Hockey Sport US

LNH – Carnet des Recrues n°3 : Les Red Wings dominent la concurrence ! Le jeune Sillinger brille !

Année après année, le repêchage et l’arrivée de nouvelles recrues dans la LNH sont des attractions qui animent les débats des analystes et des partisans. Entre course au trophée Calder ou apprentissage dans les clubs écoles, ces jeunes joueurs tentent de se démarquer pour s’établir dans la grande Ligue et devenir les nouveaux visages de leur franchise. Le CCS vous propose ainsi son carnet des recrues qui vous permettra, tout au long de l’année, de suivre et de découvrir les jeunes pousses de la Ligue Nationale mais ceux aussi qui font leurs classes dans les autres ligues américaines ou européennes.

Dans le but de mettre en valeur les joueurs qui se démarquent dans la LNH ainsi que vous faire découvrir ceux qui brillent dans les ligues parallèles, ce carnet des recrues est découpé en plusieurs sections. Dans un premier temps, nous vous délivrons notre Top 5 des recrues actuellement en action dans la Ligue, auquel nous ajouterons quelques mentions honorables. Ensuite, nous passerons sous la loupe des joueurs, déjà repêchés, évoluant ailleurs en Amérique du Nord (AHL, CHL, NCAA) et en Europe. De Montréal à Anaheim, de la LHJMQ à la KHL, nous scruterons pour vous les futures stars de demain.

Retrouvez les épisodes précédents ici :
Carnet des Recrues n°1 // Carnet des Recrues n°2

🏆 Le Top des Recrues LNH 🏆

Pour cette troisième édition du Carnet des Recrues, le CCS vous propose le second premier classement des cinq meilleurs recrues sur le début de saison en LNH. Un classement qui prend en compte les performances sur l’ensemble de la saison tout en priorisant la dernière période étudiée, c’est-à-dire du 24 octobre au 06 novembre inclus. La majorité des recrues que nous verrons aujourd’hui ont disputé entre 10 et 12 rencontres. Les critères mis en avant sont simples : régularité, bilan collectif, impact sur le jeu et statistiques individuelles.

1️⃣ Moritz Seider (Défenseur, Detroit Red Wings) 🔼 +1

Crédit: NHL.com

Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 06 novembre [LNH]
Classement précédent : 2️⃣

Nombre de rencontres : 7 / Temps de jeu moyen : 23:23

1 But / 5 Passes / 6 Points

Bilan : 3 victoires / 3 défaites / 1 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 12 matchs, 1 but / 9 passes / 10 points / TDG : 22:38 – Bilan : 5-5-2

Qui d’autre que la Recrue du Mois en LNH pour prendre la tête de notre classement ? Le défenseur allemand de Détroit n’en fini pas de montrer ses talents dans la grande ligue. Depuis le début de la saison, Moritz Seider demeure le meilleur passeur parmi les recrues avec 9 assistances en 12 rencontres. Sur le premier mois de compétition, il a collecté 8 passes soit le plus total pour une recrue (défenseur ou attaquant) des Red Wings depuis le mois de janvier 2002 et les 8 points en 13 matchs d’un certain Pavel Datsyuk.

Certes les Red Wings ont connu une sale période avec 4 défaites consécutives dont une prolongation, mais Detroit réussi à sortir à l’équilibre sur la dernière quinzaine. Les performances de Seider n’y sont pas étranger. Dominant largement les recrues en temps de jeu moyen, Seider s’impose désormais comme la pierre angulaire de la défense des Wings. Ajoutons qu’il domine aussi toutes les recrues en point inscrit en avantage numérique, 5 pour lui à l’heure de boucler ses lignes. Comme si ça ne suffisait pas, l’Allemand a inscrit son premier but en carrière lors de son dernier match contre Buffalo. Et on peut dire qu’il a choisit son moment ! Menés 2-4 par les Sabres à l’entame du dernier tiers, il faut un grand Tyler Bertuzzi pour arracher la prolongation. C’est là que Moritz Seider décide de donner la victoire aux siens pour rompre cette série de 4 défaites consécutives ! Une influence monumentale, productif devant et derrière et désormais décisif ! Seider domine ce classement de la tête et des épaules !

2️⃣ Lucas Raymond (Ailier, Detroit Red Wings) Entrée

Crédit: TheAthletic

Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 06 novembre [LNH]
Classement précédent :
Mentions honorables ✨

Nombre de rencontres : 7 / Temps de jeu moyen : 17:28

4 Buts / 6 Passes / 10 Points

Bilan : 3 victoires / 3 défaites / 1 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 12 matchs, 5 buts / 8 passes / 13 points / TDG : 16:19 – Bilan : 5-5-2

Quelle quinzaine réalisée par le jeune Lucas Raymond ! Après des débuts timides mais convaincants avec 3 points en 4 rencontres, l’ailier suédois a tout simplement briller sur les 7 derniers matchs ! Sur la période étudiée, Raymond compile 4 buts et 6 passes pour un total de 10 points soit le 5ème meilleur total tous patineurs confondus en LNH ! Tout a commencé le 24 octobre contre Chicago avec un tour du chapeau mémorable. Lors de cette rencontre, il est devenu la deuxième recrue de l’histoire des Red Wings a inscrire un triplé, rejoignant ainsi un certain Steve Yzerman. En délivrant également une passe dans ce match face aux Hawks, Raymond devient seulement la 3ème recrue de Detroit a réalisé une rencontre à 4 points après Yzerman et Gordie Howe. Une place de luxe.

Raymond affole les compteurs statistiques chez les recrues : 13 points en 12 matchs, 3 points en avantage numérique et 34 tirs décrochés pour une réussite honorable de 14,7%. L’ailier suédois concentre encore ses performances sur une partie et manque peut-être de régularité pour le moment, mais lorsqu’il est chaud, Raymond fait la différence. Après son match à 4 points contre Chicago, le choix 4 du repêchage 2020 a été limité à 3 points en 5 matchs. Parmi ces 5 parties, 4 défaites pour Detroit. En revanche, comme pour Seider et son premier but en LNH, Detroit gagne quand Raymond s’illustre : dans la victoire contre les Sabres en OT, Lucas Raymond a délivré 3 passes décisives. Les Red Wings possèdent pour l’instant deux recrues candidates au Calder avec Seider et Raymond, l’avenir leur appartient en ce début de saison !

3️⃣ Cole Sillinger (Centre, Columbus Blue Jackets) Entrée

Crédit : Tribune-Review

Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 06 novembre [LNH]
Classement précédent :
X

Nombre de rencontres : 5 / Temps de jeu moyen : 13:55

3 Buts / 1 Passe / 4 Points

Bilan : 4 victoires / 1 défaite

Statistiques sur la saison : 10 matchs, 4 buts / 2 passes / 6 points / TDG : 14:00 – Bilan : 7-3-0

Annoncé bon dernier de la Division Métropolitaine, Columbus fait mentir les observateurs sur ce début de saison avec un bilan surprenant de 7-3-0 en 10 matchs ! La franchise égale ainsi son meilleur départ en saison établi lors de l’exercice 2017-2018. Les Blue Jackets ont amorcé une belle reconstruction et parmi les éléments qui composeront le futur du club, on retrouve Cole Sillinger, 12ème choix du repêchage 2021. Certains pensaient que Sillinger passerait sa saison avec son ancien club de WHL ou bien avec les Monsters de Cleveland en AHL. Mais ses performances en pré-saison l’on propulsé dans la grande ligue jusqu’à faire oublier l’idée qu’il pourrait retourner en AHL après quelques rencontres. A seulement 18 ans et 174 jours, le centre recrue prouve match après match qu’il a sa place dans la grande ligue grâce à une belle maturité et un sens du jeu précoce.

Sur la première période étudiée, correspondant aux 15 premiers jours de compétition, Sillinger est passé très près d’intégrer notre Carnet des Recrues. Un premier point sur une passe lors de sa première rencontre et un premier but dans la victoire des siens sur les Islanders de NY, c’est ce qu’on appelle des débuts réussis. Mais sur la dernière quinzaine, Cole Sillinger a passé une vitesse supérieure. Sur les trois premières rencontres de la période, Sillinger est resté muet mais a montré de belles choses dans le jeu sur la seconde ligne notamment sur les mises au jeu et dans l’organisation. C’est surtout sur les deux dernières rencontres que Sillinger a explosé. Deux rencontres contre un prétendant à la Coupe : l’Avalanche de Colorado. Columbus a déjoué tous les plans en remportant deux victoires contre l’armada des Avs. Cole Sillinger a joué un rôle centrale, majeur et déterminant dans ces victoires. Dans le premier match, le centre de 18 ans a inscrit 2 buts, délivré 1 passe pour le but vainqueur afin de donner la victoire 5-4 aux siens. Sillinger remporte 7 mises au jeu sur 9 lors de la rencontre. Trois jours plus tard, nouvel affrontement avec Colorado et… nouvelle victoire ! Menés 0-2, les Blues Jackets sont revenus avec brio, inscrivant 3 buts dans le dernier tiers. Le but vainqueur, celui de 3-2 CBJ ? C’est Cole Sillinger qui l’a inscrit en déviant un tir en avantage numérique d’une autre recrue dont on parlera peut-être rapidement : Yegor Chinakov. Sillinger monte en puissance et aura davantage de responsabilités avec la blessure de Patrick Laine pour 4 à 6 semaines. Il est l’un des 3 joueurs repêchés en 2021 et c’est déjà le plus excitant !

4️⃣ Spencer Knight (Gardien, Florida Panthers) Entrée

Crédit: Mike Ehrmann / Getty Images

Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 06 novembre [LNH]
Classement précédent :
X

Nombre de rencontres : 4 / Temps de jeu moyen : N/A

Moyenne de buts alloués: 2,91 / Pourcentage d’arrêts: 0.904

Bilan : 3 victoires / 0 défaite / 1 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 5 matchs, Moyenne de buts alloués : 2,52 / Pourcentage d’arrêts: 0.918

Pointant au 5ème rang de nos recrues les plus attendues cette saison, Spencer Knight a enfin l’opportunité de se montrer avec la blessure du gardien partant des Panthers, Sergei Bobrovsky. Après des débuts prometteurs la saison passée, 4 rencontres de régulière et 2 en séries, on attendait beaucoup de ce jeune gardien prometteur. Pour ses débuts, Spencer Knight a une certaine pression sur les épaules : celle de ne pas rompre l’excellent début de saison des Panthers. Première rencontre le 19 octobre contre les rivaux et champions en titre, les Bolts de Tampa Bay. Knight sort une magnifique performance avec 30 arrêts sur 31 tirs ! Bobrovsky revient au jeu pour les deux rencontres suivantes avant que Knight retrouve le devant des filets pour les 4 matchs correspondants à notre période étudiée.

Il y a eu des hauts et des bas pour Spencer Knight mais le bilan parle de lui même : 3 victoires en 4 rencontres et une défaite aux tirs de barrage, la première et l’unique de la saison pour Florida pour l’instant. Des hauts et des bas, c’est exactement ce que nous a proposé Knight. Contre Arizona, malgré la victoire des siens, Knight cède 3 fois sur 21 tirs pour un taux de sauvetage de 0,857. Pour les deux matchs suivant c’est Bobrovsky qui retrouve les filets. Dans la défaite contre Boston le 30 octobre, le jeune gardien de 20 ans va tenir la rencontre avec brio, réalisant 31 arrêts sur 33 tirs. En revanche, il ne peut rien face au drible dévastateur de Charlie Coyle sur l’unique tir inscrit lors de la séance mettant fin à l’invincibilité de Florida. Malgré tout, cette rencontre reste une très belle performance pour Knight. Bien différente de celle livrée face aux Caps le 4 novembre. Knight encaisse 3 buts dans le deuxième tiers puis un 4ème dans le dernier, poussant la rencontre à l’égalité. Knight quitte la patinoire, Bobrovsky reprend ses droits et livre une copie parfaite pour faciliter la victoire des siens en prolongation. Une contre performance qui aurait pu entacher le mental du jeune gardien mais il revient au jeu pour un choc au sommet face aux Canes alors invaincus. 30 arrêts sur 32 tirs, suffisant pour infliger à Carolina sa première défaite de la saison ! Si des noms comme Jeremy Swayman (BOS), Karel Vejmelka (ARZ) ou Alex Nedeljkovic (DET) se distinguent parmi les gardiens recrues, celui de Spencer Knight demeure en tête avec le meilleur pourcentage d’arrêt et le plus grand nombre de victoire.

5️⃣ Bowen Byram (Défenseur, Colorado Avalanche) Entrée

Crédit: medium.com

Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 06 novembre [LNH]
Classement précédent :
Mentions honorables ✨

Nombre de rencontres : 5 / Temps de jeu moyen : 23:49

2 Buts / 2 Passes / 4 Points

Bilan : 2 victoires / 2 défaites / 1 défaite en prolongations

Dans notre dernier Carnet des recrues, Bowen Byram était dans nos mentions honorables où nous écrivions que le jeune défenseur des Avs gagnerait en responsabilités sur les prochaines rencontres : c’est chose faite ! Sur les 5 premiers matchs de la saison, Byram passe une moyenne de 18:18 sur la glace. Sur les 5 derniers matchs, il tourne à plus de 23 minutes par rencontre soit le plus haut temps de jeu moyen chez les recrues sur la période étudiée ! La blessure de Devon Toews facilite cette progression, mais c’est aussi en raison du jeu agressif que Byram grimpe dans la hiérarchie du Colorado.

Si Bowen Byram n’est pas plus haut dans notre classement c’est en raison du « timing » de ses performances. Sur la période, les Avs ont remporté 2 matchs sur 5. Dans ces deux victoires, Byram est resté muet. Le défenseur de 20 ans s’est illustré dans la défaite avec une passe décisive contre Vegas et surtout une rencontre à plusieurs points contre Columbus. Nous l’évoquions dans le paragraphe sur Cole Sillinger, les Avs ont affronté deux fois les Blue Jackets pour deux défaites. Dans la première, Byram a inscrit 2 buts et délivré une passe. Une magnifique performance où il termine la rencontre avec un +2 d’évaluation, 6 tirs tentés et 3 tirs bloqués. Clairement, dans cette défaite, il n’est pas le plus à blâmer. En revanche, dans la deuxième rencontre perdue 2-4, Byram termine la rencontre avec une évaluation de -2, à l’opposé de sa performance précédente. Byram est un joueur dynamique, puissant en transition et volontaire dans les efforts défensifs et offensifs mais il doit trouver une certaine régularité comme… les Avs qui peinent à se mettre en rythme en ce début de saison.

Légende : 🔢 Place au classement / ⏹️ Même classement / 🔼 Progression / 🔽 Baisse /
Entrée au classement

Mentions honorables

👁️ Arthur Kaliyev (Ailier, Los Angeles Kings)
Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 06 novembre [LNH]
Matchs joués : 6 / Temps de glace : 13:11 / 3 buts, 1 passe, 4 points / Bilan : 4-2-0
Statistiques saison :
Matchs joués : 10 / Temps de glace: 12:46 / 3 buts, 2 passes, 5 points / Bilan : 4-4-2
Classement précédent : Hors classement

Le choix numéro 33 du repêchage 2019 est un joueur de grand talent parmi le vaste bassin d’espoir des Kings. Arthur Kaliyev prend de plus en plus importance dans la rotation des Kings, l’une des équipes surprises de ce début de saison. Cet ailier droit puissant et adroit est désormais positionné sur le premier trio de Los Angeles en compagnie des expérimentés Anze Kopitar et Dustin Brown. Sur les 4 dernières rencontres, Kaliyev semble avoir passé un cap avec 3 buts et 4 points sur les 5 derniers matchs. L’ailier ouzbek a donc inscrit 3 buts sur 11 tirs soit une belle réussite de 27,3% soit le 11ème meilleur taux de réussite de la ligue (tous patineurs confondus) sur la période étudiée parmi ceux qui ont tenté plus de 10 tirs. Bravo jeune homme, à confirmer !

👁️ Dawson Mercer (Centre, New Jersey Devils)
Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 06 novembre [LNH]
Matchs joués : 6 / Temps de glace : 16:38 / 2 buts, 1 passe, 3 points / Bilan : 2-2-2
Statistiques saison :
Matchs joués : 10 / Temps de glace: 15:06 / 3 buts, 2 passes, 5 points / Bilan : 5-3-2
Classement précédent : Hors classement

La banque d’espoirs des Devils est tout à fait impressionnant. Parmi eux, Dawson Mercer devient de plus en plus visible sur la glace. Après avoir tourné aux environs des 12 minutes par rencontre sur le début de saison, Mercer s’impose dans l’alignement de New Jersey avec une moyenne de temps de glace avoisinant les 16 minutes. Si Dawson Mercer n’est pas encore très productif, il tente et se procure des belles opportunités. Seulement 6 tirs tentés sur les 4 premiers matchs, Mercer en a tenté 20 sur les 6 derniers. Même s’il n’a converti que 10% de ses tirs, Mercer apporte du danger. Lui qui vient tout juste de fêter son 20ème anniversaire semble prendre confiance dans la grande ligue et il pourrait très bien rapidement monter dans notre classement.

👁️Anton Lundell (Centre, Florida Panthers)
Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 06 novembre [LNH]
Matchs joués : 2 / Temps de glace : 16:57 / 1 but, 0 passe, 1 point / Bilan : 2-0-0
Statistiques saison :
Matchs joués : 7 / Temps de glace: 16:29 / 3 buts, 3 passes, 6 points / Bilan : 7-0-0
Classement précédent : Numéro 1

Anton Lundell nous avait bluffé sur la première période étudiée, si bien que nous l’avions classé en première position de notre Carnet des Recrues précédent. Jouissant d’un contexte collectif idéal, le jeune centre finlandais a malheureusement vu son ascension arrêtée par une blessure au haut du corps. Eloigné des patinoires pour 4 rencontres, Lundell est revenu sur la glace contre Washington. S’il ne s’est pas montré brillant face aux Caps, il a réussi à rebondir contre le sommet face aux Canes. Contre la seule équipe encore invaincue, Lundell inscrit le 3ème but de Florida, son 3ème cette saison en 7 matchs. Mais ce n’est pas tout. Le centre finlandais a pesé dans la victoire des siens avec 2 mises en échecs, 3 tirs bloqués et 7 mises au jeu remportées sur 18. Véritable centre bidirectionnel imitant son coéquipier Barkov, Lundell mène (de loin) les attaquants recrues au nombre de tirs bloqués, déjà 12 pour lui en seulement 7 rencontres. Toujours juste dans ses tentatives de tir, il mène largement les recrues en réussite au tir avec 3 buts en 10 tirs soit une réussite de 30%, le 12ème meilleur pourcentage de réussite en LNH.

Sorties du Carnet des Recrues

Drew O’Connor (PIT – 3ème) // Jonathan Dalhen (SJS – 4ème) // Jamie Drysdale (ANH – 5ème) // William Eklund (SJS – Mentions honorables)

🌎 Sous la loupe | Amérique du Nord 🌎

Dans cette section, nous allons vous présenter des joueurs déjà repéchés mais qui devraient évoluer en dehors de la LNH pour la majorité de la saison. Plus précisément, on se penche ici sur les joueurs évoluant dans la AHL, la CHL et la NCAA. L’occasion de suivre les performances et le développement de ces joueurs que nous retrouverons dans la Ligue Nationale dans les années à venir. Le choix des joueurs présentés tient compte de leurs performances du 24 octobre au 6 novembre inclus, ainsi que de leurs prestations globales depuis le début de la saison.

🕵️ Sebastian Cossa (Gardien, Edmonton Oil Kings, WHL)

Crédit: Derek Leung
Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 6 novembre

Nombre de rencontres: 4 / Temps de jeu moyen: N/A

Moyenne de buts alloués: 2.75 / Pourcentage d’arrêts: 0.908

Bilan : 2 victoires / 2 défaites

Statistiques sur la saison : 12 matchs, Moyenne de buts alloués: 1.87 / Pourcentage d’arrêts: 0.934

Auteur d’un début de saison remarquable, les raisons pour parler de Sebastian Cossa sont nombreuses. Présentement parmi les meilleurs, si ce n’est le meilleur gardien du junior canadien, il vient d’afficher des prestations de haut vol ces quinze derniers jours. Outre sa fiche de 2-1-1 dont un blanchissage sur la période, il a surtout permis à son équipe de battre le sensationnel Ice de Winnipeg 3 à 1. Pour information, Winnipeg domine outrageusement la WHL (13 victoires – 1 défaite) en ayant inscrit 76 buts en seulement 14 matchs! Il semble donc que seul un gardien de la trempe de Cossa pouvait leur barrer la route. 15ème choix de Detroit au dernier repêchage, il confirme ainsi parfaitement son statu et tout indique qu’il sera le partant pour Équipe Canada Junior aux prochains championnats du monde.

Menés par leur gardien mais aussi le talentueux Dylan Guenther, les Oil Kings d’Edmonton sont sans surprise une puissance dans la WHL mais aussi dans la CHL puisqu’ils occupent le 3ème rang du Top 10 établi chaque semaine par Ligue. Une fiche de 9-2-2 incluant leur victoire contre Winnipeg explique parfaitement cette position.

🕵️ Jack Quinn (Ailier Droit, Rochester Americans, AHL)

Crédit: Micheline Velivolu
Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 6 novembre

Nombre de rencontres: 5 / Temps de jeu moyen: N/A

2 Buts / 4 Passes / 6 Points

Bilan : 3 victoires / 2 défaites

Statistiques sur la saison : 8 matchs, 6 buts / 6 passes / 12 points.

Déjà mis à l’honneur cette semaine dans notre Journ’AHL, il paraissait difficile de ne pas parler de Jack Quinn parmi les recrues qui ont brillé ces deux dernières semaines. Élu meilleure recrue du mois d’Octobre dans la AHL, il est l’une des sensations de ce début de saison et trône au 4ème rang des meilleurs pointeurs. Déjà excellent au niveau junior en 2019/2020 (89 pts en 62 matchs en OHL), il démontre qu’il est capable d’extrapoler son talent chez les professionnels. 8ème choix des Sabres en 2020, il ne serait pas surprenant de le voir du côté de Buffalo durant l’année, même s’il ce ne serait pas une mauvaise chose que ces derniers soient patients afin de ne pas le jeter dans le grand bain trop vite.

À l’image de Quinn et de ses coéquipiers, les Americans de Rochester connaissent également un très bon début de saison. Ils sont actuellement dans le Top 10 de la Ligue avec une fiche de 5-3-0 et tout indique qu’ils devraient continuer à performer, surtout si Quinn continue à exceller et n’est pas appelé en LNH.

🕵️Xavier Bourgault (Centre, Cataractes de Shawinigan, LHJMQ)

Crédit: Roger Gagnon
Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 6 novembre

Nombre de rencontres: 4 / Temps de jeu moyen: N/A

3 Buts / 8 Passes / 11 Points

Bilan : 3 victoires / 1 défaites

Statistiques sur la saison : 13 matchs, 10 buts / 15 passes / 25 points.

Autre joueur de la cuvée 2021 (22ème choix des Oilers) à se démarquer, Xavier Bourgault a explosé offensivement depuis deux semaines. Certes, on s’attendait à une belle saison de sa part mais ses 11 points 4 matchs, face à des équipes comme Québec ou Blainville-Boisbriand, sont une preuve de son excellent niveau actuel. Lors des derniers matchs, il a également prouvé qu’il été capable de produire même en l’absence d’un coéquipier du niveau de Mavrick Bourque. Reconnu pour sa vision du jeu et sa créativité, ses performances le place tout logiquement au rang de meilleur pointeur actuel dans la LHJMQ.

Grâce notamment à une séquence de 7 victoires d’affilée, les Cataractes de Shawinigan se sont hissées parmi les meilleurs équipes de la ligue et au 6ème rang du Top 10 de la CHL. Si Bourgault est le leader offensif, l’équipe peut également compter sur d’autres excellents jours comme Olivier Nadeau ou encore Mavrick Bourque, bien que ce dernier devrait manquer 2 mois d’activité.

🌍 Sous la loupe | Europe 🌍

Après les ligues nord-américaines, place maintenant à l’Europe, autre vivier de joueurs qui feront la pluie et le beau temps des franchises qui ont misés sur eux. On s’attardera ainsi à des jeunes évoluant principalement en Russie (KHL/VHL/MHL), en Suède (SHL) ou en Finlande (Liiga). Ici aussi, le choix des joueurs présentés tient compte de leurs performances du 24 octobre au 6 novembre inclus, ainsi que de leurs prestations globales depuis le début de la saison.

🕵️Emil Andrae (Défenseur, HV71, HockeyAllsvenskan)

Crédit: overtimeheroics.com
Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 6 novembre

Nombre de rencontres: 3 / Temps de jeu moyen: N/A

1 But / 2 Passes / 3 Points

Bilan : 3 victoires / 0 défaites

Statistiques sur la saison : 12 matchs, 2 buts / 11 passes / 13 points.

Malgré son petit gabarit (1m74 pour 80 kg), cela n’a pas empêché le joueur suédois de se faire repêcher dès la 2ème ronde (54ème choix) par les Flyers de Philadelphie en 2020. À seulement 19 ans, la route semble longue avant de pouvoir atteindre la LNH mais Emil Andrea performe pour le moment très bien en 2ème division suédoise. Avec ses 13 points en 12 matchs, il est le meilleur défenseur de la Ligue et possède un temps de jeu conséquent avec une moyenne de 21 minutes par match. Certes, il n’évolue pas dans une ligue élite mais il a tout de même le mérite de performer au milieu de joueurs plus expérimentés, ce qui pourrait lui permettre d’être prêté à une équipe évoluant en SHL durant la saison.

Emil Andrea évolue au sein de l’équipe du HV71. Poussés entre autres par les performances du jeune de 19 ans, ils sont présentement 1er de la Ligue avec une fiche de 9-1-2 et possèdent déjà 8 pts d’avance sur leurs plus proches concurrents. Alors qu’ils évoluaient en SHL la saison dernière, leurs performances actuelles pourraient leur permettre de retrouver l’élite dès la saison prochaine.

🕵️ Nikita Chibrikov (Ailier, SKA-Neva St.Petersburg, VHL)

Crédit: Yuri Kuzmin
Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 6 novembre

Nombre de rencontres: 5 / Temps de jeu moyen: 16:32

4 Buts / 3 Passes / 7 Points

Bilan : 4 victoires / 1 défaites

Statistiques sur la saison : 13 matchs, 8 buts / 7 passes / 15 points.

Bien qu’il aie gouté à ses premières expériences professionnelles la saison dernière, Nikita Chibrikov semble réellement avoir trouvé ses repères, à ce niveau, cette année. Certes, il ne s’agit « que » de la VHL (équivalent de la Ligue Américaine pour la KHL) mais, à seulement 18 ans, il est en train de prouver le potentiel placé en lui par les Jets de Winnipeg lorsqu’il l’on repêché en 2ème ronde (50ème choix) cet été. Sans être parmi les meilleurs pointeurs de la ligue, son ratio de points/matchs comparativement à son temps de glace est cependant excellent. Sa séquence en cours de matchs avec 2 pts (x 3) montre également qu’il est en train de prendre de l’ampleur.

Club-école du célèbre CKA de St Petersburg, le CKA-Nova connait actuellement une très belle saison grâce à ses 15 victoires en 21 parties. Reconnu pour bien former ses jeunes, Chibrikov bénéficie donc d’un cadre idéal pour se préparer à faire le saut, pour de bon, en KHL puis en Amérique du Nord.

🕵️ Juuso Pärssinen (Centre, TPS, Liiga)

Crédit: Timo Savela
Statistiques sur la période étudiée : du 24 octobre au 6 novembre

Nombre de rencontres: 4 / Temps de jeu moyen: 18:46

1 But / 4 Passes / 5 Points

Bilan : 1 victoire /3 défaites

Statistiques sur la saison : 11 matchs, 4 buts / 8 passes / 12 points.

Avec ses 1m90 pour 90 kg, Juuso Pärssinen possède tout un physique pour un jeune homme de 20 ans. Même si le gabarit ne fait pas tout, on comprend tout de même pourquoi il arrive à tirer son épingle du jeu parmi les adultes depuis déjà trois saisons. Déjà auteur d’une excellente saison l’an dernier (42 points en 55 matchs), Pärsinen continue sur sa lancée cette année. À l’image de Chibrikov, il n’est pas parmi les top marqueurs de Liiga mais son ratio de points/match le placerais probablement parmi les meilleurs actuellement. Repêché seulement en 7ème ronde par les Predators de Nashville en 2019, il pourrait s’avérer être un excellent coup s’il arrive à transposer ce niveau outre-Atlantique.

Le jeune Finlandais évolue actuellement dans l’équipe de TPS qui connait présentement une bonne saison qui les placent au 4ème rang en Liiga. À titre d’assistant-capitaine, on peut penser que Pärssinen à sa part de responsabilité dans le succès de son équipe, que ce soit sur ou en dehors de la glace.

Nous vous donnons rendez-vous dans deux semaines pour le prochain numéro de ce carnet des recrues. Vous y découvrirez alors la suite du classement des jeunes qui se sont démarqués dans la LNH ainsi que ceux qui ont fait les manchettes dans les autres ligues partout ailleurs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :