JO 2021

JO Tokyo | Résumé de la nuit J10

Chaque jour le CCS vous propose un retour sur les informations essentielles de la nuit afin de commencer la journée sans rien manquer de ces Jeux Olympiques de Tokyo.

Athlétisme

Lancer de marteau

En réalisant le quatrième meilleur jet des qualifications (78m 73), le Français Quentin Bigot obtient son ticket pour la finale de l’épreuve. Médaillé d’argent aux mondiaux de Doha en 2019, le Messin disputera donc la première finale olympique de sa carrière. La quête à la médaille continue mercredi, à 13h15.

100 m haies (F)

La sensation de la nuit s’appelle Jasmine Camacho-Quinn, Porto-ricaine et vainqueur de la finale du 100 mètres haies. Cette dernière a remporté la deuxième médaille d’or de l’histoire de son pays. Passée à 6 centièmes du record du monde (12 »26, 6e chrono de l’histoire, record olympique) en demi-finale, Camacho-Quinn remporte sa première finale olympique. La Porto-ricaine laisse derrière elle la recordwoman du monde américaine Kendra Harrison (12 »52) et la Jamaïcaine Megan Tapper (12 »55).

200m (F)

Arrivée troisième de sa série, Gemina Joseph, Française de 19 ans, se qualifie pour la demi-finale de la discipline avec un temps de 22″77. La vice-championne d’Europe juniors de la distance en 2019, rivalise avec les grands noms de Elaine Thompson-Herah, également qualifiée (22 »86) et Shelly-Ann Fraser Pryce, médaillée d’argent du sprint, (22 »22). La place pour la finale se jouera aujourd’hui, à 12h25.

Tir

Alors que deux français étaient engagés dans cette première série de Tir seul Jean Quinquempoix participera à la finale Olympique. Vice-champion olympique à Rio en 2016, alors qu’il était encore junior, Quiquampoix (25 ans) a signé le deuxième meilleur score des qualifications (586) derrière le champion olympique en titre, l’Allemand Christian Reitz (587). De son côté, Clément Bessaguet termine en 6e position, avec un score de 582. Quinquempoix peut prétendre à une médaille olympique.

Handball ; les Bleues sont en quarts !

Après un début de compétition un peu ronronnant (V, D, N, D), les Bleues devaient impératives s’imposer face au Brésil pour espérer poursuivre la compétition. Si les entames de mi-temps ont été un peu poussives, les Françaises ont finalement déroulé leur handball. La victoire est collective (29-22) et les Françaises reprennent la seconde place du groupe B. En défense, Olivier Krumbholz a pu compter sur Cléopatre Darleux, une nouvelle fois décisive sur de nombreux shoots brésiliens et arrêtant même un jet de 7m à cinq minutes de la fin. Les Bleues se rassurent mais la route pour la médaille est encore longue : des ajustements offensifs notamment semblent encore nécessaires pour décrocher le graal.

Lutte -68kg (F)

Grosse déception pour Kumba Larroque, battue par tombé au premier tour des -68 kg. Alors qu’elle menait 3-0 , la championne d’Europe s’est fait surprendre en se faisant renverser sur les épaules par la Mongole Soronzonbold. À 19 » de la fin, le combat était terminé. Cependant, il reste encore un peu d’espoir pour la jeune Française. En effet, celle ci peut encore être repêchée si la Mongole victorieuse bat en demi finale la Nigériane Blessing Oborududu en demi-finales vers 12 heure, heure française.

Canoë-Kayak

En monoplace (F), Léa Jamelot termine quatrième et ne peut donc se qualifier pour la demi finale. Vanina Paoletti, autre Française en lice ne parvient pas non plus à se qualifier.

Par équipe, les Françaises Manon Hostens et Sarah Guyot se sont qualifiées pour la demi-finale en terminant deuxième de la descente.

Chez les hommes, en monoplace 1000m, Guillaume Burger se place en cinquième position et ne peu se qualifier pour la demi finale. De son côté, Etienne Hubert termine deuxième de sa série et peut désormais rêver de médaille olympique. Il s’agit du dernier tricolore kayakiste en lice dans ces Jeux de Tokyo.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :