, multiple championne du monde. Sofia, même si elle est en méforme cette saison, sera un vrai danger pour la française. Rendez-vous à 13 heures.

A l’instar des femmes, deux hommes, Maxime Pauty et Julien Mertine, se sont fait éliminés dès les 32èmes de finales. Il ne reste que Enzo Lefort pour accrocher une médaille en fleuret hommes. Il a facilement battu le mexicain Diego Cervantes et le japonais Toshiya Saito. Enzo devra s’imposer en quart face à l’italien Daniele Garozzo à 9 heures pour continuer à rêver d’une breloque.

Handball : La France assure face au Brésil

Grâce notamment à un début de match sérieux et appliqué, l’équipe de France a ensuite déroulé pour s’imposer 34 à 29 face au Brésil, quart de finaliste à Rio. Deux sur deux donc pour les bleus qui confirment dans un match qui a tout de même manqué d’intensité des deux côtés. Prochain match très important contre l’Allemagne mercredi à 14h30.

Judo : Sarah Léonie Cysique vise le podium

La nuit a bien commencé pour la judokate de moins de 57 kg avec une victoire sur la coréenne Jisu Kim en huitièmes de finales. La française s’est ensuite défaite de la géorgienne Liparteliani sur un ippon réalisé après 5 minutes et 16 secondes, dans le golden score. Après plusieurs médailles internationales, Cysique affrontera l’ogre Jessica Klimkait, actuelle championne du monde de la catégorie.

Natation : les Bleus ancré à la sixième place

Après avoir battu le record de France en demi-finale en 56″16, Marie Wattel termine sixième de sa finale en 56″27, le deuxième chrono de sa carrière. Belle progression en 100 mètres papillon pour la française, alors que la championne olympique de la distance Sarah Sjöström termine septième.

Après les medailles de 2008, 2012 et 2016, les Bleus avaient à coeur de continuer cette fabuleuse série. Pour cette finale, Florent Manaudou a été rappelé en renfort pour suppléer le trio Maxime Grousset, Clément Mignon et Medhy Metella. Malgré un départ canon de Maxime Grousset, cela ne suffira pas pour accrocher un nouveau podium. Pour l’or, c’est (encore) les américains qui remporteront la breloque avec un temps en 3:08:97.

Malgré de beaux temps lors des séries de qualifications, l’aventure en 100 mètres dos s’arrête en demi-finale pour les français Mewen Tomac et Yohann Ndoye-Brouard. Le premier réalisant le quatorzième temps des demi-finales, l’autre étant disqualifié suite à un virage raté.

Rugby à 7 : Les fidji démarrent bien

Le rugby commençait aujourd’hui à Tokyo et les champions olympiques fidjiens ont eu du mal à battre le Japon (24-19). Waisea Nacuqu a notamment inscrit un doublé. Dans l’autre match de la nuit, la Grande-Bretagne s’est imposé face au Canada 24 à 0.

Skate (F) : Charlotte Hym en apprentissage

Pas de finale pour la jeune Charlotte Hym qui termine douzième alors que seules les huit premières étaient qualifiées pour la finale. Déçue « de ne pas avoir réussi ses runs, malgré un park très agréable à skater ».

Charlotte Hym, crédits : Toby Melville

Surf : Déception pour Johanne Defay

Immense déception pour la deuxième mondiale Johanne Defay. La française a échoué en huitièmes de finale face à la surfeuse portugaise Yolanda Hopkins, pourtant largement à sa portée. Pauline Ado a subi le même traitement face à l’australienne Sally Fitzgibbons, s’inclinant 9,03 à 10,86.

Pour les hommes, la dynamique est tout autre avec la victoire de Michel Bourez face au marocain Ramzi Boukhiam, 12,43 face à 9,40. On peut noter une belle première vague à 6,83, mais il en faudra plus pour accrocher le podium. Dernier français à devoir jouer, Jérémy Flores va affronter l’australien Owan Right, favori de ce duel à 9 heures.

Tir à l’arc : Défaite sèche face aux américains

En huitièmes de finale par équipes, l’équipe de France masculine s’incline sèchement contre les Etats-Unis 3 manches à zéro, avec une deuxième manche frustrante qui aurait pu basculer en leur faveur. Pierre Plihon, Thomas Chirault et Jean-Charles Valladont auront l’occasion de se rattraper lors des épreuves indiviudelles dès la nuit prochaine.

Triathlon : la désillusion tricolore

Comme à Rio, le champion du monde Vincent Luis repart bredouille de la course individuelle en se seulement treizième, une place très éloignée de ses ambitions… Les conditions climatiques intenables et le scénario de la course qui ne s’est décantée qu’en course à pied ont eu raison des espoirs du français. Dorian Coninx s’est défendu en course à pied mais termine 17ème, alors que Léo Bergère se classe lui à la 21 ème place.

Le redoutable Norvégien Kristian Blummenfelt a attaqué au bon moment pour s’adjuger la médaille d’or, podium complété par le Britannique Alex Lee et le surprenant néo-zélandais Hayden Wilden.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :