Hockey LA LNH de demain Sport US

LNH – Carnet des Recrues n°4 : Raymond au sommet, Mercer et Zegras surgissent !

Année après année, le repêchage et l’arrivée de nouvelles recrues dans la LNH sont des attractions qui animent les débats des analystes et des partisans. Entre course au trophée Calder ou apprentissage dans les clubs écoles, ces jeunes joueurs tentent de se démarquer pour s’établir dans la grande Ligue et devenir les nouveaux visages de leur franchise. Le CCS vous propose ainsi son carnet des recrues qui vous permettra, tout au long de l’année, de suivre et de découvrir les jeunes pousses de la Ligue Nationale mais ceux aussi qui font leurs classes dans les autres ligues américaines ou européennes.

Dans le but de mettre en valeur les joueurs qui se démarquent dans la LNH ainsi que vous faire découvrir ceux qui brillent dans les ligues parallèles, ce carnet des recrues est découpé en plusieurs sections. Dans un premier temps, nous vous délivrons notre Top 5 des recrues actuellement en action dans la Ligue, auquel nous ajouterons quelques mentions honorables. Ensuite, nous passerons sous la loupe des joueurs, déjà repêchés, évoluant ailleurs en Amérique du Nord (AHL, CHL, NCAA) et en Europe. De Montréal à Anaheim, de la LHJMQ à la KHL, nous scruterons pour vous les futures stars de demain.

Retrouvez les épisodes précédents ici :
Carnet des Recrues n°1 // Carnet des Recrues n°2 // Carnet des Recrues n°3

🏆 Le Top des Recrues LNH 🏆

Pour cette troisième édition du Carnet des Recrues, le CCS vous propose le second premier classement des cinq meilleurs recrues sur le début de saison en LNH. Un classement qui prend en compte les performances sur l’ensemble de la saison tout en priorisant la dernière période étudiée, c’est-à-dire du 07 novembre au 20 novembre inclus. La majorité des recrues que nous verrons aujourd’hui ont disputé plus de 15 rencontres, certains montant à 20 matchs. Les critères mis en avant sont simples : régularité, bilan collectif, impact sur le jeu et statistiques individuelles.

1️⃣ Lucas Raymond (Ailier, Detroit Red Wings) 🔼 +1

Crédit: TheAthletic

Statistiques sur la période étudiée : du 07 au 20 novembre [LNH]
Classement précédent : 2️⃣

Nombre de rencontres : 8 / Temps de jeu moyen : 17:45

2 Buts / 4 Passes / 6 Points

Bilan : 3 victoires / 4 défaites / 1 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 20 matchs, 7 buts / 12 passes / 19 points / TDG : 16:53 – Bilan : 8-9-3

Dans ce nouveau numéro du Cahier des Recrues du CCS, un Red Wings en détrône un autre : Lucas Raymond brille par sa régularité et son efficacité, suffisant pour passer d’une courte tête devant son coéquipier, Moritz Seider. L’ailier de Detroit a trouvé la formule gagnante en LNH, combinant 2 buts et 4 passes en 8 rencontres, ce qui porte son total de points à 19 sur l’ensemble de la saison. Raymond détient ainsi le titre provisoire de meilleur pointeur chez les recrues, meilleur passeur (12) et meilleur buteur (7) à égalité avec Jonathan Dahlen. En inscrivant 19 points sur ses 20 premiers matchs en LNH, Lucas Raymond devient la recrue européenne la plus productive sur les 20 premières rencontres, dépassant ainsi Patrick Laine (18) et Anze Kopitar (17).

Certes sur le plan collectif les Red Wings sont sur une mauvaise série de quatre défaites consécutives à relativiser par le fait que l’ensemble de ces rencontres se sont disputées à l’extérieur. Detroit pointe toujours à la 4ème place de la Division Atlantique avec 19 points mais les hommes de Jeff Blashill comptent presque quatre matchs supplémentaires que leurs adversaires. Si les Red Wings parviennent à se maintenir, le jeu de Raymond n’y est pas étranger. Vraiment mature pour son âge selon les mots du staff de Detroit, le choix numéro 4 du repêchage 2020 sait se montrer agressif. Sur la période étudiée, en 8 matchs, il a tiré 14 fois au but pour une réussite honnête de 14,3%. Avec 5 points en avantage numérique dont 3 buts, Raymond s’est montré précieux dans ces situations. Il n’est pas visible uniquement parmi les recrues, Raymond pointe au 9ème rang des pointeurs de la ligue, à égalité avec 7 autres joueurs. De même, il est aussi au 15 rang des meilleurs passeurs. Un début de saison en fanfare pour Raymond, bravo jeune homme !

2️⃣ Moritz Seider (Défenseur, Detroit Red Wings) 🔽-1

Crédit: News FR-24

Statistiques sur la période étudiée : du 07 au 20 novembre [LNH]
Classement précédent :
1️⃣

Nombre de rencontres : 8 / Temps de jeu moyen : 21:51

1 But / 2 Passes / 3 Points

Bilan : 3 victoires / 4 défaites / 1 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 20 matchs, 2 buts / 11 passes / 13 points / TDG : 22:20 – Bilan : 8-9-3

Statistiquement, le jeune défenseur allemand a souffert sur cette dernière quinzaine. Tout comme son équipe et cette série en cours de 4 défaites consécutives. Son temps jeu a aussi diminué, passant de 22:40 depuis le début de la saison à 21:51 sur la période de 15 jours étudiée. Alors, fin de l’euphorie pour Moritz Seider ? Pas tout à fait en réalité. L’Allemand reste toujours précieux dans le jeu de Detroit et ce, malgré les difficultés du club. Il semble même être le baromètre de l’équipe. Concrètement, quand Seider va bien, Detroit va bien.

Regardons de plus près la période étudiée pour les Red Wings. Une période qui peut se couper en deux dans notre analyse. Sur les 4 premières rencontres, toutes à domicile, Moritz Seider a inscrit 2 points pour 3 victoires et une défaite et une évaluation de +5. Dans la seule défaite de cette série, contre Washington, Seider est resté mué. De même, dans les 4 rencontres qui ont suivi, 4 défaites toutes à l’extérieur, Seider n’a inscrit qu’un seul point et a rendu une fiche de -7… Sorti prématurément contre Vegas après s’être effondré en bloquant un tir, Seider est revenu dès la rencontre suivante contre les Yotes. Tout n’est pas à jeter dans cette série de défaite : Seider a réussi à bloquer pas moins de 13 tirs ! Alors voilà, cette petite baisse au classement n’est pas inquiétante pour l’Allemand de Detroit, mais il devra faire comme son équipe pour se maintenir sur notre podium : se ressaisir et assumer le rôle que la franchise lui a attribué depuis le début de la saison, celui de meneur de la défense.

3️⃣ Dawson Mercer (Centre, New Jersey Devils) Entrée

Crédit: All about the jersey

Statistiques sur la période étudiée : du 07 au 20 novembre [LNH]
Classement précédent :
Mentions honorables ✨

Nombre de rencontres : 6 / Temps de jeu moyen : 17:18

3 Buts / 4 Passes / 7 Points

Bilan : 3 victoires / 2 défaites / 1 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 16 matchs, 6 buts / 6 passes / 12 points / TDG : 15:55 – Bilan : 8-5-3

En inscrivant le nom de Dawson Mercer dans les mentions honorables de notre dernier Carnet des Recrues, nous avions placé beaucoup d’attentes dans ce jeune joueur pour la période à venir et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne nous a pas déçu ! Le centre de deuxième ligne des Devils a tout simplement une quinzaine formidable, inscrivant 3 buts et délivrant 4 passes en 6 rencontres. Le bilan collectif est à l’équilibre sur ces six rencontres et l’agressivité de Mercer n’y est pas étranger. Nous indiquions que le jeune centre du New-Jersey aller profiter de la blessure de Jack Hughes, il a parfaitement saisi cette opportunité.

Son temps de jeu est passé de 15:06 depuis le début de la saison à 17:18 sur les six dernières rencontres. Et le jeune Devils en profite, dans 5 matchs sur 6, il a tiré au moins deux fois au but pour un total de 13 tirs. Avec 3 réalisations sur 13 tentatives, Mercer termine tranquillement cette période avec un beau 23,1% de réussite au tir. Dans la seule rencontre où il n’a pas tiré vers les filets ? Mercer a délivré 2 assistances pour permettre aux Devils de battre, non sans surprise, les redoutables Panthers de Florida. Avec cette incroyable série, Mercer totalise 12 points cette saison soit le meilleur pointage chez les Devils à seulement 20 ans. Bien accompagné par le jeune et non moins talentueux Jesper Bratt sur la seconde ligne, Mercer semble avoir trouvé son rôle dans cette équipe séduisante. Certains médias commencent à intégrer Dawson Mercer dans la discussion pour le Calder. Probablement prématuré, mais s’il parvient à avoir un temps de jeu similaire malgré le retour de Hughes, il faudra évidemment compter sur lui pour le trophée de la meilleure recrue de la saison 2021-22.

4️⃣ Trevor Zegras (Centre, Anaheim Ducks) Entrée

Crédit: AP Photo/Rick Scuteri

Statistiques sur la période étudiée : du 07 au 20 novembre [LNH]
Classement précédent : X

Nombre de rencontres : 5 / Temps de jeu moyen : 15:15

4 Buts / 1 Passe / 5 Points

Bilan : 4 victoires / 1 défaite

Statistiques sur la saison : 16 matchs, 6 buts / 4 passes / 10 points / TDG : 16:41 – Bilan : 10-5-3

Enfin ! Voilà Trevor Zegras ! Très apprécié au sein de notre rédaction, nous en avions fait l’un des favoris pour le Trophée Calder en début de saison. Mais force est de constaté que ses débuts n’étaient pas à la hauteur de nos attentes, Zegras s’est retrouvé souvent éloigné de notre Carnet des Recrues. Mais sur la dernière période, on a retrouvé le talent du jeune centre de 20 ans. Précieux dans le jeu surprenant des Ducks depuis le début de la saison, il s’est enfin montré sur la fiche des scores. En 5 rencontres, Zegras a inscrit 4 buts et délivré une passe. Surtout, Anaheim continu son très beau début de saison avec cette série de 4 victoires en 5 rencontres et s’accroche au podium de la Division Pacifique.

Trevor Zegras s’est particulièrement illustré dans deux rencontres durant la période étudiée : contre Vancouver le 14 novembre et contre Washington, deux jours plus tard. Face aux Nucks, le 9ème choix du repêchage 2019 a inscrit 2 buts sur 3 tirs, 2 buts en situation d’avantage numérique et a aussi délivré une passe. Audacieux et créatif, Zegras a réussi à faire plier une défense friable de Vancouver pour offrir une belle victoire, 5 à 1, aux Ducks. Mais sa plus belle performance est assurément celle contre les Capitals. Après avoir donner l’avantage à son équipe en faisant passer le score à 2-1 pour les Ducks, les expérimentés Caps ont réussi à obtenir l’égalité en fin de troisième période. Après un peu plus de 4min de jeu en prolongation, Trevor Zegras a délivré Anaheim après un beau mouvement de conduite individuelle et un tir précis dans la lucarne des Caps. Comme un symbole, celui que beaucoup considèrent comme l’un des futurs visages de la franchise californienne, ce but de Zegras offre aux Ducks la 1000ème victoire du club. Plus créateur que buteur, Zegras montre aussi qu’il est capable d’être décisif. Enfin nous pouvons parler de ce jeune joueur brillant, on espère que Zegras va réussir à continuer sur sa lancée, tout comme ces jeunes Ducks très séduisants !

5️⃣ Cole Sillinger (Centre, Columbus Blue Jackets) 🔽2

Crédit: Les actualités

Statistiques sur la période étudiée : du 07 au 20 novembre [LNH]
Classement précédent :
3️⃣

Nombre de rencontres : 5 / Temps de jeu moyen : 16:02

0 But / 2 Passes / 2 Points

Bilan : 2 victoires / 3 défaites

Statistiques sur la saison : 15 matchs, 4 buts / 4 passes / 8 points / TDG : 14:40 – Bilan : 9-6-0

La période étudiée pour ce quatrième numéro du Carnet des Recrues n’a pas été la plus glorieuse d’un point de vue statistique pour le jeune Cole Sillinger mais son importance croissante dans la dynamique du club des Blue Jackets est suffisante pour le voir demeurer dans notre Top 5. Désormais, la case LAH est définitivement effacée des options de la franchise pour ce jeune joueur très talentueux. Pas de but, mais deux assistances précieuses sur cette période où Columbus s’en sort avec 2 victoires sur 5 rencontres.

Toujours sur la seconde ligne en compagnie de l’expérimenté Voracek et du tout aussi talentueux Yegor Chinakhov, Cole Sillinger a surtout montré son efficacité sur les phases de mise au jeu. Sur les 5 rencontres étudiées, Sillinger n’est pas passé une seule fois sous la barre des 50% des mises au jeu remportées, 29 pour 24. Puissant sur le bas du corps, vif et avec un joli temps de réaction, Sillinger gagne de précieux duels permettant à son équipe de se sortir de situation parfois délicate. Sa principale performance date du 15 novembre dans la victoire de Columbus 5 à 3 contre Detroit. Avec 5 tirs tentés et une passe décisive délivrée, Sillinger a maintenu une belle pression sur la cage des Red Wings pour pousser les siens vers la victoire. Artisan du très bon début de saison des Blue Jackets, Sillinger doit continuer sur cette voie pour aider Columbus à aborder au mieux cette belle reconstruction !

Légende : 🔢 Place au classement / ⏹️ Même classement / 🔼 Progression / 🔽 Baisse /
Entrée au classement

Mentions honorables

👁️ Seth Jarvis (Centre/Ailier, Carolina Hurricanes)
Statistiques sur la période étudiée : du 07 au 20 novembre [LNH]
Matchs joués : 6 / Temps de glace : 15:19 / 3 buts, 0 passe, 3 points / Bilan : 5-1-0
Statistiques saison :
Matchs joués : 9 / Temps de glace: 14:04 / 4 buts, 1 passe, 5 points / Bilan : 7-2-0
Classement précédent : Hors classement

Le 13ème choix de première ronde du repêchage 2020 des Canes, Seth Jarvis s’est particulièrement illustré sur la période étudiée, notamment sur ses trois dernières sorties. C’est simple, Jarvis a inscrit 3 buts en 3 matchs. De quoi venir renforcer la profondeur d’une équipe de Carolina qui n’avait pas besoin de lui pour être prétendante à la Coupe. Ce petit gabarit brille par son efficacité, ses déplacements et son sens de but. Performant et séduisant, Jarvis débarque en LNH avec fracas, de quoi l’intégrer sur la première ligne des Canes ! Aujourd’hui nous le mettons dans nos mentions mais il y a de grandes chances de le voir se hisser dans notre Top 5 dans les semaines qui suivent.

👁️ Jeremy Swayman (Gardien, Boston Bruins)
Statistiques sur la période étudiée : du 07 au 20 novembre [LNH]
Matchs joués : 3 / Moyenne de buts alloués : 2,0 / Pourcentage d’arrêt : .929 / Bilan : 3-0-0
Statistiques saison :
Matchs joués : 7 / Moyenne de buts alloués : 2,16 / Pourcentage d’arrêt : .914 / Bilan : 5-3-2
Classement précédent : Hors classement

La mention de Jeremy Swayman paraissait inévitable ces derniers temps. Le jeune gardien recrue des Bruins n’en fini pas de surprendre, bien aidé par une solide défense de Boston. Aérien et rassurant, Swayman fourni un beau travail devant les cages de Boston depuis le début de la saison. Le choix de 4ème ronde s’affirme comme une doublure idéale (voir plus) de Linus Ullmark. Seulement deux buts encaissés en moyenne sur la période pour 3 victoires, Swayman enchaîne les performances synonyme de confiance. Comme Jarvis, il est possible de le voir intégrer notre Top 5 à l’avenir.

👁️ Spencer Knight (Gardien, Florida Panthers)
Statistiques sur la période étudiée : du 07 au 20 novembre [LNH]
Matchs joués : 3 / Moyenne de buts alloués : 3,6 / Pourcentage d’arrêt : .883 / Bilan : 1-2-0
Statistiques saison :
Matchs joués : 8 / Moyenne de buts alloués : 2,87 / Pourcentage d’arrêt : .904 / Bilan : 5-2-1
Classement précédent : 4️⃣

Quatrième de notre dernier Carnet des Recrues, nous soulignions que l’inconstance de Spencer Knight pouvait lui jouer des tours. Chose faite. Sur notre période, en regardant les statistiques, on peut se demander pourquoi mettre Spencer Knight dans nos mentions ? Et bien la réponse va se trouver dans la dernière performance du jeune gardien de Florida. Avec deux rencontres désastreuses, deux défaites avec 4 et 6 buts encaissés, Knight a logiquement a été mis de côté avec le retour de Bobrovskiy devant les cages. Mais pour sa dernière sortie, 10 jours après sa dernière rencontre, Spencer Knight a assuré : 45 arrêts contre les Devils, un seul but encaissé et la victoire ! Cette mention est un simple encouragement pour ce gardien rempli de talent.

Sorties du Carnet des Recrues

Drew O’Connor (PIT – 3ème) // Jonathan Dalhen (SJS – 4ème) // Jamie Drysdale (ANH – 5ème) // William Eklund (SJS – Mentions honorables)

🌎 Sous la loupe | Amérique du Nord 🌎

Dans cette section, nous allons vous présenter des joueurs déjà repéchés mais qui devraient évoluer en dehors de la LNH pour la majorité de la saison. Plus précisément, on se penche ici sur les joueurs évoluant dans la AHL, la CHL et la NCAA. L’occasion de suivre les performances et le développement de ces joueurs que nous retrouverons dans la Ligue Nationale dans les années à venir. Le choix des joueurs présentés tient compte de leurs performances du 7 au 20 novembre inclus, ainsi que de leurs prestations globales depuis le début de la saison.

🕵️ Kent Johnson (Centre, Michigan Wolverines, NCAA)

Crédit: mgoblue.com
Statistiques sur la période étudiée : du 7 au 20 novembre

Nombre de rencontres: 4 / Temps de jeu moyen: N/A

0 Buts / 7 Passes / 7 Points

Bilan : 2 victoires / 2 défaites

Statistiques sur la saison : 14 matchs, 4 buts / 17 passes / 21 points.

Repêché au 5ème rang à la dernière Draft par les Blue Jacket de Columbus, Kent Johnson a choisi de poursuivre sa carrière universitaire afin de parfaire son jeu avant de faire le saut chez les professionnels. Un choix qui s’avère très judicieux jusqu’à maintenant, d’autant qu’il connait une progression statistique remarquable par rapport à l’an dernier. En effet, pour sa première saison à Michigan, il avait compilé 27 points en 26 matchs alors que, cette année, il totalise déjà 21 points en 14 matchs. Une excellente production qui le positionne d’ailleurs parmi les meilleurs pointeurs en NCAA. Avec ses 7 passes lors des 4 derniers matchs, il confirme également qu’il est un joueur très créatif et capable de générer du danger à tout moment.

Avec quatre des cinq premiers choix au dernier repêchage, Michigan était l’une des équipes les plus attendus cette saison en NCAA, et même au delà. Avec une fiche de 10-2-2, on peut aisément dire qu’ils répondent parfaitement présent, autant sur le plan collectif qu’individuel.

🕵️ Jacob Perreault (Ailier Droit, San Diego Gulls, AHL)

Crédit: Sports Illustrated
Statistiques sur la période étudiée : du 7 au 20 novembre

Nombre de rencontres: 5 / Temps de jeu moyen: N/A

4 Buts / 3 Passes / 7 Points

Bilan : 3 victoires / 2 défaites

Statistiques sur la saison : 12 matchs, 7 buts / 8 passes / 15 points.

Sans faire de bruit, ce Canado-Américain connait déjà à 19 ans sa deuxième saison en AHL. Appartenant au Sting de Sarnia en OHL, il a parfaitement saisi l’opportunité offerte l’an dernier de jouer dans la Ligue Américaine (saison annulée en Ontario) et qui lui a permis de rester dans la AHL cette saison encore. 27ème choix d’Anaheim en 2020, il est en train d’acquérir une solide expérience professionnelle qui devrait lui permettre de faire parti du surprenant et rapide renouveau des Ducks. Initialement reconnu pour ses instincts de buteur, il est également en train de montrer qu’il peut varier son jeu, en témoigne ses 7 buts et 8 passes en 12 matchs. Une belle production qui le place ainsi dans le Top 15 des meilleurs pointeurs de la Ligue.

Si Jacob Perreault connait une belle campagne sur le plan individuel, on ne peut pas en dire autant de son équipe, les Gulls de San Diego. Avec une fiche de 5-6-1, il semble difficile pour eux de performer comme l’an dernier alors qu’ils avaient pu compter sur des joueurs comme Trevor Zegras et Jamie Drysdale.

🕵️Sasha Pastujov (Ailier, Guelph Storm, OHL)

Crédit: guelphstorm.com
Statistiques sur la période étudiée : du 7 au 20 novembre

Nombre de rencontres: 5 / Temps de jeu moyen: N/A

6 Buts / 1 Passes / 7 Points

Bilan : 3 victoires / 2 défaites

Statistiques sur la saison : 18 matchs, 18 buts / 13 passes / 31 points.

Déjà élu joueur du mois d’Octobre dans la OHL, cet autre espoir des Ducks d’Anaheim (66ème choix en 2021) continue sur sa lancée en Novembre. Issu du programme de développement américain, il s’est parfaitement adapté à la ligue junior ontarienne, trônant ainsi au premier rang des pointeurs. Sans faire parti de l’élite du dernier repêchage, il confirme qu’il possède un potentiel énorme et ses performances devraient lui permettre d’intégrer l’équipe des USA lors des prochains championnats du monde junior.

Avec une fiche de 9-6-1, le Storm de Guelph fait parti des bonnes équipes de la OHL cette saison. Parmi les meilleurs équipes de la ligue, ils bénéficient du talent de Pastujov pour prétendre à la victoire match après match. À noter qu’on retrouve également dans l’effectif le défenseur Daniil Chayka, 38ème choix (Vegas) au dernier repêchage.

🌍 Sous la loupe | Europe 🌍

Après les ligues nord-américaines, place maintenant à l’Europe, autre vivier de joueurs qui feront la pluie et le beau temps des franchises qui ont misés sur eux. On s’attardera ainsi à des jeunes évoluant principalement en Russie (KHL/VHL/MHL), en Suède (SHL) ou en Finlande (Liiga). Ici aussi, le choix des joueurs présentés tient compte de leurs performances du 7 au 20 novembre inclus, ainsi que de leurs prestations globales depuis le début de la saison.

🕵️Ville Koivunen (Centre, Kärpät, Liiga)

Crédit: drive4five.blog
Statistiques sur la période étudiée : du 7 au 20 novembre

Nombre de rencontres: 3 / Temps de jeu moyen: 14:28

1 But / 3 Passes / 4 Points

Bilan : 2 victoires / 1 défaites

Statistiques sur la saison : 22 matchs, 7 buts / 8 passes / 15 points.

La Finlande ne cesse de produire de jeunes et talentueux joueurs ces dernières années et Ville Koivunen en est un autre exemple. S’il n’a été repêché « qu’en » deuxième ronde (51ème) par Carolina cet été, il connait jusqu’à maintenant une belle première saison chez les professionnels finlandais. À seulement 18 ans, il fleurte avec le Top 20 des meilleurs pointeurs en Liiga et se place 2ème chez les recrues. Possédant une belle aisance avec la rondelle, il saisit chaque opportunité pour créer du danger en tirant ou en fabriquant des jeux pour ses coéquipiers. À coup sûr, un autre jeune à découvrir lors des championnats du monde junior.

Ville Koivunen évolue au sein de l’équipe de Kärpät qui est actuellement l’une des meilleurs au pays avec sa fiche de 11-5-7. Composée de plusieurs jeunes talents, dont Topi Niemelä, l’équipe est à l’image de ce que propose le hockey finlandais actuellement.

🕵️ Yaroslav Askarov (Gardien, SKA-Neva St.Petersburg, VHL)

Crédit: SKA St. Petersburg
Statistiques sur la période étudiée : du 7 au 20 novembre

Nombre de rencontres: 2 / Temps de jeu moyen: N/A

Moyenne de buts alloués: 2.52 / Pourcentage d’arrêts: 0.900

Bilan : 0 victoires / 2 défaites

Statistiques sur la saison : 5 matchs, Moyenne de buts alloués: 2.20 / Pourcentage d’arrêts: 0.913

Bien qu’il ne sort pas de ses meilleurs matchs depuis le début de saison, nous souhaitions néanmoins saisir l’occasion de parler de la sensation Yaroslav Askarov. Repêché au 11ème rang en 2020 par les Predators, il représente l’un des plus beaux espoirs de ces prochaines années au poste de gardien. Pour preuve, à seulement 19 ans, il connait déjà sa troisième saison chez les professionnels (KHL ou VHL) en Russie, tout en démontrant un niveau de jeu exceptionnel. S’il évolue actuellement dans la VHL, il a aussi participer à 5 rencontres en KHL au cours des quelles il a très bien fait. Il ne serait donc pas surprenant de le revoir très vite dans la grande Ligue.

Nous en avions déjà parlé il y a quinze jours, le club-école du célèbre CKA de St Petersburg, le CKA-Nova regorge de jeunes talents. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre qu’ils dominent toujours autant la VHL avec 17 victoires en 25 matchs.

Nous vous donnons rendez-vous dans deux semaines pour le prochain numéro de ce carnet des recrues. Vous y découvrirez alors la suite du classement des jeunes qui se sont démarqués dans la LNH ainsi que ceux qui ont fait les manchettes dans les autres ligues partout ailleurs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :