NHL Sport US

LNH – Division Atlantique [1/3] : Sénateurs, Sabres, Red Wings motivés par l’espoir

Les patinoires de la LNH s’apprêtent à rouvrir pour la saison 2021-2022 ! Un exercice qui semble être synonyme de retour à la normale pour les équipes et l’organisation de la ligue après deux saisons perturbées par la pandémie. Le CCS vous propose un tour d’horizon des forces en présence, division par division. Nous avons choisi d’établir trois groupes par division : le groupe des franchises en reconstruction, celui des clubs qui luttent pour une qualification en séries et le dernier, pour les équipes candidates au titre de division. On débute avec la belle Division Atlantique qui va encore nous réserver un joli spectacle !

Au sein de la Division Atlantique, trois franchises apparaissent naturellement dans le groupe des équipes en reconstruction : les Sénateurs d’Ottawa, les Red Wings de Detroit et les Sabres de Buffalo. Si les Sens et les Wings semblent être sur la bonne voie pour retrouver les sommets dans plusieurs saisons, le destin des Sabres et la situation actuelle du club a de quoi faire pâlir les partisans. Pourtant, la franchise du Lac Erié possède un bassin de jeunes joueurs prometteurs qui sera à surveiller dans les prochaines saisons.

🏺 Ottawa Senators 🏒

Source : Fear The Fin

📝 Bilan saison 2020-2021 : 6ème de la Division Nord, 23-28-5 [51 points]

🔄 Intersaison 2021 :

Après un début de saison 2020-2021 cataclysmique, les Sens ont laissé entrevoir de belles promesses avec une fiche de 14-8-4 sur les 26 dernières rencontres. Les jeunes joueurs sur lesquels l’organisation a investi se sont révélés performants avec 5 des 6 meilleurs pointeurs de l’équipe âgés de moins de 24 ans. Mais avec 190 buts encaissés, 28ème de la LNH, la défense d’Ottawa reste en chantier. Renforcer ce secteur était logiquement l’objectif numéro 1 des dirigeants. Mais les incertitudes sur les renouvellements de certains contrats ont contraint Pierre Dorion a se montrer prudent sur le marché des joueurs autonomes. Nick Holden est arrivé de Vegas en échange de Dadonov, et Michael Del Zotto a signé avec la capitale canadienne pour deux saisons. Deux défenseurs d’expérience qui essayeront d’apporter un peu de stabilité à la (très) jeune défense des Sens.

Dans un récente conférence médiatique, le propriétaire Eugene Melnyk a annoncé que le club s’engage à flirter avec la limite du plafond salarial pour les 5 prochaines saisons. Un plan quinquennal qui donne de l’enthousiasme aux partisans et permet aux joueurs en place de pouvoir peut-être envisager un avenir plus serein. Une chose est sûre, la direction essayera de ne pas reproduire les erreurs commises avec Duchene, Karlsson et Stone. Mais un dossier reste à boucler…

😱 LA question pour la saison à venir :

Quelles perspectives pour Brady Tkachuk ?

Source : Brady TkachukSenateurs OttawaFlames CalgaryPATRICK WOODBURY

Nous le savons que trop bien, les dossiers de re-signature qui durent en LNH, ne sont jamais de bon augure. A l’heure d’écrire ses lignes, le cas Brady Tkachuk, dernier joueur autonome avec compensation des Sénateurs, n’est toujours pas réglé. Si le directeur général Pierre Dorion se montre confiant dans ses récentes entrevues, le clan Tkachuk s’est dit frustré par la situation, jugeant que les Sens n’ont pas encore présenté d’offre légitime. Brady Tkachuk est la figure de proue de la jeune attaque d’Ottawa avec le statut de meilleur pointeur de l’équipe et ses 36 points dont 17 buts la saison passée. Mais selon les dernières informations communiquées par le média RDS, les négociations devraient rapidement aboutir entre les deux parties. Un contrat similaire à celui d’Andrei Svechnikov serait sur la table, soit environ 8M$ l’année sur 8 ans. Pierre Dorion a déjà re-signé le prometteur Drake Batherson et pourrait ainsi se concentrer sur le dossier Thomas Chabot. Affaire à suivre, mais si les Sens veulent garder leur dynamique de fin de saison, ils ne peuvent entrer en conflit avec le clan Tkachuk. Attention tout de même à ne pas donner trop à ce jeune joueur au tempérament de feu.

🔮 Prédictions du CCS : 6ème de la Division Atlantique

Les Sens sont sur la bonne voie, mais la marche d’accession vers les Séries semble encore trop haute pour la saison 2021-2022, surtout dans cette Division Atlantique particulièrement relevée (bien plus que la Nord). DJ Smith aura fort à faire pour trouver la formule permettant aux rares joueurs d’expérience d’encadrer les jeunes. L’unité défensive est toujours un point d’interrogation, tout comme le poste de gardien. Si les Sens veulent espérer titiller la dernière place qualificative en séries, Matt Murray devra redevenir le Matt Murray des Penguins. De l’autre côté, l’attaque a de quoi donner de l’espoir pour les partisans. Stützle et Norris doivent confirmer, mais ils ont tout pour devenir des grands de cette ligue.

🏎️ DETROIT RED WINGS🏒

Source : Winging It in Motown

📝 Bilan saison 2020-2021 : 7ème de la Division Ouest, 19-27-10 [48 points]

🔄 Intersaison 2021 :

Le renouveau tellement attendu des Red Wings semble un peu plus proche à chaque entame de saison. Voilà cinq saisons que la mythique franchise du Michigan n’a pas revu les Séries éliminatoires mais le travail de Steve Yzerman à la direction générale du club depuis 2019 se ressent de plus en plus. Seulement 48 points la saison passée, mais nous avons vu une équipe jeune avec du cœur qui semble savoir se battre avec et pour l’équipe. Comme à leur habitude, les Wings repêchent bien avec la sélection de Simon Edvinsson en 6ème position et le gardien Sebastian Cossa en 15ème. Sur le marché des joueurs autonomes, Detroit réalise l’un des plus beaux coups de l’été avec l’acquisition du gardien Alex Nedeljkovic en échange des droits de Jonathan Bernier et d’un choix de 3ème ronde. L’ex-Canes rend un bilan de 15-5-3 avec une moyenne de buts alloués de 1,90, un pourcentage d’arrêt de 93,2% et 3 blanchissages en 23 matchs. Derrière ce mouvement retentissant, Yzerman a effectué quelques ajustements avec notamment l’acquisition de l’expérimenté Nick Leddy en échange de Richard Panik et d’un choix de repêchage ainsi que la signature du centre suisse de Chicago, Pius Suter auteur 27 points dont 13 buts pour sa première saison en LNH. Au niveau des départs, beaucoup de vétérans ont fait leurs valises mais les pertes les plus préjudiciables restent celle du talentueux Evgeny Schevnikov et celle du défenseur de 23 ans repêché par le Kraken : Dennis Cholowski.

Si l’on compte l’acquisition de Jakub Vrana comme la première pierre de la nouvelle étape de reconstruction des Wings, il est clair que Detroit emprunte un chemin bien prometteur. Nedeljkovic a tout pour devenir un gardien partant de LNH sur le long terme, reste à voir quels jeunes attaquants seront capables de passer un cap pour la saison à venir. Yzerman continue son travail de développement avec brio.

😱 LA question pour la saison à venir :

Un espoir pour combler les lacunes offensives des Wings ?

Source : Twitter / Red Wings

Le bassin de jeunes talents des Red Wings est probablement l’un des plus denses de la LNH. L’organisation sait prendre son temps pour développer ses pépites en plus de réaliser chaque année, d’excellents repêchages. Pour la saison à venir, les partisans attendent surtout le défenseur allemand de 20 ans, Moritz Seider. Dominant en SHL, il devrait intégrer la défense des Wings, probablement sur le 3ème trio. Mais c’est bien l’attaque de Detroit qui demeure le secteur le plus en chantier. Ainsi, trois espoirs se distinguent pour intégrer la formation des Wings la saison prochaine : Joseph Veleno, Lucas Raymond et Jonatan Beggren. Bien sûr il y a peu de chances de les voir débuter la saison dans l’alignement, mais plutôt en AHL avec les Grands Rapids. Mais au vu des lacunes offensives (relatives) des Wings, l’un de ces trois peut rapidement venir renforcer l’équipe de Jeff Blashill.

🔮 Prédictions du CCS : 7ème de la Division Atlantique

Les Red Wings sont sur la bonne voie mais ne semblent pas encore prêts pour retrouver les séries dans cette division au niveau très relevé. Les acquisitions sont encore une fois intelligentes, mais rien qui ne viendra bouleverser le destin de l’équipe pour la saison à venir. Les ingrédients d’une belle défense en devenir sont là, en attaque, il manque cruellement de profondeur, notamment sur la position centrale. Le capitaine Dylan Larkin et Tyler Bertuzzi devront se remettre de leurs blessures pour tenir cette attaque et pousser la jeune garde à montrer les dents comme Jakub Vrana et Filip Zadina. L’ajout de Pius Suter devrait faciliter les errances du poste de centre, mais derrière, il difficile de donner une hiérarchie claire. Les Wings en série ce ne sera sûrement pas pour tout de suite, mais prenez rendez-vous.

🐃 BUFFALO SABRES🏒

Source : Nau

📝 Bilan saison 2020-2021 : 8ème de la Division Ouest, 15-34-7 [37 points]

🔄 Intersaison 2021 :

Les reconstructions ne se passent jamais comme prévues, la franchise de Buffalo peut en témoigner. La saison dernière a rapidement viré au cauchemar. Sur le plan sportif, les Sabres terminent bon dernier de la ligue avec un triste bilan de 15-34-7 dans l’une des divisions les plus compétitives. Mais plus encore, c’est dans les coulisses que le projet de reconstruction initiale de Buffalo a pris un sérieux coup dans l’aile. Le licenciement de Ralph Krueger en mars et l’échec du plan Taylor Hall étaient des indices, les décisions estivales de la direction ont confirmé la crise près du Lac Erié. Sam Reinhart et Rasmus Ristolainen, deux des meilleurs joueurs des Sabres, ont respectivement rejoint les Flyers et les Panthers. Robert Hagg, un choix de 3ème ronde et le choix n°14 du repêchage 2021 font le chemin inverse. De faibles compensations, mais difficile d’obtenir mieux quand les joueurs ne veulent plus jouer pour le club. Du côté des arrivées rien de glorieux si ce n’est le choix n°1 du repêchage, Owen Power. La direction s’est contentée d’émarger sur les contrats abordables comme celui de Pysyk, Caggiula ou Hinnostroza.

La figure de proue de la reconstruction des Sabres est sans aucun doute le 2ème choix du repêchage de 2015, Jack Eichel. Et c’est bien là, le dossier qui tient en haleine tous les partisans, joueurs, staff et membres de l’organisation de Buffalo. Le joueur est en conflit ouvert avec la franchise. Lorsque le pilier de votre projet souhaite partir, ne faut-il pas faire page blanche ? Les prochaines semaines vont être décisives pour le joueur qui dénonce une mauvaise gestion médicale de sa blessure au genoux. Deux options pour la direction : arracher un accord avec le joueur et le placer sur la liste IR, ou convenir d’un échange pour qu’Eichel puisse obtenir l’opération qu’il souhaite et recevoir une bonne contrepartie…

😱 LA question pour la saison à venir :

Derrière le brouillard Eichel, une lointaine éclaircie ?

May 1, 2021; Boston, Massachusetts, USA -Bob DeChiara-USA TODAY Sports

Il y a quelques semaines, le journaliste de The Athletic, Corey Pronman a dévoilé son classement des meilleurs bassins d’espoirs de la LNH en fonction des effectifs pour la saison 2021-2022. Au premier rang, on retrouve les Sabres de Buffalo. Oui, car si la situation avec Eichel tourne au désastre, les années de galère de la franchise ont tout de même permis à Buffalo de constituer un bassin impressionnant tout en accordant un certain temps de jeu à ses recrues. Même si Owen Power a annoncé revenir avec l’Université de Michigan la saison prochaine, son association avec Rasmus Dalhin constitue une véritable paire étoilée en devenir. Sur l’offensive, les yeux des partisans brillent en voyant les noms de Dylan Cozens, auteur de 13 points en 41 matchs, et de Casey Mittelstadt, bluffant avec 10 buts et 22 points en 41 rencontres. Arttu Ruotsalainen frappe lui aussi à la porte en attaque après 5 buts en 17 matchs cette saison. Derrière, c’est Mattias Samuelsson qui montre de belle chose pour prendre le relais sur la défensive. Et enfin, l’arrivée attendue de Ukko-Pekka Luukonen dans les cages pourra être doublée, dans quelques années, par Devon Levi, portier des juniors du Canada. Bref, vous l’aurez compris, le bassin d’espoir est profond, de qualité et qui va encore se renforcer dans les années à venir. Mais l’organisation parviendra-t-elle à éviter de nouveaux fiascos à la Eichel ?

🔮 Prédictions du CCS : 8ème de la Division Atlantique

Encore une fois, les Sabres vont lutter pour la dernière place de la ligue. La priorité est de régler le dossier Jack Eichel avant le début du camp d’entraînement et ensuite réfléchir à comment organiser la liste autour des meilleurs talents de la liste des Sabres. Dans tous les cas, Buffalo va de nouveau être en course pour le premier choix de repêchage 2022. Et l’année prochaine, le gros lot semble être hors catégorie : Shane Wright, prodige parmi les prodiges, va susciter la convoitise de nombreuses franchises. Une raison suffisante pour passer une nouvelle saison dans les abysses ?

Rappelons que les cinq rédacteurs spécialisés en hockey sur glace ont composé un classement personnel afin d’établir un consensus et répartir les équipes de chaque division en trois groupes de niveaux. Nous venons de traiter les trois équipes « en reconstruction » de la Division Atlantique, rendez-vous jeudi pour découvrir les franchises prétendantes à une qualification en séries !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :