NHL Sport US

LNH – Division Atlantique [2/3] : Canadiens et Panthers, un statut à confirmer ?

Les patinoires de la LNH s’apprêtent à rouvrir pour la saison 2021-2022 ! Un exercice qui semble être synonyme de retour à la normale pour les équipes et l’organisation de la ligue après deux saisons perturbées par la pandémie. Le CCS vous propose un tour d’horizon des forces en présence, division par division. Nous avons choisi d’établir trois groupes par division : le groupe des franchises en reconstruction, celui des clubs qui luttent pour une qualification en séries et le dernier, pour les équipes candidates au titre de division. On débute avec la belle Division Atlantique qui va encore nous réserver un joli spectacle !

Après avoir réalisé un parcours historique en Séries depuis 1993, le Canadien de Montréal souhaite confirmer sa dernière saison en continuant à faire progresser ses jeunes joueurs et jouer un rôle prépondérant dans la ligue. Dans une Division Nord plus faible que la Division Atlantique, le CH s’était qualifié in extremis pour les Séries et le déclic était survenu lors de la « remontada » face aux Leafs. Les choses ont changé cette saison et les Tricolores seront attendu en tant que finalistes de la Coupe Stanley, à voir s’ils pourront assumer ce nouveau statut. Equipe surprise de la Division Centrale la saison dernière, les Panthers de Floride n’ont rendu les armes qu’en Séries face au futur champion le Lightning de Tampa Bay. Equipe composée d’un effectif encore assez jeune, les Panthers ne sont pas pour le moins ambitieux et déterminés à faire mieux qu’en 2021. Malgré la présence des Bruins, du Lightning et des Leafs, la franchise entraînée par Joel Quenneville fera partie de celle sur qui compter dans cette division relevée.

⚜️ Montréal Canadiens 🏒

Carey Price – Credit: Eric Bolte-USA TODAY Sports

📝 Bilan saison 2020-2021 : 4ème de la Division Nord, 24-21-11 [59 points]

🔄 Intersaison 2021 :

Il y a eu des sueurs froides lors du repêchage du Kraken de Seattle et de la non-protection de Carey Price, on parlait même d’un pré-accord avec Marc-André Fleury pour le remplacer. Finalement c’est le jeune défenseur Cale Fleury qui a été choisi par Ron Francis. Du côté des départs le feuilleton Philipp Danault s’est soldé par un départ du québécois vers les Kings de Los Angeles laissant le poste de centre un peu dépourvu du côté de Montréal jusqu’à l’arrivée récente de Christian Dvorak en provenance des Coyotes de l’Arizona. Corey Perry est parti vers Tampa pour essayer d’avoir sa deuxième Coupe Stanley et le défenseur Jon Merrill, peu utilisé, s’est en allé vers le Wild du Minnesota. Enfin Jesperi Kotkaniemi s’est vu offrir un beau contrat d’une saison à 6.1 millions de $ par les Hurricanes et s’en est donc allé vers la Caroline du Sud. Du côté des arrivées, Marc Bergevin n’a pas chômé. En plus de Dvorak mentionné précédemment, les Habs accueillent en leur sein trois québécois : le défenseur David Savard de Tampa, le centre Cédric Paquette des Hurricanes et l’ailier/centre Mathieu Perreault des Jets de Winnipeg. La colère grondait chez les partisans en voyant le manque de locaux et la requête semble avoir été entendue. La plus grosse recrue est Mike Hoffman des Blues de St. Louis et ancien pensionnaire d’Ottawa. Ce dernier est en capacité de tourner à 30 buts par saison ce qui ajoute une menace offensive de qualité.

Les Tricolores pourront normalement compter sur Carey Price en début de saison, lui qui a été opéré le 23 juillet du genou et qui s’est vu imposer une convalescence de 10 à 12 semaines. Il devrait être présent lors du match de reprise le 13 octobre face aux Leafs. Le capitaine Shea Weber quant à lui ne devrait pas poser un patin sur la glace cette saison, son corps est à deux doigts de dire stop et sa carrière pourrait bien être terminée. Rien n’est encore sûr d’après Dominique Ducharme son entraîneur qui affirme qu’il vaque encore à ses obligations de capitaine. Comme toujours la franchise du Canadien se tend à être ambitieuse et Marc Bergevin aura de quoi peaufiner sa formation tout au long de la saison afin de trouver la bonne formule.

🧐 LA question pour la saison à venir :

Les Habs peuvent-ils déjà reposer leurs espoirs sur sa jeunesse ?

Nicke Suzuki (n°14) et Cole Caufield (n°22) – Source : Reddit

La jeune garde montréalaise, en plus des performances de Price, sont les éléments sur lesquels reposent toutes les attentes et espoirs du Centre Bell et des partisans du Canadien. L’entente Nick Suzuki – Cole Caufield promet de belles choses et l’intégration totale d’Alexander Romanov sur la ligne bleue paraît nécessaire pour sa progression. Toutefois l’intégration la dernière saison de vétéran tels que Corey Perry et Eric Staal a prouvé qu’un apport d’expérience est indispensable afin d’aller loin en saison et en séries éliminatoires. Laisser encore les jeunes se développer et s’appuyer en priorité sur les prestations des Tyler Toffoli, Josh Anderson, Brendan Gallagher ou bien Mike Hoffman paraît plus logique. C’est néanmoins un vent de fraîcheur qu’ont apporté Suzuki et Caufield et suivre le chemin de leur insouciance peut être une des solutions pour trouver le chemin de la victoire.

🔮 Prédictions du CCS : 5ème de la Division Atlantique

Finalistes de la Coupe Stanley en juillet dernier, les Canadiens ont surpris beaucoup de monde. Carey Price a été stratosphérique devant les filets tout au long des Séries et Montréal devra compter une nouvelle fois sur ses performances de son gardien pour pouvoir accéder à minima à la Wild Card. Dans une division composée de gros morceaux tels que le Lightning, les Bruins, les Leafs et les Panthers, c’est tout un autre niveau que la Division Nord 2021 qui attend les montréalais. Des absences de résultats et des mauvaises séries comme ceux et celles de la saison passée pourraient et seront irrémédiables quant à la qualification pour les séries éliminatoires en 2022. Avec un effectif encore « jeune » offensivement et fébrile et absente par séquence en défense, de plus sans leur capitaine Weber, la mission s’annonce ardue mais pas impossible.

🐈 Florida Panthers 🏒

Jonathan Huberdeau et Aleksander Barkov – Crédit: Christopher Hanewinckel-USA TODAY Sports

📝 Bilan saison 2020-2021 : 2ème de la Division Centrale, 37-14-5 [75 points]

🔄 Intersaison 2021 :

L’intersaison des Panthers a été pour le moins assez calme. Trois départs sont à noter : Chris Driedger s’est vu repêché par le Kraken lors de l’expansion de juillet, Alexander Wennberg a suivi son gardien en tant que joueur autonome et le défenseur vétéran Keith Yandle s’est vu se faire racheter son contrat par les Panthers puis a signé aux Flyers de Philadelphie. Au niveau des arrivées Sam Reinhart est venu se relancer en quittant les Sabres de Buffalo et Joe Thornton débarque en Floride pour amener toute son expérience (et préparer sa retraite ? ) à 42 ans.

Formation très solide la dernière saison, les Panthers ont opté pour la stabilité de leur formation. Leur effectif jeune et ambitieux est prêt pour les batailles à venir dans cette Division Atlantique. En effet seuls Thornton, Hörnqvist, Bobrovsky, Gudas, Dalpe, Connauton et Acciari ont 30 ans ou plus, preuve d’un avenir pour le moins intéressant si ce groupe vit bien. Avec Jonathan Huberdeau, leader offensif en pleine force de l’âge à 28 ans, et Aaron Ekblad leader défensif de 25 ans et espérons le de retour à 100% de sa blessure de mars dernier, l’équipe entraînée par Joel Quenneville doit confirmer cette saison et montrer à la ligue qu’ils n’ont pas le statut de faire-valoir de qualité dans une course à la qualification pour les séries éliminatoires.

🧐 LA question pour la saison à venir :

Le réveil (enfin) de Bobrovsky pour passer un cap supplémentaire ?

Sergeï Bobrovsky – Source : Bleacher Report

La grande question du côté des Panthers se trouve devant le filet. La saison dernière le gardien le plus performant a été Chris Driedger mais non protégé il a été un choix de qualité pour Ron Francis, DG du Kraken. Ce départ laisse la place dans le duo de gardiens au jeune américain Spencer Knight qui a montré de belles choses en séries face au Lightning lorsque Driedger et Bobrovsky sont passé à côté. Avec une moyenne de 2.32 buts encaissés à 91.9% en saison (en seulement 4 matchs) et 2.06 buts à 93.3% en séries (en seulement 2 matchs), Knight a laissé entrevoir un potentiel très intéressant. Assez pour être numéro un ? En effet Sergeï Bobrovsky et son contrat à 10 millions de $ jusqu’en 2026 s’est endormi depuis son arrivée sous le soleil floridien et nous avons toutes les peines pour reconnaître le mur qu’il était à Columbus. Avec deux saisons à 90% et 90.6% à 3.23 et 2.91 buts concédés, le Russe est loin de ses standards et rentre dans la liste des plus mauvais contrats de la ligue. A 32 ans il ne lui reste pas encore beaucoup de temps pour performer et il ne tient qu’à lui pour retrouver l’intégralité de son talent.

🔮 Prédictions du CCS : 4ème de la Division Atlantique

Deuxièmes de la Division Centrale et quatrième bilan de la ligue lors de la dernière saison, les Panthers seront un des clients à surveiller de près dans cette Division Atlantique. Un cran en dessous des Leafs, Bruins et Lightning en terme de talent pur, les floridiens seront tout de même un véritable poil à gratter pour ses adversaires et ne manqueront pas d’opportunisme si un momentum se créé pour s’insérer dans les trois premières places qualificatives pour les Séries. Ils devront tout de même surveiller le Canadien de Montréal qui pourrait lui disputer une des places Wild Card. Mais attention, la Division Métropolitaine regorge également d’équipes de grande qualité et toutes ne pourront pas obtenir leurs billets !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :