NHL Sport US

LNH – Division Métropolitaine [2/3] : Capitals, Rangers et Devils, l’expérience ou la jeunesse?

Les patinoires de la LNH s’apprêtent à rouvrir pour la saison 2021-2022 ! Un exercice qui semble être synonyme de retour à la normale pour les équipes et l’organisation de la ligue après deux saisons perturbées par la pandémie. Le CCS vous propose un tour d’horizon des forces en présence, division par division. Nous avons choisi d’établir trois groupes par division : le groupe des franchises en reconstruction, celui des clubs qui luttent pour une qualification en séries et le dernier, pour les équipes candidates au titre de division. On continue notre tour d’horizon de la Division Métropolitaine en se penchant aujourd’hui sur les candidats aux séries !

Dans une division Métropolitaine au niveau plus qu’homogène, trois équipes aux destins croisés tenteront de se tailler une place en séries. Champion en 2018, les Washington Capitals continueront de capitaliser sur leur expérience afin d’obtenir une 14ème qualification en séries en 15 ans. Avec un alliage de joueurs d’élites et de jeunes talentueux, les New York Rangers espèrent quant à eux franchir un cap et s’établir comme une force en puissance dans cette Division. Finalement, les très jeunes, mais non moins ambitieux, Devils du New Jersey tenteront de créer la surprise et pourraient être des adversaires coriaces.

🏛 Washington Capitals 🏒

Source : ESPN / Elsa-Getty Image

📝 Bilan saison 2020-2021 : 2ème de la Division Est, 36-15-5 [77 points]

🔄 Intersaison 2021 :

Depuis leur triomphe de 2018, les Capitals continuent à être une équipe dominante en saison régulière mais trébuchent à chaque fois dès la première ronde des séries. On aurait donc pu penser qu’ils profiteraient de cette intersaison pour aller chercher des éléments leur permettant de s’approcher à nouveau des grands honneurs.

Pourtant, Washington a été l’une des équipes les plus silencieuses durant l’été en ne signant aucun nouveau joueur. Ironiquement, le seul joueur réellement acquis est le gardien Vitek Vanecek qui avait été repêché par le Kraken puis échangé à nouveau aux Capitals contre un choix au repêchage. Il faut dire néanmoins que les dirigeants avaient un dossier très important à gérer puisque un certain Alex Ovechkin pouvait devenir joueur automne. Une entente de 5 ans et 47,5M$ lui a donc été octroyée afin de s’assurer de garder ses services. Un contrat qui pourrait paraitre élevé pour un joueur de 35 ans mais, avec 25 buts inscrits en 42 parties, il a encore prouvé qu’il sait faire la différence offensivement, en plus d’être le capitaine et leader de la franchise.

Si aucune de ces pertes soit majeure, on peut néanmoins noter les départs de Craig Anderson (joueur autonome), Henrik Lundqvist (joueur autonome), Michael Raffl (échange), Zdeno Chara (joueur autonome) et Brenden Dillon (échange).

Finalement, il est quand même bon de rappeler que le principal mouvement des Capitals de cet année aura probablement été celui du 12 avril dernier alors que l’équipe a fait l’acquisition de Anthony Mantha en échange de Jakub Vrana, Richard Panik et de choix de repêchage. Bien que Mantha eu l’occasion de joueur avec ça nouvelle équipe, c’est surtout cette saison qu’on pourra évaluer l’impact de son arrivée dans la capitale américaine.

😱 LA question pour la saison à venir :

Les Capitals sont-ils une équipe en déclin?

Source : Bruce Bennett / Getty Images

En dépit de leur régularité en saison régulière et de leur capacité à être parmi les meilleurs équipes de l’Est, Washington ne semble plus avoir le carburant nécessaire pour performer en séries éliminatoires. Certes ils possèdent des joueurs talentueux en attaque (Ovechkin, Backstrom, Kuznetsov, Oshie et maintenant Mantha) et en défense (Carlson, Orlov) mais c’est aussi l’effectif ayant la moyenne d’âge la plus élevée (30 ans). La moyenne monte à presque à 32 ans si l’on s’attarde uniquement aux sept joueurs citées précédemment. À contrario, il n’y a, pour le moment, aucun jeune prometteur dans l’alignement qui permet de croire à un renouvellement rapide et efficace de cette équipe. À 24 ans et 25 ans, les gardiens Ilya Samsonov et Vitek Vanecek sont en fait les seuls à sortir du lot et qui pourraient représenter le vrai futur de la franchise à ce jour.

Pour éviter un déclin total et une étape de reconstruction, le noyau de vétéran devra donc continuer à tenir le fort afin de laisser le temps aux jeunes prospects de l’organisation de se développer et d’éclore au plus haut niveau. Pour ce faire, il sera important d’éviter autant que possible les pépins physiques et un joueur comme Kuznetsov devra prouver qu’il peut s’affirmer comme un réel leader, chose qui est loin d’être le cas pour le moment.

🔮 Prédictions du CCS : 4ème de la Division Métropolitaine

Avec un effectif expérimenté et des playmakers pouvant faire la différence à tout moment, les Capitals seront une nouvelle fois un candidat aux séries. Bien qu’ils ne seraient pas surprenant de les voir sur le podium de cette Division, la baisse de régime que dégage cet équipe nous laisse croire qu’ils pourraient commencer à glisser dans la hiérarchie. Après n’avoir entrepris aucune action durant l’été, cette saison pourrait être charnière quant au futur de la franchise.

🗽 New York Rangers🏒

Source : Eric Hartline / USA TODAY Sports

📝 Bilan saison 2020-2021 : 5ème de la Division Est, 27-23-6 [60 points]

🔄 Intersaison 2021 :

Malgré une deuxième partie de saison satisfaisante, les Rangers ont payé leur retard à l’allumage pour rater les séries l’année dernière. Non moins ambitieux pour autant, leur nouveau directeur général, Chris Drury, n’a pas chaumé durant l’intersaison pour permettre à son équipe de passer un cap.

Tout à commencé dès le 17 juillet, lorsque New York a fait l’acquisition du double champion en titre, Barclay Goodrow. Bien que son apport offensif devrait être limité, son expérience en séries sera très précieuse auprès des jeunes de l’organisation. La même journée, les Rangers se sont départis du jeune centre Brett Howden dans un échange avec Vegas leur permettant de récupérer le joueur Nick DeSimone et un choix de 4ème ronde. Quelques jours plus tard, le GM a fait un choix audacieux en choisissant d’échanger Pavel Buchnevich aux Blues. Ce dernier performait assez bien au côté de Panarin et Zibanejad mais son départ permettra de donner plus de temps de jeu à Lafrenière et Kakko et pourrait libérer de l’espace salarial pour attirer un certain Jack Eichel. En retour, NY reçoit le joueur Samuel Blais et un choix de 2ème ronde. Dans un autre échange avec Vegas, le robuste Ryan Reaves a été acquis et s’encrera parfaitement dans un bottom six revigoré. Du côté de la défense, Patrick Nemeth et Jared Tinordi ont signé aves les Blueshirts et apporteront également de la profondeur. On notera également le départ de Tony DeAngelo vers Carolina, ce qui devrait clôturer définitivement les problèmes avec ce joueur.

Globalement, l’effectif des Rangers semble donc s’être étoffé. À cela, il faut également ajouter la venue d’un nouveau coach, Gerard Gallant. Entraineur de l’année en 2017/2018, il avait mené les Golden Knights en final dès leur saison inaugurale. Auparavant, il avait également bien fait avec les Panthers et est un artisan de ce qu’est cette équipe aujourd’hui. Sa capacité à fédérer un groupe et de prendre en charge de jeunes joueurs talentueux semble correspondre à ce dont les Rangers ont besoin.

😱 LA question pour la saison à venir :

À quoi peut-on s’attendre de la part d’Alexis Lafrenière?

Source : Bruce Bennett / USA TODAY Sports

À l’aube d’une saison 2020/2021 dont on ne savait pas à quoi s’attendre dans le contexte de pandémie, l’arrivée d’Alexis Lafrenière en LHN était l’une des attractions principales. Sélectionné au tout premier rang du repêchage, il était très attendu au sein d’un effectif new yorkais déjà bien nantis offensivement. Malheureusement, à l’image du club, le Québécois a connu un lent départ, devant attendre son septième match pour inscrire un premier point (1 but face à Buffalo) et totalisant 5 petits points sur ses 20 premiers matchs. Une prestation difficile à passer sous silence dans un marché comme New York et une situation loin d’être idéale pour une jeune découvrant la grande ligue. Grâce à une meilleure deuxième partie de saison, Lafrenière a néanmoins terminé sa campagne rookie avec 21 points, dont 12 buts, en 56 parties. Des chiffres pas si catastrophiques pour une recrue mais en deçà des attentes pour un premier choix au repêchage.

Si l’on pouvait espérer beaucoup mieux de sa part, plusieurs raisons peuvent expliquer cette première saison. Premièrement, avec une saison raccourcie et un calendrier condensé, les camps d’entrainements ont été écourtés et le nombre d’entrainements a également été réduit en saison. Difficile donc pour une recrue de se préparer efficacement et de créer des automatismes avec ses nouveaux coéquipiers. Dans le même ordre d’idée, l’ancien de l’Océanic de Rimouski a été baladé d’un trio à l’autre, et avec des joueurs différents, tout le long du début de saison. Le peu de temps qu’il a eu pour développer une alchimie avec d’autres joueurs a probablement impacté sa faible production, d’autant qu’il n’avait peu d’opportunité pour s’exprimer autour de joueurs comme Panarin ou Zibanejad. Finalement, la question s’est également posé à savoir s’il n’était tout simplement pas trop tôt pour lancer Lafrenière dans le grand bain. Mais les Rangers avaient ils vraiment le choix? Après deux saisons à plus de 100 points dans la LHJMQ, Alexis n’avait plus rien à prouver dans le junior, mais il était aussi trop jeune pour intégrer la ligue américaine puisque les jeunes évoluant en CHL doivent avoir plus de 20 ans pour intégrer la AHL.

Maintenant que le plus dur est passé, tout porte à croire que cette nouvelle saison devrait permettre à Alexis Lafrenière de démontrer l’étendue de son talent et de confirmer son statut. Avec une année en poche et une préparation normale, à lui de prouver maintenant sa juste valeur.

🔮 Prédictions du CCS : 5ème de la Division Métropolitaine

Avec une offensive talentueuse qui allie expérience (Panarin, Zibanejad, Strome) et jeunesse (Lafrenière, Kakko, Chytil), ainsi qu’une bonne unité défensive où on retrouve le dernier récipiendaire du trophée Norris (Adam Fox), les Rangers peuvent légitimement prétendre aux séries et commencer à bouleverser la hiérarchie dans cette division. Leur niveau de succès dépendra probablement de leur duo de jeunes gardiens Igor Shesterkin et Alexandar Georgiev (25 ans chacun). Sans mal faire, ils n’ont pas été transcendant et devront donc élever leur niveau pour permettre à New York de passer ce cap tant espéré.

😈 New Jersey Devils🏒

Source : SportingNews

📝 Bilan saison 2020-2021 : 7ème de la Division Est, 19-30-7 [45 points]

🔄 Intersaison 2021 :

En reconstruction depuis plusieurs saisons maintenant, les Devils possèdent de nombreux jeunes joueurs de talents dans leur effectif. Ils possèdent d’ailleurs l’un des groupes les plus jeunes de la ligue. Bien que cette jeunesse est porteuse de beaucoup d’espoir, l’équipe semblait manquer de joueurs d’expérience pouvant permettre à la franchise du New Jersey de réellement aspirer à une place en séries.

Grâce à une marge non négligeable sous le plafond salarial, les Devils ont donc mis les moyens durant l’été pour devenir un réel prétendant aux séries. Ils ont ainsi mis la main sur l’un des joueurs les plus convoités, le défenseur Dougie Hamilton, pour 7 ans et 63M$. À 28 ans, ce dernier en sera à sa 4ème équipe dans la ligue et a toujours répondu aux attentes partout où il est passé. Il devient de facto le nouveau leader de cette unité défensive. Toujours de ce côté de la glace, un échange avec le Colorado leur a permis de faire une autre très belle prise, Ryan Graves. Excellent dans toutes les phases défensives, il apportera beaucoup de stabilité et de confiance, lui qui a terminé avec le meilleur différentiel de la ligue (+40) en 2019/2020. Du côté de l’attaque, la principal acquisition a été Tomas Tatar. Avec un contrat de 2 ans et 4,5M$, ce n’est pas très cher payé pour un joueur qui apportera beaucoup d’expérience en avant, en plus de contribuer offensivement. On a également opter pour l’expérience devant les cages en aller chercher Jonathan Bernier (33 ans) pour suppléer Mackenzie Blackwood (25 ans).

Finalement, il est intéressant de mentionner la sélection de Luke Hugues au repêchage, avec le 4ème choix au total. Bien qu’on ne devrait pas le voir en action la saison prochaine, le petit frère de Jack Hugues devrait étoffer un peu plus l’unité défensive d’ici quelques années.

😱 LA question pour la saison à venir :

Les Devils peuvent-ils jouer les trouble-fêtes?

Source: pucksandpitchforks.com

Les Devils avaient besoin d’ajouter de l’expérience et de la solidité dans leur effectif. Avec les ajouts cités précédemment, on peut dire que c’est chose faite. Il sera donc intéressant maintenant de voir ce que ça donne sur la glace afin d’évaluer à quel point l’équipe s’est améliorée. Sur le papier, la force de l’équipe semble se situer du côté de la défense avec l’arrivée de Hamilton et Graves qui seront alignés au côté de joueurs solides que sont PK Subban et Damon Severson. À ces noms, on peut ajouter celui de Ty Smith, 20 ans, qui a très bien fait pour sa première saison en LNH (23 pts en 48 matchs). Si cette défensive fait le boulot, elle devrait enlever de la pression aux jeunes attaquants et les laisser d’autant plus exprimer leur talents.

Malgré l’ajout de Tatar, l’attaque reste encore très jeune puisque, si l’on exclu l’ancien joueur de Montréal, la moyenne d’âge des probables attaquants partants devrait être tout juste au dessus des 22 ans. Si la défensive sera d’un grand support, ce sont réellement ces jeunes attaquants qui dicteront les succès des Devils cette année. S’ils sont capables de passer à la prochaine vitesse, ils pourraient légitiment créer quelques surprises. Quoiqu’il en soit, les diables rouges ne devraient pas être à prendre à la légère par leurs adversaires, sous peine de passer un séjour en enfer.

🔮 Prédictions du CCS : 6ème de la Division Métropolitaine

Tel que décris précédemment, les Devils du New Jersey se présentent cette saison avec un effectif amélioré, notamment en défense. Trajectoire totalement différente que celle présentée pour les Capitals de Washington, ils pourraient devenir cette saison des candidats aux séries. Néanmoins, étant donné que les jeunes à l’attaque doivent franchir encore un cap, une 6ème place dans la division semble le plus probable pour le moment. Ce résultat serait déjà une progression en soi.

Rappelons que les cinq rédacteurs spécialisés en hockey sur glace ont composé un classement personnel afin d’établir un consensus et répartir les équipes de chaque division en trois groupes de niveaux. Nous venons de traiter les trois équipes « en embuscade » de la Division Métropolitaine, rendez-vous samedi pour découvrir les franchises favorites pour le titre de division !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :