Hockey Sport US

LNH – Carnet des Recrues n°2 : Lundell et Seider brillent, O’Connor et Dahlen en surprise

Année après année, le repêchage et l’arrivée de nouvelles recrues dans la LNH sont des attractions qui animent les débats des analystes et des partisans. Entre course au trophée Calder ou apprentissage dans les clubs écoles, ces jeunes joueurs tentent de se démarquer pour s’établir dans la grande Ligue et devenir les nouveaux visages de leur franchise. Le CCS vous propose ainsi son carnet des recrues qui vous permettra, tout au long de l’année, de suivre et de découvrir les jeunes pousses de la Ligue Nationale mais ceux aussi qui font leurs classes dans les autres ligues américaines ou européennes.

Dans le but de mettre en valeur les joueurs qui se démarquent dans la LNH ainsi que vous faire découvrir ceux qui brillent dans les ligues parallèles, ce carnet des recrues est découpé en plusieurs sections. Dans un premier temps, nous vous délivrons notre Top 5 des recrues actuellement en action dans la Ligue, auquel nous ajouterons quelques mentions honorables. Ensuite, nous passerons sous la loupe des joueurs, déjà repêchés, évoluant ailleurs en Amérique du Nord (AHL, CHL, NCAA) et en Europe. De Montréal à Anaheim, de la LHJMQ à la KHL, nous scruterons pour vous les futures stars de demain.

🏆 Le Top des Recrues LNH 🏆

Pour cette seconde édition du Carnet des Recrues, le CCS vous propose le tout premier classement des cinq meilleurs recrues sur le début de saison en LNH. Un classement qui prend en compte les premiers matchs de la saison, du 12 au 23 octobre inclus. La majorité des recrues que nous verrons aujourd’hui ont disputé entre 3 et 5 rencontres, suffisant pour établir un premier classement.

1️⃣ Anton Lundell (Centre, Florida Panthers)

Crédit: Florida Hockey Now

Statistiques sur la période étudiée : du 12 au 23 octobre [LNH]

Nombre de rencontres : 5 / Temps de jeu moyen : 16:17

2 Buts / 3 Passes / 5 Points

Bilan : 5 victoires / 0 défaite

Comme si les Panthers avaient besoin d’un nouveau talent offensif pour briller cette saison. Après une belle pré-saison, le Finlandais Anton Lundell s’est logiquement imposé dans l’alignement de Florida. Repêché en 12ème position en 2020, le centre âgé de 20 ans n’a attendu que deux petites rencontres pour montrer l’étendu de son talent. Mature, Lundell possède déjà une belle expérience internationale chez les jeunes : médaille d’or aux Mondiaux Juniors U18 en 2018, médaille d’or aux Mondiaux Juniors U20 en 2019, capitaine et médaillé de bronze en 2021. Anton Lundell était prêt pour faire le grand saut, et c’est réussi.

Après deux rencontres sans point, Lundell s’est révélé face au Lightning de Tampa Bay avec une assistance et un premier but en LNH. Positionné sur le troisième trio, le Finlandais est en train de créer une belle complicité avec le vétéran Patric Hornqvist et surtout Sam Reinhart. C’est d’ailleurs ce dernier qui lui délivre une magnifique passe pour son premier but. Deux jours plus tard, face à un autre cador de la ligue, Colorado, Lundell réitère sa performance avec un nouveau 1+1. Même si son but est dans un filet vide, Lundell prouve qu’il aime l’adversité et parvient à sortir son épingle du jeu. Surtout, Lundell montre une réelle capacité à remporter ses mises au jeu avec 54,8% remportées. Les Panthers débutent la saison avec une copie parfaite : 5-0, et Lundell n’y est pas étranger. Bravo.

2️⃣ Moritz Seider (Défenseur, Detroit Red Wings)

Crédit: nhl.com

Statistiques sur la période étudiée : du 12 au 23 octobre [LNH]

Nombre de rencontres : 5 / Temps de jeu moyen : 21:34

0 Buts / 4 Passes / 4 Points

Bilan : 2 victoires / 2 défaites / 1 défaite en prolongation

Comme expliquer dans le premier Carnet des Recsrues : « le jeune Allemand à prouver qu’il n’y avait pas de raison de le couver plus longtemps« , c’est confirmé. Moritz Seider était très attendu par les partisans des Red Wings et il a répondu aux attentes. Positionné sur le deuxième duo défensif aux côtés de l’expérimenté Nick Leddy, Seider s’acclimate rapidement au jeu de la LNH et semble en route pour s’imposer comme un pilier de la défensive des Red Wings.

En 4 rencontres, Seider a inscrit 3 points, 3 assistances mais c’est surtout dans le jeu que l’Allemand repêché en 6ème position en 2019 fait la différence et justifie sa place ici. Avec un temps de jeu moyen de 21:34, il mène les recrues de loin. Ces minutes, Seider les gagne grâce à ses performances. Présent en supériorité numérique, il bloque aussi des tirs en infériorité. Son attitude, ses choix et ses performances vont vraiment dans le bon sens et participent au bon début de saison de Detroit. Aujourd’hui, Moritz Seider est le deuxième joueur en terme de minutes sur la glace derrière Filip Hronek chez les Red Wings. Lors de la dernière rencontre, malgré une cuisante défaite 1-5 contre Montréal, l’Allemand fut une nouvelle fois impliqué sur le but de Detroit. Sans aucun doute, Seider sera un membre récurrent de notre Carnet des Recrues.

3️⃣ Drew O’Connor (Ailier, Pittsburgh Penguins)

Crédit : Tribune-Review

Statistiques sur la période étudiée : du 12 au 23 octobre [LNH]

Nombre de rencontres : 5 (4 matchs disputés) / Temps de jeu moyen : 11:00

3 Buts / 2 Passes / 5 Points

Bilan : 3 victoires / 0 défaite / 2 défaites en prolongations

Parmi les recrues en ce début de saison, la palme de la surprise revient probablement à Drew O’Connor du côté de Pittsburgh ! Non-repêché, l’attaquant natif du New-Jersey s’est révélé sur ces premières rencontres de la saison 2021-22. La saison dernière, O’Connor avait disputé 10 rencontres sous le maillot des Pens. Avec seulement 1 point récolté, il est peu dire que ses débuts n’étaient pas très glorieux. Mais avec un véritable camp d’entraînement cet été, l’ailier de 23 ans semble avoir trouvé les ingrédients pour réussir en LNH.

Profitant des nombreuses absences du côté des Penguins, O’Connor s’est infiltré dans la hiérarchie offensive. Lors de l’ouverture de la saison face aux Bolts, O’Connor délivre sa première assistance dans la large victoire des siens, 6 à 2. Pour la deuxième rencontre, contre les Panthers, l’ailier américain reste dans les vestiaires. O’Connor revient contre Chicago et réussi à inscrire son premier but en LNH. Apogée de sa réussite, dans le dernier match de notre séquence d’analyse, O’Connor inscrit deux buts contre les Leafs de Toronto. Aujourd’hui, il est en tête (à égalité avec Lundell) au rang des pointeurs chez les recrues avec 5 points en 4 matchs. Le plus impressionnant est qu’O’Connor ne tourne qu’à 11:00 en moyenne par rencontre. Une réussite, une efficacité à souligner pour ce gros générateur d’occasions : 11 tirs tentés, un taux de conversion de 27,3% soit le plus haut pourcentage de réussite chez les recrues à plus de 10 tirs. Alors que l’on pensait qu’il ne pourrait pas transposer sa puissance physique de la NCAA à la LNH, O’Connor a montré qu’il avait réussi à appréhender son corps imposant : 191cm pour 86 kilos. Des tirs déviés, une protection de rondelle remarquable… O’Connor participe largement à l’excellent début de saison des Pens alors que l’on pensait que la franchise allait souffrir de l’absence de ses cadres.

4️⃣ Jonathan Dahlen (Ailier, San José Sharks)

Crédits : News FR

Statistiques sur la période étudiée : du 12 au 23 octobre [LNH]

Nombre de rencontres : 4 / Temps de jeu moyen : 13:46

3 Buts / 0 Passe / 3 Points

Bilan : 4 victoires / 0 défaites

C’est la surprise du chef ! A l’instar des Sharks qui pointe en tête de la ligue après 4 rencontres, Jonathan Dalhen fait irruption avec fracas dans la grande ligue ! Fils d’Ulf Dahlen, joueur émérite de LNH et passé par les Sharks dans les années 90, Jonathan a connu un parcours difficile avant de débuter sur les patinoires de LNH. Repêché en 42ème position en 2016, Dahlen a passé ces dernières années entre la LAH et la deuxième division suédoise. Nous vous recommandons la lecture de l’article très complet de Katherine Pitré pour Shark News afin de comprendre davantage l’histoire de ce garçon.

Quoi qui l’en soit, Dalhen est en LNH et il s’y plaît bien ! Après une première rencontre quelque peu poussive contre les Jets, l’ailier de 23 ans s’est révélé aux yeux de tous lors de son second match contre le Canadien de Montréal. Une déviation bien sentie : but. Une action menée par Logan Coutre et conclue en beauté : but. Jonathan Dalhen inscrit deux buts contre le CH et donne la victoire aux siens. Quelques jours plus tard, après avoir resté muet contre les Sens, Dahlen offre un nouveau but vainqueur aux Sharks contre les Leafs cette fois-ci. Désormais aligné à gauche de Logan Couture sur le premier trio offensif de San José et dans la première unité spéciale, Dahlen est, comme sa franchise, la belle surprise de ce début de saison.

5️⃣ Jamie Drysdale (Défenseur, Anaheim Ducks)

Crédit: medium.com

Statistiques sur la période étudiée : du 12 au 23 octobre [LNH]

Nombre de rencontres : 6 / Temps de jeu moyen : 21:20

1 But / 2 Passes / 3 Points

Bilan : 2 victoires / 3 défaites / 1 défaite en prolongations

Les Ducks avaient plutôt bien commencé la saison avec une victoire 4-1 en ouverture contre les Jets de Winnipeg, une défaite logique mais accrochée contre le Wild et une belle victoire en prolongations contre Calgary. Dans ces premières rencontres, le futur de la ligne bleue d’Anaheim, Jamie Drysdale a grandement participé aux bonnes prestations des siens. Une passe délivrée contre Winnipeg et surtout, une action décisive lors de la rencontre contre les Flames.

Alors que les deux équipes sont à égalité, 2 partout, l’excellent Troy Terry amorce l’offensive, traverse la zone neutre, joue avec la rondelle sur son bâton. De l’autre côté, Jamie Drysdale suit la chevauché de Terry, prend parfaitement position et trompe Jacob Markström pour donner la victoire à Anaheim ! Une but victorieux qui fait du bien à la franchise. Malheureusement les rencontres suivantes n’ont pas été aussi brillantes pour les Ducks et Drysdale. Deux défaites consécutives et deux prestations douteuses pour Jamie Drysdale : défaite 6-5 face aux Oilers et une évaluation de -2. Ensuite, défaite 4-1 face aux Jets et un -3 en évaluation pour le 6ème choix de 2020. Rien d’alarmant face à des attaques de feu comme celles d’Edmonton et de Winnipeg. Même dans la plus récente défaite en prolongation contre le Wild, Drysdale a été impliqué dans un but d’Anaheim. Il reste sur le premier duo défensif des Ducks, reste en moyenne 21:20 sur la glace soit le 2ème temps chez les Ducks et le 2ème chez les recrues.

Légende : 🔢 Place au classement / ⏹️ Même classement / 🔼 Progression / 🔽 Baisse /
Entrée au classement

Mentions honorables

👁️ William Eklund (Ailier, San José Sharks)
Statistiques sur la période étudiée : du 12 au 23 octobre [LNH]
Matchs joués: 4 / temps de glace: 12:55 / 0 but, 3 passes, 3 points / Bilan : 4-0-0

Il n’y a pas que Jonathan Dalhen qui brille chez les Sharks parmi les recrues. Le 7ème choix de San José en 2021 a confirmé ses belles prestations de pré-saison. Avec 3 assistances délivrées en 4 rencontres, William Eklund prouve qu’il a le niveau pour jouer chez les professionnels. Polyvalent et créatif, Eklund s’installe désormais sur la deuxième ligne offensive des Sharks et compte bien y rester. Avec Hertl au centre à ses côtés, Eklund peut parfaitement exprimer ses qualités. Membre de la seconde unité spéciale, il a délivré ses 3 passes en avantage numérique. Donnez lui de l’espace, il s’occupe du reste !

👁️ Lucas Raymond (Ailier, Detroit Red Wings)
Statistiques sur la période étudiée : du 12 au 23 octobre [LNH]
Matchs joués: 4 / temps de glace: 14:42 / 1 but, 2 passes, 3 points / Bilan : 2-3-1

De même que chez les Sharks, chez les Red Wings aussi une recrue peut en cacher une autre ! Si Seider attire la lumière par sa polyvalence et sa maturité à la ligne bleue, sur l’offensive, Lucas Raymond crève aussi l’écran. Annoncé depuis longtemps comme l’une des futures grandes stars du hockey suédois, Raymond confirme avec de jolis débuts en LNH. Un sens du but aiguisé, un pouvoir créatif très intéressant, le jeune ailier a inscrit un but et délivré deux assistances sur ses 4 premiers matchs. Raymond se destine à être positionné sur la première ligne aux côtés de Tyler Bertuzzi et le capitaine Dylan Larkin. Les Red Wings font confiance à leurs jeunes.

👁️Bowen Byram (Défenseur, Colorado Avalanche)
Statistiques sur la période étudiée : du 12 au 23 octobre [LNH]
Matchs joués: 5 / temps de glace: 18:18 / 1 but, 3 passes, 4 points / Bilan : 2-3-0

Dès la première rencontre, contre Chicago, Byram a montré ses talents offensifs avec son tout premier but en LNH ainsi qu’une assistance délivrée. Des talents que nous avions entrevu en WHL où il avait inscrit 40 buts en 117 matchs. Mais, pour le moment, il s’agit de la seule victoire des Avs cette saison. Avec la blessure longue de Devon Toews, Byram voit ses responsabilités augmenter, comme son temps de jeu. Pour l’instant, il est le 3ème défenseur de Colorado en termes de temps de jeu. Surtout, Byram devrait être jumelé avec Cale Makar sur le premier duo. Signe de son engagement, Byram mène l’équipe en mise en échec et semble être impliqué dans tous les combats devant l’enclave pour son équipe, il doit maintenir cette attitude pour aider Colorado a enfin démarrer sa saison.

🌎 Sous la loupe | Amérique du Nord 🌎

Dans cette section, nous allons vous présenter des joueurs déjà repéchés mais qui devraient évoluer en dehors de la LNH pour la majorité de la saison. Plus précisément, on se penche ici sur les joueurs évoluant dans la AHL, la CHL et la NCAA. L’occasion de suivre les performances et le développement de ces joueurs que nous retrouverons dans la Ligue Nationale dans les années à venir. Étant donné que ces ligues n’ont pas commencé leur saison en même temps, la période d’analyse n’est pas forcément la même pour chaque joueur mais elles se terminent toutes le 23 octobre inclus.

🕵️ Peyton Krebs (Ailier Gauche, Henderson Silver Knights, AHL)

Crédit: hendersonsilverknights.com
Statistiques sur la période étudiée :

Nombre de rencontres: 2 / Temps de jeu moyen: N/A

0 Buts / 5 Passes / 5 Points

Bilan : 2 victoires / 0 défaites

Bien qu’il ait joué quelques matchs en AHL (5) et LNH (4) la saison dernière, Peyton Krebs fait ses réels débuts comme joueur professionnel cette année. Et on peut dire qu’il réussit parfaitement puisqu’il est le meilleur marqueur de son équipe et l’un des meilleurs de la AHL. Repêché en 2019 au 17ème rang, il honore pour le moment très bien son statu de meilleur espoir chez les Golden Knights de Vegas. D’ailleurs, ses performances ont été vite récompensées puisque il a débuté ce vendredi le match avec Vegas afin de combler plusieurs blessures dont celles de M.Pacioretty et de M.Stone. Il n’a malheureusement pas marqué mais confirme qu’il sera une attraction à suivre s’il retourne en AHL.

Menés par Krebs et un autre nouveau venu, Daniil Miromanov, les Silver Knights confirment qu’ils s’affichent comme un prétendant au titre de la Division Pacifique dans l’Ouest de la AHL. Sans Krebs, ils se sont néanmoins inclinés en prolongation vendredi soir. Impact de l’absence du jeune espoir? L’avenir nous le dira mais il est certains que ce dernier fera parti des éléments de succès de cette équipe.

🕵️ Joshua Roy (Centre, Phoenix de Sherbrooke, LHJMQ)

Crédit: Vincent L. Rousseau
Statistiques sur la période étudiée :

Nombre de rencontres: 8 / Temps de jeu moyen: N/A

6 Buts / 10 Passes / 16 Points

Bilan : 6 victoires / 2 défaites

Après deux saisons correctes du côté de Saint-John puis de Sherbrooke, Joshua Roy a réussi à être sélectionné en 5ème ronde (150ème) par Montréal au dernier repêchage. Son premier camp avec le Canadien semble donc lui avoir donné des ailes. Il est actuellement le meilleur pointeur dans la LHMQ et un des tous meilleurs dans la CHL. Il a d’ailleurs été nommé sur l’équipe étoile de la CHL la semaine dernière. Attention à ne pas s’emballer du côté des partisans du CH mais il est toujours intéressant de voir de telles performances pour un choix aussi tardif au repêchage. Interviewé au micro de Stéphane Leroux (RDS) dans son podcast « Sur la glace », Joshua laisse transparaitre une belle maturité et humilité malgré son excellent début de saison et son repêchage en LNH.

Sans être nécessairement les favoris de l’Association Ouest dans la ligue, Sherbrooke se positionne donc très bien pour débuter la saison. Les performance de Roy, mais aussi de X.Parent (14pts) et J.Anctil (10pts) y sont évidemment pour beaucoup.

🕵️ Josh Doan (Ailier Droit, Arizona State Sun Devils, NCAA)

Crédit: pac-12.com
Statistiques sur la période étudiée :

Nombre de rencontres: 8 / Temps de jeu moyen: N/A

4 Buts / 8 Passes / 12 Points

Bilan : 4 victoires / 4 défaites

Si vous cherchez quelconque héritage des Coyotes de l’Arizona alors ne cherchez plus, Josh Doan est votre homme. Fils de Shane Doan, emblématique joueur de la franchise (20 saisons), il est un pur produit de l’Arizona et, comme une évidence, il a été repêché par les Coyotes en 2ème ronde (37ème) cette année. Pour ses débuts universitaires, il répond très bien aux attentes en étant l’un des meilleurs pointeurs au pays. S’il continue comme ça, son intelligence offensive devrait lui permettre de faire parti de la renaissance des Yotes dans les années à venir (on l’espère du moins!).

Bien loin des puissances du Nord du pays, Arizona State connait un début de saison en dent de scie avec 4 victoires et 4 défaites. Bien qu’ils soient efficaces offensivement (30 buts), ils encaissent trop de buts (32) pour prétendre à un meilleur bilan pour le moment. La présence de Josh Doan leur permet néanmoins d’aspirer à une victoire soir après soir et surtout de faire parler du programme universitaire de hockey d’Arizona State qui n’est, bien entendu, pas le plus reconnu.

🌍 Sous la loupe | Europe 🌍

Après les ligues nord-américaines, place maintenant à l’Europe, autre vivier de joueurs qui feront la pluie et le beau temps des franchises qui ont misés sur eux. On s’attardera ainsi à des jeunes évoluant principalement en Russie (KHL/VHL/MHL), en Suède (SHL) ou en Finlande (Liiga). Ici aussi, la période d’étude varie en fonction de quand les saisons ont débuté dans les différentes ligues mais les statistiques sont données jusqu’au 23 octobre inclus.

🕵️Elmer Söderblom (Ailier, Frölunda HC, SHL)

Crédit: Carl Sandin
Statistiques sur la période étudiée :

Nombre de rencontres: 14 / Temps de jeu moyen: 11:42

6 Buts / 3 Passes / 9 Points

Bilan : 10 victoires / 4 défaites

Avec ses 2m01 pour 98kg, Elmer Söderblom a un gabarit qui s’apparente plus à celui d’un défenseur que d’un attaquant. Il est pourtant plutôt habile devant le filet et ce début de saison semble être une révélation pour lui. En effet, il est actuellement dans le top 15 des meilleurs buteurs en Suède, bien qu’ils jouent 5-6min en moyenne de moins que ses opposants. S’il poursuit sur cette lancer, il pourrait s’avérer être un très beau coup pour Detroit qui l’avaient sélectionné en 6ème ronde (159ème) en 2019. D’autant que l’on connait le succès de la franchise a dénicher des talents venant de Suède.

Entre joueurs expérimentés et de très bons jeunes talents comme Söderblom mais aussi Simon Edvinsson, Frölunda trône au sommet de la SHL et il ne sera pas facile de les déloger. Söderblom a d’ailleurs montré une belle connexion avec Edvinsson qui profite ainsi à leur équipe mais aussi aux Red Wings qui ont également repêché ce dernier cette année (6ème rang).

🕵️ Topi Niemelä (Défenseur, Kärpät, Liiga)

Crédit: mapleleafshotstove.com
Statistiques sur la période étudiée :

Nombre de rencontres: 15 / Temps de jeu moyen: 19:37

2 Buts / 11 Passes / 13 Points

Bilan : 7 victoires / 5 égalités /3 défaites

Nous avions déjà mentionné lors de notre podcast sur le hockey international que Topi Niemelä était l’un des joueurs à suivre cette année et il ne déçoit pas. À sa 3ème année en Liiga, et à seulement 19 ans, le jeune Finlandais est en train de se faire un nom aux yeux de tous. Ses presque 1 pts/match, le place dans le top 10 des pointeurs de la ligue et il est le meilleur chez les défenseurs à ce chapitre. Élu meilleur défenseur des derniers championnats du monde junior, il s’affirme de plus en plus comme une révélation du repêchage 2020 alors que Toronto l’avait sélectionné en 3ème ronde (64ème).

Bien qu’il ne soit pas le défenseur le plus utilisé, Niemelä contribue donc efficacement à son équipe de Kärpât. Cette dernière est présentement 4ème de Liiga et excelle en équipes spéciales puisqu’ils sont au premier rang en avantage et en infériorité numérique.

🕵️ Dmitry Rashevsky (Ailier, Dynamo de Minsk, KHL)

Crédit: thegoaspotlight.com
Statistiques sur la période étudiée :

Nombre de rencontres: 20 / Temps de jeu moyen: 14:40

13 Buts / 6 Passes / 19 Points

Bilan : 14 victoires /6 défaites

Sorti un peu de nulle part, Dmitry Rashevsky est l’une des surprises de ce début de saison dans la KHL. Après avoir fait l’ascenseur entre MHL, VHL et KHL la saison dernière, il réussi finalement, à 21 ans, à s’imposer dans la grande ligue et de belle manière. Il se classe ainsi parmi les vingt meilleurs pointeurs mais il est surtout le deuxième buteur actuellement dans la KHL! Il présente également un excellent ratio de +12, le classant également parmi les meilleurs à ce niveau en plus de démontrer une rigueur défensive. Fait inusité, il n’a été repêché que cette année en LNH et seulement en 5ème ronde (146ème choix) par Winnipeg!

Il évolue présentement dans une équipe du Dynamo de Minsk qui connait par conséquent un très bon début de saison également. La formation biélorusse se positionne ainsi en 3ème position dans la conférence Ouest et pourrait ainsi bénéficier de la très belle saison recrue de Rashevsky.

Nous vous donnons rendez-vous dans deux semaines pour le prochain numéro de ce carnet des recrues. Vous y découvrirez alors la suite du classement des jeunes qui se sont démarqués dans la LNH ainsi que ceux qui ont fait les manchettes dans les autres ligues partout ailleurs.

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :