Basket NBA

NBA – Conférence Ouest [4/4] : Jazz, Lakers et Suns, la chasse pour la couronne

Dans moins d’un petit mois, les fans de basket du monde entier pourront profiter du retour de la ligue la plus suivie au monde : la NBA. À cette occasion, le CCS vous propose d’analyser les trente franchises en lice autour de plusieurs thématiques. On continue aujourd’hui avec les prétendants à la première place dans la conférence Ouest.

Pour décider de l’ordre d’apparition des franchises, un consensus a été réalisé avec les différents pronostics des rédacteurs du CCS. Aujourd’hui, focus sur les Los Angeles Lakers, les Phoenix Suns et le Utah Jazz.

Los Angeles Lakers

📝 Bilan 2020-2021 : 7ème de la Conférence Ouest – 40 victoires/ 32 défaites

Le Staples center, l’antre des Lakers

🔄 Intersaison 2021 :

NOTES DU CCS : 16/20

Été assez calme pour les Angelinos avec peu de mouvement a signalé. Plus sérieusement, les Lakers ont été hyperactifs lors de l’intersaison en commençant avec le block-buster trade de Russel Westbrook qui débarque dans la cité des anges. En échange, le légendaire Kyle Kuzma pose ses valises à Washington accompagné par KCP et Montrez Harrell. En parrallèle, les Lakers prennent l’option de rapatrier les champions 2020, Rajon Rondo et Dwight Howard. Le roster, aka maison de retraite, continue d’être modifier avec les signatures de DeAndre Jordan, Trevor Ariza et surtout Carmelo Anthony; le tout au minimum vétéran. Le roster est complété par la signature de Joël Ayayi et la bonne pioche Kendrick Nunn. Pour finir, les soldats Bazemore, Monk et Wayne Ellington seront là et auront un rôle à jouer dans cet effectif 5 étoiles.

🤯 LA question de la saison : La mayonnaise Lakers va t’elle prendre ?

Lakers formally announce Russell Westbrook deal
Le big 3 des Lakers prêt pour terroriser la ligue ?

On l’a vu précedemment, le roster des champions 2020 n’a plus rien à voir avec celui de la saison dernière. Évacuons tout de suite le sujet, les retours de Dwight et Rondo couplés à l’arrivée de Carmelo Anthony ne devrait pas bouleverser l’équilibre de l’équipe. Pour ce qui est des ex Lakers revenu à la maison, le titre de 2020 a montré qu’ils connaissaient leur rôle et savaient comment apporter. Le constat est le même pour Melo qui a su totalement se relancer à Portland. L’ancien Knicks a montré qu’il avait encore de l’essence dans le moteur et la capacité d’avoir un impact sur le jeu. La différence majeure est l’arrivée en grande pompe de Russell Westbrook. Comment LeBron et AD vont-ils pouvoir cohabiter avec le brodie, peu réputé pour son adresse extérieure ? Pourquoi récupérer ce contrat à 44 millions de dollars? Un premier élément de réponse est l’âge du King. A 37 ans, LeBron devra se reposer et ne pourra pas enchainer les 82 matchs de cette saison. C’est là que la présence de Westbrook est intéressante : On peut imaginer, certains soirs, Russ West à la mène avec AD dans la raquette et 3 snipers autour. Cette configuration peut permettre à Los Angeles d’être moins dépendant de LeBron James durant la saison régulière. Cette volonté de trouver des solutions en back up du poste de meneur est accentué avec le retour de Rajon Rondo. On peut aisément imaginer ce dernier en chef d’orchestre de la second unit.

La vraie question est le rôle que Franck Vogel donnera à Westbrook au moment des playoffs, le vrai objectif des Angelinos. Une grande partie de leur post-season repose sur l’entente entre le big 3 et la faculté de Westbrook à se fondre dans le collectif. Réponse en avril.

🧐 LE joueur à suivre : Russell Westbrook

Russell Westbrook vient une nouvelle fois de finir une saison en triple double en étant le meilleur passeur de la ligue. Cette année plus question de stats ou de performances record, son seul objectif sera de remporter une bague avec Los Angeles. En Californie, il ne sera pas le mâle alpha ni même la deuxième option ce qui est une situation inédite pour lui. Que ce soit dans l’Oklahoma, dans le Texas ou dans la capitale il a toujours eu un rôle de première option bis voir première option. Les qualités du meneur formé à UCLA sont connus et reconnus mais ses défauts sont de plus en plus voyants avec les années qui passent. Si l’énergie et le hustle de Westbrook seront un atout en saison régulière, qu’en sera t-il en play-offs quand les défenses seront resserrées ? Est-il capable, à 32 ans, d’adapter son jeu et (re)devenir un joueur fiable au shoot ?

La fin de saison des Lakers sera grandement conditionné par les performances de Russell Westbrook. Sera t-il capable d’effacer son image de stats-pader et de choker en playoffs ? Déjà considéré comme un meneur all time,l’ex joueur d’UCLA a, cette année, l’occasion d’écrire un peu plus sa légende et de faire taire ses derniers détracteurs.

🔮 Prédiction du CCS : 1er de la Conférence Ouest

Très confiant, Le CCS ne voit pas comment la première place de la conférence peut échapper aux Angelinos. Avec un effectif renforcé, un big 3 expérimenté et une armée de rôle players, les Lakers sont en pôle position pour reprendre le pouvoir à l’Ouest.

Utah Jazz

📝 Bilan 2020-2021 : 1er de la Conférence Ouest – 52 victoires/ 20 défaites

Rénovation en cours dans la salle des Jazz de l'Utah • OStadium.com

🔄 Intersaison 2021 :

NOTES DU CCS : 12/20

Le Jazz mise encore une fois sur la continuité. L’intersaison fut calme pour les mormons avec très peu de mouvements. Le choix majeur est la prolongation de Mike Conley pour 72,5 millions de dollars sur 3 ans. Le montant peut paraitre élevé mais il était impératif pour le board du Jazz de conserver son noyau dur autour, donc, de Conley, Gobert, Bogdanovic et Mitchell.

Du côte des arrivées, Eric Paschall pose ses valises dans l’Utah en provenance de la Bay. Pour remplacer Derrick Favors, parti faire la nounou au Thunder, les dirigeants sont allés chercher Hassan Whiteside. Ce dernier doit se relancer après ses échecs répétés au Heat, à Portland et chez les Kings. L’arrivée majeur est celle de Rudy Gay, soldat parmi les soldats, qui viendra suppléer Bogdanovic au poste 3/4. Les couteaux suisses Royce O’Neal et Joe Ingles sont toujours là, comme le sixième homme de l’année en titre, Jordan Clarkson.

🤯 LA question de la saison : Le Jazz peut-il casser le plafond de verre ?

Donovan Mitchell, Rudy Gobert and Utah Jazz focused on avoiding the pain of  last season's playoffs | NBA News | Sky Sports
le duo de Jazz veut viser plus haut cette année

Après les excellents résultats lors de la saison régulière, le meilleur bilan de la ligue a été stoppé en play-offs par les Clippers, pourtant privés de Kawhi Leonard. Ce coup d’arrêt en demi-finales de conférence fait écho à la défaite frustrante au premier tour l’an dernier face aux Nuggets de Michael Murray. Le Jazz semble plafonner. Alors qu’il est performant en saison régulière mais en manque de talent offensif lorsque les défenses se resserrent. Le salut du Jazz pourrait passer par une progression de Donovan Mitchell, pourtant déjà auteur de 27 points par match la saison dernière. La marge de progression semble limitée pour la franchise de l’Utah au niveau du scoring puisqu’elle était la 3ème meilleure attaque de la NBA la saison dernière. La défense est également optimisée pour les Mormons avec la 3ème défense de la ligue au rating.

A première vue, les tauliers du Jazz tiennent la baraque et ce sont aux rôles players d’élever leur niveau de jeu en play-offs pour permettre au Jazz de gagner des séries de play-offs et devenir un vrai contender à l’Ouest.

🧐 LE joueur à suivre : Rudy Gobert

NBA - Rudy Gobert accepte une prolongation de contrat de 5 ans et 205 M$  avec le Jazz | RDS.ca
Le pivot français peut encore progresser cette année

Le pivot français a remporté l’année dernière son troisième trophée de défenseur de l’année. Cette récompense est amplement méritée pour l’arme de dissuasion massive que représente le Français dans la raquette. Le natif de Saint Quentin a encore progressé cette année pour devenir la référence défensive de la ligue. Avec plus de 13 rebonds et 2,7 contres par match, le français est dominant dans la raquette. Du côté offensif, ses statistiques comme son impact sont moins impressionnants. Malgré un très bon pourcentage au tir de 67,5%, sa moyenne de points par match a diminué par rapport à l’année dernière. Autre source de crispation, sa réussite aux lancers francs permet aux équipes adverses de limiter son impact offensif en l’envoyant sur la ligne des lancers.

Pour autant, si le pivot du Jazz arrive a devenir une menace avec quelques mouvements au poste, ou, soyons fou, un jump shot correct, le Jazz pourrait franchir un cap et briser ce plafond de verre.

🔮 Prédiction du CCS : 3ème de la Conférence Ouest

La rédaction du CCS voit le Jazz continuer sur sa lancée de la saison dernière. Le groupe a été peu modifié, les leaders confortés et chacun connait son rôle. Le système de Quin Snyder a fait ses preuves et le combo grosse défense / shoot à 3 points devraient revenir faire des ravages dans l’Utah.

Phoenix Suns

📝 Bilan 2020-2021 : 2ème de la Conférence Ouest – 51 victoires/ 21 défaites

🔄 Intersaison 2021 :

La Phoenix Suns Arena peaufine son lifting
La Footprint arena est prête à accueillir les Suns cette année

NOTES DU CCS : 12/20

Les Suns sont restés très calme durant l’intersaison. Seul fait majeur, la prolongation bien méritée de Chris Paul à hauteur de 120 millions de dollars sur 4 ans, mais avec un système de bonus bien sentie. Ainsi sa troisième année de contrat n’est garantie qu’à 50% quand la 4ème est une team option. En parallèle, la raquette des Suns se renforcent avec l’arrivée de Javale McGee en back-up de Deandre Ayton. Autre ajout à signaler, l’arrivée de Landry Shamet via un trade concocté par James Jones. Le sniper pourra tenter d’apporter son adresse en sortie de banc. A noter également, le départ du soldat Torrey Craig qui avait jouer un rôle dans le fantastique run de play-offs des Suns. Les rôles players, Mikal Bridges et Jae Crowder, qui ont été absolument déterminant en play-offs sont toujours là.

🤯 LA question de la saison : Bis repetita en play-offs ?

Comment ne pas revenir sur la saison dernière de Phoenix ? le run de play-offs des Suns a dépassé toutes les attentes et ce groupe jeune emmené par Booker et CP3 s’est issé jusqu’aux finales NBA. L’enjeu de cette saison sera de reproduire la même chose cette année malgré la course à l’armement de la concurrence. On le sait, le Jazz, les Nuggets, les Lakers et même les Clippers dans une moindre mesure ont su ajuster leurs rosters et semblent en meilleur position que la saison dernière pour viser l’avantage du terrain.

On l’a dit, le roster a très peu évolué. Cependant, la stabilité peut permettre aux Suns d’envisager la saison à venir sereinement. Ils devront être aussi régulier que la saison dernière et jouer dur en défense pour ne pas dégringoler au classement.

🧐 LE joueur à suivre : DeAndre Ayton

La bombe de la nuit : DeAndre Ayton prend 25 matchs de suspension pour  usage de produit dopant !
Ayton, la saison de l’explosion ?

On aurait pu parler de Devin Booker ou encore de Mikal Bridges mais notre choix s’est porté sur le pivot de l’Arizona. La saison dernière, il a joué beaucoup plus de match qu’en 2019 où il était suspendu pour dopage. Pour autant ses statistiques ont été en chute avec « seulement » 14 points et 10 rebonds par match. Si d’un point de vue comptable cela reste très honnête, il a tout de même su élever son niveau en play-offs et montré des séquences assez impressionnantes autant en attaque qu’en protection de cercle. Cependant, DeAndre Ayton reste un jeune joueur qui peut avoir des problèmes de concentrations qui le pénalise en défense. Cette saison, si le pivot arrive à avoir un impact supérieur en attaque tout en étant moins « soft » en défense,alors attention aux Suns qui pourraient encore jouer les trublions à l’Ouest.

🔮 Prédiction du CCS : 2ème de la Conférence Ouest

Pas d’inquiétude pour les Suns que nous voyons finir 2ème de la conférence Ouest. Avec un bon coach, des vétérans et des jeunes ultra talentueux, les Suns ont des arguments pour truster les premières places de l’Ouest malgré la concurrence qui s’est renforcée.

Déjà publié par le CCS :

Conférence Ouest [1/4] : OKC, Rockets, Spurs en course pour la dernière place ?
Conférence Ouest [2/4] : Le Play-in, bataille acharnée ou classement par défaut ?
Conférence Ouest [3/4] : Nuggets, Warriors, Clippers et Mavs, des outsiders blessés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :