A l'affiche MMA

PFL – La finale Poids Lourds des outsiders

Le Mercredi 27 Octobre se tiendra la finale poids lourds du PFL ( Professional Fighters League ) qui récompensera le vainqueur d’un chèque de 1 million de dollars.
Les finalistes sont Ante Delija et Bruno Cappelozza, qui s’étaient déjà affronté plus tôt cette année ( en Mai 2021 ) et c’était terminée à la surprise générale par une victoire expéditive par TKO de Bruno Cappelozza après 44 secondes.
Depuis, presque tous les combattants poids lourds de cette organisation ont montré un potentiel énorme, qui pourrait même concurrencer le roadster de l’UFC.
Certains sont inconnus car pas du tout médiatisé : Renan Ferreira, Brandon Sayles, Ali Isaev, Denis Goltsov, Kelvin Tiller, et évidemment les deux finalistes du tournoi de cette année Ante Delija et Bruno Cappelozza, cependant, il est fort à parier que certains rejoignent
dès la saison prochaine les rangs de l’UFC.

Le roadster poids lourds le plus sous estimé du circuit

Le niveau du top 7 poids lourds du PFL ( voir top 10 ) est très relevé et pourrait bien potentiellement rivaliser avec le top 7 de l’UFC.
L’année 2021 a permis de mettre en lumière certains combattants poids lourds de cette organisation au profil très interessant, qui ont même par le passé eu des victoires expéditives sur des combattants actuels de l’UFC.
On a également pu constater le background et les skills très solides du top 7. Presque tous les combattants savent lutter et installer un jeu au sol, et d’une manière générale ont montré qu’ils étaient plus complet que le top 7 voir même le top 5 de l’UFC.
Dans leurs cas, le classement fightmatrix ( qui est le classement le plus précis toutes organisations confondues en MMA ) est trompeur. Le manque de médiatisation sur cette organisation ( particulièrement en poids lourds ) ne donne leur donne malheureusement pas l’opportunité de « briller aux yeux du monde ».
Pour la finale du tournoi 2021, nous avons deux combattants exceptionnels qui vont se retrouver en ayant combattu chacun pour la 4e fois en l’espace de 5 mois.
Ante Delija : un Croate de 1m96 pour 113 kg, lutte explosive, bon jeu au sol, assez bon puncheur, bonne anglaise ( qu’il utilise souvent ), bon jeu de feintes, capable d’amené au sol sur plusieurs niveaux, bonne vélocité, bons déplacements et assez rapide, enchainement en avançant et en reculant, ground and pound devastateur, agressif au sol, mental hors norme.
Il représente bien le fighting spirit croate : courage, determination et volonté !
En 2015, il a subit une blessure accidentelle à la jambe très grave contre un top 7 actuel de l’UFC Marcyn Tybura, alors que Ante Delija dominait le combat.
Son coach est la légende du MMA et du Kickboxing, Mirko CroCop ( qui sera dans son coin pour la finale ).
Bruno Cappelozza : on pourrait presque croire qu’il s’agit d’un revenant, Junior Dos Santos à son apogée. Même nationalité ( Brésilien ), même determination dans le regard, gabarit similaire ( notamment la musculature du haut du corps ), poids similaire, et mêmes expressions.
Ancien -93 kg plutôt moyen ( 10 victoires pour 5 défaites ), il s’est retiré pendant presque 3 ans, sûrement pour faire monter « son poids de forme » correctement, et ce qui est incroyable, c’est qu’en montant de catégorie, il a gardé la même vitesse et explosivité, tout en ayant un gain de puissance et de force dû à la prise de masse.
Sa boxe est précise, puissante, explosive et donc létale, il peut mettre KO aussi bien en jab qu’en crochet, en explosant de n’importe quelle position, et une fois son adversaire contre la cage, il peut enchainer 10 voir 15 frappes consécutives, tout en ayant une excellente TDD ( Takedown Defense ), ce qui était le profil exacte de Junior Dos Santos quand il était champion de l’UFC,
mais ce n’est pas tout, ses low kick intérieur sont d’une puissance et explosivité incroyables, et sa lutte offensive est puissante, on l’a vu faire un slam à Muhammed DeResse qui fait 120 kg.
Depuis sa montée en poids lourds, il a enchainé les victoires par TKO sur un rythme incroyable ( 3 TKO en 4 mois ), et fera Mercredi 27 Octobre son 4e combat en même pas 6 mois !
Seule interrogation depuis sa montée en poids lourds : son cardio et son menton. Peut être aura t’on la réponse lors de la finale ?

Une revanche qui s’annonce explosive

Les deux combattants ont montré qu’ils avaient sûrement le niveau pour être dans le top 5 de l’UFC, voir même au dessus, d’ailleurs, il y a tout juste un an, Ante Delija devait affronter un certain Cyril Gane en short notice lors de l’UFC Fight Night du 18 Octobre 2020 à Abu Dhabi, annulé la veille car le PFL a disputé le contrat.
En Mai 2021 ( il y a tout juste 5 mois ), Bruno Cappelozza a crée la surprise pour le premier combat de sa carrière en poids lourds en battant Ante Delija par TKO après simplement 44 secondes sur un enchainement qui nous a rappelé un certain Junior Dos Santos à son apogée.
Depuis, chacun des deux ont remporté leur deux combats suivants contre des adversaires très solides et coriaces. Bruno Cappelozza a le plus impressionné en expédiant par TKO Muhammed DeReese et Jamel Jones, toujours avec un style rappelant Junior Dos Santos de la grande époque, alors que Ante Delija s’est debarassé de Chandler Cole par TKO et surtout a battu le redoutable Denis Goltsov dans une guerre de 3 rounds ou il est sorti victorieux à la décision.
Cette fois-ci, le protégé de Mirko Crocop affirme que sa préparation et son game plan seront différents de la première rencontre, il est confiant et semble en pleine forme, mais est ce que ce sera suffisant pour battre le redoutable Bruno Cappelozza qui semble presque inarrêtable depuis sa montée en poids lourds. Réponse Mercredi 27 Octobre.

Le PFL en 2022

L’année 2021 a permis au roadster du PFL de montrer l’étendue de son potentiel qui s’est avéré surprenant et impressionant malgré le manque de médiatisation.
Le PFL 10 est le dernier évenement de cette organisation du calendrier de l’année 2021, toutes les finales de toutes les catégories ( masculines et féminines ) vont se dérouler ce soir là.
Il y aura en tout six finales composées de quatre finales masculines et deux finales féminines.
Pour 2022, il est fort à parier que certains du roadster poids lourds de cette organisation rejoindront les rangs de l’UFC, ou alors tenteront une nouvelle fois leur chance de remporter le tournoi à 1 millions de dollars.
Beaucoup de combat très interessant avec des profils qui ont le « calibre » top 5 ( voir au dessus ) de l’UFC
Ali Isaev ( invaincu et vainqueur du tournoi en 2019 ) devrait faire son grand retour, Denis Goltsov ( tombeur de Zoumana Cissé et sur une série de 17 victoires consécutives avant d’intégrer le PFL ), Brandon Sayles ( instructeur au SWAT et tombeur du frère d’un certain Kamaru Usman ), Renan Ferreira ( un monstre de 2m05, une allonge supérieur à celle de Jon Jones, une ceinture noire réelle de JJB et une agilité très impressionnante ) vont confirmer ou non leur potentiel pour 2022.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :