NHL Sport US

LNH – Division Centrale [2/3] : Wild, Stars et Jets, une chaude lutte à prévoir

Les patinoires de la LNH s’apprêtent à rouvrir pour la saison 2021-2022 ! Un exercice qui semble être synonyme de retour à la normale pour les équipes et l’organisation de la ligue après deux saisons perturbées par la pandémie. Le CCS vous propose un tour d’horizon des forces en présence, division par division. Nous avons choisi d’établir trois groupes par division : le groupe des franchises en reconstruction, celui des clubs qui luttent pour une qualification en séries et le dernier, pour les équipes candidates au titre de division. On continue notre tour d’horizon de la Division Centrale en se penchant aujourd’hui sur les candidats aux séries !

La Division Centrale sera sans doute la plus compétitive cette saison et il est difficile de prédire quel en sera le classement final. Trois équipes sont d’ailleurs à l’image de cette homogénéité : le Wild du Minnesota, les Stars de Dallas et les Jets de Winnipeg. Ces trois franchises possèdent en effet des effectifs globalement performants mais elles affichent aussi certaines incertitudes qui pourraient faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre. La lutte entre ces équipes pour une place en séries sera féroce et il ne serait pas surprenant que tout se joue dans les derniers matchs de la saison régulière.

🏞 Minnesota Wild 🏒

Source : David Becker / Associated Press

📝 Bilan saison 2020-2021 : 3ème de la Division Ouest, 35-16-5 [75 points]

🔄 Intersaison 2021 :

Alors que le noyau de l’équipe semblait vieillissant (3ème équipe avec la moyenne d’âge la plus grande, 29.3 ans), le Wild a enfin vu ses jeunes attaquants émerger de très belles façon la saison dernière. En tête d’affiche, Kirill Kaprizov (24 ans) a excellé avec 51 points en 55 matchs, raflant au passage le trophée Calder. Derrière lui, Kevin Fiala (23 ans-40 pts), Jordan Greenway (23 ans-32 pts) et Joel Eriksson Ek (24 ans-30 pts) ont également répondu aux attentes. On ajoutera à ça les belles performances du gardien Kaapo Kahkonen (24 ans) qui s’affiche clairement comme l’avenir de la franchise à ce poste, à moyen terme du moins. Couplez le tout à une défense solide et expérimentée et vous obtenez une équipe qui a failli faire tomber les puissants Golden Knights dès le 1er tour des séries éliminatoires.

À l’image de la saison, c’est Kaprizov qui a été au cœur des discussions cet été puisque, malgré qu’il s’agissait de sa première saison en LNH, le jeune Russe devenait joueur autonome avec compensation. Si son renouvellement de contrat paraissait alors une formalité, des rumeurs d’un retour en KHL sont survenues ces derniers mois, si bien que ce dossier n’est toujours pas réglé. Fort heureusement pour les fans du Wild, il semblerait que le joueur sera bel et bien de retour et que les négociations devraient aboutir sous peu. Concernant les autres mouvements de l’intersaison, on notera tout spécialement les départs de Zach Parise et Ryan Sutter, reflétant parfaitement le renouveau entrepris par la franchise. Pour le reste, pas de grand chamboulement en attaque et quelques signatures en défense (A.Goligoski, D.Kulikov, J.Merill et J.Benn) qui devrait ajouter un peu plus de profondeur à un effectif déjà bien fourni.

Le Wild devrait ainsi aborder la nouvelle saison avec un effectif tout aussi solide, pour ne pas dire encore plus complet si l’on ajoute également les probables arrivées des prometteurs Marco Rossi (20 ans) et Matthew Boldy (20 ans) en attaque.

😱 LA question pour la saison à venir :

Le Wild sera-t-il en mesure de concrétiser en séries éliminatoires ?

Source : Star Tribune / Stacey Bengs, Associated Press

Alors que Minnesota semble avoir pris une autre dimension cette saison, on semble oublier que leur qualification en séries n’est pourtant qu’une simple continuité des saisons précédentes. En effet, lors des neufs dernières campagnes, ils se sont qualifiés huit fois au tournoi printanier. Néanmoins, depuis 2015-2016, ils n’ont jamais été en mesure de dépasser le premier tour. C’est donc bien là que semble se situer le plus grand défi pour la troupe du coach Dean Evason. Pour ce faire, on s’attend à ce que les jeunes aient appris de la dernière saison et aient acquis assez d’expérience pour être capable de passer le cap du premier tour. L’élimination en 7 matchs face à Las Vegas aura d’ailleurs probablement permis de se forger le caractère nécessaire à tous champions. Pour atteindre cet objectif, il faudra cependant faire attention à ne pas laisser trop de plumes dans une division ultra-compétitive où chaque victoire pourrait faire la différence.

🔮 Prédictions du CCS : 4ème de la Division Centrale

Avec une attaque jeune et talentueuse, une défense solide et expérimentée et une paire de gardien complémentaire, le Wild semble avoir tous les atouts pour jouer les troubles fêtes dans cette division Centrale. Malgré l’homogénéité de cet effectif, il semble encore leur manquer ce petit quelque chose qui pourrait leur permettre de tutoyer les sommets de la division. Néanmoins avec l’émergence d’une superstar comme Kaprisov, le Wild pourrait posséder enfin cette étincelle qui leur manquait pour passer un cap et espérer faire un bout de chemin au printemps prochain.

Dallas Stars🏒

Source : The Dallas Morning News

📝 Bilan saison 2020-2021 : 5ème de la Division Centrale, 23-19-14 [60 points]

🔄 Intersaison 2021 :

Finaliste de la coupe Stanley en 2020, les Stars n’ont pas été en mesure de répéter leurs bonnes prestations la saison dernière, échouant ainsi à se qualifier en séries éliminatoires. Ceci étant dit, cette contre performance peut s’expliquer sans doute par deux raisons principales. Premièrement, ils ont été parmi les premiers à être pris avec des cas de COVID, chamboulant ainsi tout leur début de saison et ajoutant ainsi un stress supplémentaire sur le reste du calendrier. Deuxièmement, ils n’ont pas été épargnés par les blessures puisque Tyler Seguin a notamment été limité à 3 matchs et Alex Radulov à 11.

Malgré ces déboires, Dallas a néanmoins présenté un effectif solide et les principales absences en attaque ont assez bien été comblées par l’émergence de Jason Robertson (21 ans – 51 matchs – 45 points) et la confirmation de Roope Hintz (24 ans – 41 matchs – 43 points). Dans ces circonstances, il n’a pas été surprenant de voir les Stars passés un été relativement calme. La principale perte de l’effectif se situe en défense puisque Jamie Oleksiak a été réclamé lors du repêchage d’expansion par Seattle. Cependant, Dallas est allé chercher un solide vétéran en la personne de Ryan Suter. Ce dernier devrait largement pallier au départ d’Oleksiak, et solidifier un peu plus une unité défensive qui se présente comme l’une des plus solides de la ligue. À noter également la signature du gardien Braden Holtby dont la venue peut en laisser plus d’un perplexe, comme nous allons le voir par après.

😱 LA question pour la saison à venir :

Qui seront les gardiens de confiance ?

Source : David Zalubowski / Associated Press

Depuis la saison 2018-2019, les Stars semblaient avoir trouvé de la stabilité devant le filet avec un duo formé de Ben Bishop, en partant, et d’Anton Khudobin, en back-up. Malheureusement, Ben Bishop s’est blessé au genou avant le début de la dernière campagne et c’est donc Khudobin qui a pris le relais comme gardien numéro 1, secondé par le jeune Jake Oettinger. À seulement 22 ans, le jeune portier a ainsi obtenu sa première opportunité en LNH. Sans être exceptionnels, les deux gardiens ont globalement réalisé une saison correcte, bien aidés par leur défense qui n’a alloué en moyenne que 27.1 tirs par match, soit le 2ème plus faible total de la ligue. En attendant le retour de Bishop (toujours à confirmer), Dallas semblait donc avoir trouvé une solution fiable à court terme. Pourtant, l’équipe a décidé d’aller chercher le vétéran Braden Holtby durant l’été. Certes, Holtby a été champion avec les Capitals en 2018 mais il sort d’un échec avec Vancouver alors que les Canucks ont décidé de racheter son contrat après tout juste une saison passée dans l’Ouest canadien. Ce choix a donc de quoi faire sourciller puisqu’il est difficile d’y voir le réel bénéfice, et semble au contraire semer le doute sur la réelle confiance envers les hommes en place. Les prochaines semaines devront donc permettre d’y voir plus clair afin de ne pas créer un environnement malsain dans le groupe de gardiens.

🔮 Prédictions du CCS : 5ème de la Division Centrale

Avec des joueurs de talents en attaque et l’une des meilleures brigades défensives de la ligue, Dallas devrait à nouveau faire parti de la lutte pour une qualification en séries dans l’Ouest. Néanmoins, il est difficile de les placer dans le top de leur division en raison de l’incertitude devant les cages en ce début de saison mais aussi de part l’historique de blessures de certains de leurs joueurs clés ces dernières saisons. Finalement, il est bon de noter que plusieurs joueurs seront en fin de contrat en 2022 et que le masse salariale est déjà accottée au niveau maximum allouée. Cette saison semble donc charnière si les Stars souhaitent aspirer aux grands honneurs à très court terme.

Winnipeg Jets🏒

Source : Winnipeg Free Press

📝 Bilan saison 2020-2021 : 3ème de la Division Nord, 30-23-3 [63 points]

🔄 Intersaison 2021 :

Au sein d’une division Nord largement à leur portée, c’est tout logiquement que les Jets se sont qualifiés en séries pour une quatrième année consécutive. Après avoir balayé les Oilers de Connor McDavid au premier tour, ils ont eux même été blanchi par une équipe des Canadiens de Montréal impériale au deuxième tour. Bien que Winnipeg avait le potentiel de peut-être se rendre jusqu’aux demi-finales, il n’est pas surprenant de les voir chuter à ce stade de la compétition considérant les lacunes défensives de l’équipe qui leur font défaut depuis les 2-3 dernières saisons. Il suffit d’ailleurs de penser aux talents offensifs de l’équipe et à la présence de Connor Hellebuyck devant les buts pour comprendre à quel point la défense n’est pas au niveau d’un prétendant à la coupe Stanley.

Conscient de la situation, le directeur général des Jets, Kevin Cheveldayoff, a été actif cet été afin d’essayer de remédier à la situation. Par deux fois, il a ainsi réaliser une transaction afin d’intégrer deux nouveaux défenseurs. Le premier étant Brenden Dillon (vs choix de 2ème ronde 2022 et 2023) et le second étant Nate Schmidt (vs choix de 3ème 2022). Bien qu’on ne parle pas ici de joueurs étoiles, ils apporteront de l’expérience (en saison régulière comme en série), un support défensif plus efficace et une contribution offensive dans le cas de Schmidt. Pour le reste, l’effectif reste globalement le même, bien que l’on peut noter le départ de Mason Appleton pour Seattle. Sans être une pièce maitresse de l’effectif, il faisait parti de ces joueurs repêchés et développés par l’organisation permettant d’avoir une solide profondeur en attaque.

😱 LA question pour la saison à venir :

Pierre-Luc Dubois sera-t-il en mesure de répondre aux attentes ?

Source: Derek Cain / Icon Sportswire

Au cœur de l’une des transactions les plus importantes la saison dernière, Pierre-Luc Dubois s’est retrouvé loin de Columbus et surtout de John Tortorella, avec qui le courant ne passait plus. Néanmoins, malgré que Dubois ait passé la majeure partie de la saison avec Winnipeg, il a peiné à trouver le niveau qui devrait être le sien avec un total de 21 points en 46 matchs, soit sa pire saison en terme de points par match. Son manque d’efficacité et d’impact a d’autant plus été remarquable lors de la série face aux Canadiens alors qu’il n’a jamais été capable d’élever son niveau d’un cran lorsque les Jets ont perdu Mark Scheifele pendant 4 rencontres (suspension).

Dans ce contexte, il est donc légitime de se demander si le Québécois sera en mesure de performer au niveau espéré cette saison. Si plusieurs raisons peuvent expliquer sa décevante dernière campagne (conflit en début de saison, changement d’équipe, contexte de pandémie), il n’aura pas d’excuse cette saison d’autant qu’il devrait à nouveau se retrouver au sein d’un bon second trio composé de Ehlers et Stastny. Auteur de 61 points en 82 matchs et un différentiel de +16 en 2018-2019, c’est de ce style de prestation que Winnipeg attendra de lui afin de présenter une excellente force de frappe offensive. Bonne nouvelle, ou non, pour les Jets, Dubois deviendra joueur autonome avec restriction à la fin de la saison. Il ne serait donc pas surprenant qu’il mette les bouchers cette année afin d’obtenir un lucratif contrat.

🔮 Prédictions du CCS : 6ème de la Division Centrale

Sur le papier, les Jets semblent avoir de nombreuses armes leur permettant de viser légitimement le podium de la division et une place en série. Néanmoins, les incertitudes entourant la défense et le niveau de Pier-Luc Dubois nous poussent à être prudent quant au niveau réel de Winnipeg à l’aube de cette saison. Si les ajustements fonctionnent, ils pourront viser très haut. Sinon, ils pourraient dégringoler rapidement dans la hiérarchie de cette division qui ne laissera pas beaucoup de place aux erreurs.

Rappelons que les cinq rédacteurs spécialisés en hockey sur glace ont composé un classement personnel afin d’établir un consensus et répartir les équipes de chaque division en trois groupes de niveaux. Nous venons de traiter les trois équipes « en embuscade » de la Division Centrale, rendez-vous samedi pour découvrir les franchises favorites pour le titre de division !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :