A l'affiche

Comment le Real Madrid a atteint 999 buts en Ligue des Champions ?

Quel est le point commun entre Miguel Muñoz, Raymond Kopa, Alfredo Di Stéfano, Ferenc Puskás, Henning Jensen, Sebastián Losada, Guti, David Beckham, Gonzalo Higuaín et Cristiano Ronaldo ? Ils ont tous porté le maillot du Real Madrid, mais ont surtout marqué les buts « paliers » du club en Champions League (1er, 50e, 100e, 200e, …). Mercredi 3 novembre, contre le Shakhtar, les hommes de Florentino Pérez pourrait marquer son 1000e but dans la plus grande des compétitions. Retour statistique sur les 999 premiers buts du club en C1.

Le tout premier but, jeudi 8 septembre 1955

L’Histoire du Real commence à s’écrire un 8 septembre 1955, en fin d’après-midi, contre la Servette FC. Ce n’est pas le premier match de la compétition (Sporting 3–3 Partizan s’est joué cinq jours plus tôt), mais là débute cinq ans d’invisibilité sur la scène européenne. Les Espagnols arrivent en Suisse le 5 septembre et tout de suite, prennent ce match très au sérieux. « Les Madrilènes sont là, eux qu’on dit plus forts que l’équipe nationale, explique le surlendemain, le Journal de GenèveIls ont pris la chose très au sérieux. Hier matin, ils se sont soigneusement entraînés aux Charmilles (stade de la Servette FC, détruit en 2011), ils y retournent et leur entraîneur établira la sélection définitive parmi les 22 virtuoses professionnels dont il dispose. » 

Le match se joue devant 6 500 spectateurs (ils seront 78 873 pour le match retour). Mais très vite, le Real se heurte à la défense adverse, réglée comme une horloge suisse qui dérègle, justement, celle des Espagnols. À la mi-temps, Di Stéfano s’énerve. Le prince Juan Carlos également. Ce dernier descend dans les vestiaires pour pousser son petit coup de gueule. « Le public attend une victoire », dira-t-il. Le public l’aura. À la 74’, Miguel Muñoz ouvre le score et inscrit, pour toujours, son nom dans l’Histoire du Real Madrid. Il est le premier buteur en Europe et le restera. Le Real remporte finalement ce match 2-0.

50 fois au fond des filets, jeudi 23 janvier 1958

Le 23 janvier 1958, le Real reste sur deux victoires en Europe. Après avoir éliminé Antwerp (8-1), ils doivent affronter Seville en ¼ de finale de la Coupe d’Europe des clubs champions. Le match aller, qui sera à sens unique (victoire 8-0), sera également celui durant lequel le club marque son 50e but dans la compétition. Devant plus de 76 000 spectateurs au Santiago Bernabéu, Kopa marque le deuxième but après un mouvement superbement bien senti. À la réception d’un centre à ras de terre, le Français profite que ces deux attaquants se soient effacés pour propulser le ballon au fond des filets. 

Le centième, jeudi 21 avril 1960

Comme un symbole, c’est dans un Clasico que le Real marque son 100e but en Champions League. Et comme un symbole, c’est Alfredo Di Stéfano qui en est l’auteur. Le 21 avril 1960, il ouvre le score de cette demi-finale aller de la Coupe d’Europe des clubs champions, à Madrid. 
Match remporté 3-1. Les Madrilènes s’imposeront sur le même score au match, au retour, avant de soulever leur 5e coupe d’Europe en autant d’années. 

Le cap des 200, mercredi 22 septembre 1965

Le 22 septembre 1965, le Real doit affronter Feyenoord pour rejoindre le premier tour. Après avoir perdu 2-1 aux Pays-Bas, les hommes de Miguel Muñoz n’ont plus le choix. Et ce soir-là, c’était le soir d’un seul homme : Ferenc Puskás, qui inscrit un quadruplé. Malgré la bonne prestation de Pieters-Graafland, le Hongrois est trop fort. Après trois buts inscrits en 23 minutes (12’, 22’ et 35’), il parachève le succès madrilène (5-0) à la 86’ d’une superbe frappe enroulée qui termine dans la lucarne opposée. Cette frappe est le 200e du club dans cette compétition. Le Real soulève (encore) la coupe à la fin de la compétition. A l’été 1965, le Real est déjà 6 fois champion d’Europe.

300, mercredi 27 septembre 1978

Bond dans le temps. Pour le 300e but du Real dans la plus grande compétition européenne, il faut aller au 27 septembre 1978, treize ans plus tard, la faute à un trou d’air de cinq ans (entre 81/82 et 85/86). Cette année-là, c’est au Luxembourg que le Real débute sa compétition. Facile vainqueur du Progrès Niedercom (5-0) à l’aller, le retour n’est qu’une simple formalité. Après un premier but de Pirri, c’est Henning Jensen qui a l’honneur d’inscrire le 300e but du Real en Coupe d’Europe des clubs champions. Cinq autres buts suivront pour une facile victoire 7-0.

Le mercredi 7 novembre 1990, déjà le 400e

Plat du pied sécurité. C’est ce qu’on apprend dès l’entrée dans les écoles de football. Et c’est ce que Sesbatián Losada a parfaitement réalisé ce soir-là. Le 7 novembre 1990, le Real sortait d’une victoire 9-1 contre le FC Wacker. Au retour, en Autriche, les locaux prennent les devants avant que Sesbatián Losada ne marque un doublé. Son deuxième but, juste avant la pause, est d’une finesse parfaite. Il marque ainsi le 400e but du Real en Coupe d’Europe des clubs champions. Les deux équipes se partagent finalement les points, 2-2.

Le mercredi 25 octobre 2000, le 500e au début du millénaire

32 ans après, le Real a renoué avec la victoire, en 1998. Deux années plus tard, ils sont sacrés champions une huitième fois. De la saison 1999/2000 à la saison 2002/2003, l’équipe marque plus de 30 buts par saison. Alors forcément, le 500e arrive. Et vite. C’est un soir d’octobre 2000, le mercredi 25. On joue la 5e journée de Champions League, nouvelle formule. Le Real reste alors sur 3 victoires et 1 nul. 
Au Santiago Bernabéu, contre le Sporting, il ne faudra que 12 minutes à Guti pour reprendre de la tête une passe-frappe de Figo. L’angle est fermé, mais l’Espagnol arrive à faire trembler les filets. Le reste du match sera une démonstration : victoire 4-0.

Mercredi 26 novembre 2003, trois ans pour en mettre 100 de plus

Ce soir-là, c’est le retour de Zidane au Vélodrome. Mais c’est un autre Galactique qui inscrit le 600e but du club. À la 35’ minute, un coup franc est accordé à l’entrée de la surface. Roberto Carlos et David Beckham s’élancent en même temps. Et c’est finalement l’Anglais qui va venir caresser le ballon et l’enrouler à la perfection. Le Real gagne finalement 2-1 face à l’OM.

En 2006, un Arsenal invaincu

Depuis sa première participation à la plus grande des compétitions européennes, il n’y a qu’un seul club qui a affronté le Real Madrid sans prendre un seul but. Il s’agit d’Arsenal, lors de la saison 2005/2006. Cette saison-là, les Espagnols étaient déjà tombés deux fois en phase de poule (contre l’OL et l’Olympiakos). En terminant 2e, c’est le club du north-London qu’ils doivent affronter. Inefficacité offensive ou Lehmann sur un nuage. En tout cas, en 180 minutes, Zidane, Guti, Backham ou Ronaldo n’ont pas réussi à transpercer la défense londonienne. On attend toujours la seconde confrontation entre ces deux équipes.

700 buts, le mercredi 3 novembre 2010

Ce soir du 3 novembre 2010, les étoiles du football se sont donné rendez-vous à San Siro. Casillas, Ramos, Özil, Ronaldo, Di Maria, Ronaldinho, Ibrahimović, Pirlo, Nesta, Gattuso. Après une première période accrochée des deux côtés, durant laquelle les actions se sont enchaînées, c’est finalement Higuain qui trouvera en premier le chemin des filets du Milan AC. A la réception d’une passe bien sentie de Di Maria, l’Argentin se retrouve au point de penalty, presque esseulé. Il ne se fait pas prier pour ouvrir le score et inscrire le 700e but du Real dans la plus grande compétition européenne. Ce soir-là, Inzaghi marquera par deux fois avant que Pedro León n’égalise. 

Mardi 10 décembre 2013, le 800e, un cadeau avant l’heure

SIUUUUUUUUU !!! Il ne pouvait pas ne pas faire partie de cette liste. Contre Copenhague, lors de la 6e journée de Champions League, Ronaldo est à la réception d’une tête de Pepe et trompe facilement Wiland. 800 buts. Et cette saison-là, le Real n’a pas le temps. En 13 matchs, ils inscrivent 41 buts, avant d’aller remporter la compétition face à l’Atlético.

Mardi 18 avril 2017, un 900e but à l’odeur de demie

En quart de finale, face au Bayern, le scénario se répète. Les Allemands terminent de nouveau à 10 après l’exclusion de Vidal, mais ils arrachent les prolongations grâce à un CSC de Ramos. Cependant, en face, il y a Ronaldo. Auteur d’un doublé déjà, c’est lui qui poussera le ballon au fond des filets après une superbe percée de Marcelo pour le 3-2. Asensio parachèvera la victoire, 4-2. Et le Real ira conquérir sa 12e coupe aux grandes oreilles. 

109 clubs passés sous le rouleau compresseur 

De la confrontation la plus vue en Champions League, face au Bayern Munich (13 fois, 25 matchs, 41 buts marqués par les Espagnols), à la petite dernière, contre le Sheriff (défaite 2-1) le 28 septembre dernier, le Real Madrid a affronté, depuis la saison 1955/1956, quelque 109 clubs européens. 

L’ensemble des buts inscrits face à chaque équipe rencontrées par le Real Madrid (Crédit : Café Crème Sport).

Le Real baroudeur, dans 31 fédérations

Le Real sait voyager et aime voyager. Depuis leur entrée dans la compétition, ils ont affronté des clubs originaires de 31 fédérations différentes (total le plus élevé dans la compétition). S’ils ont affronté 37 fois un club italien, c’est contre les Allemands qu’ils ont le plus marqué : 121 buts en 33 rencontres (113 buts contre les Italiens).
Au ratio, c’est le Luxembourg qui s’en sort le moins bien : 33 buts marqués en 3 confrontations (contre l’AS La Jeunesse d’Esch, Spora Luxembourg et le FC Progrès Niedekorn). 

Le Real sera-t-il, un jour, le premier club à affronter l’ensemble des fédérations adhérentes à l’UEFA. Pour ce faire, voici ce que doit leur réserver le tirage au sort dans les prochaines années : Albanie, Andorre, Arménie, Azerbaïdjan, Bosnie-Herzégovine, Estonie, Iles Féroé, Finlande, Géorgie, Gibraltar, Irlande du Nord, Israël, Kazakhstan, Kosovo, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Macédoine du Nord, Malte, Monténégro, Pays de Galles, Saint-Marin, Slovaquie et Slovénie.

L’ensemble des buts inscrits face à chaque confédération et le nombre des confrontations (Crédit : Café Crème Sport).

Un Real express, 999 buts en 454 matchs

En 52 participations, le Real Madrid a pris part à 454 matchs de Champions League. Un record, évidemment. Une performance rendue possible grâce à la capacité du club à se renouveler année après année. Car c’est le Real qui détient le record de participations consécutives (25) entre la saison 1997/1998 et 2021/2022 (série en cours).
C’est également le seul club à s’être qualifié 8 fois consécutivement en demi-finale, entre 2011 et 2018. 

Nombre de buts et de rencontres saison après saison. (Crédit : Café Crème Sport).

Ronaldo dominant, auteur de 10,5 % du total

Cristiano Ronaldo est auteur de 10,5 % des buts du Real Madrid, avec 105 buts marqués entre 2009 et 2018. 
Dans les meilleurs buteurs en activité, seul Benzema fait partie du classement, avec 61 buts. 
Avec 5 buts de plus, Raúl complète le podium. 
Di Stéfano (49), Puskás (34), Morientes (19) et van Nistelrooy (13) suivent. 

Meilleurs buteurs avec le Real Madrid en Champions League (Crédit : Café Crème Sport).

Ce soir, contre le Shakhtar, le Real pourrait donc marquer son 1000e but. Qui en sera l’auteur ? Les paris sont ouverts. Derrière, les poursuivants sont loin. Il faudra encore quelques années au Bayern (763), à Barcelone (654) et à Manchester United (527) pour arriver à ce total pharaonique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :