NFL Sport US

Running back en NFL, une obsolescence programmée ?

La liste des blessés est toujours longue en NFL. Mais la situation des Baltimore Ravens avec les 3 meilleurs (Dobbins, Edwards et Hill) ou alors les 49ers (Mostert) nous a remémoré que les Runnings Backs (Coureurs) performaient generalement sur un temps très court avant d’être blessé et de ne jamais revenir à leur niveau. Il existe bien sûr des exceptions mais on s’est penché sur le phénomène.

Le poste le plus exposé ?

(Reddit.com)

Si on se base uniquement sur les chiffres bruts, le poste de running back est celui où les joueurs ont la carrière la plus courte. La carrière moyenne d’un joueur est de 3,3 ans mais celles des Half-Backs n’est que de 2,57 ans. Il y a bien sûr comme à tous les postes et dans tous les sports des exceptions. Dans ce cas si spécial, on notera Emmit Smith bien sûr, Walter Payton ou plus récemment Adrien Peterson (qui est toujours agent libre non retraité d’ailleurs).

La durée d’une carrière est un indicateur important mais il n’est pas le seul. Plusieurs éléments doivent être pris en compte.

Un poste à maturité précoce

AgeNombre de joueursMeilleur à N+1Moins bon à N+1% Progression
21115645
2243232054
2369402958
2477443357
2562323052
2657312654
2739201951
2834132138
2926101638
30197.511.539
31 +124833
(2015)

Ce graphique calcule la progression sur plusieurs catégories statistiques du poste. On peut donc souligner que la bascule s’effectue vers l’âge de 25-26 ans. Par comparaison, l’âge de déclin des WR est plutôt vers 28 ans alors que les QB régressent à partir de 30 ans (en moyenne, ne sortez pas TB12 maintenant).

On constate également que le nombre de RB de plus de 25-26 ans est de plus en plus faible. Voilà aussi pourquoi il faut profiter des carrières de Franck Gore ou Adrien Peterson (Agent libres non retraités).

Age21222324252627282930+
Nombre RB au summum192725361511975
(2015)

La blessure, premier frein

La NFL diffuse les données sur les blessures. Pour rester sur la même base pour toutes les analyses, on regarde les données de 2015. Ainsi, les RB, malgré leur présence sur le plus petit nombre de snaps (avec les FB), sont ceux qui se blessent le plus souvent et pour le plus longtemps. Ce sont donc eux qui jouent le moins de rencontres par saison.

PositionMatchesBlessures / match% SnapDurée blessure (en matches)Matches disputés / 16
Toutes214934.1 %49 %3.114.2
CB22194.4 %54 %2.914.2
DE21173.9%46 %3.014.3
DT12714.3%43%2.914.2
FB3941.5%21%1.815.6
LB33314.3%43%3.014.2
OL38513.4%62%3.314.2
QB11372.5%42%3.114.9
RB14875.2%31%3.913.3
S19544.7%53%3.014.0
TE13514.9%45%2.614.2
WR23814.5%50%3.214.0
(2015)

Un impact sur les salaires

« L’espérance de vie » des RB étant plus faible que tous les autres postes en football américain, leurs salaires sont impactés. Pire, les coureurs étant dans leurs meilleures années très tôt, ils se retrouvent souvent sous leur premier contrat rookie lorsqu’ils performent le plus.

Et pourtant, les franchises tentent de faire durer leurs bons porteurs de balles. Le nombre de tentatives par joueur chaque saison est passé de 335 à 284 entre 2004 et 2014. Ce chiffre peut aussi être vu comme une volonté des coaches de plus passer la balle mais c’est une vraie philosophie de protection également.

Jason Fitzgerald est un expert des salaires en NFL et nous explique :

Plus on avance et plus les salaires des RB diminuent, ils ne dépassaient pas 5 millions l’année et devraient bientôt rester en dessous des 4 millions. Quand vous voyez le nombre de bons coureurs qu’il y a en NFL et l’importance qu’ils ont dans leurs équipes, c’est choquant de voir à quel point ils sont dévalués. Mais il ne tardera pas que les Runnings Backs seront tels des Punters ou des Kickers moins payés que les autres joueurs.

Des exemples variés

Effectivement, les exemples sont légions. Chris Johnson, aux Titans, a lui signé un contrat en 2015 de 8 puis 7 millions l’année mais n’a jamais été aussi productif qu’avant. Il avait 25 ans. Cette année, Jordan Howard, qui a réalisé ses 3 premières saisons à 1000 yards aux Bears, se retrouve en équipe réserve des Eagles avec 0.55 million de contrat. Carlos Hyde, 30 ans, qui a fait les beaux jours des 49ers puis des Texans en 2019, a signé aux Jaguars pour 2 ans et 6 millions.

Dans l’autre sens, on peut s’arrêter également sur quelques gros contrats signés récemment. Alvin Kamara (Saints) est de ceux qui ont signé un gros contrat l’an dernier : 5 ans pour 75 millions. Après 3 premières saisons positives, il a su confirmer après la signature. Il est encore parti sur de bonnes bases dans le premier match de la saison. Mais avec 20 portés et 3 réceptions, il a été le joueur le plus sollicité. Il faut espérer que ce talent de 26 ans puisse tenir la longueur.

A l’inverse, Ezekiel Elliott suscite plus de controverses. Il a signé en 2019 un contrat de 6 ans pour 90 millions dont 50 garantis. Au même âge que Kamara, il semble plutôt marqué le pas et décevoir même si ses statistiques restent correctes. Son impact est tout de même moindre que ses saisons précédentes et les Cowboys ont converti 8.6 millions de son contrat en bonus.

Finalement, on constate que la carrière des Running Backs est bien la plus courte des joueurs NFL. Leurs blessures plus courantes diminuent leurs qualités beaucoup plus rapidement. Ils deviennent ainsi des joueurs interchangeables qui ne peuvent plus prétendre à un gros salaire après 26 ans. Certes, il y a des exceptions, mais malgré l’importance énorme de ce poste dans les équipes, il ne peut plus être centré sur un seul homme.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :