MMA

Chris Daukhaus – De Policier à Philadelphie à prétendant à la ceinture poids lourds à l’UFC

L’UFC 266 a permis de « mettre en lumière » un combattant qui monte en silence chez les poids lourds. Il s’appelle Chris Daukhaus et vient de remporter le bonus de « performance of the night » pour la 3e fois consécutive en battant successivement Rodrigo Nascimento (le tombeur du Frenchie Alan Baudot) en 44 secondes, Aleksei Oleinik en 1 min 55 et Shamil Abdurakhimov au 2e round. Il s’agit de sa 4e victoire consécutive à l’UFC, organisation qu’il a intégré il y a tout juste un an avec une victoire au 1er round sur Parker Porter.

Dans la vie de tous les jours, Chris Daukhaus est l’exemple de « l’américain modèle » et du bon patriote, en exerçant le métier d’officier de police à temps plein dans la ville de Philadelphie, en parallèle de sa carrière de combattant à l’UFC.


Un Natif de Phildadelphie


Chris Daukhaus vient de la ville connue et populaire de Philadelphie aux États Unis, il y a grandi et y vit toujours aujourd’hui. Il travaille comme officier de Police dans la ville de Philadelphie depuis environ 10 ans.
Pour en revenir au MMA, son Head Coach est l’ancien combattant du Bellator Will Martinez, qui a aujourd’hui ouvert son académie appelée Martinez BJJ. Avant d’intégrer l’UFC, Chris Daukaus a combattu dans différentes organisations : XFE, le KOTC, le Cage Fury FC. La majorité de ses combats ayant été faits en Pennsylvanie ( 7 sur 11 combats, dont 4 dans la ville même de Philadelphie )
Il est fort à parier que l’UFC organisera un événement prochainement dans la ville de Philadelphie car les habitants risquent de se déplacer massivement pour le voir représenter la ville. Il est déjà représenté par des sponsors locaux comme Few Will Hunt, signe de la confiance accordée par Phily à son combattant.
Arrivé avec une fiche plutôt moyenne de 8 victoires pour 3 défaites, il reste cependant sur six victoires sur ses sept derniers combats, sa dernière défaite étant contre Azunna Anyanwu en 2019 pour la ceinture du Cage Fury FC. Et le scénario l’a trahi. Il a perdu par TKO dans le second round après avoir pourtant dominé le combat.
Son style, certes plutôt « limité » (principalement les poings) est assez plaisant pour les fans, car il a un gros pouvoir de KO, c’est d’ailleurspour ça qu’il enchaine les bonus de « Performance of the Night » et aussi pour ça qu’il a une ascension très rapide malgré sa discrétion depuis son arrivée à l’UFC.
Également, il a un background très interessant en JJB – Jiu Jitsu Brésilien -, même si il n’a pas encore eu l’occasion de le montrer son frère, également combattant à l’UFC, Kyle Daukhaus, a d’ailleurs remporté le NAGA qui est la plus grande compétition nord américaine en grappling) ! Il y a fort à parier que son niveau au sol est supérieur à la moyenne des poids lourds à l’UFC…


La voie rapide vers le title shot

Chris Daukhaus est arrivé à l’UFC le 15 Août 2020 ( il y a un peu + d’un an ) et est aujourd’hui à deux combats maximum du title shot.
Son physique assez atypique est trompeur, combattant avec un peu de ventre et la peau qui tombe une peu (dû à une perte de poids) et il est léger pour un poids lourds actuel (104 kg à son dernier combat contre 119 kg au début de sa carrière ). Du reste, il a une boxe très efficace pour le MMA, et des mains rapides, puissantes, précises. Ses enchainements sont très efficaces, que ce soit avec le bras avant ou le bras arrière, il est capable de mettre KO son adversaire sur différents enchaînements.
Ses KO sont spectaculaires, même si ils sont officiellement comptabilisés comme des TKO (Technical Knockout). En réalité, ils sont plutôt proches de KO réels car l’adversaire est très proche de perdre connaissance à chaque fois, c’est dire la puissance naturelle de l’américain. Le dernier à en avoir fait les frais étant Shamil Abdurakhimov il n’y a pas si longtemps…
Après un tout petit plus d’un an après avoir intégré l’UFC, il est classé numéro 7.
Pour son cinquième combat à l’UFC, une date est déjà prévue, le 18 Décembre 2021, contre Derrick Lewis, classé numéro 4 mondial, combat qui le propulsera donc dans le top de la catégorie poids lourds en cas de victoire. Aujourd’hui âgé de 32 ans, il a encore une marge de progression, surtout dans une catégorie comme celle des poids lourds ou l’âge de l’apogée est plus tardive.

Il faudra à coup sur compter sur lui ses prochaines années dans une catégorie ou il y a largement la place pour se frotter aux tous meilleurs. Et qui sait. Il pourrait même dans un futur proche affronter un certain Cyril Gane ou Francis Ngannou

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :