NFL Sport US

NFL : Equipe par équipe : qui peut changer de poste ? (2/2)

Dans beaucoup d’autres sports, la polyvalence est une qualité qui devient de plus fondamentale dans le jeu. Kylian Mbappé est-il plutôt avant-centre ou ailier ? Julian Alaphilippe un grimpeur ou un puncheur? Gaël Fickou un ailier ou un centre ? La NFL ne déroge pas à cette tendance et aime les joueurs capables de brouiller les pistes et d’être de vrais couteaux suisses. Mais tout cela reste codifié. Les défenseurs restent des défenseurs, les attaquants des attaquants. Mais si cela n’étaient plus le cas, quels joueurs pourraient jouer des deux côtés du ballon? Deuxième partie ici avec la conférence AFC. Retrouvez ci-dessous la NFC.

AFC East

Buffalo Bills

CB : Tre’Davious White

Bien que White soit devenu l’un des meilleurs cornerbacks de la ligue, il était arrivé en université à LSU en tant que WR. Au lycée, il jouait aussi quarterback ou cornerback. Pourquoi s’est-il fixé à ce poste, me demandez-vous? Et bien, à LSU, il avait devant lui 2 autres WR de grand talent, Odell Beckam Junior et Jarvis Landry.

Il s’est donc placé en CB avec succès. Il retournait également les coups de pieds: 3 TD marqués dans sa saison senior, ce qui en dit long sur son explosivité. On pourrait donc l’imaginer jouer de l’autre côté du terrain pour dépanner chez les Bills.

Miami Dolphins

CB : Xavien Howard

Il y a une raison pour laquelle Howard lit aussi bien les QB et les WR adverses, il a joué les 2 positions au lycée. Le CB se considère même comme une très bon quart-arrière qui fait mieux que lire les défenses. Il se compare à Robert Griffin. C’est donc surtout son expérience en WR qui fait de lui l’un des meilleurs intercepteurs de la ligue.

Je sens que ça m’aide. J’ai tout joué, donc ça m’aide. Je n’ai qu’à me placer comme un receveur. Je pense que beaucoup de CB paniquent quand la balle est en l’air et je pense que c’est ma différence. Peu importe si je suis battu ou pas, j’essaie de jouer la balle.

Xavien Howard

New England Patriots

WR : Gunner Olszewski

Olszewski est sous évalué car il joue à 3 positions. Il a joué dans le backfield défensif en université et a compté 3 interceptions en senior. Mais il n’a pas été drafté et les Patriots l’ont repêché comme receveur. Il a été choisi dans l’équipe all-pro comme retourneur l’an dernier. Mais sa polyvalence devrait permettre aux Patriots de l’utiliser à dessein un peu comme ils l’avaient fait au début de la carrière d’un certain Julian Edelman.

New York Jets

CB : Justin Hardee

Hardee pourrait jouer tous les snaps si on lui demandait. Il fait surtout sa carrière sur les équipes spéciales mais il est considéré comme CB et est arrivé en NFL en WR. Il était receveur dans son université d’Illinois.

Non-drafté en 2017, il est arrivé aux Texans en WR mais n’a pas été retenu dans le squad final. Il a atterri aux Saints où on l’a placé en CB. Grâce à sa ténacité, il s’est fait une place dans les équipes spéciales au point de décrocher un contrat de 3 ans pour 5.25 millions de $. Il est même désigné capitaine cette année. Pas mal pour un joueur spécialisé.

AFC North

Baltimore Ravens

S : DeShon Elliott

Etant originaire du Texas, Elliott a grandi avec les exploits de son idole Emmitt Smith. Il s’est donc dirigé vers le poste de running back. Mais ses coachs en lycée l’ont tellement aimé quand il plaquait qu’ils l’ont placé en défense. Calais Campbell, son coéquipier en défense à Baltimore l’imagine bien en RB.

Je ne suis pas sûr qu’il ait déjà joué en RB, mais je connais ce style de joueur. Il est puissant et rapide, et je pense qu’il serait une force offensive. Vous pouvez l’imaginer avoir envie de mettre les DB et les LB en difficulté, c’est sa mentalité.

Calais Campbell

Cincinnati Bengals

DE : Trey Hendrickson

Hendrickson est connu pour être un solide défenseur mais durant ses années lycées, il était une véritable menace offensive. Il a enregistré 547 yards et 7 TD dans sa dernière année tout en gagnant le titre dans son état. Il compte également 3 punts bloqués dans sa carrière NFL. Il pourrait donc être facilement utilisé en TE par les Bengals à l’occasion.

Cleveland Browns

DE : Myles Garrett

Pendant l’intersaison, Myles Garrett a dominé quelques matches locaux de basket avant que Kevin Stefanski lui demande d’arrêter. Il a ensuite envoyé quelques homeruns lors du match des célébrités organisé par Jarvis Landry puis il a défié Logan Paul pour un match de boxe. Toutes ses habiletés, sa vitesse, sa puissance pourrait donc en faire un TE dominant.

On l’a souvent vu rattraper des WR bien plus légers que lui. Son coach Kevin Stefanski a même déclaré qu’il pouvait jouer des 2 côtés du terrain. Reste que Garrett ne souhaite pas jouer en attaque et préfère se concentrer sur son rôle de défenseur qui lui va si bien.

Pittsburgh Steelers

P : Pressley Harvin III

Harvin est un athlète différent. Avec ses 1m83 et 116 kgs, il surprend en punter. Il a vraiment le physique d’un Linebacker et il lui arrivait de lancer des passes sur fake punt à l’université. Même si sa puissance de coup de pied le cantonne à son rôle, il pourrait toujours être utile sur des tricks plays intéressant à voir.

On me pose toujours la question de savoir à quel poste je joue. Les gens essaient de deviner et me mettent toujours LB, FB ou RB. Ils sont assez étonnés quand je leur dis que je suis punter

Pressley Harvin III

AFC South

Houston Texans

CB : Desmond King II

King était RB au lycée et il détient le record du East English Village Preparatory Academy au nombre de yards parcourus en carrière et il a réalisé 2360 yards dans sa dernière année. C’est ainsi qu’il retourne logiquement les coups de pied depuis 4 ans et son arrivée dans la ligue car ses qualités de porteur de balle sont indéniables.

Indianapolis Colts

TE : Mo Alie-Cox

Alie-Cox était un ailier-fort de basket en université. Son université a même atteint 4 fois le tournoi final NCAA en sa présence. Au lycée, il jouait TE et LB et ses caractéristiques physiques pourrait faire de lui un solide défenseur. Il mesure 1m98 pour 120 kgs mais a aussi une envergure de 2,20 m. Ses habiletés balle en main dues à sa pratique du basket en ont fait un TE mais pourquoi pas le voir déplacé un jour où l’équipe en aurait besoin?

Jacksonville Jaguars

WR : Jamal Agnew

Agnew est évidemment un très bon retourneur de coup de pied depuis quelques années (il a d’ailleurs marqué un TD comme ça cette saison). Mais avant d’être placé en WR, il a été drafté en 2017 par Detroit en CB. Les Lions ne l’ont déplacé en WR que l’an dernier et même si son rôle principal est de retourner il peut rendre service des 2 côtés du terrain.

Je pense que je suis un athlète. Ils disent tout le temps dans la ligue : « plus tu peux faire, mieux c’est ». Et bien, j’essaie de tout faire. Quand on a besoin de moi, j’essaie de répondre présent, peu importe le poste.

Jamal Agnew

Tennessee Titans

WR : Julio Jones

Tout le monde se rappelle de la course de Jones pour rattraper Kwon Alexander sur 85 yards qui venait d’intercepter Matt Ryan en 2015. Il existe plein de vidéos de highlights défensifs de Jones. Les Falcons l’ont utilisé en deep safety sur des situations d’Avé Maria. Il compte 11 snaps défensifs depuis 2011. Il jouait également Safety ou Cornerback ou Linebacker au lycée.

AFC West

Denver Broncos

WR : Kendall Hinton

Il est facile de désigner Hinton car il est celui qui l’an dernier a remplacé au pied levé son escouade de QB mis sur la touche par le COVID. Mais le plus souvent, il est utilisé à l’entrainement en Cornerback pour simuler les adversaires. Hinton jouait QB et WR à Wake Forest. Sa polyvalence est récompensé cette année puisqu’il a été promu des réservistes pour remplacer la blessure de Jerry Jeudy.

On travaille beaucoup avec Kendall parce qu’on l’aime beaucoup et on veut lui donner sa chance.

Vic Fangio , coach des Broncos

Kansas City Chiefs

TE : Travis Kelce

Le meilleur TE de la ligue pourrait aussi jouer un autre poste. Il était QB au lycée et a été scouté par des universités en lineman défensif. Avec ses 1m98 et 117 kgs, il n’est pas le meilleur pour courir des tracés en vitesse mais sa puissance et sa capacité d’analyse du jeu en fait une arme létale. Il existe même certains jeux aux Chiefs où il n’a pas de tracé défini et doit se rappeler des courses de ses coéquipiers pour ne pas leur marcher dessus et juste prendre l’espace vide. Cette lecture en ferait donc un excellent QB car ses mains sont sûres également voir un RB car il a la vitesse la puissance et la vision.

Las Vegas Raiders

WR : Zay Jones

Tout le monde le dit aux Raiders, Jones est le joueur le plus physique de l’effectif ! Il n’est pas le plus rapide, pas le plus fort mais le cumul de ses qualités en fait un super athlète. Il comprend très bien les tracés et pourrait donc facilement se reconvertir en Cornerback. Imaginez le sur le râble des receveurs adverses… Avec en plus une paire de mains sûre, les interceptions pourraient pleuvoir.

Los Angeles Chargers

S : Derwin James JR.

James joue déjà tous les poste du backfield (S, FS, ou CB). Il blague même souvent en disant qu’il pourrait être mis dans la ligne de front défensive. Lors du training camp cet été, alors qu’il était face à Keenan Allen, un des meilleurs receveurs de la ligue, ils ont interverti les postes et James a scoré sans aucun problème.

En dehors de ses blessures qui l’ont handicapé depuis 2 ans, il reste un des meilleurs arrières de la ligue et quand on lui demande où il voudrait jouer, il répond : »partout où la balle se trouve« . Cela veut surement dire en attaque aussi !!

Retrouvez la première partie sur la NFC ici :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :