Hockey LNH

LNH : Vladimir Tarasenko, le renouveau à Saint-Louis

Les Blues réussissent un bon début de saison, se hissant dans les premières positions de la division centrale. Si l’équipe a retrouvé sa fraicheur offensive ainsi que sa solidité défensive avec Jordan Binnington, l’homme attendu par tous n’était autre que Vladimir Tarasenko. Après deux saisons manquées en raison des blessures, il a retrouvé le chemin des glaces avec de solides performances permettant à Saint-Louis de se hisser vers les sommets. Pourtant l’été aura été compliqué avec des rumeurs de départ à travers différents échanges. Alors ses bonnes prestations vont-elles forcer la franchise à revoir ses projets ? 

Une longue période de doute 

Avec l’expansion du Kraken, de nombreux observateurs ont envisagé un départ de Tarasenko de Saint-Louis pour se relancer après des saisons de galère. Sélectionné en 2010 en 16ème position des repêchages, l’attaquant russe a passé toute sa carrière chez les Blues, grandissant en tant que joueur et ainsi devenir l’un des meilleurs de la ligue. Il couronne ses premières saisons par un titre remporté lors de la saison 2018/2019, le premier de la franchise. 

Vladimir Tarasenko ( AP, JEFF ROBERSON )

Depuis, cette victoire, il a enchainé les blessures et les opérations, l’empêchant de retrouver les patinoires du continent américain. Une première blessure à l’épaule lors de la saison suivant le titre l’éloigne de la glace pour cinq mois. Avec l’interruption de celle-ci en raison de la pandémie, son retour est une nouvelle fois décalé. Cette coupure aurait pu aider l’attaquant Russe pour se préparer à revenir dans une bonne condition physique et aider les Blues à préparer cette fin de saison. Malheureusement la première opération n’a pas suffi pour rétablir le corps de Tarasenko. Il doit de nouveau passer sur la table d’opération pour son épaule, l’empêchant de participer à la reprise de la compétition dans une bonne condition physique. Il parvient finalement à disputer quatre matchs sans parvenir à inscrire le moindre point. 

Son retour est alors reporté à la saison prochaine mais il est déjà annoncé qu’il manquera au minimum le premier mois de compétition. À l’aube de la rentrée sur la glace des Blues, il s’est confié sur cette période difficile entre les blessures et les problèmes personnels. En effet, pendant cette période, Tarasenko a perdu son grand-père, un homme important dans sa carrière. En raison des opérations, il n’a pas pu assister à ses funérailles ce qui a été difficile à digérer psychologiquement:  » On peut dire que oui. Ces deux événements se sont superposés. Mon grand-père a été malade pendant longtemps. J’ai compris que tout est sérieux….Bien sûr, c’est la période la plus difficile de ma vie  » ( Vladimir Tarasenko ).

Il retrouve finalement la compétition début mars mais comme attendu, il a du mal à retrouver son rythme. Dans une franchise alternant le bon et le moins bon, il ne parvient pas à retrouver sa condition physique. Sur ses 24 matchs, il n’inscrit que 14 points dont 4 buts, loin de la trentaine de buts inscrit en moyenne chaque saison. Durant les séries, il participe aux quatre matchs de son équipe et inscrit seulement deux buts, ne parvenant pas à faire la différence pour empêcher l’élimination de sa franchise avec deux buts inscrits et un +/- de -8. 

Les mauvais résultats, les petites blessures à répétition lors de la dernière saison au bas du corps et ses performances individuelles le plongent dans le doute avec une remise en question de son avenir dans sa franchise d’adoption. Début juillet, les médias annoncent qu’il a demandé à être échangé. Les raisons ? Des désaccords sur la manière de procéder concernant ses blessures et des manquements de la part des médecins ont semblé casser la confiance entre les deux parties. Le problème est désormais de trouver une équipe voulant accueillir un joueur en manque de confiance et dont le corps est meurtri par des blessures depuis deux saisons. La première option aurait pu être l’expansion du Kraken. Le joueur ne fait pas partie de la liste des joueurs protégés mais la franchise de Seattle semble être freinée par les incertitudes physiques et le salaire du joueur. Finalement l’équipe se dirige vers le défenseur Vince Dunn.

La franchise de Saint-Louis voit donc l’une des occasions les plus sérieuses de transférer le joueur. L’été s’annonce long avec de nombreuses rumeurs envoyant le joueur aux quatre coins du pays. À la fin de cet été, aucune équipe ne s’est montrée intéressée ou les Blues n’ont pas accepté les offres parvenues. Quoi qu’il en soit, l’attaquant russe revient à Saint-Louis avec la volonté de retrouver son meilleur niveau.  

Un début de saison prometteur    

Vladimir Tarasenko est aujourd’hui expérimenté et il a la maturité pour passer outre la déception de ces dernières saisons. La franchise attend de lui un comportement professionnel et une volonté de se concentrer uniquement sur la glace. Il sait que l’équipe a besoin de lui et il ne se voit pas gâcher toutes ses belles saisons du côté du Missouri. Il est désormais concentré sur les prochaines échéances et ainsi guider les Blues vers les sommets. Une franchise qui a eu du mal à digérer son titre et qui espère retrouver de la régularité:  » J’ai de bonnes relations avec les gars. Cela a été un été étrange, mais ça va rester entre nous – entre moi et Doug ( Armstrong ). Je suis ici pour travailler. Tant que je jouerai ici, je travaillerai à 100%. Je suis à 100% en bonne santé  » ( Vladimir Tarasenko ).

Son début de saison est fortement attendu par les fans, espérant revoir le sérial buteur russe qui est à un tournant de sa carrière. Dans l’avant-dernière année de son contrat, il sait que c’est la dernière chance de se montrer encore au niveau. En cas de contre-performances, il peut voir sa cote définitivement baisser et se contenter d’un rôle de vétéran et de joueur de profondeur à seulement 29 ans. En cas de réussite, il peut attirer l’oeil de nombreuses franchises ou alors continuer son aventure avec les blues, laissant les différents conflits l’opposant avec Doug Armstrong durant l’été de côté:  » La demande d’échange est derrière. Je ne vois pas la raison d’en discuter maintenant. Le camp commence, vous savez, et je ne veux pas être une distraction dans la pièce. Comme je l’ai dit, je suis là au travail. Je suis en bonne santé et je suis heureux de rejouer au hockey  » ( Vladimir Tarasenko ).

Un joueur motivé qui a bénéficié d’une période de repos bien mérité loin de la glace et des tables d’opération. Il a pu reposer son corps et son esprit pour revenir dans une meilleure condition physique. Les Blues attendent beaucoup de lui compte tenu de son salaire. Et comme tout grand champion, il est parfaitement entré dans sa saison en inscrivant au moins un point sur sept de ses huit premiers matchs. Il inscrit même au moins deux points sur 4 de ces matchs. Une bonne première partie de saison qui coïncide avec les bons résultats de la franchise qui fait partie des équipes en forme en ce début de saison. Alors que l’équipe a vu son capitaine Ryan O’Reilly être placé sur la liste COVID à la suite d’un test positif, Tarasenko a dû prendre ce rôle de leader en attaque. Il a réussi à tenir la baraque avec cinq points inscrits durant cette période. 

Après ce bon début de saison, il a eu du mal à enchainer avec quelques matchs sans point avant de retrouver son efficacité devant les filets. Auteur de 14 points en ce début de saison en 15 matchs, il a déjà égalé son nombre de points inscrits la saison dernière. Auteur de 7 buts, il retrouve petit à petit son efficacité avec 11,9% devant les filets, son meilleur total depuis la saison 2016/2017. Reste à savoir désormais si l’attaquant russe peut garder cette production sur une saison entière. 

En effet c’est la principale question pour Tarasenko. Il semble avoir retrouvé une bonne forme avec une production correcte ce qui fait de lui le troisième meilleur pointeur de sa franchise en ce début de saison. La confiance semble être de retour et les doutes de l’été semblent s’être dissipés. Ses bonnes performances peuvent même lui permettre d’espérer faire partie de l’équipe Russe pour les Jeux olympiques à Pékin. D’autant que l’attaquant a montré de bonnes choses pendant le dernier mondial avec deux points en trois matchs même si l’équipe russe s’incline en quart de finale en prolongation contre les futurs vainqueurs canadiens. Mais la saison est encore longue et il s’agît d’éviter les blessures dans une ligue qui a vu de nombreux joueurs être écartés des patinoires en ce début de saison. En attendant le joueur retrouve le plaisir de patiner mais garde dans un coin de sa tête une possibilité de départ:  » Oui, à ma connaissance, parlant à des personnes proches de la situation au cours des derniers mois et même aussi récemment qu’hier, Vladimir Tarasenko demande toujours un échange aux Blues (…). Il se rend compte que cela pourrait ne pas arriver bientôt, cela pourrait pas arriver cette année, cela pourrait arriver la prochaine saison morte, ou peut-être Doug Armstrong ne trouve jamais le bon accord pour Vladimir Tarasenko et il joue les deux dernières années de son contrat  » ( Jeremy Rutherford, journaliste de The Athletic à Saint Louis à Jeff Marek ).

Doug Armstrong, directeur général de la franchise des Blues de Saint-Louis

Alors le choix de quitter sa franchise de toujours serait-il irrémédiable ? Il semblerait mais l’histoire entre les Blues et Tarasenko aura le mérite de se terminer d’une meilleure manière. Avec de telles performances, les équipes en difficultés offensivement vont probablement tenter d’acquérir l’attaquant Russe en vue des séries. Reste à savoir si les Blues accepteront une offre au risque de compromettre leur chance de beau parcours dans les séries. Une grosse saison sur le plan personnel et collectif pourrait faire changer d’avis au joueur mais sa cote l’été prochain risque d’être élevé avec une dernière année de contrat à 7,5 millions de dollars qui peut intéresser de nombreuses franchises. 

Quoi qu’il arrive, revoir Vladimir Tarasenko sur la glace en forme et en confiance à ravi le coeur des fans des Blues. Même si l’avenir semble incertain, il continue d’être professionnel dans le vestiaire et sur la glace, attendant que les choses bougent concernant son avenir. Actuellement à la lutte pour le podium de la division centrale, Tarasenko aura un rôle précieux dans cette course. Si cette année est sa dernière à Saint-Louis, on peut compter sur lui pour tenter de ramener une deuxième coupe dans le Missouri.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :